Cybersécurité : le portfolio du projet No More Ransom s'agrandit avec 15 nouveaux outils de déchiffrement gratuits
Contre les ransomwares

Le , par Patrick Ruiz, Chroniqueur Actualités
L’initiative No More Ransom continue d’attirer des adhérents depuis son lancement en juillet 2016. Avec les adhérents, augmentent les solutions mises à disposition des internautes pour lutter contre les ransomwares. En décembre dernier, l’arrivée dans le projet de 30 partenaires privés dont Bitdefender, Check Point, Emsisoft et Trend Micro devait permettre l’ajout de 32 nouvelles applications au portail pour porter le total des solutions de déchiffrement à 40 ; ce qui, semble-t-il, ne vient d'être fait que maintenant. Europol a en effet annoncé ce mois que 15 applications ont été ajoutées au portail depuis décembre. Un tour sur le portail permet de confirmer qu’il y en a bien une quarantaine actuellement.


Ainsi, d'après le plus récent rapport d'Europol, les firmes AVAST, Bitdefender, CERT Polska, Check Point, Eleven Paths, Emsisoft et Kaspersky Lab ont contribué à mettre à disposition de nouveaux outils ainsi qu’il suit :

  • AVAST : Alcatraz Decryptor, Bart Decryptor, Crypt888 Decryptor, HiddenTear Decryptor, Noobcrypt Decryptor et Cryptomix Decryptor ;
  • Bitdefender : Bart Decryptor ;
  • CERT Polska : Cryptomix/Cryptoshield Decryptor ;
  • Check Point : Merry X-Mas Decryptor et BarRax Decryptor ;
  • Eleven Paths – Telefonica Cyber Security Unit : Popcorn Decryptor ;
  • Emsisoft : Crypton Decryptor and Damage Decryptor ;
  • Kaspersky Lab : mises à jour de Rakhni Decryptor et Rannoh Decryptor.

Autre changement depuis décembre : le nombre de langues. La plateforme étant également à vocation éducative, Europol a indiqué qu’elle est désormais étendue à 14 langues à savoir : anglais, néerlandais, français, italien, russe, finnois, allemand, hébreu, japonais, coréen, slovène, espagnol et ukrainien. Europol a également souligné que 9 mois après le lancement de cette initiative, 10 000 victimes de par le monde ont pu déchiffrer les données sur leurs appareils infectés par des ransomwares.

Voilà des temps bien difficiles qui s'annoncent pour les auteurs de ransomwares puisqu'après seulement trois mois d'existence de la plateforme, en octobre dernier, ils avaient déjà perdu 1,35 million d'euro.

Sources : Europol, No More Ransom

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ?

Voir aussi :

Stampado : un ransomware à 39 dollars capable de s'autopropager rapidement sur le réseau, et cible plus de 12 000 extensions de fichiers

GoldenEye : un ransomware qui se propage à l'aide de demandes d'emploi, et cible les services de ressources humaines


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :
Offres d'emploi IT
Ingénieur développement logiciels temps réel embarqué H/F
Safran - Ile de France - Éragny (95610)
Ingénieur développement électronique H/F
Safran - Ile de France - 100 rue de Paris 91300 MASSY
Responsable de projet (calculateur moteur) H/F
Safran - Ile de France - Massy (91300)

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Contacter le responsable de la rubrique Accueil