Newsletter Developpez.com

Inscrivez-vous gratuitement au Club pour recevoir
la newsletter hebdomadaire des développeurs et IT pro

Toshiba est en difficulté financière avec une perte de 4,8 milliards $ en neuf mois,
Apple envisagerait une offre sur les mémoires de Toshiba

Le , par Malick, Community Manager
Toshiba Corporation, le très célèbre fabricant japonais de matériel électronique et informatique, est de nos jours confronté à une inquiétante situation financière. En effet, plusieurs médias ont relayé l'information selon laquelle la société a récemment déposé (avec du retard) ses états financiers qui laissent apparaître un résultat déficitaire de près de 4,8 milliards de dollars (soit 3,8 milliards d'euros ou bien 532 milliards de yens), cela durant la période allant du mois d'avril 2016 au mois de décembre de la même année, soit neuf mois. D'après les informations recueillies, le dépôt des états financiers de la société a été retardé à deux reprises, et cela pourrait conduire à la radiation de Toshiba au sein de la Bourse de Tokyo.


Dans son communiqué, Toshiba soutient que son avenir est en jeu puisqu'il existe une multitude d'évènements assez importants qui sont de nature à compromettre sa continuité d'exploitation. L'éditeur BBC nous rappelle même le scandale comptable qui a été découvert en 2015 et qui a conduit à la démission de plusieurs membres de la direction, y compris le directeur général. Concernant ce scandale, la compagnie s'était rendu compte que le bénéfice global des sept (7) années antérieures avait été gonflé pour atteindre environ 1,2 milliard de dollars. Comme autres problèmes, des médias ont souligné une importante perte de près de 10 milliards de dollars enregistrée par Toshiba dans le cadre de ses activités dans le domaine du nucléaire aux États-Unis.

Poursuivant son argumentaire, BBC souligne que les comptes déposés par le Japonais Toshiba n'ont pas été approuvés par le commissaire aux comptes de la société en l'occurrence PriceWaterhouseCoopers Aarata. Il ajoute que ce dernier a refusé de certifier les comptes de la société, cela a favorisé les retards dans la publication des états financiers. Face donc aux échéances prévues pour le dépôt des bilans, Toshiba aurait décidé de publier ses résultats sans l'approbation du vérificateur.

La BBC ajoute également que « le président de Toshiba en l'occurrence Satoshi Tsunakawa a tenu à présenter ses excuses suite aux différents problèmes auxquels l'entreprise fait face. Tsunakawa a aussi qualifié de "vraiment regrettable" la décision de l'auditeur de ne pas approuver les états financiers de la société. »

Pour rappel, Toshiba est considéré par certains comme le deuxième plus grand fabricant de puces au monde derrière Samsung Electronics. Ses produits, également présents dans beaucoup de biens de consommation (y compris les iPhones et iPads), sont largement utilisés dans le monde par des centres de données.

L'éditeur en ligne Reuters nous informe qu'Apple, en association avec son fournisseur taïwanais Foxconn, serait intéressée par les mémoires de Toshiba et envisagerait de faire une offre. La firme à la pomme serait intéressée par une participation sur le capital à hauteur de 20 %. « Cette proposition a aussi pour but d'apaiser le gouvernement japonais qui verrait d'un mauvais œil des technologies sensibles tomber entre les mains d'investisseurs dont il considère qu'ils représentent un risque pour la sécurité nationale. », a déclaré Reuters.

Selon certaines informations, Foxconn est également intéressé par les puces électroniques de Toshiba et compte sur le soutien de la Softbank Group pour faciliter les démarches auprès des banques localisées au Japon. Son offre serait égale à 3000 milliards de yens correspondant à près de 27,5 milliards de dollars. Rappelons que Foxconn est l'un des plus grands sous-traitants du monde en matière d'électronique et il est aussi connu sous le nom de Hon Hai Precision Industry.

Une autre entreprise et de surcroît associée à Toshiba serait également intéressée par les puces en question, il s'agit de Western Digital. Ce dernier aurait évoqué une violation du contrat de coentreprise qui le lie à Toshiba et estime qu'il devrait être seul à négocier les mémoires flash de Toshiba. « Le fabricant de disques durs américains Western Digital, associé à Toshiba et l'un des candidats intéressés par les mémoires de ce dernier, a fait savoir cette semaine que le groupe japonais enfreignait leur contrat de coentreprise en mettant en vente son pôle semiconducteurs et il a exigé le droit de négocier en toute exclusivité », a déclaré Reuters. Toutefois, le montant de son offre n'est pas encore précisé.

La liste des entreprises intéressées par les mémoires de Toshiba n'est pas encore finie, car, à en croire certaines informations, la société Broadcom aurait récemment fait une importante offre de 2500 milliards de yens soit l'équivalent de 21,5 milliards d'euros pour racheter le pôle de Toshiba en charge des mémoires. Une autre grande firme serait également intéressée par le rachat dudit pôle, il s'agit notamment de Silver Lake Partners.

« Toshiba devrait obtenir l'accord de ses créanciers pour de nouveaux prêts et engagements de prêts d'un millier de milliards de yens après avoir mis en garantie sa précieuse division mémoires, a rapporté Reuters. » Ce dernier poursuit en affirmant qu'en contrepartie de cette garantie, la firme japonaise Toshiba pourrait se voir accorder de nouveaux prêts d'un montant de 300 milliards de yens et des lignes de crédits de près de 680 milliards de yens.

Source : Toshiba - BBC - Reuters

Et vous ?

Que pensez-vous de l'avenir de Toshiba suite à cette importante perte ?


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de wznnn wznnn - Membre à l'essai https://www.developpez.com
le 16/04/2017 à 4:28
dommage pourtant c'est la seule entreprise qui n'as pas été racheté par les US, sans merde dans leurs produits électronique avec certains produit vraiment innovant
Avatar de KEKE93 KEKE93 - Membre averti https://www.developpez.com
le 16/04/2017 à 10:51
Concernant Apple, on peut remarquer que la firme essaie d'avoir une intégration verticale dans la production des Iphones.
On a vu Apple sous Steve Jobs commencer à fabriquer ses propres processeurs en rachetant une société.
Puis, la semaine dernière, on apprend qu'Apple voudrait créer ses propres processeurs graphiques.
Maintenant, on nous parle qu'Apple veut racheter à hauteur de 20% les mémoires de Toshiba.

Cette intégration verticale que veut faire Apple me fait penser à Ford avec la Model T dans les années vingt qui produisait y compris les pare-brises et l'acier.

Bref, quand on a un produit "étoile" voire "vache à lait " comme l'Iphone, il est plus facile d'intégrer la production pour augmenter les marges en supprimant des fournisseurs. Bonne stratégie à condition qu'à long terme, il n'y ait pas de baisse de production.
Offres d'emploi IT
Développeur javascript
Silkhom - Rhône Alpes - Grenoble (38000)
Lead développeur nodejs épicurien H/F
Bluecoders - Ile de France - Paris (75010)
Consultant AMOA Assurances (H/F)
Atos Technology Services - Centre - Orléans

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Contacter le responsable de la rubrique Accueil