Developpez.com

Télécharger gratuitement le magazine des développeurs, le bimestriel des développeurs avec une sélection des meilleurs tutoriels

« De nombreux militants du logiciel libre sont juste des antisociaux qui aiment détester tout ce qui est populaire »
Estime le patron de Canonical

Le , par Michael Guilloux, Chroniqueur Actualités
Comme nous l’avons rapporté la semaine dernière, Canonical, la société qui assure le développement d’Ubuntu a décidé d’abandonner Unity pour GNOME comme environnement de bureau pour la distribution Linux. Cela marque donc, après plusieurs années, la fin du projet de convergence avec les smartphones. Le fondateur de Canonical, Mark Shuttleworth, a justifié cela par le fait que « les efforts de développement du projet de convergence n’ont pas été perçus par la communauté comme une innovation, mais plutôt comme une fragmentation ». L’industrie de la technologie n’a donc pas adhéré à cette initiative.

Dans un post Google+, le fondateur de Canonical a tenu à remercier tous les membres de la communauté qui ont pris part à l’aventure Unity 8. Toutefois, les commentaires qui ont suivi ont fini par le mettre de mauvaise humeur lorsque la question de Mir a été touchée. Mir est un serveur d'affichage pour GNU/Linux développé par Canonical. Il a été créé afin de remplacer X Window System (ou X11) pour la distribution Ubuntu, écartant donc l'option Wayland.

Pour information, en novembre 2010, Mark Shuttleworth a annoncé que l'avenir d’Unity reposerait sur le serveur d'affichage (et protocole) Wayland et que celui-ci serait également en principe utilisé dans les versions mobiles d'Ubuntu.

En février 2013, Canonical annonce le projet Ubuntu Touch pour les appareils mobiles et tactiles, avec SurfaceFlinger, le serveur d'affichage d'Android. Un mois plus tard, il en résulte un nouveau projet nommé Mir, mais déjà développé en interne depuis juin 2012. Mir venait pour remplacer à la fois SurfaceFlinger dans Ubuntu Touch et X dans la version bureau d'Ubuntu. Il a également été développé afin de permettre le développement d’Unity 8. D’après Canonical, Wayland n’était pas adapté pour la convergence avec les smartphones. L’annonce de Mir a toutefois suscité de nombreuses critiques, dans la communauté open source.

Étant donné que le projet de convergence n’est plus, il semblait donc évident pour certains que Mir disparaisse avec, même si en réalité, le serveur d’affichage peut être utilisé sans Unity 8. Après qu’un utilisateur a demandé à Mark Shuttleworth de ne pas laisser Mir couler avec le projet de convergence, le fondateur de Canonical s’est montré un peu rassurant. Il a expliqué que beaucoup de projets IdO (internet des objets) de Canonical utilisent encore Mir et donc qu’ils continueront à investir dans son développement, sans toutefois s’arrêter là : « J’ai fini par être dégoûté de la haine à l’égard de Mir. Cela a vraiment changé mon opinion de la communauté du logiciel libre », dit-il.

« Aujourd’hui, je réalise que de nombreux militants du logiciel libre sont simplement des gens antisociaux qui aiment détester ce qui est populaire », a-t-il ajouté. Le PDG de Canonical va plus loin pour dire que c’est ce même sentiment de haine injustifiée qui est manifesté à l’égard de Windows. « Quand Windows est devenu populaire, ils l’ont détesté », mais « si l’on veut être rationnel, Windows fait beaucoup de choses bien et mérite d’être respecté pour cela. »

Il termine sa note en affirmant que les personnes qui auraient trouvé terrible qu’il n’y ait pas de concurrents à Android et iOS seraient les mêmes à critiquer le fait que Canonical investisse dans le projet de convergence.


Source : Discussion Google+

Et vous ?

Que pensez-vous des déclarations de Mark Shuttleworth ?

Voir aussi :

Ubuntu 18.04 LTS sera livré avec GNOME et non Unity, le succès de l'OS dans les filières IoT et cloud expliquerait ce choix
Ubuntu : des développeurs créent un fork d'Unity 8 pour poursuivre son développement, après la décision de Canonical de l'abandonner


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de TallyHo TallyHo - Membre confirmé https://www.developpez.com
le 11/04/2017 à 18:44
La marche arrière sur Unity m'a amené à m'intéresser de nouveau à Ubuntu. Cette déclaration m'en écarte définitivement... Je veux bien qu'il y ait des intransigeants mais généraliser de cette façon sur une communauté dont il a "profité" et qui sont aussi ses clients, ça vole bas... Le monsieur veut le beurre, l'argent du beurre et la crémière.
Avatar de persé persé - Membre régulier https://www.developpez.com
le 11/04/2017 à 21:28
il a tout a fait raison
Avatar de persé persé - Membre régulier https://www.developpez.com
le 11/04/2017 à 21:52
Citation Envoyé par TallyHo Voir le message
une communauté dont il a "profité" et qui sont aussi ses clients, ça vole bas... Le monsieur veut le beurre, l'argent du beurre et la crémière.
il a crée une distribution qui est devenue la plus populaire en quelque année, et tu dis qu'il a profité et qu'il veut l'argent du beurre et la crémière!! mais il a carrément raison, c'est exactement ce genre de commentaires qui confirme ses propos.
Avatar de Aiekick Aiekick - Membre expérimenté https://www.developpez.com
le 12/04/2017 à 0:06
ha? il me semblait que c'était Debian, la distribution la plus utilisé de part le monde. d'ailleurs ubuntu est basé sur une debian.
Avatar de marc.collin marc.collin - Membre confirmé https://www.developpez.com
le 12/04/2017 à 2:26
les projets qu'il a essayé de démarrer par exemple mir et Unity (ainsi que plusieurs autres) n'ont jamais créer d'engouemment car des solutions existantes étaient déjà en développement par la communauté... il n'apportait pas grand chose de neuf....
Avatar de ON5MJ ON5MJ - Nouveau membre du Club https://www.developpez.com
le 12/04/2017 à 3:59
Je crois qu'il se trompe en disant que Windows a été détesté parce que populaire. Il a été détesté parce qu'à mon avis il avait des défauts majeurs et en même temps était incontournable vu que les applications n'étaient pas portées sur d'autres OS. Profitant de son quasi monopole, MS s'est permis d'imposer ses règles. J'ai retrouvé la même philosophie dans les autres produits MS où on retrouvait quantité de choses mal faites pour asseoir l'incompatibilité avec d'autres environnement et donc le monopole. La popularité de Windows n'est pas la cause de sa détestation, c'est son pouvoir absolu qui en était la cause.

Lord Byron disait; "Le pouvoir corrompt et le pouvoir absolu corrompt absolument"
Avatar de _skip _skip - Expert éminent https://www.developpez.com
le 12/04/2017 à 7:55
Citation Envoyé par TallyHo Voir le message
La marche arrière sur Unity m'a amené à m'intéresser de nouveau à Ubuntu. Cette déclaration m'en écarte définitivement... Je veux bien qu'il y ait des intransigeants mais généraliser de cette façon sur une communauté dont il a "profité" et qui sont aussi ses clients, ça vole bas... Le monsieur veut le beurre, l'argent du beurre et la crémière.
Je pense que c'est quand même beaucoup plus du mécénat que de la recherche de l'enrichissement de sa part. Pour moi c'est plus les "clients" qui auraient des comptes à rendre que l'inverse.
Et je suis assez d'accord avec lui que le public n'est pas des plus faciles, déjà parce qu'il est de base difficile à monétiser, gourouïsé par une série d'individus qui ont des visions idéologiques dont il est difficile de s'accommoder et qui n'est pas du genre à se priver de dénigrer tous les projets qui ne vont pas exactement dans leur sens.

C'est parce que c'est libre qu'il n'y a pas de la vanité, de l'égocentrisme surdimensionné, de l'élitisme à la con et du nuisible en général. Comme avait dit l'auteur de systemd, parfois vous êtes confrontés à ce type de gens, c'est comme ça... Il ne s'agit pas de généraliser mais il y en a, et ce sont souvent les plus bruyants malheureusement. Il y a une forme de dénigrement systématique de ubuntu sur le net, des accusations d'imposer leur vision, de pervertir l'esprit du libre et je comprends que ce soit décourageant pour les gens qui s'investissent. Et je pense que c'est pas tout faux de dire que des gens se sentent obligés de détester ce qui est trop populaire et pas assez élitiste à leur goût.
Avatar de Markand Markand - Membre actif https://www.developpez.com
le 12/04/2017 à 8:28
Ça se remarque aussi énormément dans les communauté de certaines distributions Linux. Certaines communautés sont remplies de gens qui sont passés à Linux parce qu'ils détestent Windows et qu'ils ont entendu que « Linux say mieu ». Ces personnes là n'ont que faire des logiciel libres et ne savent pas vraiment de quoi il s'agit.

On a aussi les communauté extrêmistes qui parlent de RMS comme le Saint Ignucius (ou va le monde...) et vont presque jusqu'à insulter ceux qui utilisent encore des logiciels privateurs.

Ensuite il y a les communautés qui aiment le logiciel libre et le beau code.
Avatar de xarkam xarkam - Membre averti https://www.developpez.com
le 12/04/2017 à 9:10
On ne peut que lui donner raison.

Si on suit un peu l'histoire, le problème de la haine envers ubuntu, c'est que canonical a décidé de mettre quelques petites choses non libre afin que la distribution puisse fonctionner sur le plus de machines possible.
Bien évidemment, la frange de libristes fous d'idéologie libriste, est montée au créneau et a déversé sa bile sur canonical et Mark.S. Et depuis cela ne s'est jamais vraiment arrêté.

A chaque annonce de canonical sur un projet, un logiciel, les premiers voix qu'on entend, ce sont celle de ces "haters".

Lorsque je discute avec des libristes et que je prononce ubuntu, ca leur hérisse le poil et ils m'explique que canonical ne fait que profiter du logiciel libre.
Quelque part, je les plaints. Car canonical a fait ce que personne n'avait jusqu'à lors réussi à faire, démocratiser linux à un niveau jamais atteint.

Alors, quant je vois certains se réjouir que la mort d'unity, je me dit que ces personnes font partie de ce groupe de "haters" et n'on rien compris à ce qu'a pour apporter ubuntu.

Je pense qu'en 2018, lorsque les personnes qui utilisent ubuntu sans se préoccuper de ce qui se passent en ce moment, vont elles aussi pousser une gueulante (peut-être même plus forte que les haters) suite à la disparition de unity.

On dit souvent qu'il faut savoir mettre de l'eau dans son vin. Et bien la communauté qui arrive à le faire le moins, c'est bien celle du libre.
Avatar de bcag2 bcag2 - Membre régulier https://www.developpez.com
le 12/04/2017 à 9:35
En tout les cas, la convergence est une bonne idée et il est dommage que ce soit abandonné… à moins que ce soit repris par la communauté, d'une manière ou d'une autre?
Offres d'emploi IT
Technicien maintenance installations de simulation H/F
DCNS - Provence Alpes Côte d'Azur - Toulon (83200)
Infographiste h/f
Menway Interim - Aquitaine - Aire-sur-l'Adour
Project manager soa h/f
Atos - Nord Pas-de-Calais - Lille (59000)

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Contacter le responsable de la rubrique Accueil