Trolldi : le difficile challenge du licenciement d'un employé IT
Quels en sont les risques ?

Le , par Michael Guilloux, Chroniqueur Actualités
La dernière fois que vous avez été viré, vous avez :
Virer un employé est une situation difficile à affronter pour bien des managers, surtout quand on pense au fait que la personne à licencier est peut-être responsable d’une famille et doit faire face à certaines charges. Pourtant, cela ne réduit pas le nombre de cas, même si des indemnités peuvent suivre.

Le licenciement peut toutefois être risqué quand on doit se séparer d’un employé IT. Les employés qui travaillent dans le domaine de l’information ont accès à des informations essentielles et parfois très sensibles de l’entreprise. Un départ volontaire serait mieux, mais même ici encore, comme l’indique la plainte de Google contre Uber sur les voitures autonomes, un employé IT qui vous quitte est susceptible d’emporter avec lui la propriété intellectuelle de l’entreprise. Qu’en est-il donc de celui qui, un bon matin, apprend qu’il est licencié ?

C’est donc un risque que court une entreprise en prenant la décision de renvoyer l’un des employés du service IT, un risque qui dépend surtout du rôle que joue ce dernier au sein de l’entreprise. Ces employés ont le potentiel de faire tomber des systèmes ou de partir avec des informations susceptibles de causer des dommages irréversibles. C’est le cas par exemple de Joe Vito Venzor, qui a plaidé coupable devant un tribunal américain d’avoir piraté des serveurs et des comptes de cloud de son employeur après avoir été licencié et mis immédiatement hors des locaux de l’entreprise.

Âgé de 41 ans, il était employé dans une entreprise du Texas, où il était administrateur IT jusqu’au 1er septembre 2016 où il apprend, du directeur informatique, qu’il est licencié. Incontrôlable après avoir appris la nouvelle, il a fallu une heure au personnel de l’entreprise pour réussir à le mettre hors du bâtiment. Par mesure de précaution, les droits d'accès de Joe Vito Venzor ont été révoqués alors qu'on le mettait hors des locaux de l’entreprise ; ce qui ne semble pas avoir été suffisant pour l’empêcher de nuire.

Juste une heure plus tard, un nouveau compte « elphaser » avec les droits administrateurs s'est connecté au réseau de l'entreprise et a attaqué toute son infrastructure. L’intrus a fermé les serveurs de messagerie et d'applications de l’entreprise. Il a également supprimé des fichiers sur les serveurs pour les empêcher de redémarrer, il a fermé des comptes et modifié des mots de passe, entre autres actions. Cette attaque coïncidant avec le licenciement de Joe Vito Venzor, le directeur informatique a enquêté sur le compte de messagerie de travail de l’ex-employé. Cela lui a permis de découvrir que l’employé licencié avait envoyé un document à son adresse électronique privée : une liste de codes d'accès au réseau de l’entreprise et des mots de passe pour différents sous-systèmes informatiques. Attaqué en justice, Joe Vito Venzor a reconnu être l’auteur de cette attaque.

Cela illustre un peu le risque lié au licenciement d’un employé IT. Conscient de cette réalité, il est recommandé aux entreprises d’escorter immédiatement un employé IT en dehors du bâtiment, après son licenciement. Cette mesure doit également être accompagnée par la suppression systématique de tous ses comptes et accès aux systèmes de l’entreprise. Ces mesures ont d’ailleurs été appliquées pour le cas Joe Vito Venzor. Mais, il avait déjà une liste de codes d'accès au réseau et de mots de passe pour différents sous-systèmes informatiques de l’entreprise.

Source : Plainte et aveu de Joe Vito Venzor

Et vous ?

Avez-vous déjà été licencié ? Qu’avez-vous fait ?
Agiriez-vous comme Joe Vito Venzor si vous êtes victime d’un licenciement que vous jugez abusif ?


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de el_slapper el_slapper - Expert éminent sénior https://www.developpez.com
le 07/04/2017 à 9:34
C'est trolldi, en effet. La question qui se pose est : "suis-je une ordure vengeresse?"

Bof

Mais ça pointe sur une vraie problématique : l'IT est la gardienne du temple, et qui gardera les gardiens?
Avatar de faust7 faust7 - Membre régulier https://www.developpez.com
le 07/04/2017 à 9:41
dans le sondage, il manque l'option:
- déposer une pêche toute fraiche à l'entrée de l'entreprise
Avatar de Angelsafrania Angelsafrania - Membre confirmé https://www.developpez.com
le 07/04/2017 à 11:17
Dénoncer au fisc devrait être fait même sans licenciement.
Toutes personnes témoin d'un crime/délit devrait le dénoncer aux autorités.
Je comprends que les gens trouve cela pas moral ...
Avatar de Glutinus Glutinus - Expert éminent sénior https://www.developpez.com
le 07/04/2017 à 11:42
En creusant bien il n'y a pas que les IT qui peuvent foutre leurs merdes, les financiers, les juristes, et même des operationnels connaissant des failles.
Avatar de martopioche martopioche - Membre confirmé https://www.developpez.com
le 07/04/2017 à 11:42
C'est joli de rebondir sur l'actualité, il serait plus complet de rajouter que Joe Vito Venzor risque un emprisonnement de 10 ans et une amande pouvant aller jusqu'à $ 250.000 en plus des dommages et intérêts…*Enfin, je ne sais pas mais je trouve que ça calme car on peut ajouter aussi qu'il lui sera impossible de retrouver un job dans l'IT…

Et ce qui aurai été intéressant, c'est de trouver des exemples français puisque le site s'adresse il me semble majoritairement à un public français. Chez nous, avec une majorité des jobs dans le service, la notion de "licenciement" n'a que peu d'impact pour la majorité des employés. Quand il y en a, cette industrie est plus propice au départ volontaire… Également, on a cette sacro-sainte période de préavis et l'illusion pour la boite de presser le citron jusqu'au bout alors qu'en effet, pour tous les jobs, au moment où on donne la lettre de licenciement ou que l'employé donne sa démission, c'est dehors…
Avatar de transgohan transgohan - Expert éminent https://www.developpez.com
le 07/04/2017 à 13:48
Citation Envoyé par martopioche Voir le message
... et une amande pouvant aller jusqu'à $ 250.000 …
Elle va attirer tous les gastronomes du coin !
Avatar de djuju djuju - Membre éprouvé https://www.developpez.com
le 07/04/2017 à 14:30
Citation Envoyé par Michael Guilloux Voir le message
Cela illustre un peu le risque lié au licenciement d’un employé IT. Conscient de cette réalité, il est recommandé aux entreprises d’escorter immédiatement un employé IT en dehors du bâtiment, après son licenciement. Cette mesure doit également être accompagnée par la suppression systématique de tous ses comptes et accès aux systèmes de l’entreprise.
C'est généralement comme ça que ça se passe au Canada, aussi bien pour les mecs en IT, qu'en dév.
On attend le vendredi matin pour que la personne ait une chance de rencontrer des proches (ne pas être seule) pendant le week-end et on lui dit de rentrer chez elle immédiatement. Les accès sont déjà révoqués. Un employé des RH l'accompagne alors à son poste pour qu'il prenne ses affaires perso et ne la laissera généralement pas toucher à son ordi. La personne ne restera plus seule dans l'entreprise, y compris pour dire au revoir à ses collègues (ce qu'elle ne fait généralement pas puisqu'elle est sous le choc). Puis c'est 2 semaines de salaire d'indemnité si la personne est dans la boite depuis moins de 5ans, plus 1 semaine supplémentaire par tranche de 5ans.
Quand tu vois ça se produire devant toi, ça fait bizarre.
Avatar de TiranusKBX TiranusKBX - Expert confirmé https://www.developpez.com
le 07/04/2017 à 15:00
J'ai mis autre car la dernière fois je me suis fait viré à la place de mon supérieur qui à fait une énorme faute, c'est toujours les nouveaux qui trinquent !
Mais dans ma boite actuelle sans moi elle coule vus que j'ai la moitié des droits des programmes utilisés, j'ai tous les codes d'accès et un dépôt git en copie de toutes mes codes sources.
Avatar de ed73170 ed73170 - Expert confirmé https://www.developpez.com
le 07/04/2017 à 15:22
Je me suis fait virer plusieurs fois mais voyant que ça allait venir j'avais pris la précaution d'embarquer les sources des logiciels sur lesquels j'avais travaillé. Non pas pour les revendre ou m'en servir en tant que tels, mais juste pour récupérer quelques modules ou méthodes utiles à d'autres missions (composants techniques, calculs mathématiques, etc.). Cela m'a servi car il est bien pénible de devoir refaire quelque chose qu'on a déjà fait et qui fonctionne bien, et puis est-ce vraiment illégal car même si un patron nous vire il ne peut pas nous empêcher de partir avec notre "connaissance".

Disons qu'en général je récupère ce qui pourra éventuellement me servir par la suite, donc pas les applications trop spécifiques, et bien sûr pas les bases de données.

Pour revenir au post initial, cette situation n'est pas spécifique à l'informatique, imaginons un pilote d'avion qui sait qu'il ne pourra plus voler à court terme et qui précipiterait son avion avec tous ses passagers sur une montagne, mais ça, c'est sûrement de la fiction
Avatar de transgohan transgohan - Expert éminent https://www.developpez.com
le 07/04/2017 à 16:18
est-ce vraiment illégal car même si un patron nous vire il ne peut pas nous empêcher de partir avec notre "connaissance".
En France c'est illégal. La propriété du code est à l'entreprise.
Si on retrouve lettre pour lettre le même code dans une autre entreprise on peut aller en justice.

Tu peux par contre le recoder dans une autre entreprise en repartant de zéro, ce n'est pas interdit.
Par contre si on le recode à l'identique difficile de ne pas retomber dans le premier cas.
Contacter le responsable de la rubrique Accueil