Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

USA : Amazon va rembourser 70 millions $ à des parents pour des achats in-app effectués par leurs enfants
Sans leur consentement

Le , par Patrick Ruiz

80PARTAGES

7  0 
L’annonce a été faite récemment par l’autorité fédérale de régulation du marché américain (FTC) via son site Web. Amazon et l’autorité régulatrice ont décidé de retirer leurs recours respectifs (au sortir de l’audience de 2016) dans le différend les opposant sur les achats in-app effectués par des enfants via les téléphones de leurs parents, ce, sans le consentement de ces derniers.

Entre 2011 et 2014, des consommateurs ont découvert des failles dans le système de facturation d’applications disponibles sur la boutique en ligne d'Amazon. Ils soutiennent que lorsqu'Amazon lançait les achats in-app dans son Appstore en novembre 2011, aucun mot de passe n'était requis pour effectuer un achat quelconque, y compris pour les jeux et applications destinés aux enfants. Cette situation a conduit à la facturation par Amazon d'achats effectués par des enfants via les comptes de leurs parents.

En 2012, Amazon a revu son système de facturation in-app. Il y avait désormais un mot de passe à fournir, mais uniquement dans le cas où le montant des achats excédait 20 dollars. Cette nouvelle situation n'empêchait donc pas les enfants d'effectuer des achats lorsqu'ils utilisent les téléphones des parents.

En 2013, Amazon a une nouvelle fois modifié son système de facturation. Cette fois, pour chaque achat, indépendamment du montant de celui-ci, il fallait que l'initiateur fournisse un mot de passe. Toutefois, à partir du moment où le mot de passe est saisi, il était possible d'effectuer des achats sans vérification préalable de l'identité de l'initiateur, pendant une durée de 15 minutes à une heure. Cela veut dire qu'un enfant qui utilise le téléphone d'un parent, après que celui-ci s'est connecté sur Amazon, a un peu de chances de pouvoir effectuer des achats sans avoir à saisir de mot de passe. Un parent a même rapporté avoir été facturé pour 358,42 $ d'achats qu'il n'avait pas autorisé.

Ces constats ont été portés à l’attention de la FTC et compilés dans une plainte déposée contre Amazon en juillet 2014. En avril 2016, une Cour fédérale de justice, après avoir établi qu’Amazon avait procédé à des facturations sans le consentement des parents, rendait son verdict dans cette affaire en faveur de la FTC.


Un an plus tard, Amazon s'est finalement plié à la décision de la Cour lui ordonnant d’engager une opération de remboursement auprès des victimes. Avec cette décision, c'est plus de 70 millions de dollars que le géant du commerce en ligne devrait débourser, ce, pour des cas s’étalant sur la période 2011 à 2016. Amazon donnera bientôt des détails du planning de l’opération de remboursement.

Source : FTC

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ?

Voir aussi :

USA : Google va procéder au remboursement de 19 millions de dollars, pour les achats in-app non autorisés par les parents

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !