Benoît Hamon donne plus de précisions sur la taxe robot
Et assure que les machines intelligentes vont confisquer les emplois de demain

Le , par Coriolan, Chroniqueur Actualités
Dans son programme pour le numérique et la technologie, Benoît Hamon prévoit une “taxe robot” en vue de financer le revenu universel d’existence. Le candidat de gauche veut faire contribuer les robots au financement de la protection sociale en leur attribuant un salaire fictif. Toutefois, beaucoup de détails sont restés flous, on ne sait pas quel serait le montant de cette taxe ni à quel type de machine elle s’appliquerait.

En vue de mettre en clair sa proposition, Benoît Hamon a tenté de donner des précisions jeudi 16 mars lors de la présentation officielle de son projet politique. Le candidat veut mettre en place une taxation sur les robots afin de financer un fonds pour accompagner les personnes remplacées par une machine à retrouver le chemin de l’emploi. Benoît Hamon avait déjà indiqué que cette taxe permettrait de sortir d’une situation inacceptable. « Lorsqu’un travailleur est remplacé par une machine, la richesse créée bénéficie essentiellement aux actionnaires ».

Le candidat du PS a indiqué que l’objectif est de créer de nouveaux postes pour compenser exactement le nombre d’emplois perdus et pris par les machines. Idéalement dans les secteurs peu susceptibles d’être robotisés.

Il semble que l’objectif initial de cette proposition a été réorienté pour financer désormais le plein emploi en raison du nouveau virage technologique dans le monde du travail. Cette réorientation des sommes obtenues avec ce prélèvement a été débâtée à l’occasion d’un entretien au Parisien. « Je propose que la richesse créée par les robots serve à financer un fonds de transition travail dédié à la formation au retour vers l’emploi des personnes dont le travail est désormais effectué par une machine intelligente », a déclaré Benoît Hamon.

Benoît Hamon est convaincu que les robots vont confisquer les emplois de demain, une hypothèse qu’il défend à un ton ferme. Le candidat a convoqué L’OCDE pour appuyer sa proposition, mais aussi Elon Musk et Bill Gates, deux figures clés de l’industrie high-tech américaine qui ont un avis proche sur ce sujet.

« Est-ce que l’équation de Schumpeter — la destruction créatrice — fonctionne encore ? En partie oui, l’innovation technologique va déplacer certains emplois ailleurs. Mais il y a aussi de la destruction destructrice, strictement. Dès lors, comment s’adapte-t-on pour financer le retour à l’emploi des personnes qui ont été remplacées par des robots ? », conclut-il.

Si la proposition de Benoît Hamon de taxer les robots constitue l’une des innovations de cette campagne présidentielle, l’idée ne fait pas l’unanimité malgré le fait qu’elle soit soutenue par la commission des affaires juridiques du Parlement européen. En effet, l’idée que le travail humain va être remplacé par les machines devenues intelligentes est encore très contestée parmi les économistes.

Les opposants au candidat donnent l’exemple de l’Allemagne qui possède près de trois fois plus de robots industriels que la France, toutefois, elle est quasiment au plein emploi ! En termes de densité robotique, la France compte un peu plus de 100 robots pour 10 000 salariés (contre 300 pour l’Allemagne). Si l'on met ces chiffres en parallèle avec le taux de chômage, on constate que celui-ci est le plus bas dans les pays les plus robotisés.

Source : Le Parisien

Et vous ?

Êtes-vous d'accord avec Benoît Hamon que les machines intelligentes vont confisquer les emplois de demain ?
Pensez-vous que la taxe sur les robots va créer de l'emploi ?

Voir aussi :

Présidentielle : ce que propose le candidat du PS Benoît Hamon dans son programme pour le numérique et la technologie


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de RyzenOC RyzenOC - Membre émérite https://www.developpez.com
le 16/03/2017 à 19:11
Citation Envoyé par Coriolan Voir le message
Les opposants au candidat donnent l’exemple de l’Allemagne qui possède près de trois fois plus le nombre de robots industriels que la France, toutefois, elle est quasiment au plein emploi ! En termes de densité robotique, la France compte un peu plus de 100 robots pour 10 000 salariés (contre 300 pour l’Allemagne). Si l'on met ces chiffres en parallèle avec le taux de chômage, on constate que celui-ci est le plus bas dans les pays les plus robotisés.
je pense qu'il faut distinguer robot et automate, l'automate c'est le bras mécanique dans les usines de voiture ou une caisse automatique dans un super marché, le robot sera votre jardinier de demain, celui qui fera le ménage dans votre bureau en entreprise et c'est celui aussi qui vous remplacera et fera votre boulot dans une pièce sombre de 1m^2 (c'est moins cher qu'un bureau).

Apres cela peut aussi contribuer à rendre le monde meilleur, par exemple une personne qui n'a pas le temps de jardiner pourra avec ce robot manger des légumes bio et frais sortant du jardin avec un prime l'achat du pack cuisine, le robot vous fera en plus de bon petit plat sain et équilibré.
Et à 90ans quand vous aurez un cancer un robot chirurgien vous ouvrira en 2 avec une précision jamais inégalé avec des risques opératoire très faible.
De même la voiture autonome est très critiqué par les chauffeurs mais sa peut aussi être l'opportunité de réduire de manière radicale les morts sur la route.

Bref, faut pas se proclamer prophète et annoncer l'apocalypse, ces même personnes prédisait qu'AMD allait faire faillite ou encore qu'un train allant à plus de 50km/h était mortel, aujourd'hui on vas avoir bientôt l'hyperloop.
Celui qui me dit que les robots vont provoquer un chômage de masse et un chaos dans le monde entier je leur dit on verra bien, comme ceux disant que le brexit et l'élection de trump allait être une catastrophe planétaire, on verra bien pour l'instant il ne se passe pas grand chose, on est loin de la guerre nucléaire.
Avatar de Capitaine_aizen Capitaine_aizen - Membre du Club https://www.developpez.com
le 16/03/2017 à 20:02
Le candidat du PS a indiqué que l’objectif est de créer de nouveaux postes pour compensert exactement le nombre d’emplois perdus et pris par les machines. Idéalement dans les secteurs peu susceptibles d’être robotisés.
La seule chose qui conserve exactement quelque chose et qu'il le prouve à chaque instant et en tout point de l'espace, c'est l'Univers (énergie, matière, moment cinétique...). Mais pas la politique !

Code : Sélectionner tout
« Est-ce que l’équation de Schumpeter — la destruction créatrice — fonctionne encore ? En partie oui, l’innovation technologique va déplacer certains emplois ailleurs. Mais il y a aussi de la destruction destructrice, strictement. Dès lors, comment s’adapte-t-on pour financer le retour à l’emploi des personnes qui ont été remplacées par des robots ? », conclut-il.
J'ai cherché l'équation de Schumpeter, mais je n'ai pas trouvé l'équation proprement dite. Elle existe au moins ? En dehors de ça, quand je mets en lien les deux citations, j'ai l'impression qu'il y a une contraction entre on sauve tout le monde et il y aura de manière irréversible des pertes. Si je me trompe, je m'en excuse. Sinon, je crois que Hammon ferait bien de se prendre une intelligence artificielle (le mot important est en gras) pour l'aider à rédiger ces discours.
De toute façon, l'économie et l'existence d'un emploi dans nos société c'est une application d'une forme de Darwinisme à l'échelle humaine uniquement : Seul ceux (les emplois) qui sont utile reste, les autres sont voués à disparaître. Quand l'androïde, le cybord ou autres appellation terminologie de Terminator, fera le jardin et la cuisine, il n'y aura plus besoin de jardinier et de cuisinier. Ils disparaîtront. En revanche, il sera bien d'aider ces personnes à retrouver un emploi. Mais ça ne passe pas que par des formations, mais une amélioration massive du système éducatif français ! Et ça, j'ai pas l'impression que les politiciens ont compris.

A quand des robots pour faire le travail des députés, sénateurs et politicien de tout poil ?
Avatar de Pierre GIRARD Pierre GIRARD - Expert confirmé https://www.developpez.com
le 16/03/2017 à 20:30
Une imprimante écrit des textes à la place des gens => Donc, c'est un robot => On devra payer une taxe à chaque fois qu'on utilisera une imprimante. Pareil pour les photocopieuses qui ont fait disparaître les copistes etc... Je pense que Benoît Hamon devrait commencer par donner une définition précise de ce qu'est un ROBOT avant de chercher à inventer une nouvelle taxe.

PS. Pourquoi ne pas taxer le téléphone qui rendent inutiles nos bons vieux facteurs ?
Avatar de NSKis NSKis - Membre émérite https://www.developpez.com
le 16/03/2017 à 20:38
Citation Envoyé par RyzenOC Voir le message
je pense qu'il faut distinguer robot et automate, l'automate c'est le bras mécanique dans les usines de voiture ou une caisse automatique dans un super marché, le robot sera votre jardinier de demain, celui qui fera le ménage dans votre bureau en entreprise et c'est celui aussi qui vous remplacera et fera votre boulot dans une pièce sombre de 1m^2 (c'est moins cher qu'un bureau).
Trop tard pour proposer des définitions: Les notions de "robot" et de "automate" ont déjà été définis il y a plus de 30 ans par le monde industrielle!!!

Un "automate" plus précisément API (pour automate programmable industriel) n'est rien d'autre qu'un ordinateur fonctionnant sur le cycle répété chaque 20 à 100 ms: Lecture des signaux entrants - algorithme spécifique calculant les signaux de sortie en fonction des signaux entrants - Mise à jour des signaux sortants

On fait appel aux automates pour contrôler n'importe quel processus temps réel, cela va des feux de circulation à la chaîne de production produisant des biscuits ou des voitures!!!

Le "robot" est simplement un dispositif mécanique manipulant des objets physiques selon un programme de contrôle pré-établi!!!

Citation Envoyé par RyzenOC Voir le message
Apres cela peut aussi contribuer à rendre le monde meilleur, par exemple une personne qui n'a pas le temps de jardiner pourra avec ce robot manger des légumes bio et frais sortant du jardin avec un prime l'achat du pack cuisine, le robot vous fera en plus de bon petit plat sain et équilibré.
Et à 90ans quand vous aurez un cancer un robot chirurgien vous ouvrira en 2 avec une précision jamais inégalé avec des risques opératoire très faible.
De même la voiture autonome est très critiqué par les chauffeurs mais sa peut aussi être l'opportunité de réduire de manière radicale les morts sur la route.
Pour le reste, les exemples donnés me laissent sans voix... Cela me fait un peu penser aux gars qui proposent d'utiliser des mini-drones pour féconder les arbres fruitiers après avoir liquider les abeilles à coup d'insecticides et de produits chimiques utilisés dans l'agriculture
Avatar de NSKis NSKis - Membre émérite https://www.developpez.com
le 16/03/2017 à 20:42
Heureusement que Hamon est le résultat de la longue histoire de l'humanité... Ce mec aurait existé 2'000 ans plutôt, il aurait taxé l'invention du feu et l'invention de la roue!!!

Imaginez-vous le nombre astronomique de porteurs qui ont été mis au chômage après l'invention de la roue???
Avatar de syj syj - Membre régulier https://www.developpez.com
le 16/03/2017 à 22:28
J'espère qu'il va se rendre compte qu'il n'y a pas de différence entre:
- un robot en France
- ou un robot à l'étranger
- ou un ouvrier du tiers monde sous payé.
Dans tous les cas ,cela détruit de potentiel poste d'ouvrier en France.

Avec la taxe robot, il progresse, il va détruire les potentiels postes d'ingénieur en France.

La seul solution est de taxer les profits au lieu de taxer le "travail".

Ex: Si on augmente la TVA & qu'on réduit les charge patronale & salariale que le bien soit produit par :
- un robot en France
- ou un robot à l'étranger
- ou un ouvrier du tiers monde sous payé.
- ou un ouvrier français.
Il sera taxé de la même manière.
Avatar de nirgal76 nirgal76 - Membre expérimenté https://www.developpez.com
le 16/03/2017 à 22:28
Tout ça simplement pour essayer de gagner la faveur du vote ouvrier qui voient leurs emplois menacés par les robots, ouvriers qui sont passés au FN et qu'ils faut désespérément récupérer. Ils est démago comme les autres, et finalement populiste. Ils dit qu'il faut en finir avec les vieilles recettes et critique par exemple macron parceque ce dernier ne se place pas dans un (vieux) parti, bref, il veut faire le gars qui veut révolutionner le monde et la politique mais il reste cantonné à ses vieux concepts droite gauche, si c'est pas être passéiste ça pour un "prorgessiste" (c'est lui qui le dit, la blague)...bref, si c'est pas se contredire, je ne sais pas ce que c'est !
Avatar de Pierre GIRARD Pierre GIRARD - Expert confirmé https://www.developpez.com
le 17/03/2017 à 6:46
Citation Envoyé par syj Voir le message
...Ex: Si on augmente la TVA & qu'on réduit les charge patronale & salariale que le bien soit produit par :
- un robot en France
- ou un robot à l'étranger
- ou un ouvrier du tiers monde sous payé.
- ou un ouvrier français.
Il sera taxé de la même manière.
Avec un défaut majeur, c'est que tout le monde paye la TVA ! Y compris ceux qui ont des petites retraites, ceux qui sont au RSA ou les chômeurs. Autrement dit, tu augmentes les impôts indirects des plus pauvres ... même si ils sont classés non imposables.

Par contre, je suis entièrement d'accord avec la première partie.

J'ajouterais juste que les automates font perdre au moins autant d'emplois que les robots (si ce n'est plus). Je ne vois donc pas de raison de faire une distinction entre les deux. Et si une société paye des impôts supplémentaires en France pour quelque raison que ce soit, ça lui donnera une raison de plus pour délocaliser sa production.
Avatar de RyzenOC RyzenOC - Membre émérite https://www.developpez.com
le 17/03/2017 à 8:25
Citation Envoyé par NSKis Voir le message
Pour le reste, les exemples donnés me laissent sans voix... Cela me fait un peu penser aux gars qui proposent d'utiliser des mini-drones pour féconder les arbres fruitiers après avoir liquider les abeilles à coup d'insecticides et de produits chimiques utilisés dans l'agriculture
En quoi mes exemples te laisse sans voix ?
Le pilote automatique dans les avions à apporté une meilleur sécurité dans les avions, pourquoi pas dans les voitures !?
Sa fait longtemps que les bienfaits des robots en médecines ont été démontré, ils permettent une plus grande précision tous en ayant moins à ouvrir le patient en 2, j'ai un amis qui à été soigné d'un cancer de la prostate avec un Da Vinci.

Pour le reste les robots peuvent améliorer le quotidien de beaucoup de gens, les robots de mêmes que les assistants personnelles peuvent t'aider à vivre plus sainement.
Les personnes âgées ou atteinte d'alzheimer qui n'ont personne seraient bien contente d'avoir un amis robot sur qui compter pour se laver, marcher, aller faire un tour en voiture...etc. les maisons de retraite coûte cher et les enfants ont un emploie et une vie de famille ils ne peuvent pas assister leurs parents H24.
Avatar de Kearz Kearz - Membre expert https://www.developpez.com
le 17/03/2017 à 9:42
Les opposants au candidat donnent l’exemple de l’Allemagne qui possède près de trois fois plus de robots industriels que la France, toutefois, elle est quasiment au plein emploi ! En termes de densité robotique, la France compte un peu plus de 100 robots pour 10 000 salariés (contre 300 pour l’Allemagne). Si l'on met ces chiffres en parallèle avec le taux de chômage, on constate que celui-ci est le plus bas dans les pays les plus robotisés.
Allemagne est un pays industriel, ce n'est pas le cas de la France. Je suis pas sûr que la comparaison est bonne. Et bon, Allemagne et le chômage... Minijob?

Personnellement quand je vois des grands patrons du numérique dire qu'une taxe robots pourrait être une bonne chose, je me dis qu'il y a quand même une raison. Ils doivent avoir, dans leur service R&D, des robots/IA presque opérationnel et pouvant détruire le marché du travail.
Alors le fait que les robots font détruire une grosse partie du marché du travail, j'y crois. Est-ce que la taxe robot est la solution? J'en suis pas sûr.

On devrait peut-être réfléchir à la notion d'argent plutôt. Imaginons que demain les centrales électrique soient full-robotisé, au lieu de faire une taxe robot pour redistribué pour payer l'électricité (ce qui est un cycle un peu bizarre: prendre de l'argent pour le rendre), il faudrait réfléchir à la gratuité de l'électricité minimum pour vivre. Du genre X watt/mois gratuit.

Heureusement que Hamon est le résultat de la longue histoire de l'humanité... Ce mec aurait existé 2'000 ans plutôt, il aurait taxé l'invention du feu et l'invention de la roue!!!

Imaginez-vous le nombre astronomique de porteurs qui ont été mis au chômage après l'invention de la roue???
La roue, le feu, l'électricité, la voiture ont toujours été des outils. Par contre, il faut toujours un humain derrière. Avec la roue, tu as peut être moins de porteur mais au dernière nouvelle une roue seule ne va pas d'un point A à B seule.
Les robots avec intelligence artificielle n'ont pas forcement besoin de nous, ils peuvent (pourront) faire le travail de A à Z sans supervision d'un humain.
Avatar de NSKis NSKis - Membre émérite https://www.developpez.com
le 17/03/2017 à 9:51
Citation Envoyé par RyzenOC Voir le message
Les personnes âgées ou atteinte d'alzheimer qui n'ont personne seraient bien contente d'avoir un amis robot sur qui compter pour se laver, marcher, aller faire un tour en voiture...etc. les maisons de retraite coûte cher et les enfants ont un emploie et une vie de famille ils ne peuvent pas assister leurs parents H24.
Et l'équation, d'un côté "6 millons de chômeurs en France" et de l'autre "des personnes agées dont personne s'occupe", cela te fait pas "tilt"???

Est-ce que la solution c'est un robot pour avoir plus de chômeurs et un autre robot pour s'occuper des personnes agées abandonnées???

ou

Est-ce former les chômeurs pour offrir un service "humain" auprès des personnes dans le besoin???
Avatar de syj syj - Membre régulier https://www.developpez.com
le 17/03/2017 à 10:39
Citation Envoyé par Pierre GIRARD Voir le message
Avec un défaut majeur, c'est que tout le monde paye la TVA ! Y compris ceux qui ont des petites retraites, ceux qui sont au RSA ou les chômeurs. Autrement dit, tu augmentes les impôts indirects des plus pauvres ... même si ils sont classés non imposables.
En fait, toutes les taxes sont injustes et tout le monde la paie. Quand tu vas au coiffeur ou que tu achètes une baguette : tu paies la TVA, mais aussi les charges salariale, patronales, la taxe professionnel.

Donc transférer une partie des taxes dans la TVA ne changera rien. D'ailleurs, il est possible que la baguette de pain soit moins cher si on ne touche pas à la TVA 5.5.

Après il faut surtout taxer les profits et non le travail.
Avatar de Pierre GIRARD Pierre GIRARD - Expert confirmé https://www.developpez.com
le 17/03/2017 à 12:26
Citation Envoyé par syj Voir le message
En fait, toutes les taxes sont injustes et tout le monde la paie...
Certes, mais le moins injuste de tous est l’impôt sur le revenu (ou les revenus pour être encore plus juste). Pour les plus pauvres, 0,01% de plus sur le Kg de pommes de terre ou le pain ou tout ce qui est nécessaire pour vivre, c'est émorme. Pour celui qui a le SMIC, c'est déjà moins important ... pour celui qui gagne 10 fois le SMIC, c'est négligeable, pour celui qui gagne 50 fois le SMIC ou plus, c'est rien du tout.

Ce que l'on constate, c'est que tout le monde politique parle de baisse d'impôts, mais que tous ne parlent que de baisser l'impôt le plus juste qui existe, et personne n'explique que ces baisses sont directement compensées par des augmentations ou des créations de taxes en tous genre. TIPP, alcool, tabac, taxe carbone, TVA et ... taxe sur les robots, pourquoi pas ?

Pourquoi certains proposent ils de légaliser et d'encadrer le cannabis ... si ce n'est pour pouvoir y mettre une taxe comme pour le tabac ? Ceux qui sont contre la légalisation du cannabis n'ont probablement pas compris que ce serait une source de revenus supplémentaire non négligeable.
Avatar de Ryu2000 Ryu2000 - Membre émérite https://www.developpez.com
le 17/03/2017 à 13:17
Citation Envoyé par Pierre GIRARD Voir le message
Ceux qui sont contre la légalisation du cannabis n'ont probablement pas compris que ce serait une source de revenus supplémentaire non négligeable.
Ouais un peu :
La légalisation du cannabis en France rapporterait 2 milliards d'euros par an
Cannabis : la légalisation pourrait rapporter 2 milliards d’euros par an

L'austérité nous est en quelque sorte imposé par l'UE, on cherche à faire des économies de tous les côtés et il y a des services qu'on ne devrait pas réduire (genre faire des économies dans le domaine médical c'est pas top), ramasser 2 000 0000 000€/an ça pourrait un peu aider...
Avatar de Capitaine_aizen Capitaine_aizen - Membre du Club https://www.developpez.com
le 17/03/2017 à 13:46
Dans la même veine de ce qui a été précedemment dit : Pourquoi ne pas enfin récupérer l’impôt des GAFAM en France ? Sans les prendre pour des vaches à lait, mais payer ce qu'ils doivent.

D'ailleurs ça m'a toujours faire rire (jaune) ce truc :Si on trouve une faille et qu'on l'exploit (white or black hat), la loi française se fait un malin plaisir à nous tomber dessus, même avec de bonnes intentions (ethical hacker). Alors que l'optimisation fiscale (qui n'est ni plus ni moins que l'exploit de "failles" juridiques), visiblement les politiciens et les gens qui travaillent dans le droit (avocat, juriste, magistrat ....) ne font rien pour véritable Sanctionner et surtout Corriger les failles !
Avatar de Ryu2000 Ryu2000 - Membre émérite https://www.developpez.com
le 17/03/2017 à 13:55
Citation Envoyé par Capitaine_aizen Voir le message
Dles politiciens et les gens qui travaillent dans le droit (avocat, juriste, magistrat ....) ne font rien pour véritable Sanctionner et surtout Corriger les failles !
C'est normal ils profitent de ces failles.
Ils ont des sociétés écrans dans des paradis fiscaux et ce genre de choses.

C'est plus ou moins légal de toute façon, quand le dossier du Panama Papers est sorti, on a vu qu'il y avait beaucoup de pratique légal.
Panama Papers: placer de l'argent offshore n'est pas forcément illégal
Avatar de TallyHo TallyHo - Membre averti https://www.developpez.com
le 17/03/2017 à 15:37
Je ne sais pas si vous en avez parlé sur le fil mais Mélenchon veut pousser la filière des jeux vidéos en France :

Souvent présenté comme le candidat 2.0 de cette campagne présidentielle, Jean-Luc Mélenchon, qui a largement utilisé le numérique et les réseaux sociaux pour mobiliser autour de sa campagne, est aussi l’un des seuls prétendants à l’Élysée à faire des propositions sur les jeux vidéo dans son programme.

http://www.europe1.fr/politique/le-j...enchon-3003182
Avatar de paidge paidge - Membre éprouvé https://www.developpez.com
le 20/03/2017 à 9:15
L'économie libre, contrairement à l'économie non-libre et à l'instar des logiciels libres , respecte les 4 libertés économiques fondamentales. Ainsi, dans une société où le "travail" classique disparaît à cause de l'automatisation et de la robotisation, le micro-travail libre est volé par les GAFAM. L'utilisation de monnaies libres, définies dans la théorie relative de la monnaie, permettent l'économie libre tout en respectant la neutralité des flux économiques et l'égalité spatio-temporelle entre tous les hommes. Plus d'infos : http://rml9-lehavre.tk/a-propos/
Avatar de Grogro Grogro - Membre émérite https://www.developpez.com
le 20/03/2017 à 14:43
Citation Envoyé par paidge Voir le message
L'économie libre, contrairement à l'économie non-libre et à l'instar des logiciels libres , respecte les 4 libertés économiques fondamentales. Ainsi, dans une société où le "travail" classique disparaît à cause de l'automatisation et de la robotisation, le micro-travail libre est volé par les GAFAM. L'utilisation de monnaies libres, définies dans la théorie relative de la monnaie, permettent l'économie libre tout en respectant la neutralité des flux économiques et l'égalité spatio-temporelle entre tous les hommes. Plus d'infos : http://rml9-lehavre.tk/a-propos/
Amen. Et Kamoulox au passage.

Je sais pas sous quel prod' tu es perché, mais fais donc tourner mon frère, car visiblement c'est de la bonne.
Avatar de paidge paidge - Membre éprouvé https://www.developpez.com
le 20/03/2017 à 17:20
Vu que t'as rien compris apparemment à ce que j'ai écrit au-dessus, non seulement je garderai mes prods (Ils sont sûrement trop puissants pour toi ) mais je t'inviterai à ne pas troller (même si je sais qu'on n'arrête pas un troll comme ça ^^).
Je vais tenter de t'expliquer les mots utilisés. Désolé c'est du français et pas du java.

Libre : Qui a le pouvoir de faire ce qu'il veut, d'agir ou de ne pas agir.
GAFAM : Google Amazon Facebook Apple Microsoft
Neutralité des flux économiques : ne pas limiter le transfert de valeurs économiques à certains secteurs de l'économie (faudrait peut-être que je t'explique ce qu'est une valeur économique...) cf "Neutralité du Net" pour les flux HTTP
spatio-temporelle : dans l'espace et dans le temps

Au plaisir
Avatar de TallyHo TallyHo - Membre averti https://www.developpez.com
le 20/03/2017 à 19:20
Citation Envoyé par Grogro Voir le message
Je sais pas sous quel prod' tu es perché, mais fais donc tourner mon frère, car visiblement c'est de la bonne.
Pourquoi faire preuve de mépris face à de nouvelles idées ? Surtout pour quelqu'un qui se plaint de la classe jacassante pour reprendre tes mots. Il y a un moment qu'on n'avait pas eu droit à l'étiquetage, ce serait bien que ça continue... Sinon il ne faudra pas vous plaindre que le fil politique soit déserté si vous refoulez tous ceux qui apportent des ouvertures aux débats

L'économie collaborative n'est pas un truc de beatniks utopistes, c'est déjà en place. De même pour les monnaies alternatives, il y a des expériences qui sont menées avec succès dans plusieurs pays. Barcelone va se lancer aussi :

La ville catalane annonce la création d’une monnaie propre pour favoriser le commerce de proximité et de l’économie sociale.

http://www.courrierinternational.com...monnaie-locale
Citation Envoyé par paidge Voir le message
Vu que t'as rien compris apparemment à ce que j'ai écrit au-dessus, non seulement je garderai mes prods (Ils sont sûrement trop puissants pour toi ) mais je t'inviterai à ne pas troller (même si je sais qu'on n'arrête pas un troll comme ça ^^).
Je ne suis pas d'accord avec Grogro sur sa façon de te répondre mais ne fais pas pareil non plus...

Pour revenir sur ton post, comment régules tu tout ça ? Au niveau local, pas de souci mais dans des échanges plus larges ?
Avatar de paidge paidge - Membre éprouvé https://www.developpez.com
le 21/03/2017 à 9:33
La monnaie libre est co-créée par ses utilisateurs via un Dividende Universel indexé sur l'espérance de vie. Ce qui respecte aussi bien le renouvellement des hommes que des valeurs échangées au cours du temps mais respecte aussi l'égalité spati-temporelle entre tous les membres de la communauté économique (voir Théorie Relative de la Monnaie).
Pour implémenter ce concept, les développeurs utilisent la blockchain. Tous les utilisateurs peuvent miner des blocs mais ne sont pas rémunérés pour ça (bien qu'un système de dons, partagés entre les mineurs, ait été mis en place).
Pour éviter la triche (attaques Sybil par exemple), les développeurs ont mis en place la toile de confiance (théorie des graphes) qui fonctionne avec un système de certifications entre les membres (une sorte de "parrainage"). Ainsi seuls les êtres humains sont créateurs de monnaie (et non les machines à l'instar du bitcoin). Une entreprise ou une association peut créer un compte en monnaie libre mais ne génèrera pas de Dividende Universel.

Pour les curieux qui veulent s'y essayer, il suffit de s'inscrire et demander ses 5 certifications sur le forum : http://rml9-lehavre.tk/lancement-de-...de-production/
Avatar de TallyHo TallyHo - Membre averti https://www.developpez.com
le 22/03/2017 à 13:45
Citation Envoyé par paidge Voir le message
...
J'ai lu la présentation et 2-3 pages et il y a des questions qui me sautent à l'esprit... Que se passe t'il si il y a des projets similaires au tien ? Les membres vont devoir utiliser x logiciels différents ? C'est plutôt destiné à se payer entre particuliers à priori, non ? Tu as un exemple concret d'utilisation ?
Avatar de paidge paidge - Membre éprouvé https://www.developpez.com
le 23/03/2017 à 13:57
Ce n'est pas "mon" projet Il y a un jour un gars qui a pondu une théorie...Puis un jour un développeur a sorti un générateur de monnaie basé sur cette théorie en forkant la blockchain...Puis un jour un autre a fait un client graphique en python, puis un autre un client en ligne de commandes, puis un autre une webApp.....Que se passe-t-il si un nouvel OS libre sort demain ? Certains l'utiliseront, d'autres pas....C'est pareil avec les monnaies libres (voir les 4 libertés fondamentales économiques). Le premier restaurant acceptant la monnaie libre est à Nantes, sinon il y a une association citoyenne qui veut mettre en place sur le territoire mayennais la première monnaie libre "locale". Il s'agit de l'association LE SOU.

Une entreprise ou une association peut ouvrir un compte en monnaie libre mais ne créera pas de monnaie. Seuls les êtres humains sont créateurs de monnaie (voir la toile de confiance)

La loi en vigueur actuellement est la loi sur l'Economie Sociale et Solidaire qui encadre par exemple l'utilisation des monnaies locales complémentaires (bancaires) et les Systèmes d'Echanges Locaux (les SELs). Dans un SEL, seuls des particuliers peuvent s'échanger biens et services, dans une monnaie qu'ils auront choisis (mm indépendante de l'euro). Par contre tu ne peux pas dépanner d'ordinateurs ou donner de cours informatiques si t'es informaticien...car ce serait considéré comme du black par la législation. Dans une MLC, les entreprises peuvent l'utiliser mais 1 MLC = 1 Euro. Donc ça résout rien....si ce n'est de tenter de relocaliser l'activité...Mais les noix de coco du biocoop pas sûr que ce soit du local ^^

Si les monnaies libres se déploient à grande échelle (ce qui est possible), les législateurs devront s'adapter car rien n'encadrent l'utilisation de telles monnaies. C'était d'ailleurs le cas pour le Bitcoin. Mais la BCE s'est prononcée pour reconnaître le Bitcoin comme moyen d'échange acceptable pour les entreprises.
Avatar de TallyHo TallyHo - Membre averti https://www.developpez.com
le 23/03/2017 à 14:36
Citation Envoyé par paidge Voir le message
La loi en vigueur actuellement est la loi sur l'Economie Sociale et Solidaire qui encadre par exemple l'utilisation des monnaies locales complémentaires (bancaires) et les Systèmes d'Echanges Locaux (les SELs).
Merci ! Je connais l'ESS, ça me parle mieux

Donc c'est bien ce que je pensais, c'est dans la même lignée que les monnaies locales comme l'exemple de Barcelone que je citais plus haut. C'est intéressant. Je pense même que ce projet devrait plutôt communiquer comme ça, les gens cerneraient mieux le concept car l'ESS est connu maintenant. Les créateurs devraient s'approcher des structures de l'ESS, enfin si ils ne l'ont pas déjà fait. Il y a aussi des administrations open à ce genre de choses, ils devraient voir dans les pays du sud aussi, Espagne et Italie
Avatar de paidge paidge - Membre éprouvé https://www.developpez.com
le 23/03/2017 à 16:17
Pour l'instant, les initiateurs du projets cherchent des contributeurs (développeurs et informaticiens d'abord puis traducteurs, testeurs, etc.)
Au niveau des institutions, oui je suis en lien dans ma région avec des conseillers municipaux, des laboratoires de recherche en économie ou en informatique, une Université, etc. ça se développe doucement mais sûrement. C'est pour ça que j'organise les RML9. Car cela peut intéresser les monnaies locales, les SELs, les promoteurs du revenu de base universel, les acteurs locaux à la recherche d'alternatives, etc. J'avais été interviewé sur France3 Régions pour parler de tout ça lors du reportage sur l'économie collaborative et l'ESS mais le passage sur les monnaies libres a été censuré la veille de la diffusion. En effet, le président du comité régional des banques était l'invité. A la question : 'Est-ce que les monnaies locales sont pour les banques des "concurrents" ?', sa réponse a été claire, nette et précise : 'Non.' Car les MLC sont des euros déguisés, comme un chèque déjeuner ou un restaurant. Il faut bien garder à l'esprit qu'aucune institution, aucun gouvernement ne devrait imposer une monnaie libre car, justement, c'est libre et une monnaie libre ne s'impose pas. Elle se choisit.
Offres d'emploi IT
Architecte sécurité des systèmes d'information embarqués H/F
Safran - Ile de France - 100 rue de Paris 91300 MASSY
Architecte systèmes études & scientifiques H/F
Safran - Ile de France - Vélizy-Villacoublay (78140)
Ingénieur conception en électronique de puissance H/F
Safran - Ile de France - Moissy-Cramayel (77550)

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Contacter le responsable de la rubrique Accueil