79 % des bénéfices d'exploitation générés par les ventes de smartphones en 2016 ont profité à Apple
Mais l'entreprise refuse de payer sa dette en UE

Le , par Stéphane le calme, Chroniqueur Actualités
2016 a été marqué par un essoufflement des ventes de smartphones dans le monde avec une croissance estimée par IDC à tout juste 2,3 %. Malgré cela, certains constructeurs ont pu tirer leur épingle du jeu et multiplier leurs profits.

Selon le site Korea Herald, qui s’appuie sur les chiffres du baromètre Strategy Analytics, avec son iPhone, Apple a obtenu 44,9 milliards de dollars en 2016 en bénéfices d’exploitation. Un pourcentage qui représente 79,2 % des bénéfices générés par le marché des smartphones dans son ensemble qui étaient de 53,7 milliards de dollars l’année dernière. Apple a obtenu 14,50 % de part de marché sur le volume de ventes annuelles.

En comparaison, son rival Samsung, qui est resté le leader en termes de volume de ventes avec 20,80 %, n’a pu générer que 8,3 milliards de dollars durant la même période, soit 14,6 % de part sur les bénéfices d’exploitation générés par le marché. Apple a ainsi pu confirmer son statut de marque la plus rentable sur ce marché du smartphone.

Les trois places suivantes sont occupées respectivement par les Chinois Huawei, Oppo et Vivo. Ils ont généré 1,60 %, 1,50 % et 1,30 % des bénéfices d’exploitation du marché du smartphone pour un volume de vente de 9,30 %, 5,70 % et 4,80 %.

Malgré ces belles réalisations, Apple a refusé de payer les 13 milliards de dollars d’euros d’impôts que Bruxelles lui a exigés dans le cadre d’un redressement fiscal en faveur du fisc irlandais. D’après Margrethe Vestager, commissaire chargée de la politique de concurrence, les avantages fiscaux accordés à Apple ont permis à la société de payer beaucoup moins d'impôts que les autres sociétés pendant de nombreuses années. Ce traitement sélectif aurait permis à Apple de se voir appliquer un taux d'imposition effectif de 1 % sur ses bénéfices européens en 2003. Ce même taux aurait diminué jusqu'à 0,005 % en 2014.

Pour ne pas obtempérer, Apple a estimé que la Commission européenne a mal interprété la loi irlandaise. Dans un recours introduit le 19 février dernier, ses avocats ont avancé 14 arguments pour défendre les opérations entre Apple Sales International et Apple Operations Europe, les deux filiales de la multinationale basées en Irlande. Apple estime que la commission a eu tort lorsqu’elle a conclu qu’il a signé des arrangements avec Dublin pour bénéficier d’un taux d’imposition favorable pendant une décennie, enfreignant au passage les règles en matière d'aide d'État. Les avocats de la firme pointent du doigt plusieurs erreurs « fondamentales », factuelles et d’interprétation de la Commission européenne.

Source : Korea Herald

Voir aussi :

Apple estime que la Commission européenne a commis des erreurs fondamentales et refuse de payer les 13 milliards d'euros demandés par la commission


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de Traroth2 Traroth2 - Expert éminent sénior https://www.developpez.com
le 13/03/2017 à 12:28
Il faut saisir les avoirs d'Apple, à concurrence du montant, plus pénalités, bien entendu.
Avatar de NSKis NSKis - Membre émérite https://www.developpez.com
le 13/03/2017 à 14:25
Apple refuse de payer ses impôts en UE... Apple déclare des pertes aux USA pour ne pas payer d'impôt sur le bénéfice dans son propre pays (ou comment emprunter de l'argent aux USA pour payer les dividendes de ses actionnaires, transférer les bénéfices US en Irlande puis déclarer un bilan US négatif) ... Apple sous-traite la fabrication de ses smartphones en Chine pour maximiser les profits... Apple qui prend en otage les revendeurs par des conditions contractuelles plus que particulières (budget marketing à la charge du revendeur, position privilégiée des produits Apple dans les points de vente au détriment de la concurrence, etc...)

Bref... C'est l'entreprise modèle qui sait mettre en avant la morale et l'éthique des affaires
Offres d'emploi IT
Ingénieur H/F
Safran - Ile de France - Moissy-Cramayel (77550)
Chef projet big data - pse flotte H/F
Safran - Ile de France - Évry (91090)
Ingénieur analyste programmeur (H/F)
Safran - Auvergne - Montluçon (03100)

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Contacter le responsable de la rubrique Accueil