Microsoft va offrir Live Unit Testing dans Visual Studio 2017
Pour des tests unitaires en temps réel

Le , par Coriolan, Chroniqueur Actualités
Avec de plus en plus de fonctionnalités disponibles sur les versions les moins chères de Visual Studio, Microsoft cherche constamment à justifier la présence de la version entreprise de son EDI qui coûte une jolie somme. Cette année, c’est la fonctionnalité « Live Unit Testing » qui fera son apparition dans la version entreprise de l’EDI.

Depuis un certain temps, Visual Studio a eu l'option de l'exécution automatique des tests de composants après chaque build. Live Unit Testing améliore encore cette fonctionnalité en permettant d’exécuter les tests unitaires en temps réel. Vous n’aurez même pas à enregistrer le fichier ; du moment que vous changez le code, les tests unitaires se lancent.

Dans un billet de blog, Microsoft a indiqué que cette nouvelle fonctionnalité va permettre aux développeurs de facilement maintenir la qualité et la couverture de tests durant les phases de développement rapide et doper ainsi la productivité. Live Unit Testing exécute automatiquement les tests unitaires en arrière-plan et visualise les résultats et la couverture du code en temps réel sur l’éditeur. En plus du feedback sur l’impact de vos modifications sur les tests existants, vous recevez également un feedback immédiat pour savoir si le code que vous avez ajouté est déjà couvert par un ou plusieurs tests existants. Live Unit Testing est présent sur l’édition Entreprise de Visual Studio 2017 et disponible pour C# et les projets VB.NET.

Comment utiliser Live Unit Testing ?


Pour activer Live Unit Testing, il suffit de se diriger vers la commande Test dans la barre de menus en haut et cliquer sur démarrer. Live Unit Testing dans Visual Studio supporte les trois frameworks de test : MSTest, xUnit et NUnit.

Une fois activé, Live Unit Testing permet de voir si le code que vous avez entré est couvert et que les tests qui le couvrent sont réussis, tout cela sans devoir quitter l’éditeur. Les résultats du test unitaires et des marqueurs apparaissent sur chaque ligne dans l’éditeur de code. Des indicateurs (pass/fail/not-tested) viendront décorer chaque ligne pour déterminer si elle est couverte par un test réussi, échoué ou non couverte.


Grâce à la couverture en temps réel du code et les informations fournies par la fonctionnalité Live Unit Testing, les développeurs ne devront plus effectuer une sélection manuelle pour exécuter des tests. La feedback de l’option va les aider à savoir instantanément si un changement ou une modification du code a brisé les tests unitaires existants. À tout moment, il sera possible de pointer la souris vers “✓” ou “×” pour voir combien de tests couvrent une ligne donnée.


En cliquant sur les symboles, vous serez en mesure de voir ces tests


En cas d’un test échoué, le développeur sera en mesure de voir plus d’informations sur les raisons de l’échec de ce test.


À tout moment, il est possible de mettre en pause les Live Unit Test temporairement ou complètement ; par exemple lorsque vous êtes au milieu d’une phase de remaniement et vous savez que les tests seront brisés pendant une certaine période. Il suffit de se diriger vers le menu Test et cliquer sur le bouton désiré.


Si cette fonctionnalité vous apparaît comme étant familière, c’est parce que Microsoft n’est pas le premier éditeur à l’offrir. NCrunch de Remcoo Software propose la même déjà le même service. Depuis son lancement, NCrunch a eu le temps de polir son intégration avec l’EDI. Il offre une analyse détaillée des erreurs et intègre des métriques de performance, des outils qui sont séparés de Visual Studio Enterprise.

Source : blog Visual Studio

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ?

Voir aussi :

Microsoft prévoit de livrer la version finale de Visual Studio 2017 le 7 mars prochain, petit rappel des fonctionnalités qui l'accompagnent


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de Aurelien.Regat-Barrel Aurelien.Regat-Barrel - Expert éminent https://www.developpez.com
le 13/02/2017 à 14:07
Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
Visual Studio prend désormais en charge la coloration syntaxique et la saisie semi-automatique pour : Bat, Clojure, CoffeeScript, CSS, Docker, F#, Groovy, INI, Jade, Javadoc, JSON, LESS, LUA, Make, Markdown ++, Objective-C, Perl, PowerShell, Python, Rust, Shaderlab, SQL, Visual Basic .NET, YAML.
Quelqu'un sait ce que c'est "Markdown ++" ?

Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
En plus de la coloration syntaxique et la saisie semi-automatique, les langages suivants ont droit au support des extraits de code :CMake, C++, C#, Go, Groovy, HTML, Java, Javadoc, JavaScript, Lua, Perl, PHP, R, Ruby, Shellscript, Swift, XML.
J'ai testé l'intégration de CMake et ils ont fait un bon boulot ! Voilà qui va simplifier la vie des dév C++.

Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
Visual Studio 2017 embarque des vérificateurs pour les « C++ Core Guidelines ». [...] L'outil était disponible sous forme d'un package NuGet pour Visual Studio 2015. Avec Visual Studio 2017, les développeurs n'auront plus besoin de télécharger et installer séparément ce dernier.
Faudra que je réessaye car mes essais avec la version NuGet n'étaient pas très concluant (en même temps, c'était un side project d'un mec de MS).
Offres d'emploi IT
H/F DevOps web back-end h/f
1000MERCIS - Ile de France - Paris (75000)
Chef de projets mobile (H/F)
EXTERNATIC - Aquitaine - Bordeaux (33000)
Développeur symfony
ibou.fr - Rhône Alpes - Saint-Étienne (42000)

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Contacter le responsable de la rubrique Accueil