Oracle multiplie par deux les coûts de ses licences sur AWS
Pour rendre plus attractive son offre Iaas

Le , par Malick SECK, Community Manager
Oracle vient de procéder à une mise à jour de ses règles de facturation relatives à l'utilisation de ses licences sur Amazon Web Services (AWS). Ce changement au niveau de son système de facturation se traduit inévitablement par un doublement du coût de ses licences sur AWS.

Dans les anciennes conditions d'utilisation édictées par Oracle, il était stipulé qu'un CPU virtuel (vCPU) d'AWS pris individuellement était facturé pour un demi-cœur de processeur. Toutefois, avec cette nouvelle mise à jour des conditions d'utilisation de ses licences sur AWS, Oracle déclare que dorénavant, un processeur virtuel d'AWS (vCPU) est l'équivalent d'un cœur complet lorsque l'hyper-threading n'est pas activé. Si ce dernier est activé, alors deux CPU virtuels d'AWS vont correspondre à une licence pour un processeur d'Oracle. En faisant ces modifications, la firme de Redwood Shores double les coûts de ses licences sur AWS, cela quelle que soit la puissance choisie.

Pour rappel, l’hyper-threading consiste à créer deux processeurs logiques sur une seule puce. Chacun de ces processeurs étant doté de ses propres registres de données et de contrôle, et d’un contrôleur d’interruptions particulier. Ajoutons également que ces deux unités partagent les éléments du cœur de processeur, le cache et le bus système.

Oracle précise que l'application des conditions d'utilisation nouvellement mises en place rend non applicables les informations consignées dans le tableau récapitulant les facteurs multiplicatifs standards (Oracle Processor Core Factor Table). « Lorsque vous acceptez les conditions d'utilisation des processeurs des licences Oracle dans les environnements de cloud agréés, le tableau des facteurs multiplicatifs standards n’est pas applicable », a déclaré Oracle. Dans ledit tableau, on peut voir que les cœurs de processeur Intel Xeon valent une moitié de licence soit 0,5. Cependant, l'administrateur de bases de données Tim Hall a annoncé le 23 janvier dernier que « le facteur relatif aux cœurs de processeur Intel a été retiré du calcul des coûts des licences cloud, et les coûts des licences cloud ont doublé ! »

Cette mise à jour des conditions d'utilisation et des règles de facturation impactera forcément tous les utilisateurs qui voudront déployer des bases de données Oracle sur Amazon Web Services. D'après les informations recueillies, certains analystes estiment qu'Oracle, en prenant cette décision, veut rendre plus attractif son offre Iaas, d'autant plus que le marché est actuellement dominé par Amazon et Microsoft comme le montre une récente étude de la TBR (Technology Business Research).

Il convient de rappeler qu'Oracle cherche à se faire une place parmi les leaders du cloud, car en août dernier, elle a déboursé la somme de 9,3 milliards de dollars pour acheter NetSuite, un spécialiste des logiciels d'entreprises sur le cloud. NetSuite est en fait connu comme étant un fournisseur de logiciels d’entreprises basés sur le cloud ; il propose des solutions en Gestionnaires de Relation Client (GRC) dans le domaine de l’e-commerce et dans le domaine du Progiciel de Gestion Intégré (PGI).

Source : Oracle

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ?


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de heid heid - Membre confirmé https://www.developpez.com
le 31/01/2017 à 14:52
C'est mesquin.

Ils étaient moins cher que les instances SQL server, et bien on va pousser les dev pour se rendre compatible postgre ou mysql.
Avatar de TiranusKBX TiranusKBX - Expert confirmé https://www.developpez.com
le 31/01/2017 à 15:49
Cette Mise à jour est clairement une pratique anticoncurrentielle !
Avatar de Aeson Aeson - Nouveau Candidat au Club https://www.developpez.com
le 31/01/2017 à 18:57
C'est Microsoft qui doit etre content...

Oracle c'est simplement des voleurs...

Pour rappel Microsoft offre les licences SQL Server + de la consultance pour toute migration vers Sql Server depuis Oracle.... de meme pour VMWare vers Hyper-V, les licences Windows sont offerte. (licences 2016 Datacenter)

Nous avons encore eu cette confirmation de Microsoft la semaine derniere....

PostGre est egalement une alternative interessante
Avatar de vanquish vanquish - Membre éclairé https://www.developpez.com
le 02/02/2017 à 14:50
Citation Envoyé par heid Voir le message
et bien on va pousser les dev pour se rendre compatible postgre ou mysql.
Je ne suis pas certain que l'on puisse conseiller mySQL pour fuir Oracle.

Je distribuais mySQL avec notre application.
Non GPL, je respectais les conditions en achetant des licences à MySQL AB.
La CB de la boite était enregistrée chez eux et j'obtenais un PDF de licence perpétuelle en un clic et 500€.

Dès l'annonce du rachat pas Oracle d'InnoDB (le moteur transactionnel) en 2005, je la sentais mal.
On a commencé à supporter en parallèle Firebird qui correspondait assez bien à nos besoins et la la licence totalement libre.

Bien m'en a pris.
Quelques années plus tard rachat de Sun (et donc mySQL) par Oracle.
Les licences passent de 1500€ perpétuelles (incluant la sauvegarde binaire à chaud en mode transactionnel vendu par InnoDB) à 5000$/AN pour les mêmes services.
En plus pour redistribuer, il fallait avoir l'accord d'Oracle US et payer un droit annuel.

N'achetant plus de licences, j'ai eu droit à 2 appels limite menaçant et plutôt inquisiteur d"un "commercial" me rappelant les conditions de distribution de mySQL.
Même si je suis techniquement très fan du couple mySQL/InnoDB, je suis définitivement passé à autre chose depuis le rachat par Oracle.
Avatar de SQLpro SQLpro - Rédacteur https://www.developpez.com
le 03/02/2017 à 11:03
Citation Envoyé par vanquish Voir le message
Je ne suis pas certain que l'on puisse conseiller mySQL pour fuir Oracle.
[...]
On a commencé à supporter en parallèle Firebird qui correspondait assez bien à nos besoins et la la licence totalement libre.
Quelques questions :
1) pourquoi n'avoir pas tenter PostGreSQL qui est bien supérieur en performances et techniquement à Firebird, très bloquant et dont l'optimiseur est navrant ?
2) n'avez vous jamais essayé SQL Server ? Il existe un programme de partenariat pour les éditeur qui leur permet de redistribuer à très peu de frais la version Enterprise...

A +
Offres d'emploi IT
Responsable de lot vérification et qualification (IVVQ) H/F
Safran - Alsace - MASSY Hussenot
Ingénieur moa logiciel H/F
Safran - Ile de France - Villaroche
Architecte / concepteur électronique analogique H/F
Safran - Ile de France - Éragny (95610)

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Contacter le responsable de la rubrique Accueil