La Russie voudrait remplacer les logiciels de Microsoft, IBM et Oracle par des solutions open source,
Elle évoque des « risques de sécurité »

Le , par Stéphane le calme, Chroniqueur Actualités
Il y a quelques semaines, dans une tentative visant à limiter l’utilisation des logiciels et services des entreprises étrangères, le président russe Vladimir Poutine a exhorté les entités étatiques ainsi que les entreprises locales à adopter des alternatives domestiques. Pour accompagner les entreprises dans ce mouvement, le ministre des Communications de Poutine, Nikolay Nikiforov, a produit une liste de près de 2000 produits logiciels russes que les entreprises d'État devraient utiliser en lieu et place des produits provenant de fournisseurs étrangers.

Donnant suite à cet appel, la ville de Moscou a indiqué qu’elle va remplacer les programmes de Microsoft par des logiciels domestiques sur des milliers d'ordinateurs. Cette transition va commencer par 6000 ordinateurs sur lesquels Outlook et Exchange Server seront remplacés par un système de courrier électronique fourni par l’entreprise d’État Rostelecom PJSC, premier fournisseur d’accès internet en Russie. D’après le chef de la technologie de l’information de Moscou, ce plan pourrait s’étendre sur jusqu’à 600 000 ordinateurs et serveurs, alors qu’ils pourraient également remplacer Windows et Microsoft Office.

Cette fois-ci, la Russie veut prendre une autre mesure pour réduire cette dépendance aux technologies étrangères en passant par la législation. La Douma (chambre basse du Parlement de Russie) prépare un projet de loi visant à accorder une préférence aux logiciels libres au sein des agences gouvernementales et à restreindre par la même occasion l'achat de licences pour des logiciels propriétaires.

Selon Andrey Chernogorov, secrétaire exécutif de la commission de la Douma chargée de la stratégie sur les systèmes d’information, « de nombreux éditeurs logiciels nationaux commercialisent des produits basés sur des frameworks étrangers comme WebSphere d'IBM ou ASP.net de Microsoft. Nous cherchons à combler cette lacune pour les achats de l'État car elle entraîne des risques de sécurité ».

La fin d’un partenariat entre IBM et le fournisseur russe Lannit en 2015 a été érigée en exemple par le projet de loi pour parler d’une vulnérabilité potentielle sur le site gouvernemental zakupki.gov.ru basé sur la plateforme IBM. De plus, les élus ont fait valoir que les frais de licences d’utilisation payés par les éditeurs de logiciels russes aux partenaires étrangers contribuent à accroître le coût de leurs produits.

« Le projet de loi a pour objectif de combler des vides législatifs dans le domaine de la propriété intellectuelle, de renforcer les positions russes des entreprises travaillant dans le domaine des logiciels open source et de procéder à une expansion qualitative du marché de l'informatique en contrôlant le middleware et les logiciels open source dans les secteurs public et privé », affirme le texte proposé par les élus.

Source : Bloomberg, projet de loi (au format PDF et en Russe)

Voir aussi :

La Russie serait à l'origine d'attaques informatiques contre des organismes du parti des Démocrates visant à influencer les élections aux États-Unis

12 septembre 2016 : la Russie célèbre aujourd'hui la journée des programmeurs le 256e jour de l'année

Abus de position dominante : Google devra payer une amende de 6 millions d'euros en Russie, suite à la plainte du moteur de recherche Yandex


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse Signaler un problème

Avatar de CaptainDangeax CaptainDangeax - Membre confirmé https://www.developpez.com
le 07/10/2016 à 11:15
Le jour où ça pètera, tous les ordinateurs windows en dehors des USA arrêteront de fonctionner. Bonne chance à nos troufions sur le terrain, équipés en portables / windows.
Le jour où ça pètera, toutes les entreprises qui utilisent un cloud regretteront amèrement d'avoir externalisé leur SI
Quant à la russie, Poutine fonctionne au rapport de force, ça plait au peuple russe. Mais attention, l'industrie russe est inexistante car aucun investissement depuis la fin de WW2, et le peuple russe est en déclin, ils sont moins nombreux que france+allemagne. Plus question de mener une guerre à la Staline avec 20 000 000 de morts (un mort c'est une tragédie, 1000000 de morts c'est une statistique a dit le moustachu), les ressources du peuple russe sont insuffisantes. Une guerre contre l'europe et les us ? Ou bien Poutine est fou et on est tous morts, ou bien il n'est pas fou et ça continuera à péter en Syrie, au moyen-orient...
Avatar de Ryu2000 Ryu2000 - Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
le 07/10/2016 à 11:40
Citation Envoyé par CaptainDangeax Voir le message
Le jour où ça pètera, tous les ordinateurs windows en dehors des USA arrêteront de fonctionner.
Absolument pas, si nous ne pouvions pas utiliser Windows, comment les USA pourraient ils nous espionner ?
En plus les USA se font passer pour nos alliés.

Citation Envoyé par CaptainDangeax Voir le message
les ressources du peuple russe sont insuffisantes
Ce qu'il y a de certains c'est que la Russie est moins endetté que les USA (bon cela dit les USA est le pays le plus endetté au monde).
La Russie est allié avec la Chine et d'autres.

Citation Envoyé par CaptainDangeax Voir le message
Une guerre contre l'europe et les us ?
Vous n'avez rien compris, c'est complètement une inversion de la réalité.
L'Occident provoque la Russie mais jamais l'inverse.

L'UE est allé foutre la merde en Ukraine en aidant les néo nazi pro UE (merci BHL).
Les pays occidentaux ont financé, formé, et armé les terroristes "rebelles" en Syrie. (vous voyez une différence entre Daesh et Al Nosra ? Non ! C'est normal ce sont les mêmes.)
La Turquie a abattu un avion Russe qui était en train d'attaquer Daesh. (d’ailleurs l'Otan a fait semblant d'engueuler la Turquie pour cette erreur).

Si Hillary est élu, les USA vont probablement entrer en guerre avec la Russie rapidement.
Mais si Trump est élu, ça ne va pas ce passer comme ça...
Avatar de TallyHo TallyHo - Membre éprouvé https://www.developpez.com
le 07/10/2016 à 11:45
Citation Envoyé par CaptainDangeax Voir le message
...
Ils sont tellement sans ressource et sur le déclin qu'ils ont un niveau d'endettement dont on rêve ici, qu'ils ont surpris tout le monde avec des appareils militaires à la pointe et que leur sol est riche comme pas possible (aussi bien en sous-sol avec gaz et pétrole qu'en surface par la qualité nutritive de la terre). Ils sont en train de nouer des alliances et de se défaire du dollar. Ils ne sont pas non plus des abrutis en informatique, au contraire les russes sont plutôt intelligents au niveau technique et scientifique. Il faut arrêter de les prendre pour des demeurés...
Avatar de Hervé Autret Hervé Autret - Nouveau membre du Club https://www.developpez.com
le 07/10/2016 à 12:16
Citation Envoyé par Darebak Voir le message
Je me souviens d'un proverbe dans le temps: Dans les entreprises, surtout publiques, on a jamais blâmer qui que ce soit d'utiliser microsoft, ou à l'époque IBM
Qui est ce "on", et de quoi parle-t-on ? Il existe des logiciels propriétaires indispensables pour réaliser certaines fonctions (le pilotage d'appareils de mesures par exemple), dans ce cas nul n'est à blâmer s'il les utilise lorsqu'il n'a pas le choix.

Il ne faudrait pas que cet arbre masque la forêt, pour autant : la forêt des utilisateurs et de leurs responsables qui ont choisi d'acheter dans un premier temps, puis de mettre à jour la bureautique µsoft juste pour "faciliter les échanges" avec l'extérieur... Comprendre : ne pas passer pour des ploucs. Alors que lorsqu'une demande de service est réelle, les partenaires savent s'adapter.

Il y a eu aussi des maladresses : j'ai assisté à une tentative d'imposer une alternative pas encore au point (Solaris/Wabi) qui a provoqué un repli de nombreux utilisateurs sur leur PC Windows qu'ils avaient davantage l'impression de maîtriser. Par la suite : chat échaudé, etc.

Mais ça c'était avant, du temps où "on" pouvait prétendre ne pas avoir le choix. Aujourd'hui c'est un choix arbitraire, sachant que les universités et beaucoup d'autres instituts n'ont pas fait ce choix d'infrastructure propriétaire, et où les utilisateurs bénéficient pourtant du même type de services.
Avatar de Pierre GIRARD Pierre GIRARD - Expert éminent https://www.developpez.com
le 07/10/2016 à 12:41
Ben, ils continuent juste à suivre le chemin suivit par la Chine. Les logiciels étranger suspectés d'espionnage ont du souci à se faire. Juste une bombe à retardement des boulets de la NSA. La seule réponse des Google, µSoft, Apple, Oracle et consort est de prouver qu'ils ne servent pas de vecteur d'espionnage pour la NSA. Et c'est pas gagné, mais si ils ne le font pas :
  1. Le risque de contagion est grand
  2. Les moyens accordés aux acteurs du Libre risque d'augmenter

Manquerait plus que l'Inde, avec ses nombreux développeurs, suive le mouvement Et d'ailleurs, ce qui m'étonne le plus, c'est que cette décision arrive si longtemps après l'entrée en guerre de la Chine face aux produits propriétaires US
Avatar de Pierre GIRARD Pierre GIRARD - Expert éminent https://www.developpez.com
le 07/10/2016 à 12:53
Citation Envoyé par TallyHo Voir le message
...Il faut arrêter de les prendre pour des demeurés...
Tout à fait, il ne faut pas confondre le peuple russe avec ses dirigeants (sans dire pour autant que Poutine est un demeuré). Le peuple Russe n'est ni plus belliqueux que les autres, ni moins intelligent. On agite la Russie comme fauteur de guerre ??? alors que, à part sur leur domaine d'influence, ils ne sont pas pires que les USA.

Je ne suis pas un admirateur de Poutine, mais je respecte les russes de même que sa culture et je considère que c'est un grand peuple. Je dirais exactement la même chose pour la Chine ... mais aussi pour l'Afrique, si un jour, ils s'arrêtent de se jeter des peaux de bananes entre eux à chaque élection.
Avatar de Dhafer1 Dhafer1 - Membre habitué https://www.developpez.com
le 07/10/2016 à 14:08
Je sais pas qui a dit que les russes sont nul en technologie, mais c'est pas du tout vrai. Je sais pas moi, ils arrivent quand meme à rivaliser avec google grâce à Yandex (qui est un très bon navigateur/moteur de recherche/ boite mails) et d'ailleurs au passage google est à moitié russe.

Et les meilleurs pirates au monde après la NSA, c'est bien les russes (et les chinois).

Alors oui ils sont très loin des USA qui est une supra mega super puissance, mais ils essayent quand même de redresser la barre en investissant massivement dans la Tech.

Bon nombre de personnes croient que la Silicon Valley est devenue ce qu'elle est grâce à des Hippies, mais non elle est devenu ce qu'elle est grâce au financement du Pentagone et de la NASA, qui étaient à la base les plus gros clients de la Silicon Valley et a permit de financer et créer l'écosystème qu'il est devenu maintenant la Valley.

Donnez moi un seul exemple d'une entreprise IT française qui fait jeux égal avec leurs rivales américaines (à part Dassault System) ?
Avatar de TallyHo TallyHo - Membre éprouvé https://www.developpez.com
le 07/10/2016 à 14:35
Orange, OVH et d'autres sont pas mal quand même, non ?

Après on n'a peut-être pas non plus la même stratégie d'investissement que les USA en Europe, ce qui est un tord. On devrait peut-être y réfléchir comme le fait la Russie. Après tout, fuck le dumping aussi, investissons dans des produits européens et des "silicon valley" à l'européenne en les favorisant au niveau des marchés, je ne vois pas pourquoi on baisserait toujours notre pantalon.
Avatar de Zirak Zirak - Inactif https://www.developpez.com
le 07/10/2016 à 15:02
Citation Envoyé par TallyHo Voir le message
Orange, OVH et d'autres sont pas mal quand même, non ?

Après on n'a peut-être pas non plus la même stratégie d'investissement que les USA en Europe, ce qui est un tord. On devrait peut-être y réfléchir comme le fait la Russie. Après tout, fuck le dumping aussi, investissons dans des produits européens et des "silicon valley" à l'européenne en les favorisant au niveau des marchés, je ne vois pas pourquoi on baisserait toujours notre pantalon.
Au niveau français stp, l'Europe c'est caca ! :p
Avatar de Darebak Darebak - Membre du Club https://www.developpez.com
le 07/10/2016 à 15:21
Citation Envoyé par Hervé Autret Voir le message
Qui est ce "on", et de quoi parle-t-on ? Il existe des logiciels propriétaires indispensables pour réaliser certaines fonctions (le pilotage d'appareils de mesures par exemple), dans ce cas nul n'est à blâmer s'il les utilise lorsqu'il n'a pas le choix.

Il ne faudrait pas que cet arbre masque la forêt, pour autant : la forêt des utilisateurs et de leurs responsables qui ont choisi d'acheter dans un premier temps, puis de mettre à jour la bureautique µsoft juste pour "faciliter les échanges" avec l'extérieur... Comprendre : ne pas passer pour des ploucs. Alors que lorsqu'une demande de service est réelle, les partenaires savent s'adapter.

Il y a eu aussi des maladresses : j'ai assisté à une tentative d'imposer une alternative pas encore au point (Solaris/Wabi) qui a provoqué un repli de nombreux utilisateurs sur leur PC Windows qu'ils avaient davantage l'impression de maîtriser. Par la suite : chat échaudé, etc.

Mais ça c'était avant, du temps où "on" pouvait prétendre ne pas avoir le choix. Aujourd'hui c'est un choix arbitraire, sachant que les universités et beaucoup d'autres instituts n'ont pas fait ce choix d'infrastructure propriétaire, et où les utilisateurs bénéficient pourtant du même type de services.
Je peux facilement te préciser qui est derrière le on.
Les responsable informatiques qui pendant longtemps ne connaissaient pas grand chose, mais étaient parachutés à cette place parce qu'ils en savaient autant que leur patron. Patron qui de ce fait paraissait moins ignare.
Marque que j'utilise Microsoft aussi, mais c'est pardonnable vu mon âge respectable.
Il faut savoir que Microsoft n'a pas vraiment inventé grand chose, (à part peut-être le plug and play?) mais à très bien adapté et copié ce que les autres ont développé. Sa force, ce fut comment il a mené son bizness en étouffant les autres.

La Russie serait à l'origine d'attaques informatiques contre des organismes du parti des Démocrates visant à influencer les élections aux États-Unis
Comme si les USA ne faisaient pas exactement la même chose à plus grande échelle. La crise ukrainienne n'a pas que des origines russes ou européennes, mais certainement pas mal d'ONG américaines payées par le pentagone pour essayer d'agrandir l'empire américain. Il y a eu pas mal de tentatives de leurs parts dans tous l'ancien glacis soviétique. (que ce soit un bien ou un mal, je ne me prononce pas, je constate simplement)
Contacter le responsable de la rubrique Accueil