Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

La Russie voudrait remplacer les logiciels de Microsoft, IBM et Oracle par des solutions open source,
Elle évoque des « risques de sécurité »

Le , par Stéphane le calme

161PARTAGES

9  0 
Il y a quelques semaines, dans une tentative visant à limiter l’utilisation des logiciels et services des entreprises étrangères, le président russe Vladimir Poutine a exhorté les entités étatiques ainsi que les entreprises locales à adopter des alternatives domestiques. Pour accompagner les entreprises dans ce mouvement, le ministre des Communications de Poutine, Nikolay Nikiforov, a produit une liste de près de 2000 produits logiciels russes que les entreprises d'État devraient utiliser en lieu et place des produits provenant de fournisseurs étrangers.

Donnant suite à cet appel, la ville de Moscou a indiqué qu’elle va remplacer les programmes de Microsoft par des logiciels domestiques sur des milliers d'ordinateurs. Cette transition va commencer par 6000 ordinateurs sur lesquels Outlook et Exchange Server seront remplacés par un système de courrier électronique fourni par l’entreprise d’État Rostelecom PJSC, premier fournisseur d’accès internet en Russie. D’après le chef de la technologie de l’information de Moscou, ce plan pourrait s’étendre sur jusqu’à 600 000 ordinateurs et serveurs, alors qu’ils pourraient également remplacer Windows et Microsoft Office.

Cette fois-ci, la Russie veut prendre une autre mesure pour réduire cette dépendance aux technologies étrangères en passant par la législation. La Douma (chambre basse du Parlement de Russie) prépare un projet de loi visant à accorder une préférence aux logiciels libres au sein des agences gouvernementales et à restreindre par la même occasion l'achat de licences pour des logiciels propriétaires.

Selon Andrey Chernogorov, secrétaire exécutif de la commission de la Douma chargée de la stratégie sur les systèmes d’information, « de nombreux éditeurs logiciels nationaux commercialisent des produits basés sur des frameworks étrangers comme WebSphere d'IBM ou ASP.net de Microsoft. Nous cherchons à combler cette lacune pour les achats de l'État car elle entraîne des risques de sécurité ».

La fin d’un partenariat entre IBM et le fournisseur russe Lannit en 2015 a été érigée en exemple par le projet de loi pour parler d’une vulnérabilité potentielle sur le site gouvernemental zakupki.gov.ru basé sur la plateforme IBM. De plus, les élus ont fait valoir que les frais de licences d’utilisation payés par les éditeurs de logiciels russes aux partenaires étrangers contribuent à accroître le coût de leurs produits.

« Le projet de loi a pour objectif de combler des vides législatifs dans le domaine de la propriété intellectuelle, de renforcer les positions russes des entreprises travaillant dans le domaine des logiciels open source et de procéder à une expansion qualitative du marché de l'informatique en contrôlant le middleware et les logiciels open source dans les secteurs public et privé », affirme le texte proposé par les élus.

Source : Bloomberg, projet de loi (au format PDF et en Russe)

Voir aussi :

La Russie serait à l'origine d'attaques informatiques contre des organismes du parti des Démocrates visant à influencer les élections aux États-Unis

12 septembre 2016 : la Russie célèbre aujourd'hui la journée des programmeurs le 256e jour de l'année

Abus de position dominante : Google devra payer une amende de 6 millions d'euros en Russie, suite à la plainte du moteur de recherche Yandex

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Tartare2240
Membre averti https://www.developpez.com
Le 08/03/2017 à 11:04
A bien y réfléchir, et encore plus quand je vois l'article sur la CIA, je pense que la Russie a raison sur un point : le fait de contraindre les sociétés à stocker les données des russes sur le territoire russe. Certes pas pour les bonnes raisons, mais avec l'Union Européenne, on devrait peut-être prendre une décision simmilaire. Travaillant actuellement dans un domaine où les données récoltés sont (très) sensibles et en voyant que les USA essayent déjà de s'implanter chez nous en proposant une "uberisation" de notre domaine, j'ai peur de ce qui peut arriver...
10  0 
Avatar de Jonyjack
Membre averti https://www.developpez.com
Le 18/11/2016 à 9:55
Citation Envoyé par sazearte Voir le message
Tu as raison, mais d'un point de vue Français, je préfère que se soit la France (ou l'UE) qui m'espionne que les ricains
Perso c'est carrément l'inverse. Quitte à se faire espionner, je dirai tout sauf la France... Parce que c'est justement en France où ça pourrait me porter le plus de préjudice...

EDIT: @Grogro je viens de voir ta réponse, et je te rejoins.
7  0 
Avatar de Pierre GIRARD
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 08/03/2017 à 12:42
Il est clair que l'Europe passe pour l'univers des bisounours. Les Européens sont prêts à supporter tout et n'importe quoi de la part des USA, des Chinois, des Russes ... au nom du "Libre échange" que seuls les Européens respectent (et encore, pas tous). Il serait temps que les Européens se réveillent et comprennent enfin qu'ils n'ont aucun allié économique, ni la Chine, ni la Russie (ni même certains Européens ... comme feu les Englishs qui depuis le début ont shootés contre leur camp ... bon débarras).
7  0 
Avatar de TallyHo
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 07/10/2016 à 11:45
Citation Envoyé par CaptainDangeax Voir le message
...
Ils sont tellement sans ressource et sur le déclin qu'ils ont un niveau d'endettement dont on rêve ici, qu'ils ont surpris tout le monde avec des appareils militaires à la pointe et que leur sol est riche comme pas possible (aussi bien en sous-sol avec gaz et pétrole qu'en surface par la qualité nutritive de la terre). Ils sont en train de nouer des alliances et de se défaire du dollar. Ils ne sont pas non plus des abrutis en informatique, au contraire les russes sont plutôt intelligents au niveau technique et scientifique. Il faut arrêter de les prendre pour des demeurés...
6  0 
Avatar de Grogro
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 18/01/2017 à 12:05
Si Snowden était resté aux USA, il aurait fini crucifié. Soit condamné à mort au bout d'un procès interminable, soit torturé pendant des années comme Bradley Manning, soit enfermé dans une prison supermax pour le restant de ses jours.

C'est aussi simple que ça.
6  0 
Avatar de Pierre GIRARD
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 19/01/2017 à 11:19
Quel rapport avec la Russie et LinkedIn ?
6  0 
Avatar de Grogro
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 18/11/2016 à 9:33
Citation Envoyé par sazearte Voir le message
Tu as raison, mais d'un point de vue Français, je préfère que se soit la France (ou l'UE) qui m'espionne que les ricains
Je serais favorable à une tels loi à condition quelle permette d'aider le consommateur et non à renforcer l'espionnage, pour la Russie je ne me prononcerais pas... mais j'ai un espoirs pour la France ou l'UE.
A choisir entre la peste et le choléra, je préfère encore que mes données personnelles soient phagocytées par une société états-unienne à des fin de profilage commercial + ou - anonymisée plutôt que par un état affolé par la liberté à des fins de profilage politique en cherchant à établir un coefficient de dangerosité potentielle pour l'Ordre Moral en place.
6  1 
Avatar de Pierre GIRARD
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 21/11/2016 à 17:05
Citation Envoyé par micka132 Voir le message
Probablement, ce que tu ne sembles pas comprendre c'est qu'il existe encore des personnes qui ont de l'estime pour leurs pays et qui respectent ceux qui en ont pour le leurs.
Difficile à imaginer quand on est adoration de la mondialisation qui veut tout harmoniser au profit des entreprises...
Sauf que trompe est contre la mondialisation quand elle désavantage les USA et pour dans le cas contraire. Donc, trompe est pour que le plus de serveurs possible soient aux US et donnent du travail aux Américains. Si Microsoft (ou un autre) est obligé de mettre en Russie des serveurs abritant les comptes des Russes, avec des informaticiens Russes pour les gérer, ça va exactement à l'inverse de ce qu'il prétendait faire.

Les Américains sont pour le marché ouvert ... pour les autres. Pour le marché intérieur, ils sont pour le protectionnisme. Mais d'ailleurs, Trompe a fait des grandes déclarations à ce sujet, mais ce qu'il risque de faire ne sont que des changements à la marge. Et tans pis pour ceux qui ont crus en ses mensonges électoraux.
5  0 
Avatar de NSKis
En attente de confirmation mail https://www.developpez.com
Le 23/11/2016 à 13:09
Citation Envoyé par thierrybenji Voir le message
En fait il serait plus important de se préoccuper de qui est élu dans l'UE ou en Allemagne.
Au final ils ont plus de pouvoir sur la France que le gouvernement français...

À chaque fois qu'il y a des élections union européenne, tout le monde s'en fout, alors qu'on ne devrait pas.

=====
Et sinon pour LinkedIn interdit en Russie, ce n'est qu'un détail.
Ça ne changera rien du tout ni pour le peuple Russe ni pour l'entreprise qui s'occupe de LinkedIn...
C'est faux!

1. Si la politicaille française voulait bien défendre les intérêts de la France à l'UE, la France s'en sortirait mieux

2. La politicaille française dispose encore de pouvoir important pour gérer le pays mais elle préfère mettre son irresponsabilité sur le dos de l'UE, c'est plus pratique!

3. Et finalement, l'UE c'est super, cela permet de trouver des jobs sympa et bien rémunérés pour les copains politicards qui ont échoué aux urnes (ex: Le sympatique Moscovici)
5  0 
Avatar de Grogro
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 09/01/2017 à 11:23
C'est un message politique très fort envoyé par le pouvoir russe aux géants du web : "vous stockez les données de nos utilisateurs chez nous ou vous décarrez la queue entre les jambes". C'est à mettre en parallèle avec les problématiques récentes des transferts de données personnelles entre l'Union Européenne et les USA (révocation de l'accord "Safe Harbor" et nouvelles négociations : http://business-analytics-info.fr/88...pe-etats-unis/ ). Pour la Russie, c'est aussi une façon d'inciter à la création d'emplois locaux (puisqu'il faut stocker les données russes en Russie), voire de favoriser un concurrent local à LinkedIn. Donc une forme de protectionnisme. Troisièmement, en forçant le stockage des données personnelles sur le territoire, le pouvoir y accède plus facilement, voire impose carrément des backdoors comme veut le faire le Royaume-Uni.

Ce n'est pas forcément un gage de sécurité pour l'utilisateur final. Il vaut mieux, à moins de voyager outre-Atlantique, être espionné par une puissance étrangère que par le pouvoir local, quel qu'il soit.
5  0 
Contacter le responsable de la rubrique Accueil

Partenaire : Hébergement Web