France : Les candidats à la session du brevet 2017 devront résoudre des exercices d'algorithmique
Lors de l'épreuve de mathématiques et technologie

Le , par Olivier Famien, Chroniqueur Actualités
À partir de la rentrée 2016, la loi portant sur le nouveau socle commun de connaissances, de compétences et de culture entrera en vigueur en France. Cette loi définit un ensemble d’enseignements obligatoires et des enseignements complémentaires (accompagnement personnalisé et enseignements pratiques interdisciplinaires) que les élèves des écoles élémentaires, des collèges et lycées publics et privés devront savoir à l’issue de leur formation.

Au cycle 2 (CP, CE1 et CE2), le nouveau socle commun posera ses bases de l’apprentissage. Au cycle 3, c’est-à-dire en classe de CM1, CM2 et sixième, l’on aura la consolidation des acquis avec des enseignements complémentaires définis comme des temps d’accompagnement personnalisé. Pour les élèves du cycle 4 (cinquième, quatrième, troisième), l’on aura un approfondissement des enseignements obligatoires fixés à 22 heures par semaine et des enseignements complémentaires (accompagnement personnalisé et enseignements pratiques interdisciplinaires) définis à quatre heures par semaine.

Ces enseignements pratiques interdisciplinaires portent sur un ensemble de neuf thématiques comprenant également l’usage des outils numériques et la pratique des langues vivantes étrangères. En ce qui concerne le numérique, les premiers pas de l’apprenant se feront dans son monde éducatif dès la classe de CP afin d’évoluer à mesure qu’il avancera dans ses études.

À partir du cycle 4 qui est la continuité de la formation reçue au cycle 3, les élèves recevront un enseignement en informatique dans le cadre des mathématiques et de la technologie. Dans la pratique, les élèves apprendront à coder afin d’écrire, mettre en œuvre ou exécuter des programmes simples.

L’objectif n’est pas de faire de ces élèves des experts, « mais de leur apporter des clés de décryptage d’un monde numérique en évolution constante », souligne les rapports de l’éducation nationale.

En outre, à la fin de l’année scolaire 2016 – 2017, les élèves en classe de troisième devront également plancher sur des exercices d’algorithmique ou de programmation qui seront combinés à l’épreuve de mathématiques, physique-chimie, sciences de la vie et de la Terre et technologie pendant l’examen du brevet.

Pour beaucoup de personnes, cette nouvelle approche est salutaire dans la mesure où il est inutile pour ces derniers d’attendre les études supérieures pour démarrer avec les notions de base en programmation informatique. Selon ceux-ci, cela permettra à la nouvelle génération d’apprenants de se frotter dès le bas âge aux principes de la programmation.

Toutefois, si cette nouvelle approche est saluée par plusieurs, il n’en demeure pas moins qu’elle est fortement décriée par d’autres personnes. En effet, nombreux sont ceux qui estiment que l’État français devrait au préalable se pencher sur le problème de l’illettrisme plutôt que de vouloir ajouter d’autres outils. D’autres encore trouvent l’apprentissage du codage en milieu scolaire simplement inutile et estiment que le projet n’a aucun intérêt et ne fera qu’alourdir encore le système.

Exemplaire d'un sujet du brevet à partir de 2017 (PDF)

Source : Le Monde, TEC.fr

Et vous ?

Que pensez-vous de l’intégration du codage dans la formation scolaire ?

Quel est votre avis sur l’intégration d’exercices d’algorithmique dans l’examen du brevet ?

Voir aussi

Forum Actualités


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de RyzenOC RyzenOC - Membre expert https://www.developpez.com
le 22/06/2016 à 20:14
Et vous ?

Que pensez-vous de l’intégration du codage dans la formation scolaire ?

Quel est votre avis sur l’intégration d’exercices d’algorithmique dans l’examen du brevet ?

J'ai eu un exercice d'algo pour la Bac en Math, à l'époque c'était plus des points données qu'autre chose.
Fallait juste faire une condition if et c'est tous.

C'est une bonne ou une mauvaise chose je sais pas, mais dans mon cas sa n'avait rien à voir avec le codage, c'était plus de la logique. Comme si on nous demandais
Je l'ai vécu comme cela moi en tous cas.

Pour parler de "codage", faudrait que les élèves et au moins tapé une vrai ligne de code dans un ordinateur.
Leur exo s'apparente plus pour moi plus à un exercice de logique dans ce style:

Ecrire un algo pour trouver la lettre manquante :
F(6) K(11) P(16) ?(21)
Avatar de Nolent Nolent - Futur Membre du Club https://www.developpez.com
le 23/06/2016 à 0:09
Pour avoir passer le bac de math lundi, il n'y avait qu'un seul algo du style :
Code : Sélectionner tout
1
2
tant que f(N) < A 
N -> N+1
Il fallait dire se qu'il faisait et le faire tourner pour A = 100
Bref des points gratos...
Avatar de CoderInTheDark CoderInTheDark - Membre éclairé https://www.developpez.com
le 23/06/2016 à 9:05
Ca me gonfle, tout le monde ne veut pas être développeur, et n'aura pas besoin de coder dans sa vie professionnelle.
Ca va alourdir les programmes, déjà qu'on a plus de matières que nos voisins.
Etre un utilisateur averti ça peut aider.
Par exemple,tous les conducteurs ne savent pas réparer ou construire une voiture.

Moi je suis pour une initiation et laisser le choix aux élèves de continuer.
Moi j'ai fait du basic en CM2, pendant la récré, car ça m'amusait.
Pendant que ceux qui n'aimaient pas jouaient aux billes.

C'est par ce qu'on manque de développeurs, qu'ils font ça.
Quand on manquera de médecins, ils vont forcer les enfant à jouer à "docteur maboule".
Nos politiques ne savent pas planifier, et font tout toujours dans l'urgence.

Si ils veulent imposer un truc utile, il devrait généraliser des formations aux premiers secours, ce serait plus utile., que ce machin bâclé
A mon époque on avait des ordinateurs mais pas de profs pour nous apprendre.
Il n'y avait que ceux qui était motivés, et qui s'étaient formé seul.
Ils vont les trouver où tous les formateurs ?

Sinon j'aurais bien voulu avoir des cours de guitare éléctrique en cours de musique, et pas de la flute poussive.
Ca aiderait à faire conaitre la chanson française dans le monde.
Perso, ça ma gonfler les cours de musique et de déssin.
Avatar de vanskjære vanskjære - Membre actif https://www.developpez.com
le 23/06/2016 à 9:49
@CoderInTheDark :
Quel formateur?
Les enseignants de Math et de Technologie auront juste une documentation du ministaire sur ce qu'ils doivent apprendre au élèves. Et ils l'appliqueront comme ils peuvent...
Avatar de jopopmk jopopmk - Membre expert https://www.developpez.com
le 23/06/2016 à 10:02
Salut,
Citation Envoyé par CoderInTheDark  Voir le message
Ca me gonfle, tout le monde ne veut pas être développeur, et n'aura pas besoin de coder dans sa vie professionnelle.[..]

Combien de personnes utilisent les intégrales dans leur vie professionnelle ? Qui se sert des théories philosophiques, des dates du XVIème siècle, de leur connaissance des régions de Bosnie-Herzégovine, du fonctionnement cellulaire, des figures de styles ... dans sa vie professionnelle ? L'éducation ce n'est pas juste préparer un gone à un métier.

Un programme scolaire trop chargé ? Possible. Mais alors pourquoi l'algo, càd la logique, serait moins intéressante à enseigner que les autres matières ? Pourquoi, elle, devrait passer à la trappe alors qu'elle semble plus formatrice que d'autres quand bien même on en ferait pas son métier ?

Je réagis juste sur cette phrase pour le principe. Pour le sujet initial (algo au BEPC) ça risque de pas être particulièrement utile car ça volera pas bien haut. Quand on voit le très faible niveau demandé dans les sections supérieures ...
Avatar de CoderInTheDark CoderInTheDark - Membre éclairé https://www.developpez.com
le 23/06/2016 à 11:11
Citation Envoyé par vanskjære  Voir le message
@CoderInTheDark :
Quel formateur?
Les enseignants de Math et de Technologie auront juste une documentation du ministaire sur ce qu'ils doivent apprendre au élèves. Et ils l'appliqueront comme ils peuvent...

Ca va faire comme à mon époque.
Les profs de math ne se sentait pas concernés, car ils n'avait pas eu de formation.
Seul ceux qui ont des connnaissances le feront.
Avatar de el_slapper el_slapper - Expert éminent sénior https://www.developpez.com
le 23/06/2016 à 11:30
Pour la flute à bec : c'est simple, c'est l'instrument le moins cher, et de loin. En plus, il est en clef de sol, la clef la plus facile. Enfin, il ne demande pas de technique particulière au niveau du souffle(pas comme le saxo ou la clarinette).

Après, je suis biaisé parce que j'en ai fait quelques années avant d'en faire à l'école. Mais c'est moins couteux que du piano ou de la harpe.

L'idée, c'est que les gens sachent à quoi ca ressemble, de faire de la musique. Que ça ne soit pas complétement alien à ceux qui ne sont pas nés dans des familles mélomanes.

Donc, pour la programmation, je crois que l'objectif doit être le même : "regarde, je change le code, et le programme ne fait plus la même chose!!!!!". Histoire de démystifier. Pas besoin, en effet, de former 800,000 experts Python chaque année(vu le niveau des profs en Python, de toutes façon.....). Mais que le programmeur Python, le vrai, ne soit plus associé à de la magie noire, noire et obscure, obscure et sombre. Parceque parfois, c'est un peu comme ça qu'on me voit, et ça me gène.
Avatar de Zirak Zirak - Nouveau Candidat au Club https://www.developpez.com
le 23/06/2016 à 11:59
Citation Envoyé par el_slapper  Voir le message
Donc, pour la programmation, je crois que l'objectif doit être le même : "regarde, je change le code, et le programme ne fait plus la même chose!!!!!". Histoire de démystifier. Pas besoin, en effet, de former 800,000 experts Python chaque année(vu le niveau des profs en Python, de toutes façon.....). Mais que le programmeur Python, le vrai, ne soit plus associé à de la magie noire, noire et obscure, obscure et sombre. Parceque parfois, c'est un peu comme ça qu'on me voit, et ça me gène.

Mwé, perso, je ne sais pas comment fonctionne exactement une voiture, je m'en contrefiche, et je ne prends pas ça pour de la magie noire pour autant. C'est juste un pan de "culture générale" que je ne connais pas, comme des millions d'autres.

Moi ce qui me gène c'est ça :

L’objectif n’est pas de faire de ces élèves des experts, « mais de leur apporter des clés de décryptage d’un monde numérique en évolution constante », souligne les rapports de l’éducation nationale.



Ils sauront qu'un logiciel est fait avec du code, code qu'il ne pourront pas voir dans plus de la moitié des cas (code propriétaire), et auquel ils ne comprendront de toutes façons rien, si ils n'ont pas poursuivit des études dans le domaine.

Bref, l'algo oui à la limite, la programmation, bof.

Et encore l'algo de base, il n'y a pas besoin de cours, on en fait tous les jours de façon "innée", enfin pour ceux qui réfléchisse avant d'agir...

Qu'on leur apprenne déjà à lire et écrire correctement, et ensuite, on pourra leur faire apprendre des choses plus optionnelles.

Faire de l'algo / de la prog, en lisant et comptant mal, à part générer une horde de "programmeur du dimanche" bossant comme des pieds, avec des codes impossibles à maintenir, je ne suis pas sur que cela soit un plus pour la société...
Avatar de CoderInTheDark CoderInTheDark - Membre éclairé https://www.developpez.com
le 23/06/2016 à 12:03
[QUOTE=el_slapper;8672086]Pour la flute à bec : c'est simple, c'est l'instrument le moins cher, et de loin. En plus, il est en clef de sol, la clef la plus facile. Enfin, il ne demande pas de technique particulière au niveau du souffle(pas comme le saxo ou la clarinette).

Après, je suis biaisé parce que j'en ai fait quelques années avant d'en faire à l'école. Mais c'est moins couteux que du piano ou de la harpe.

L'idée, c'est que les gens sachent à quoi ca ressemble, de faire de la musique. Que ça ne soit pas complétement alien à ceux qui ne sont pas nés dans des familles mélomanes.
****Tout à fait d'accord, ça permet de s'ouvrir.
Tout à fait d'accord.
dans ma famille c'était plutôt le dessin, et j'étais nul.
Mais j'avais des connaissances en culture de l'art, car ma soeur et ma mère m'avaient contaminé.

Moi j'ai récupéré la flute de ma soeur.
J'avais bon bouché les bon trous, ça faisait jamais la bonne note.
Ca ma dégouter de la musique.
Puis apprès au lycé j'avais les cheuveux long un fly.
Et je me suis mis à la guitare, c'est sûr c'est plus cher.
J'ai du bosser l'été pour me payer les cours
Car j'étais motivé.

Il y avait deux guitares sèches dans la salle de musique.
Si j'avais eu une initiation avant, j'aurais commencé plus tot.

Il faudrait présenter plusieurs matières aux élèves, et les laisser faire leurs choix.
Essayer de détecter, ceux qui sont doué pour ça et leur proposer de continuer si ils aiment

*****

Donc, pour la programmation, je crois que l'objectif doit être le même : "regarde, je change le code, et le programme ne fait plus la même chose!!!!!". Histoire de démystifier. Pas besoin, en effet, de former 800,000 experts Python chaque année(vu le niveau des profs en Python,
*********

Oui mais là, on va en dégoûter beaucoup.
Aucun intérêt à l'examen.
Avatar de Jonyjack Jonyjack - Membre averti https://www.developpez.com
le 23/06/2016 à 12:26
Citation Envoyé par el_slapper  Voir le message
Mais que le programmeur Python, le vrai, ne soit plus associé à de la magie noire, noire et obscure, obscure et sombre. Parceque parfois, c'est un peu comme ça qu'on me voit, et ça me gène.

Je pense que tous les devs en général sont vu comme ça par ceux qui n'y connaissent rien. Perso ça me gêne pas d'être perçu comme le Merlin de l'ordinateur. Un genre d'Harry Potter de l'informatique qui, avec son PC clavier et sa souris en guise de baguette magique, arrive à transformer quelques lignes de texte en un outil merveilleux

C'est presque glorifiant

Offres d'emploi IT
Ingénieur (H/F) Développement Mobile IOS/Android
Pole Star S.A. - Midi Pyrénées - Toulouse (31000)
Atos - Alsace - Strasbourg (67000)
i-BP - Pays de la Loire - Saint Herblain (44800)

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Contacter le responsable de la rubrique Accueil