Travailler en multitâche abîme-t-il les neurones ?
Faire plusieurs choses à la fois aurait des conséquences mentales néfastes à long terme

Le , par Katleen Erna, Expert éminent sénior
Travailler en multitâche abime-t-il les neurones ? Faire plusieurs choses à la fois aurait des conséquences mentales néfastes à long terme

L'Université de Stanford a publié un rapport par le biais de la très sérieuse Académie Nationale des Sciences américaine confirmant ce que beaucoup savaient déjà : faire plusieures choses à la fois est contre-productif. Ce phénomène n'est que trop courant en IT avec un multitasking constant.

Contrairement aux études précédentes qui se concentraient sur les effets immédiats des tâches multiples (par exemple, la productivité d'employés consultants constamment leurs e-mails), celle-ci va plus loin en posant une question jusque là inédite : "Qu'arrive-t-il aux gens qui sont continuellent en train de faire plusieurs choses à la fois" ?

Clifford Nass, Anthony Wagner et Eyal Ophir (tous trois chercheurs à l'Uiversité de Stanford et auteurs de ce rapport) ont interrogé quelques 262 étudiants de leur campus sur leurs habitudes médiatiques. Les 19 étudiants qui "multitasquaient" le plus ainsi que les 22 que s'y adonnaient le moins ont alors passé deux épreuves informatiques, accomplies chacune en se concentrant uniquement sur la tâche en cours.

Grâce a ces tests de focus, l'étude à montré que les sujets jonglant constamment avec de multiples flots d'informations ont beaucoup moins bien réussi que les autres.

La théorie soutenue par de nombreux scientifiques affirmant que le traitement de multiples streams d'informations est un défi pour la cognition humaine se confirme donc.

Quant à ce qui aurait provoqué les différences — à savoir si les gens avec une prédisposition à la multitâche sont intellectuellement désorganisés, ou si le multitasking les provoque — : “C'est la question à 1 million de dollars, et nous n'avons pas de réponse à un million de dollars,” indique Nass.

Les chercheurs souhaiteraient approfondir leur étude en se penchant notamment sur les images cérébrales via la neurologie, et les habitudes des enfants en matière de multitasking.

Source : Le rapport "Cognitive control in media multitaskers"

Pour les multitaskers récidivistes, avez-vous remarqué une diminution de vos facultés ?

Partant de ce constat, serait-il urgent de focaliser chaque équipe sur un seul projet, au lieu de diviser son attention sur plusieurs tâches ?


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de MaliciaR MaliciaR - Membre confirmé http://www.developpez.com
le 11/09/2009 à 14:31
Citation Envoyé par Katleen Erna  Voir le message
Pour les multitaskers récidivistes, avez-vous remarqué une diminution de vos facultés ?

La question est biaisée L'étude ne dit pas qu'il y a une diminution des facultés mentales, mais dit que les façons de traiter l'information reçue sont différentes et que dans des cas précis, les multitaskers filtrent moins efficacement les stimuli sans rapports (ils sont plus facilement distraits).
Ce qui a été examiné précisément :
Citation Envoyé par Ophir et al.
We then examined these groups’ abilities on cognitive control dimensions that could indicate a breadth-bias in cognitive control at different control loci: the allocation of attention to environmental stimuli and their entry into working memory, the holding and manipulation of stimulus and task set representations in working
memory, and the control of responses to stimuli and tasks.

Citation Envoyé par Akira  Voir le message
Je passe surement à coté de quelque chose mais si j'ai bien compris on a pris un groupe de personne habitué à effectuer une seule tâche et un groupe de personne habitué à effectuer plusieurs tâches en parallèle.
Non?

Non :p La première partie de Matériels et méthodes décrit les tests (questionnaires mutliples) auxquels les étudiants ont été soumis. La séparation finale peut sembler très binaires, mais quand on lit les détails, ça ne l'est pas
Kathleen a déjà répondu, mais : nulle part dans l'article il n'est question de ramollissement du cerveau ou de la diminution des capacités cognitives.

Citation Envoyé par Lyche  Voir le message
Il faudrait faire la comparaison :
- le groupe mono-tâche fait 2 activité indépendament l'une de l'autre
- le groupe multi-task fait les 2 mêmes activités comme il sait le faire

On voit quels sont les meilleurs résultats sur les 2 activités..

Euh, ils font exactement les mêmes choses! Comment veux-tu sinon qu'on compare deux choses si les conditions de comparaison sont différentes ? Autrement dit, on comparera le temps de mûrissement de 2 pommes en fonction de l'ensoleillement, pas le temps de mûrissement d'une pomme et d'une poire l'une exposée à la pluie et l'autre au soleil.

Citation Envoyé par gmotw  Voir le message
(c'est parce qu'ils ont essayé avec des hommes, c'pour ça, les résultats auraient été meilleurs avec des femmes en multitâches )

Je pense que ça dépend des tâches effectuées et si elles sont critiques ou non. Je vais regarder ce rapport de plus près, ça m'intéresse, moi qui suis multitâche addict à fond.

Critiques ou pas, on s'en fiche ici : ça ne parle pas de criticité, mais de réponse à des tâches précises en un temps donné. C'est une mesure indirecte de la façon d'utiliser la mémoire de travail, en quelque sorte.

Pour les filles et garçons : il y a un mot à la fin. Mais tu liras, tu verras.

Citation Envoyé par nicorama  Voir le message
Un échantillon de 40 personnes, c'est grave pas représentatif. Par qui a été validée l'étude ? Quels sont les autres facteurs laissant penser le ramollissement du cerveau ?

Pour la taille de l'échantillon, ce n'est pas 40 personnes, mais plus. De toute manière, les études de cognition sont super encadrées par des méthodes de stats inférentielles et paramétrées, normalisées etc. de façon très stricte.
Sinon, pour te dire comment se passe l'évaluation d'un article scientifique :
- tu fais des expériences;
- tu écris un papier quand tu penses que tu as suffisamment de choses à dire;
- évidemment, quand tu soumets ton papier à un journal, tu as un comité éditorial qui juge si le travail peut être reviewé. Si oui, ils l'envoient à des scientifiques du domaine, mais tu ne sais pas qui sont ces gens. Ils donnent leurs remarques : souvent, ils demandent à ce que certaines expériences soient refaites, à ce que des expériences supplémentaires soient menées, il y en a qui s'amusent à refaire les simulations de A à Z (certains matheux de mon labo font ça par exemple), etc. Donc, si à la fin tout semble correct, ils sont d'accord pour la publication.

En ce qui concerne les histoires de ramollissement de cerveau, j'ai précisé plus haut

Citation Envoyé par nicorama  Voir le message
D'un point de vue purement scientifique, c'est un résultat à ignorer tant qu'on n'en sait pas plus.

Purée, heureusement qu'on ne fait pas ça : sinon, rien n'avancerait! Libre à toi d'avoir la même rigueur et de produire des tests avec des résultats aussi solides. Je te signale par ailleurs que c'est ainsi qu'on fait d'un point de vue purement scientifique : un modèle est établi (on a donc une hypothèse de travail) et on met en place les tests pour le tester; à la fin, en fonction des résultats, l'hypothèse de travail est donc acceptée ou rejetée et le modèle est validé ou pas, respectivement.
Si tu refuses d'accepter des résultats, c'est que tu biaises le processus de validation. Et ça, c'est grave
Avatar de - http://www.developpez.com
le 11/09/2009 à 14:46
Etude supposant que la productivité est la normalité.
Avatar de pcaboche pcaboche - Rédacteur http://www.developpez.com
le 11/09/2009 à 15:17
Oui, évidemment ! Faire du multi-tâche est très difficile !

D'abord il faut gérer plusieurs threads, les synchroniser, gérer la communication entre les threads, gérer l'accès aux ressources partagées, éviter les deadlocks, les livelocks... À programmer, c'est beaucoup plus compliqué qu'un programme mono-thread. À tester, c'est encore pire.

Une telle complexité, forcément, ça fatigue les neurones beaucoup plus vite...

Quoi ? Ce n'est pas le sujet ? On ne parle pas de programmation multi-tâche ? Ah pardon, à un moment j'ai cru qu'on était dans un forum de professionnels de l'informatique...
Avatar de Furikawari Furikawari - Inactif http://www.developpez.com
le 11/09/2009 à 16:01
Citation Envoyé par MaliciaR  Voir le message
Sinon, pour te dire comment se passe l'évaluation d'un article scientifique :
- tu fais des expériences;
- tu écris un papier quand tu penses que tu as suffisamment de choses à dire;
- évidemment, quand tu soumets ton papier à un journal, tu as un comité éditorial qui juge si le travail peut être reviewé. Si oui, ils l'envoient à des scientifiques du domaine, mais tu ne sais pas qui sont ces gens. Ils donnent leurs remarques : souvent, ils demandent à ce que certaines expériences soient refaites, à ce que des expériences supplémentaires soient menées, il y en a qui s'amusent à refaire les simulations de A à Z (certains matheux de mon labo font ça par exemple), etc. Donc, si à la fin tout semble correct, ils sont d'accord pour la publication.

Ca c'est la théorie, et c'est le cas pour tous les bons journaux. PNAS fait exception. Si tu connais un éditeur tu peux faire passer ton papier en urgence sans review (je n'ai plus accès n'étant plus universitaire donc je ne peux pas vérifier là). Enfin, vue la reput de PNAS aux US et vue la fac d'où vient le papier : je parie sur une étude de second ordre faîte par des stagiaires
Avatar de MaliciaR MaliciaR - Membre confirmé http://www.developpez.com
le 11/09/2009 à 16:20
[HS]
PNAS fait exception?
Cela dit, pour un journal si mauvais que tu le prétends, un IF de 9.38 ne me semble pas normal. Je ne comprends d'ailleurs pas d'où vient cette assertion, vu que tu ne l'argumentes absolument pas.
[/HS]
Avatar de Furikawari Furikawari - Inactif http://www.developpez.com
le 11/09/2009 à 19:09
Citation Envoyé par MaliciaR  Voir le message
[HS]
PNAS fait exception?
Cela dit, pour un journal si mauvais que tu le prétends, un IF de 9.38 ne me semble pas normal. Je ne comprends d'ailleurs pas d'où vient cette assertion, vu que tu ne l'argumentes absolument pas.
[/HS]

Si je l'argumente (lis mon passage sur les éditeurs). PNAS à autant d'IF de part son coté pluridisciplinaire. Et les impact factors ...
Avatar de Alcatîz Alcatîz - Responsable Pascal, Delphi et Assembleur http://www.developpez.com
le 11/09/2009 à 20:16
Bonjour,

Vivant personnellement une sorte d'enfer professionnel, constamment obligé de mener de front les tâches de plusieurs personnes, continuellement mis sous pression, je confirme que ça ramollit le cerveau, diminue fortement la productivité globale et la qualité du travail. Une fatigue mentale globale s'installe rapidement, affecte la mémoire à court terme et les facultés de raisonnement.

Cela arrive malheureusement lorsque l'on est dirigé par des crétins, ce n'est pas un choix de ma part.
Avatar de Franck SORIANO Franck SORIANO - Membre expert http://www.developpez.com
le 11/09/2009 à 20:29
Citation Envoyé par Akira  Voir le message
Je passe surement à coté de quelque chose mais si j'ai bien compris on a pris un groupe de personne habitué à effectuer une seule tâche et un groupe de personne habitué à effectuer plusieurs tâches en parallèle.

Au final on fait faire aux personnes de ces deux groupes une seul tâche, on observe que les personne du 1er groupe on de meilleurs résultats et on arrive à la conclusion que la pratique du second groupe est néfaste pour le cerveau.

Personnellement, ça m'inspire la même chose : On part d'un groupe d'individus, on en sélectionne 19 parce qu'ils ont un comportement "multi-tâche" et on constate qu'ils ont de moins bon résultats que les autres...

Ca ne met pas en évidence un quelconque lien de cause à effet. Rien ne dit que les 19 individus ne sont pas tout simplement bordéliques, ce qui expliquent leur moins bons résultats et qui se manifeste par leur pratique "multi-tâche".

D'ailleurs :
Quant à ce qui aurait provoqué les différences — à savoir si les gens avec une prédisposition à la multitâche sont intellectuellement désorganisés, ou si le multitasking les provoque — : “C'est la question à 1 million de dollars, et nous n'avons pas de réponse à un million de dollars,” indique Nass.

Heu... C'est quoi le sujet, le but et les conclusions de l'étude alors , juste de constater qu'il y a un écart ?

Cela dit, on peut qu'en même se poser la question
Avatar de olaxius olaxius - Membre habitué http://www.developpez.com
le 11/09/2009 à 20:35
bonsoir,
Multitaches c'est quoi ...
8h00 : Arrivée à la boite plantage du serveur exchange.
8h-8h30 : dix coups de fils pour dire oui la messagerie est plantée
8h30 : debriefing avec la chef
9h 00 : recherche d'une solution sur internet pour le plantu Exchange
9h15 Deplantage d'un utilisateur qui ne peut plus valider les réceptions de marchandises
9h30 : Demande de requête pour connnaitre les qte commandées par un client
9h45 : Eureka j'ai la solution mais faut tripatouiller la BDR
10 h 00 : la chef n'est pas d'accord avec la solution elle veut une solution "officielle" ( c'est la solution officielle chef) estampillée Microsoft
10h15 : Mail du directeur de prod pour modifier le site internet immédiatement .Comme c'est un prestataire extérieur qui à cherement fait le site va falloir que je me débrouille.
11 h 00 Le site est modifié et je prends un café
11 h 01 On me brief sur l'audit en cours
11 h 15 Appelle d'un prestataire qui confirme sa venue pour changer du matos dans un serveur Linux (Red Hat 5.2)
11 h 20 Préparation d'un ordi portable avec installe de spécifiques . L'apprenti le prend en charge mais je passe plus de temps a expliquer que le faire moi même.
12 h 00 Mise en oeuvre de la solution pour Exchange après validation du chef
12 h 15 Reboote serveur
12 h 30 Appel du service expédition car ne peut plus sortir d'etiquettes --> PB réseau
12 h 45 Debriefing sur l'audit en cours
13 h 00 Intervention sur le poste etiquettes jusqu'a 14 h 20
Enfin je suis en RTT
Voila ce que c'est le multitaches en PME.
Ok je fais presque tout , mais je ne le fais pas forcement très bien c'est le gros désavantage avec le multitaches c'est que l'on reste médiocre en tout.
Et en plus ça epuise !!!! Car lon attend de vous des réponses quasi immédiates .
Et maintenant j'apprends que le multitaches rend con !!!!
Avatar de monwarez monwarez - Membre actif http://www.developpez.com
le 13/09/2009 à 15:33
Il est possible que le multiple-tâche ramollisse le cerveau.
Mais il faut bien définir la définition d'être multiple-tâche; pour
éviter de tomber dans le cas du mono-tâche.
Être multiple-tâche , c' est quoi; c' est effectuer plusieurs tâches en parallèles, tandis qu'être mono-tâche c' est effectuer une opération à la
fois (Enfin je pense ).
Avatar de Katleen Erna Katleen Erna - Expert éminent sénior http://www.developpez.com
le 14/09/2009 à 4:58
Etre mono-tâche c'est faire des choses différentes, mais à la suite.

Etre multi-tâche, c'est faire des choses différentes mais en même temps. Exemple : Je commence à écrire un article, je le rédige tout en parlant avec quelqu'un au téléphone tandis que je remonte de temps en temps une fenêtre msn pour chatter, alors que la télé marche et que je tourne la tête de temps en temps pour suivre mon émission. ^^

Donc en gros, en même je fais : mattage de TV + converse téléphonique + converse MSN + rédaction (à adapter en fonction des occupations de chacun bien sûr).
Offres d'emploi IT
Architecte fonctionnel et applicatif (H/F)
Société Générale - Ile de France - Val-de-Marne
Développeur - software craftsman (H/F)
Société Générale - Ile de France - Hauts-de-Seine
Architecte de données (H/F)
Société Générale - Ile de France - Ile de France

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Contacter le responsable de la rubrique Accueil