Facebook, Google, Twitter, LinkedIn s'unissent pour publier WebScaleSql
Un fork de MySQL

Le , par Francis Walter, Community Manager
Pour permettre aux utilisateurs de profiter au maximum des performances et optimisations qu’ils ont apportées à MySQL, Facebook, Google, Twitter et LinkedIn se sont associées pour concevoir WebScaleSql, un SGBD émanant de la version 5.6 du SGBDR open source d’Oracle.

De nombreux bugs de MySQL ont été corrigés et une révision du code a été faite. Des entreprises tierces peuvent personnaliser WebScaleSql selon leur besoin. Les types de requêtes ont été optimisés et il y a apparition de nouvelles fonctionnalités telles que super_read_only, permettant une meilleure utilisation du SGBD sur le Web.

« Nous visons à créer un système plus intégré de partage de connaissances pour aider les entreprises à tirer parti des fonctionnalités existantes dans MySQL 5.6, tout en renforçant et en ajoutant plus de fonctionnalités qui sont spécifiques à des déploiements dans des environnements à grande échelle », explique Steaphan Greene, ingénieur chez Facebook. WebScaleSql optimise les performances de MySQL et offre une meilleure gestion de la mémoire tampon. Un client asynchrone de base de données a été ajouté à WebScaleSql, ce qui améliore de façon significative les scans de tables grâce à un nouveau mécanisme de lecture logique.

Facebook est à l’origine du socle de WebScaleSql, qui a été revu et amélioré par Google. Ensuite, les experts de LinkedIn et de Twitter ont suggéré d’autres améliorations afin que le SGBD soit le plus performant possible. Le SGBD est open source et disponible sur GitHub. Toute la communauté œuvrant pour MySQL est invitée à apporter sa modeste contribution. Toutefois, tout autre apport serait le bienvenu pour améliorer WebScaleSql.

Ces géants d’Internet font sans aucun doute partie des entreprises qui gèrent de gros volumes de données avec MySQL. Facebook a dépassé le milliard d’utilisateurs et les données enregistrées par un seul utilisateur ne sont pas à négliger. Elles ont toutes, à un moment donné, rencontré des difficultés avec MySQL et sont de ce fait assez expérimentées pour prétendre améliorer MySQL.

Source : Annonce Facebook

Et vous ?

Que pensez-vous de l'initiative de cette initiative ?

Avez-vous testé WebScaleSql ? Qu'en pensez-vous ?

WebScaleSql pourra-t-il remplacer MySQL ?


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de SQLpro SQLpro - Rédacteur http://www.developpez.com
le 29/03/2014 à 17:29
Citation Envoyé par Francis Walter  Voir le message
[B][SIZE=4]On pourrait dire que c’est un fork de MySQL. [...]

Bref MySQL à force de fork va devenir aussi incontrôlable que Linux.

Rappelons que depuis quelques années, les études de coûts d'exploitation des services informatiques de grandes entreprises ont pointé le fait que Linux était devenu l'OS le plus couteux en entretien en TCO (incluant licences, services après vente, hot line, temps passées en exploitation perdu -arrêt de production suite à pannes-, ressources complémentaires et administration...) par rapport aux mainframes, aux unix classiques (UP UX, AIX...) et à Windows...
Je sais cela en fera bondir plus d'un, mais c'est la triste réalité de la liberté de faire tout et surtout n'importe quoi....
Loin d’être une richesse, l’énorme quantité des distributions de Linux (plus de cent à ce jour, parmi lesquelles RedHat, Debian, Suse, Mandriva, Unbuntu, CentOS...) et des multiples versions des différents Linux complexifient de manière démesurée l’exploitation et la maintenance des systèmes. En effet, il devient difficile d’industrialiser la maintenance lorsque l’on est confronté à plus de 200 versions différentes d’un prétendu même système, comme c’est le cas chez la plupart des grandes entreprises ayant massivement adopté Linux dans des temps passés et aujourd’hui contraints de faire machine arrière dans le but de réduire les coûts !

Or il semble bien que MySQL soit en train de suivre cette voie. Souhaitons lui à l'avance bon débarras tant il est vrai que c'est un SGBD peu relationnel, stagnant sur la norme SQL 2 de 1992 (juste 22 ans de retard), peu performant et farci de bugs...

A +
Avatar de Xinu2010 Xinu2010 - Membre averti http://www.developpez.com
le 31/03/2014 à 15:20
Citation Envoyé par SQLpro  Voir le message
Bref MySQL à force de fork va devenir aussi incontrôlable que Linux.

Rappelons que depuis quelques années, les études de coûts d'exploitation des services informatiques de grandes entreprises ont pointé le fait que Linux était devenu l'OS le plus couteux en entretien en TCO (incluant licences, services après vente, hot line, temps passées en exploitation perdu -arrêt de production suite à pannes-, ressources complémentaires et administration...) par rapport aux mainframes, aux unix classiques (UP UX, AIX...) et à Windows...
Je sais cela en fera bondir plus d'un, mais c'est la triste réalité de la liberté de faire tout et surtout n'importe quoi....
Loin d’être une richesse, l’énorme quantité des distributions de Linux (plus de cent à ce jour, parmi lesquelles RedHat, Debian, Suse, Mandriva, Unbuntu, CentOS...) et des multiples versions des différents Linux complexifient de manière démesurée l’exploitation et la maintenance des systèmes. En effet, il devient difficile d’industrialiser la maintenance lorsque l’on est confronté à plus de 200 versions différentes d’un prétendu même système, comme c’est le cas chez la plupart des grandes entreprises ayant massivement adopté Linux dans des temps passés et aujourd’hui contraints de faire machine arrière dans le but de réduire les coûts !

Or il semble bien que MySQL soit en train de suivre cette voie. Souhaitons lui à l'avance bon débarras tant il est vrai que c'est un SGBD peu relationnel, stagnant sur la norme SQL 2 de 1992 (juste 22 ans de retard), peu performant et farci de bugs...

A +

Peu importe l'os, libre ou non, le fait d'en utiliser un grand nombre et dans différente version va compliquer la maintenance d'un parc. En gros tu décris une entreprise qui a fait n'importe quoi en installant moulte distribution et qui a fini avec un parc hétérogène difficile à maintenir, et ça serait la faute de Linux et du "chaos" du libre ? Mais bien sur... Qu'est-ce qui empecherait une boite de n'utiliser qu'une seule distrib pour l'ensemble de son parc ? Rien.
Avatar de Zefling Zefling - Membre émérite http://www.developpez.com
le 31/03/2014 à 15:26
À voir si c'est plus intéressant que Maria DB qui m'a récemment sauvé.
Avatar de Xinu2010 Xinu2010 - Membre averti http://www.developpez.com
le 31/03/2014 à 15:31
Il faudrait p-e revoir le titre de la news

Q: Is this a fork of Oracle's MySQL Community release?
A: No. As long as the MySQL community releases continue, we are committed to remaining a branch – and not a fork – of MySQL that’s focused specifically on the challenges of deploying MySQL at our scale.

(de http://webscalesql.org/faq.html)
Avatar de SQLpro SQLpro - Rédacteur http://www.developpez.com
le 31/03/2014 à 15:48
Citation Envoyé par Xinu2010  Voir le message
Peu importe l'os, libre ou non, le fait d'en utiliser un grand nombre et dans différente version va compliquer la maintenance d'un parc. En gros tu décris une entreprise qui a fait n'importe quoi en installant moulte distribution et qui a fini avec un parc hétérogène difficile à maintenir, et ça serait la faute de Linux et du "chaos" du libre ? Mais bien sur... Qu'est-ce qui empecherait une boite de n'utiliser qu'une seule distrib pour l'ensemble de son parc ? Rien.

Vous oubliez une seule chose... Ce ne sont pas les informaticiens qui décide, mais bien les utilisateurs, et heureusement, sinon il n'y aurait plus d'utilisateurs et donc plus d'informaticiens à cause de règles stupidement rigide...
Essayez un peu d'entrer dans le vie réelle.

Dans la vie réelle, ce sont les utilisateurs qui posent les besoins d'informatisation et choisissent les logiciels. Même si un dictat du SI leur impose du Linux, les utilisateurs n'en ont cure. Ils veulent des logiciels qui répondent à leurs besoins.
Certes beaucoup d'éditeur proposent à leur catalogue une version sous Linux... Mais c'est là justement que le problème commence !
Il est parfaitement impossible de demander à un éditeur qui a stabilisé son développement sous la Debian 6.0 d'installer son logiciel sous Unbuntu 10.04 parce que les informaticiens ont décidés qu'il n'y aurait que cela dans la boite...
Dès lors le dilemme est simple :
  • soit les informaticiens résistent et imposent la Unbuntu 10.04 et l'éditeur rompt le contrat de garanti qui le lie et en cas de panne ou de bug, les informaticiens se démerdent (sans pouvoir modifier les exécutables... on se demande comment !) ce qui bien évidemment est totalement irréaliste...
  • soit il y a bien une installation dérivante du dictat des informaticiens et l'éditeur assure la garantie de service après vente.


Et c'est comme cela que les entreprises arrivent à avoir des centaines d'installations Linux différentes.... Bref, le merdier total et une gabegie financière incroyable, ce que dénonces de plus en plus de DAF !

À ce jour aucune éditeur ne garantit ses logiciels sur toutes les plateformes LINUX !!!

A +
Avatar de a028762 a028762 - Membre averti http://www.developpez.com
le 31/03/2014 à 15:49
Dans la mesure ou Oracle n'assume pas/plus le fait que Mysql était au départ un open source,
les forks vont forcément se multiplier.
Par contre, ce n'est pas sans conséquence,
les commonalités entre Mariadb par exemple et Mysql sont telles qu'à force, les procédures d'install se mordent la queue (histoire vécue).
je suis pour néanmoins, la communauté travaille de façon rapide et efficace sur les projets open source.
Tant pis pour Oracle et Mysql , faut quand même arriver à se démarquer par rapport à Mysql
Ol
Avatar de Xinu2010 Xinu2010 - Membre averti http://www.developpez.com
le 31/03/2014 à 16:37
Citation Envoyé par SQLpro  Voir le message
Il est parfaitement impossible de demander à un éditeur qui a stabilisé son développement sous la Debian 6.0 d'installer son logiciel sous Unbuntu 10.04 parce que les informaticiens ont décidés qu'il n'y aurait que cela dans la boite...

Je pense que le problème se situe ici dans votre cas, pourquoi diable auront-ils commencé le developpement sur un OS non supporté par le SI ?

Dans toutes les entreprises que j'ai traversé, le SI imposait des OS, et si on voulait installer autre chose, pas de support. Et cela marche très bien comme ça.
Avatar de Firwen Firwen - Membre expérimenté http://www.developpez.com
le 31/03/2014 à 18:06
Citation Envoyé par SQLpro  Voir le message
Rappelons que depuis quelques années, les études de coûts d'exploitation des services informatiques de grandes entreprises ont pointé le fait que Linux était devenu l'OS le plus couteux en entretien en TCO (incluant licences, services après vente, hot line, temps passées en exploitation perdu -arrêt de production suite à pannes-, ressources complémentaires et administration...) par rapport aux mainframes, aux unix classiques (UP UX, AIX...) et à Windows...
Je sais cela en fera bondir plus d'un, mais c'est la triste réalité de la liberté de faire tout et surtout n'importe quoi....


C'est surtout un gros ramassi de conneries.
D'ailleurs j'aime les arguments qui commencent par "les études [..] blabla" sans citer d'étude et encore moins de sources. Tu les trouves où tes études ? Sur les "comparatifs" financés par Oracle et Microsoft ?

Imaginer que parce que Linux à 200 distributions, 50 vont être installées et utilisées en serveur, c'est du grand n'importe quoi et c'est n'avoir jamais utiliser Linux en entreprise.
Linux en entreprise c'est une, grand maximum deux distributions, supportées officiellement par l'entreprise : POINT.
Il n'y a tout aussi peu de fragmentation qu'avec un OS de Redmont, voir généralement moins sur le long terme, car garder une compatibilité binaire entre version majeure sous Linux est généralement bien plus aisée, donc faire une migration est également plus aisée.

Si tu te retrouves sur une infra avec 20 versions "officiellement supportées" chez toi, sincèrement, change d'entreprise ou vire ton DSI.

Bref MySQL à force de fork va devenir aussi incontrôlable que Linux.

C'est au contraire un avantage de l'Open Source.
Il est bien évident que des société comme Google ou facebook n'ont pas les même besoin en scalabilité que le site web de PME qui utilise MariaDB.
Il s'agit de deux projets différents avec deux optiques différentes.
Avec un nom pareil, inutile de chercher très loin sur quoi va se concentrer le développement....

Il est parfaitement impossible de demander à un éditeur qui a stabilisé son développement sous la Debian 6.0 d'installer son logiciel sous Unbuntu 10.04 parce que les informaticiens ont décidés qu'il n'y aurait que cela dans la boite...
Dès lors le dilemme est simple :

soit les informaticiens résistent et imposent la Unbuntu 10.04 et l'éditeur rompt le contrat de garanti qui le lie et en cas de panne ou de bug, les informaticiens se démerdent (sans pouvoir modifier les exécutables... on se demande comment !) ce qui bien évidemment est totalement irréaliste...
soit il y a bien une installation dérivante du dictat des informaticiens et l'éditeur assure la garantie de service après vente.


Soit les devs font leur développement sur l'OS supporté par la boite CAR supporté par les fournisseurs, cad typiquement Debian stable ou RedHat 6.0, et arrêtent de se comporter comme des stagiaires.

Avancer que la diversité c'est le mal car il y a risque de fragmentation,
C'est un peu prêt aussi stupide que de se plaindre d'avoir le choix de la carte au restaurant quand il y a le menu du jour.

Firwen
Avatar de leminipouce leminipouce - Membre éprouvé http://www.developpez.com
le 31/03/2014 à 18:10
Citation Envoyé par SQLpro  Voir le message
Bref MySQL à force de fork va devenir aussi incontrôlable que Linux.

Rappelons que depuis quelques années, les études de coûts d'exploitation des services informatiques de grandes entreprises ont pointé le fait que Linux était devenu l'OS le plus couteux en entretien en TCO (incluant licences, services après vente, hot line, temps passées en exploitation perdu -arrêt de production suite à pannes-, ressources complémentaires et administration...) par rapport aux mainframes, aux unix classiques (UP UX, AIX...) et à Windows...


Une petite preuve à nous fournir peut-être ?
Avatar de hugobob hugobob - Membre habitué http://www.developpez.com
le 31/03/2014 à 18:20
Facebook, Google, Twitter, LinkedIn ,...

Je pensais que l'avenir était au NoSQL ?
Offres d'emploi IT
Ingénieur de développement java H/F
Safran - Ile de France - Hauts de Seine
Architecte big data H/F
Safran - Ile de France - Magny-les-Hameaux (78114)
Scrum master H/F
Safran - Ile de France - Osny (95520)

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Contacter le responsable de la rubrique Accueil