Vers un internet en lequel les utilisateurs peuvent avoir confiance ?
Des prix Nobel condamnent la surveillance de la NSA

Le , par Cedric Chevalier, Expert éminent sénior
Internet n’est pas un lieu sûr, mais pourtant il est indispensable dans la vie de beaucoup. Ce qui est rageant c’est que, dans bien des situations, des organismes agissant sous le couvert de l’état et au nom de la protection du citoyen ont profité de leur pouvoir pour abuser du droit à la vie privée.

Les révélations de l’ex-employé de la NSA, Edward Snowden, qui ont fait les choux gras, n’ont laissé personne indifférent. Richard Matthew Stallman, le père du libre et Bruce Schneier, l’expert en sécurité mondialement reconnu, ont fait part de leur prise de position.

La sensibilisation a porté ses fruits. Les développeurs de FreeBSD ont réagi à l’EuroBSDCon suite aux révélations de Snowden. Des personnalités célèbres du monde leur ont emboîté le pas.

The Guardian reporte que plus de 500 grands auteurs ainsi que cinq lauréats du prix Nobel (Hanif Kureishi, Björk, Arundhati Roy, Don DeLillo, Ian McEwan, Tom Stoppard, Margaret Atwood, Martin Amis et beaucoup d’autres) ont a leur tour condamné la surveillance systématique de l’état américain au travers de son agence de sécurité la NSA.

Cette prise de position intervient quelque temps après la lettre ouverte envoyée au président américain Barack Obama par les poids lourds de l’industrie technologique (AOL, Yahoo!, Microsoft, Google, Apple, Linkendln, Twitter etc.).

Dans les grandes lignes, la lettre exprime la volonté d’un changement radical sur les lois de surveillance ainsi qu’une exhortation pour l’interdiction internationale de la collecte massive de données des utilisateurs.

« Je n’ai rien à me reprocher donc rien à cacher. Une surveillance étatique systématique comme dans le cas américain ne pose pas de problème » lit-on souvent dans les forums. À ces propos on lit sur la page officielle de The Guardian « Une personne sous surveillance n’est plus libre ! Une société sous surveillance n’est plus démocratique. C’est pourquoi nos droits doivent également s’appliquer aussi bien dans un environnement virtuel ». Des propos forts qui soulignent le fait que les libertés individuelles et le droit à la vie privée sont des éléments inaliénables de toute société se réclamant démocratique.

Source : The Guardian

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ?


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de phili_b phili_b - Expert confirmé http://www.developpez.com
le 13/12/2013 à 18:22
Il faut indiquer dans la loi (contrairement à ce fameux article 13 en discussion en France ) et dans les traités internationaux que la surveillance électronique n'est légale que dans les cas de terrorisme ou de vraie sécurité nationale.

N'empêche c'est tellement tentant de surveiller tout le monde que ça n'aidera que dans les prétoires, ce qui n'est pas rien quand même, mais que la réalité sera tout autre, avec de plus en plus de surveillance.

De toute façon façon il faut avoir en tête que dès qu'on utilise internet, ce qu'on y écrit est susceptible d'être intercepté.
Avatar de DonQuiche DonQuiche - Expert confirmé http://www.developpez.com
le 16/12/2013 à 8:03
Citation Envoyé par phili_b  Voir le message
Il faut indiquer dans la loi (contrairement à ce fameux article 13 en discussion en France ) et dans les traités internationaux que la surveillance électronique n'est légale que dans les cas de terrorisme ou de vraie sécurité nationale.

Cela ne changerait rien, la surveillance de masse serait toujours légale et quand les données sont disponibles, peu importe la raison légale, elles sont utilisées.

C'est bien la surveillance de masse elle-même qui pose problème, quelles que soient ses finalités ou ses modalités. Ou ses auteurs : Google n'est pas moins une menace pour notre sécurité que la NSA. Et Microsoft et Apple ressemblent de plus en plus à Google quoi qu'en croient certains naïfs qui se convainquent que ces milliards de dollars de données personnelles ne seraient pas exploités par ces entreprises.

Et qu'on ne vienne pas me dire que la traque incessante des utilisateurs est économiquement nécessaire. Elle rapporte plus mais n'est pas nécessaire et si elle est vitale à certains et bien qu'ils meurent ; ils me sont moins précieux que ma liberté.
Avatar de MacDev MacDev - Membre régulier http://www.developpez.com
le 16/12/2013 à 10:23
Je suis convaincu que le grand problème des américains c'est l'ENVIE DE DOMINER LE MONDE de sorte que pour y arriver il faut bien surveiller d'abord dans sa propre maison puis après surveiller la maison des amis et des voisins...

Dans ce contexte, la moral n'a pas vraiment de place. Par moral I mean "Respect de la vie (y compris la vie privée) des autres".
Avatar de JackJnr JackJnr - Membre averti http://www.developpez.com
le 16/12/2013 à 11:24
Citation Envoyé par MacDev  Voir le message
Je suis convaincu que le grand problème des américains c'est l'ENVIE DE DOMINER LE MONDE de sorte que pour y arriver il faut bien surveiller d'abord dans sa propre maison puis après surveiller la maison des amis et des voisins...

C'est ce qu'on appelle la suprématie nationale. Ca existe depuis les origines du monde et tous les pays du monde, à moins de s'appeler le Tibet, pratiquent l'espionnage international et une surveillance territoriale, cette surveillance étant là pour protéger les citoyens, comme toi et moi, que n'importe qui puisse se balader avec une bombe sous le coude par exemple. Inutile de polémiquer là-dessus...
Avatar de hn2k5 hn2k5 - Membre éclairé http://www.developpez.com
le 19/12/2013 à 11:03
Ca existe depuis les origines du monde et tous les pays du monde, à moins de s'appeler le Tibet, pratiquent l'espionnage international et une surveillance territoriale, cette surveillance étant là pour protéger les citoyens, comme toi et moi, que n'importe qui puisse se balader avec une bombe sous le coude par exemple.

Malheureusement, je crains que le but inavoué de telles pratiques ne soit pas vraiment dans la seule optique de protéger des citoyens (sans même compter les dérives et les abus de pouvoir des personnes utilisant ces techniques pour des motivations personnelles).

Je ne connais pas exactement le nombre d'attentats déjoués chaque année grâce aux écoutes, mais la faille par exemple dans le cas des attentats du WTC, se situait plutôt au niveau des points de contrôle des aéroports et de la surveillance vidéo.
Les employés des portiques devant contrôler des bagages en qqs secondes - pour éviter aux compagnies de perdre de l'argent - alors que leur formation recommande de passer plusieurs minutes par bagage.
Au niveau du fret, c'est encore pire. Lors d'un reportage télévisé, un employé a réussi à déposer un flingue et une grenade factices sous un siège.

Dans d'autres cas, comme celui de Boston, les médias découvrent après coup que les frangins Tsarnaev fricotaient avec le FBI.
Pour Merah, il était déjà sous surveillance, voire utilisé par les services français et apparemment on a laissé courir.
Il se passe de nombreuses choses en coulisse dont on ignore tout.

Cdlmt
Avatar de Cyrilange Cyrilange - Membre averti http://www.developpez.com
le 19/12/2013 à 21:26
La surveillance des communications est pratiquée depuis très longtemps par tous les pays du monde. Le réseau échelon existe depuis bien plus longtemps que Prism ou les autres systèmes modernes et est encore utilisé aujourd'hui. Cela ne s'arrêtera jamais. Nous serons toujours écouté et espionné en permanence dans toutes nos communications. Le reste c'est du folklore pour vous faire croire que ça n'arrivera plus. La seule défense c'est l'intox.
Avatar de Dutchy Dutchy - Membre à l'essai http://www.developpez.com
le 20/12/2013 à 9:06
Citation Envoyé par JackJnr  Voir le message
C'est ce qu'on appelle la suprématie nationale. Ca existe depuis les origines du monde et tous les pays du monde, à moins de s'appeler le Tibet, pratiquent l'espionnage international et une surveillance territoriale, cette surveillance étant là pour protéger les citoyens, comme toi et moi, que n'importe qui puisse se balader avec une bombe sous le coude par exemple. Inutile de polémiquer là-dessus...

Je vais citer un commentaire évoqué dans l'art 13 de la semaine passée :

"Il faut bien comprendre qu'il existe des moyens pour s'échanger des données de façon à ce que personne ne puisse les intercepter. Les connections sécurisées, les connections privées, le cryptage de trame, etc. Ces solutions sont déjà utilisées par les malfaiteurs, et ces lois de surveillance via les FAI n'y peuvent rien."

Je rajouterai que les terroristes (les fameux méchants qu'on voit dans les films américains), outre le fait que leur droit sont bafoués car leur gouvernement sont corrompu et que les multinationales occidentales exploitent toutes leurs ressources, ces terroristes n'utilisent pas les technologies que nous utilisons, justement pour pas se faire déloger. Et s'ils les utilise, tout est crypté.

D'un coté, le Patriot Act était de la poudre aux yeux pour rassurer l'américain de base, d'un autre, j'estime à 99% les données récupérées qui n'ont rien à voir avec les méchants garçons islamiques.

Autrement dit, cette surveillance est non seulement malsaine mais surtout inutile. Mais comme l'Homme a toujours besoin de justifier ses actes (par soucis de conscience), il cherchera toujours à trouver le bien dans le mal.
Avatar de Jon Shannow Jon Shannow - Membre expert http://www.developpez.com
le 20/12/2013 à 11:21
Citation Envoyé par phili_b  Voir le message
De toute façon façon il faut avoir en tête que dès qu'on utilise internet, ce qu'on y écrit est susceptible d'être intercepté.

C'est vrai, et pas que par des organisations étatiques, ou des sociétés à but purement lucratifs.
Avatar de jpiotrowski jpiotrowski - Membre habitué http://www.developpez.com
le 20/12/2013 à 13:42
Conclusion : abandonnez les réseaux sociaux, Goggle Mail, Yahoo Mail, etc...
C'est la seule chose à faire. Pour commencer. Ensuite, il y a la problématique des téléphones mobiles.
Avatar de Francois_C Francois_C - Membre actif http://www.developpez.com
le 20/12/2013 à 16:49
Comme chacun connaît assez bien le sujet, il y a un relatif consensus, ici...
Sécuriser l'Internet, c'est vouloir sécuriser la jungle ou empêcher les tempêtes en haute mer.
Tout juste un prétexte, pour des gens dont le métier se limite à parler pour ne rien dire (politiciens et leurs « chiens de garde » journalistes) à des discours moralisateurs qui resteront lettre morte et feront oublier de vrais problèmes, comme la lutte pour davantage de justice, la moralisation de la politique chez nous, et celle des pratiques commerciales qui se fondent de plus en plus sur l'illusion, le mensonge et la manipulation, sans avoir besoin de contrôler les services d'espionnage les plus secrets du plus puissant pays du monde.
Offres d'emploi IT
Iinformatique (H/F)
Atos - Aquitaine - Bordeaux (33000)
Architecte serveurs distribués h/f
Westhouse - Rhône Alpes - Lyon (69000)
Développeur PHP Symfony/ Admin Système Linux
Albumblog - Ile de France - Paris (75002)

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Contacter le responsable de la rubrique Accueil