Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Allez-vous continuer à télécharger malgré la loi Hadopi ?
Plusieurs options s'offrent à vous

Le , par Katleen Erna

83PARTAGES

1  0 
Allez-vous continuer à télécharger malgré la loi Hadopi? Si oui, via quelle option ?
Allez-vous continuer à télécharger malgré la loi Hadopi? Plusieurs options s'offrent à vous

La nouvelle loi Hadopi 2 a été validée par le Conseil constitutionnel cette semaine, ce qui signifie qu'elle sera très bientôt intègrée à notre constitution. Son entrée en vigueur est d'ailleurs prévue dés le premier trimestre 2010, avec l'arrivée des premières sanctions.

Bien qu'actuellement ralenti par un lèger soucis juridique (le texte est caduque concernant la gestion des procédures TGV) qui sera très rapidement réparé, Hadopi 2 fera bientôt partie intégrante de notre quotidien, et il faudra bien faire avec.

Face à cela, plusieurs options s'offrent aux internautes. La première étant bien sûr de cesser dès à présent tout téléchargement illicite.

Mais, au vu des très importantes contestations que le peuple avait adressé envers ce texte lorsqu'il n'était encore qu'un projet, on peut se dire qu'une certaine partie de la population française ne souhaitera pas s'y conformer et cesser les transferts de données culturelles (musiques, films, etc.).

Alors, si vous souhaitez continuer de télécharger, quelles alternatives s'offrent à vous ?

Voici une liste des solutions légales les plus en vogue en ce moment, où seul l’échange de fichiers soumis aux droits d’auteur est interdit :

- Abandonner le peer-to-peer pour le streaming :
Le taux d'utilisation des réseaux P2P est passé de 40 % à 18 % depuis 2007. L'usage du streaming a par contre très généreusement augmenté avec la généralisation des accès haut débit pour de plus en plus d'internautes. Il existe de plus aujourd'hui toute une ribambelle de petits logiciels vous permettant de sauvegarder facilement sons ou vidéos en streaming sur votre ordinateur.

- Les échanges physiques :
La transmission de fichiers est interdite par le web ? Bien. Mais elle ne l'est pas de la main à la main, ou bien par voie postale. Il est donc tout à fait possible d'uploader les fichiers concernés sur une clé USB, un CD ROM, DVD ROM, disque dur, SD Card, Compact Flash, etc... et de faire parvenir le support choisi à son destinataire.

- Souscrire chez un FAI offrant une IP dynamique :
La majorité des FAI fournissent désormais une adresse IP fixe, mais certains (comme Orange) continuent à proposer une IP dynamique. Si cette dernière change toutes les 24 heures, il sera bien plus difficile pour la Haute Autorité d'identifier le "coupable".

- Faire appel au téléchargement direct :
Des sites comme Rapidshare, MegaUpload, Sendspace, Mediafire, etc... vous permettent d'héberger de gros fichiers. Trouver des liens de téléchargement se révèle ensuite assez aisé via Google ou des forums spécialisés.

- Trouver des serveurs d'archive d'entreprise :
Souvent mal sécurisé, ce type de serveur très répandu dans le monde professionnel peut être détecté par des des sniffers et utilisé comme espace de stockage. A vos risques et périls.

- Le peer-to-peer crypté :
La nouvelle génération (troisième génération) de logiciels P2P s'adapte aux nouvelles lois souhaitant réguler le téléchargement illégal sur la toile. De ce fait, la majorité fonctionne désormais sur des serveurs sécurisés et cryptés qui empêchent de trouver les adresses IP de leurs utilisateurs et de savoir quels fichiers ils ont téléchargé. Citons par exemple ANts ou MUTE.

- L'inscription à un newsgroup :
Les newsgroups, ces forums permettant l'échange de fichiers à très haute vitesse, sont souvent payant. Ce qui semble contradictoire avec la philosophie du "tout gratuit" des pirates. Ce système est pourtant largement utilisé et plebiscité par ces derniers, qui sont pour la plupart prêts à payer une formule mensuelle leur garantissant un téléchargement illimité et crypté. Quand on sait que les majors refusent catégoriquement l'idée d'une licence globale, il y a de quoi être désabusé.

- Passer par un proxy crypté :
Ces serveurs sont capables de transformer votre adresse IP en une adresse anonyme, pour vous permettre de bénéficier d'une connexion sécurisée et cryptée. Le suédois Relakks.com demande par exemple 5 € par mois pour vous offrir ce type de service (encore de l'argent qui s'éloigne de la licence globale...).

- Utiliser le réseau Wi-Fi gratuit du Mac Donald's le plus proche :
Ceci est une blague. Il est en effet totalement illégal de se brancher sur le réseau Wi-Fi mal sécurisé de son voisin pour commettre des méfaits en ligne (ou téléchargements illégaux) sous ses identifiants de connexion.

- Ouvrir une Seedbox :
Ce genre de serveurs s'utilisant uniquement avec Bittorrent permettent, grâce à une connexion haut débit, de télécharger directement des fichiers Bittorrent en contournant les restrictions de son FAI. Le prix de leur location est assez lèger : 1€/Go/mois.

Alors, allez-vous continuer de télécharger après Hadopi, ou vous-y mettre si vous ne le faisiez pas avant ?

Si oui, laquelle de ces solutions vous parait la meilleure (ou la pire), et pourquoi ?

Trouvez-vous qu'il soit normal ou immoral de tenter de contourner cette loi ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de monwarez
Membre actif https://www.developpez.com
Le 25/10/2009 à 6:34

Alors, allez-vous continuer de télécharger après Hadopi, ou vous-y mettre si vous ne le faisiez pas avant ?
Oui toujours, voire plus , pour leur prouver que leur loi ne tient pas la route

Si oui, laquelle de ces solutions vous parait la meilleure (ou la pire), et pourquoi ?
La meilleur est celle de télécharger par streaming, ce qui permettrait de donner des sous aux artistes ( grâce à la pub ) , la pire utiliser le réseau wi-fi de sont voisins ( ce qui est immoral , même s' ils vous fait ch**r).

Trouvez-vous qu'il soit normal ou immoral de tenter de contourner cette loi ?
Il est normal de contourner cette loi, car elle porte atteinte à la vie privée des internautes ( ce qui est immoral )

Edit: changement de: ce qui est un peu immoral -> ce qui est immoral
1  0 
Avatar de Ph. B.
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 25/10/2009 à 10:20
Citation Envoyé par monwarez Voir le message
Oui toujours, voire plus , pour leur prouver que leur loi ne tient pas la route
Jusqu'au jour où les représentants de la loi frapperont à votre porte...
et ce seront peut-être vos parents qui paieront les "pots cassés"

Citation Envoyé par monwarez Voir le message

La meilleur est celle de télécharger par streaming, ce qui permettrait de donner des sous aux artistes ( grâce à la pub ) , la pire utiliser le réseau wi-fi de sont voisins ( ce qui est un peu immoral , même s' ils vous fait ch**r).

Il est normal de contourner cette loi, car elle porte atteinte à la vie privée des internautes ( ce qui est immoral )
Intérressant ces propos; admettons que cette loi soit immorale ("Dura lex, sed lex", mais en quoi porter atteinte à la vie privée d'un internaute (même s'il vous fait ch**r) en utilisant son accès wifi (même non sécurisé) l'est moins, car les conséquences peuvent être terribles pour ce dernier ?
1  0 
Avatar de leyee
Membre averti https://www.developpez.com
Le 25/10/2009 à 10:47
Je suis profondémment contre HADOPI mais il manque tout de meme un choix dans le sondage : "Non, je ne volais pas les oeuvres copyrightées même avant HADOPI"
1  0 
Avatar de Zfred
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 25/10/2009 à 11:43
La loi de la nature ---> Prendre le chemin le plus facile.

Pour moi c'est plus facile de télécharger sur le net, que de me déplacer en ville, chercher dans les rayons, faire la queue, garer ma bagnole, etc...

Solution Amazon ou autre envoi par la poste, c'est pas mal. Mais honnetement, c'est quand meme ridicule d'aller fabriquer des cd vierges en Afrique, pour les envoyer aux états unis par bateau pour les graver, pour ensuite les renvoyer en malaisie pour les emballer etc...
Le support CD est has been, ca coute cher et arg ...sauvons la planete....arg.

Dons la bonne solution c'est de proposer le téléchargement facile, c'est évident.
Maintenant c'est la question du prix...
Si le prix était honnete, les gens n'iraient pas chercher ailleurs.

Pff j'arrete parceque je vais finir par flooder le forum !
1  0 
Avatar de ludosoft
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 25/10/2009 à 11:47
Arf, c'est juste une histoire de gros sous. Je pense que cette loi ne sert à rien d'autre qu'à protéger les intérêts de gens qui auraient dû anticiper l'évolution de leur métier.

Il y a à mon avis autant d'argent dans le "système", c'est juste qu'il est réparti différemment.
1  0 
Avatar de sphynxounet
Membre averti https://www.developpez.com
Le 25/10/2009 à 11:53
Le premier problème de cette loi vient du fait que de toute façon les auteurs ne vont pas beaucoup toucher d'argent grâce à cette loi. J'aimerais bien que l'on me contredise mais en cas d'amende, l'argent n'ira pas dans les poches des auteurs dont on aura retrouvé des œuvres sur le pc du contrevenant mais dans les poches de l'état.
Ou alors la Sacem et autres organismes de redistributions des droits d'auteurs se porteront partie civile pour chaque affaire.

Le pire dans l'histoire c'est que c'est monsieur tout le monde, celui qui télécharge sans trop se méfier, qui paiera pour les autres.

Pour finir je pense que comme les nouvelles technologies s'immiscent de plus en plus dans la vie de tout les jours, il serait peut-être bon sinon de créer un ministère, au moins un groupe de discussion avec des professionnels et non pas des patrons de majors. Sinon on se retrouvera de plus en plus avec des lois comme Hadopi.
1  0 
Avatar de monwarez
Membre actif https://www.developpez.com
Le 25/10/2009 à 12:32
Citation Envoyé par Ph. B. Voir le message


Intérressant ces propos; admettons que cette loi soit immorale ("Dura lex, sed lex", mais en quoi porter atteinte à la vie privée d'un internaute (même s'il vous fait ch**r) en utilisant son accès wifi (même non sécurisé) l'est moins, car les conséquences peuvent être terribles pour ce dernier ?
edit : désole j' ai fait une erreur de nuancé
Tous simplement , l' installation (obligatoire) d' un mouchard sur la machine de chaque client pour savoir s' il télécharge illégalement ( du moins, c' est ce que j' ai compris) voir ici
1  0 
Avatar de mereth
Membre à l'essai https://www.developpez.com
Le 25/10/2009 à 12:36
Citation Envoyé par Katleen Erna Voir le message

- Souscrire chez un FAI offrant une IP dynamique :
La majorité des FAI fournissent désormais une adresse IP fixe, mais certains (comme Orange) continuent à proposer une IP dynamique. Si cette dernière change toutes les 24 heures, il sera bien plus difficile pour la Haute Autorité d'identifier le "coupable".
Croyez-vous vraiment qu'un FAI n'est pas en mesure de coller un nom sur une IP dynamique à partir du moment où on lui donne la date et l'heure où a eu lieu la collecte ? Il serait bon de ne pas commencer à donner de fausses solutions aux pirates en herbe.
1  0 
Avatar de turican2
Membre actif https://www.developpez.com
Le 25/10/2009 à 13:16
Je ne piratais pas hier, je ne piraterai pas demain non plus, néanmoins la colère gronde et me fait bouillir. Je ne veux pas coller un soft PRIVE (payant?) sur ma bécane pour valider que je ne pirate pas. Ben oui ce soft de m***e sera t'il compatible linux? les sources seront public? qui me dit qu'il n'essaieront pas de pirater les softs que j'écris pour ma boite (on peut être parano )?

Maintenant, voilà suite à cette loi, de nombreuses personnes s'intéresseront au cracking de spot wifi et là franchement je pense qu'il va falloir investir beaucoup de temps homme pour sécuriser le tout. ça risque d'être très couteux, voir risque de faire renoncer beaucoup de gens/entreprise au wifi. Vous, avez vous les moyens financier de tout rebasculer en cablé pour etre serein?

Je suis également outré par l'incompétence globale de nos ministres qui ne comprennent pas les propos qu'ils tiennent (face camera) sur des sujets qu'ils ne maitrisent pas. Après tout l'Elysée elle même pirate: http://www.infos-du-net.com/actualit...lysee-dvd.html et que risque ces gens? (rien donc no comment.)

Pour finir, ce qui m'ennuie le plus, comment font ils faire la différence entre les iso ubuntu, debian, fedora, eval microsoft que je teste (ce qui peut certain mois représenter 100Go de download) et des films? j'ai surtout très peur qu'ils regardent de loin en disant "si tu télécharges, c'est que tu pirates." Je dis ça car quand on voit leur niveau d'incompétences et notre BELLE justice française qui retourne sa veste 1 coup sur 2, ont peu avoir très peur.

edit: effectivement pour le sondage rajouter le choix:
"Non, je ne volais pas les oeuvres copyrightées même avant HADOPI"
1  0 
Avatar de Molos
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 25/10/2009 à 13:46
Citation Envoyé par turican2 Voir le message
Je ne piratais pas hier, je ne piraterai pas demain non plus, néanmoins la colère gronde et me fait bouillir. Je ne veux pas coller un soft PRIVE (payant?) sur ma bécane pour valider que je ne pirate pas. Ben oui ce soft de m***e sera t'il compatible linux? les sources seront public? qui me dit qu'il n'essaieront pas de pirater les softs que j'écris pour ma boite (on peut être parano )?
Pour le soft, déjà il n'est pas open source (enfin d'après ce que je crois avoir compris en lisant sur le net) et non interopérable. Donc avec un peut de chance, pour toucher un maximum de monde il ne marchera que pour Windows :s

Mais je me demandais, maintenant comment vont-ils faire pour le logiciel ? Comment prouver qu'il est bien installé et pas dans une VM ?
1  0