Affaire San Bernardino : la NSA explique pourquoi elle n'a pas été en mesure d'aider le FBI
à déverrouiller l'iPhone de l'auteur de l'attentat

Le , par Stéphane le calme, Chroniqueur Actualités
Plus tôt cette année, le combat opposant Apple au FBI a très vite pris une grosse ampleur médiatique, prenant une proportion tellement importante que d’autres entreprises technologiques se sont vues obligées de donner leur position dans ce bras de fer.

Apple avait refusé d’aider à contourner son système de sécurité. Lorsque le FBI s’est tourné vers la NSA, qui a à son actif un certain nombre de réussites en matière de cassage de réseau, mais aussi de dispositifs, pour l’aider à obtenir les données du téléphone du tireur de San Bernardino, le directeur du FBI James Comey a déclaré que cette option n’avait pas abouti.

Avec toutes les capacités connues (et supposées ?) de la NSA, plusieurs personnes seraient en droit de se demander pourquoi elle n’a pas apporté son expertise au FBI dans l’affaire l’opposant à Apple et qui concernait un iPhone 5C utilisé par l’auteur des attentats de San Bernardino.

D’ailleurs, les avocats d’Apple ont soulevé la question de l’absence de la NSA, au même titre que plusieurs observateurs, dans une plainte : « le gouvernement n'a pas montré qu'il a demandé ou reçu une assistance technique d'autres organismes fédéraux ayant une expertise en criminalistique numérique, dont l’assistance aurait pu éviter d'avoir à contraindre Apple à créer une porte dérobée qu’il cherche à obtenir à présent ».

Richard Ledgett, Deputy Director de la NSA a expliqué durant une conférence que lorsque l’agence cherche à exploiter différents nouveaux dispositifs, elle doit définir les priorités des ressources de manière pragmatique qui consiste en général à concentrer les ressources sur les modèles de dispositifs les plus populaires qui sont utilisés par des « méchants », au lieu de se focaliser sur des dispositifs mobiles les plus populaires aux États-Unis tout simplement (dans ce cas, compte tenu de la popularité de la marque dans le pays, l’iPhone en question aurait probablement figuré dans cette liste).

C’est la raison pour laquelle la NSA n’a pas été en mesure d’aider le FBI à déverrouiller l’iPhone utilisé par le tireur de San Bernardino, étant donné que la NSA n’a pas investi dans l’exploitation de ce modèle de téléphone en particulier. « Nous ne nous intéressons pas à tous les téléphones, à tous les modèles de téléphones », a-t-il insisté. « S’il n’y a pas un méchant qui l’utilise, nous n’investissons pas dedans ».

Malgré tout, le FBI a abandonné la cause contre Apple étant donné « qu’un tiers a proposé au FBI une méthode possible » pour déverrouiller le téléphone, une option qui a coûté plus d’un million de dollars.

Source : The Intercept


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse Signaler un problème

Avatar de Traroth2 Traroth2 - Membre chevronné https://www.developpez.com
le 13/06/2016 à 12:22
Difficile à croire...
Avatar de Zirak Zirak - Inactif https://www.developpez.com
le 13/06/2016 à 12:35
Citation Envoyé par Traroth2 Voir le message
Difficile à croire...
Surtout que à part pour ceux qu'ils ont attrapé, comment peuvent-ils savoir quels sont les téléphones utilisés par les "méchants" () ?
Avatar de JackJnr JackJnr - Membre confirmé https://www.developpez.com
le 13/06/2016 à 13:55
Maintenant que l'info est connue, tous les "méchants" vont acheter Blackberry
Avatar de LSMetag LSMetag - Expert confirmé https://www.developpez.com
le 13/06/2016 à 14:34
Donc si je comprends bien, la NSA sait à l'avance quels téléphones sont utilisés par les "méchants" ? Et donc si les "méchants" utilisent autre chose, elle se sera même pas donnée la peine de chercher à les contrer ?

Justification foireuse pour infirmer le fait qu'elle est tout aussi "nulle" que le FBI.
Avatar de Saverok Saverok - Expert éminent https://www.developpez.com
le 13/06/2016 à 18:32
je crois bien plus à la guéguerre entre services.
Un truc du genre : la NSA ne veut pas transmettre ses secrets au FBI car elle n'a aucune confiance en eux et veut éviter les fuites.
Avatar de kakoudenis kakoudenis - Membre régulier https://www.developpez.com
le 14/06/2016 à 7:15
tres difficile a croire. Surtout que cela viens de la part de l'oncle sam.
Avatar de Zirak Zirak - Inactif https://www.developpez.com
le 14/06/2016 à 9:03
Citation Envoyé par Saverok Voir le message
je crois bien plus à la guéguerre entre services.
Un truc du genre : la NSA ne veut pas transmettre ses secrets au FBI car elle n'a aucune confiance en eux et veut éviter les fuites.
Ou un vieux coup de com' :

"Au FBI on ne sait pas craquer ces téléphones".

"Nous, à la NSA, on ne sait pas non plus."

"Oh bah mince alors, vous avez vu, nous sommes obligés de passer par une entreprise tierce, que nous avons dû payer des millions, pour pouvoir en savoir plus sur ces "méchants" qui ont tué de gentils américains."

"Dormez tranquille gentils Américains, nous ne pouvons pas espionner le contenu de vos téléphones... (rires machiavéliques)"

Avatar de hotcryx hotcryx - Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
le 14/06/2016 à 11:55
Finalement c'est un bon coup de pub:

- pour Apple "qui ne se laisse pas faire"
- pour le FBI (grand chef)
- pour la boite tierce de décryptage
- pour le terrorisme (open bar)
Avatar de Médinoc Médinoc - Expert éminent sénior https://www.developpez.com
le 14/06/2016 à 12:09
Si j'ai bien compris la justification de la No Such Agency, ils auraient fait "OK, on va focuser nos efforts sur le cracking de smartphones Russes/Chinois/etc., et si jamais on tombe sur un smartphone Américain on enverra une National Security Letter au fabriquant pour lui rappeler d'être patriote". Et ensuite ils se retrouvent tout cons quand Apple refuse et attaque en justice.

Et le pire, c'est que c'est quand même crédible (excès de confiance en leur pouvoir légal quasi-illimité, etc.).
Avatar de psychadelic psychadelic - Membre expert https://www.developpez.com
le 14/06/2016 à 14:56
Citation Envoyé par LSMetag Voir le message
Donc si je comprends bien, la NSA sait à l'avance quels téléphones sont utilisés par les "méchants" ? Et donc si les "méchants" utilisent autre chose, elle se sera même pas donnée la peine de chercher à les contrer ?

Justification foireuse pour infirmer le fait qu'elle est tout aussi "nulle" que le FBI.
Non, moi ça me semble pas si absurde, enfin dans la mesure ou si il existe une écoute passive sur les téléphones portables utilisés dans une "zone à terroristes" il doit bien y avoir un moyen d'identifier quel type de téléphone est utilisé.
Sinon ça m'étonnerai tout de même si les crétins de Daesh se baladaient tous avec de iPhones à 400$ dans la poche, non ??
Contacter le responsable de la rubrique Accueil