Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Après Apple, Google envisage de réduire sa marge sur les revenus générés par les applications
Sur sa vitrine en ligne

Le , par Stéphane le calme

43PARTAGES

5  0 
Mercredi dernier, Apple a annoncé une série de changements dans les règles de fonctionnement de sa boutique d’applications App Store. L’un d’eux concernait le prélèvement sur les revenus générés par les applications qui passe de 30 % à 15 %. Il faut préciser que cette politique ne sera en vigueur que dans le cadre d’un abonnement, et après les douze premiers mois ; le partage initial de 70 % pour les développeurs et 30 % pour Apple reste en vigueur dans les autres cas.

Pour Apple, il s’agit clairement d’encourager les développeurs à proposer des offres sous forme d’abonnements. Il faut préciser qu’Apple ouvre désormais les modèles d’abonnements à toutes les catégories de produits, y compris les jeux, ce qui n’était pas le cas auparavant. Jusqu’à présent, seules les applications de presse et autres publications pouvaient se servir du modèle d’abonnement. Notons aussi que les développeurs pourront aussi fixer des tarifs différents pour une application spécifique, selon le territoire par exemple.

Le concepteur d’iOS a avancé que le nouveau partage des revenus d’applications prendra effet dès la semaine prochaine.

Une modification qui a aussitôt entraîné une réaction de la part de Google. Le numéro un de la recherche projette lui aussi d’abandonner ses 30 % de commissions sur les entrées générées par les applications pour passer également à 15 %. Dans son opération de séduction des développeurs, Google se refuserait à le faire après un an d’abonnement comme son rival, mais proposerait un effet immédiat selon des sources de Re/Code.

D’ailleurs, ce procédé aurait déjà été en test il y a déjà plus d’un an avec certaines entreprises dans l’industrie du divertissement : il a déjà servi à des services vidéo comme un moyen pour faire en sorte que les abonnements sur Play fonctionnent avec ses offres de streaming TV comme le dongle Cast.

Google a déjà essayé de marquer la différence avec Apple en proposant par exemple aux développeurs la capacité de gérer leurs paiements eux-mêmes tandis qu'ils sont obligés de passer par le système de facturation d'Apple dans iTunes.

Pour Bertrand Salord, directeur marketing pour App Annie « une bonne manière d'augmenter leurs revenus dans les applications, c'est de s'assurer qu'ils soient récurrents ». Selon lui, la politique de l'abonnement le permettrait aux deux entreprises. Google n’a pas encore fait de déclaration officielle à ce sujet.

Source : Re/Code

Voir aussi :

App Store : Apple annonce des changements pour augmenter les revenus des développeurs et introduit la publicité dans sa boutique d'applications

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !