Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Blocage et filtrage des sites : le cadre réglementaire de la France similaire à celui de la Russie peut mettre en péril la liberté d'expression

Le , par Miary

42PARTAGES

11  0 
La régulation des contenus en ligne a été l’objet d’une étude réalisée par l’Institut suisse de droit comparé, mandaté par le Conseil de l’Europe. Cette étude a mis en avant le fait que la définition du contenu illégal reste vague pour certains États. Les décisions relatives à l’appréciation des contenus en ligne sont parfois confiées à des autorités ayant une large marge d’appréciation. Des dérives sont ainsi constatées, mettant en cause la liberté d’expression. En se basant sur ce rapport, le Conseil de l’Europe souhaite mettre en place une approche constructive ainsi que des normes communes concernant les contenus en ligne.

Blocage et filtrage des sites : une étude axée sur le cadre juridique

La réalisation de l’étude comparative des pratiques des pays de l’Union européenne, en termes de régulation des contenus web, a été réalisée sur la base d’un questionnaire envoyé à chaque pays. Cinq points y ont été soulevés à savoir :

  • les fondements juridiques des mesures de blocage, filtrage ou retrait des contenus illégaux sur Internet ;
  • le cadre juridique qui réglemente le blocage, le filtrage et le retrait des contenus illégaux sur Internet ;
  • les aspects procéduraux : organes habilités à décider du blocage et retrait des contenus Internet et mise en œuvre des décisions ;
  • la surveillance générale d’Internet : quelles entités contrôlent et évaluent les contenus sur Internet ? ;
  • l’évaluation de la jurisprudence de la Cour européenne des droits de l’homme.

Pour information, est considéré comme contenu illégal tout contenu qui prône le terrorisme, les images d’abus sexuel commis sur des enfants et les discours de haine.

Filtrage et retrait des contenus illégaux : le cadre réglementaire français se rapproche de celui de la Russie

En termes de blocage des sites, l’étude comparative a mis en avant quelques similarités entre la France et la Russie. En effet, pour ces deux pays, les autorités administratives ont le pouvoir de bloquer et de retirer des contenus illégaux, et ce, sans avoir recours à un juge. Un autre pays adopte aussi la même pratique, mais seulement en cas d’urgence, il s’agit de la Turquie. Pour le Conseil de l’Europe, cela est inquiétant dans la mesure où elle met en cause la liberté d’expression. En effet, il est fréquent que des contenus soient censurés avec des motifs vagues. Le principe de proportionnalité est alors remis en cause. Selon le Conseil, le fait de confier le droit de bloquer et de retirer les contenus illégaux aux autorités administratives n’est pas une bonne pratique, dans la mesure où ce sont des autorités proches de l’exécutif.

Pour éviter les dérives portant atteinte à la liberté d’expression, le Conseil de l’Europe souhaite ainsi se pencher sur la mise en place de normes communes concernant le cadre réglementaire des contenus en ligne. En effet, les approches face aux contenus Internet illégaux ne sont pas les mêmes. Il y a ceux qui se tournent vers la justice, sur la base de la législation en matière pénale et civile, c’est le cas notamment de l’Espagne. Il y a également ceux qui ont recours aux autorités administratives, c’est le cas notamment de la France et de la Russie. D'autres encore se basent sur l’autorégulation du secteur privé, c’est le cas notamment de la Finlande. Dans tous les cas, les risques de restrictions excessives ne sont pas à écarter, d’où la nécessité de mettre en place un cadre réglementaire commun au nom de la liberté d’expression.

Les mesures appliquées en France en termes de blocage et de retrait des contenus illégaux

En France, les autorités administratives peuvent filtrer les contenus illégaux sur la base de la loi sur la confiance dans l’économie numérique. L’article 6-1 stipule que les sites diffusant des contenus faisant l’apologie des actes de terrorisme peuvent être bloqués et déréférencés par les autorités administratives. Cette mesure s’applique aussi pour les sites diffusant des images à caractère pédopornographique.

Le filtrage et le blocage des contenus illégaux peuvent également être confiés à l’autorité judiciaire. Selon l’Article 706-23 du Code de procédure pénale, il est possible pour un juge pénal, à la demande du ministère public ou toute personne physique ou morale, d’arrêter un site pour les faits constitutifs d’infraction pénale de provocation à des actes de terrorisme. L’article 61 de la loi ARJEL permet à un juge de bloquer l’accès à un site non agréé en France. Il y a aussi l’article L336-2 du Code de la propriété intellectuelle et l’article 9 du Code civil agissant sur les contenus pouvant porter atteinte à l’intimité de la vie privée.

Source : Council of Europe

Et vous ?

Que pensez-vous des procédures de filtrage et de blocage de contenus Internet en France ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Traroth2
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 10/06/2016 à 13:58
Et il reste des gens pour ne pas voir la dérive en matière de libertés...
8  0 
Avatar de gusterhack
Membre du Club https://www.developpez.com
Le 10/06/2016 à 13:35
On se raproche petit a petit de l’état policier et sa c'est dangereux.
5  0 
Avatar de Chauve souris
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 12/06/2016 à 6:40
Intéressant le concept de "site non agréé en France". Il faut donc demander l'Imprimatur pour être "autorisé" en France "avec privilège du Roy" ?

Et comment comptent-ils les interdire ? Qui utilise encore les serveurs DNS made in France ? Et puis si on a l'adresse IP directe il n'y a même pas à se préoccuper d'un serveur DNS.

C'est vrai quoi ! A quoi ça sert que nos braves Dassault, Rotshchild et autres dépensent des millions d'euros pour tenir les gens en laisse avec la presse officielle si des p'tits cons avec leur Web minable diffusent autre chose que la bonne parole officielle. Et puis ce n'est plus comme avec leurs tracts baveux sortis de leur duplicateurs de stencils ! On envoyait quelques flics coffrer ces minables et on avait la paix un moment. Comment on va envoyer les CRS sur les "autoroutes de la communication" z'auront trop peur de se faire écraser comme des cadors...

Je propose, sur un coin de developpez.com, un atelier sur les blocages d'accès et comment les contourner. Ca changera un peu des tutoriaux hermétiques sur des trucs confidentiels. Il y avait, en des temps anciens à l'échelle ouèbeuse un site, Winterminator, qui donnait des techniques intéressantes sur la sécurisation réseau.
2  0 
Avatar de dhamm
Membre du Club https://www.developpez.com
Le 17/06/2016 à 10:04
"Je propose, sur un coin de developpez.com, un atelier sur les blocages d'accès et comment les contourner. Ca changera un peu des tutoriaux hermétiques sur des trucs confidentiels. Il y avait, en des temps anciens à l'échelle ouèbeuse un site, Winterminator, qui donnait des techniques intéressantes sur la sécurisation réseau."

Trois fois oui, quelque tuto. sympa. sur le sujet "contournement" seront très appréciés.
1  0 
Avatar de Aurelien Plazzotta
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 10/06/2016 à 15:56
Cela fait des années que de nombreux membres dénoncent la dictature communiste et le recul des libertés, bien que discret en apparence si l'on est pas spécialiste IT ou que l'on ne possède pas d'affinités avec le droit français.

A chaque fois, c'est la même rengaine, on crie au loup (et au complot) ... Mais en parler sur un forum ne change rien j'ai l'impression.
Sinon, j'ai bien aimé (ou pas) leur idée d'approche "constructive" avec les arguments "blocage" et "filtrage"...
0  0 
Avatar de Chauve souris
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 12/06/2016 à 6:45
Citation Envoyé par Traroth2 Voir le message
Et il reste des gens pour ne pas voir la dérive en matière de libertés...
Ce sont peut-être les bisounours dont tu parles...
0  0 
Avatar de MABROUKI
Membre expert https://www.developpez.com
Le 12/06/2016 à 4:37
bonjour

Le Grand Timonier avec sa Vision qui voit plus loin que tous les autres ,l'Impeccable dans toute sa splendeur !!!
Sous sa conduite juste et droite ,le Peuple sera heureux !!!
Les opposants revisionnistes sont des vermisseaux nuisibles et ils seront réeduquées dans leur interet en les envoyant chez les paysans pour les débarasser de leurs mauvaises idées !!!
0  1 
Avatar de Mingolito
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 10/06/2016 à 23:29
Comment osez-vous remettre en question les décisions de notre grand leader du peuple ?



Vivement qu'on ouvre des goulags en France pour y embastiller toute la racaille capitaliste contre révolutionnaire !

Rejoignez les rang des fidèles protecteurs du grand leader : Les CRS recrutent !

L'euro 2016 :

0  5