Facebook réfute les accusations de collecte secrète des données audio des utilisateurs
Par son application pour diffuser des publicités ciblées

Le , par Stéphane le calme, Chroniqueur Actualités
En 2014, Facebook a annoncé une fonctionnalité qui pouvait se servir du microphone de votre machine pour identifier les chansons que vous écoutez ou les émissions télévisées que vous regardez. Pour ce faire, il suffit d’appuyer sur « Statut » dans son fil d’actualité ou sur « Publier un message » dans son journal, de lancer le microphone de son dispositif et d’attendre qu’une correspondance soit trouvée. Le réseau social avait tenu à préciser que « nous n’enregistrons pas vos conversations. Lorsque vous rédigez une mise à jour de statut, nous utilisons uniquement votre microphone pour identifier les contenus que vous écoutez ou regardez, en fonction de la musique et des émissions de télévision que nous sommes en mesure d’identifier ».

Toutefois, la NBC a rapporté les propos de Kelly Burns, une professeure dans une université de South Florida qui a déclaré en mai dernier que « je ne pense pas que les gens réalisent à quel point Facebook piste ce que nous faisons en ligne. Tout ce que vous faites sur votre téléphone, Facebook le surveille ».

« Les gens sont accros à Facebook ainsi qu’à leur téléphone » a-t-elle déclaré. « Notre attention ne dure pas plus que deux secondes. Les gens sont toujours en train de fouiller dans leur téléphone pour voir ce qui se passe. Chaque fois que vous vous servez d’un téléphone, toutes les informations que vous mettez dans votre téléphone ou regardez sur votre téléphone sont accessibles par Facebook » a-t-elle continué.

Pour tester sa théorie, le professeur a laissé son micro ouvert et a parlé de son désir d’aller en safari, évoquant également le mode de transport : « je voudrais aller en safari en Afrique. Je pense que je serais intéressée de monter dans une de ces jeeps » a-t-elle dit à haute voix. Quelques secondes plus tard, sur son fil d’actualité apparaissait une histoire relative au safari qui avait été postée trois heures plus tôt. Une publicité relative à la voiture jeep a également fait son apparition.

« C’est assez bizarre », a-t-elle dit en riant. « Je ne suis pas sûre qu’il ne s’agisse pas d’une coïncidence. Je n’ose pas croire que Facebook écoute réellement nos conversations ». La professeure n’était pas convaincue que cela pouvait avoir un lien avec l’écoute de la conversation (elle aurait pu par exemple faire une recherche des mêmes éléments par le passé dont elle a parlé avec son microphone activé), gardant ainsi une certaine réserve en faveur du réseau social, mais elle a précisé que si c’était le cas ça ne serait en rien surprenant.

Un porte-parole de Facebook a alors déclaré au quotidien The Independent que « Facebook ne se sert pas des données audio tirées du microphone pour informer les annonceurs ou faire remonter des histoires sur le fil d’actualité d’une quelconque façon ». Et de rappeler que « les entreprises sont en mesure de distribuer des publicités pertinentes en fonction des intérêts des utilisateurs, des informations démographiques, mais certainement pas via une collecte de données audio ».

Jusqu’à présent, la fonctionnalité n’est toujours disponible qu’aux États-Unis.

Visiblement cette déclaration du porte-parole n’a pas suffi à calmer les craintes des utilisateurs puisque Facebook est allé par la suite faire une déclaration sur son site : « Facebook n’utilise pas le microphone de votre téléphone pour informer les annonceurs ou modifier ce que vous voyez dans le flux RSS d’actualités. Certains articles récents ont suggéré que nous écoutons les conversations des gens afin de leur diffuser des annonces pertinentes. Ce n'est pas vrai. Nos annonces sont basées sur les intérêts des utilisateurs ainsi que d'autres informations disponibles sur votre profil et non sur ce que vous dites à haute voix.

Nous n’avons accès à votre microphone uniquement que si vous en avez donné l’autorisation à notre application et si vous utilisez activement une fonctionnalité spécifique qui nécessite l’audio. Cela pourrait inclure l'enregistrement d'une vidéo ou l’utilisation d’une fonctionnalité optionnelle que nous avons présentée il y a deux ans pour inclure la musique ou d'autres fichiers audio dans vos mises à jour de statut ».

Mais d’autres voient plutôt cela comme un rappel de toutes les permissions que les utilisateurs accordent généralement aux applications. « Allez dans vos paramètres d’applications et vous ferez la liste de ce à quoi une application comme Facebook a accès dans votre téléphone : votre appareil photo, votre localisation, vos contacts et oui votre microphone. Et si cela servait d’alerte ? En téléchargeant l’application Facebook, vous lui donnez l’autorisation d’enregistrer des conversations audio en tout temps sans votre confirmation », a déclaré Paul Wagenseil, un éditeur en sécurité.

Source : Facebook (détails sur la fonctionnalité), Facebook (déclaration), Fox29, News10, The Independent

Voir aussi :

Facebook obtient de la Cnil un sursis de trois mois pour respecter la loi Informatique et Libertés après sa collecte des données des non-membres

Facebook : les annonceurs ont maintenant la possibilité de cibler les internautes, même s'ils ne possèdent pas de compte chez le réseau social


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse Signaler un problème

Avatar de MagnusMoi MagnusMoi - Membre confirmé https://www.developpez.com
le 06/06/2016 à 16:06
Bonjour,
Moi je n'ai pas facebook donc bon ...
Ensuite est-ce vrai ? Est-ce Faux ?
Si c'est vrai, facebook ou pas, au USA, n'importe qui pu avoir avoir sa voix enregistré par son smartphone ou celui de passant .
Maintenant où est la part de fantasme ? Celle de réalité ?
Je me souviens qu'à l'époque de MSN (oh ce vieux !), il y a avait cette rumeur que l'on pouvait activer la webcam des autres pour les espionner.
Donc les temps changent ... mais les craintes restent sensiblement les mêmes .

Allez dans vos paramètres d’applications et vous ferez la liste de ce à quoi une application comme Facebook a accès dans votre téléphone : votre appareil photo, votre localisation, vos contacts et oui votre microphone. Et si cela servait d’alerte ? En téléchargeant l’application Facebook, vous lui donnez l’autorisation d’enregistrer des conversations audio en tout temps sans votre confirmation
D'où l’éternel problème des autorisations sur smartphone et des données qu'ils amassent .
Ce qui nous renvoi un peu à ce post là aussi :
http://www.developpez.com/actu/99513...ment-du-crime/

Ok c'est Android, mais je pense que si facebook faisait l'écoute, il ne serai pas le seul...

Mais est-ce que l'utilisateur lambda se souci suffisamment de cela pour paramétrer son téléphone ? Pas sÛr ...

Bon après-midi
Avatar de goomazio goomazio - Membre chevronné https://www.developpez.com
le 07/06/2016 à 12:59
Je me demande quand les développeurs web pourront accéder à la caméra et analyser la façon dont les internautes regardent la page et les pubs, ou faire une analyse morphologique etc.

C'est techniquement possible avec les applications mobiles, le seul bémol est la vie privée et aussi, pour ce qui concerne les navigateurs habituels, les technologies web qui n'ont pas accès à la caméra d'un mobile directement. Quand est-ce que la caméra rentrera dans le bac-à-sable accessible en HTML/Javascript ? Ou, quand est-ce que les navigateurs enverront par défaut les vidéos prisent au moment de la visite d'un site au serveur ?

Ce serait scandaleux, mais c'est étonnant que ce ne soit pas encore fait.

 
Contacter le responsable de la rubrique Accueil