IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Le Japon veut rendre obligatoire l'enseignement de la programmation informatique
Dès le primaire à partir de 2020

Le , par Coriolan

32PARTAGES

10  1 
La programmation et l’informatisation constituent aujourd’hui une nouvelle fondation pour notre société de plus en plus imbriquée dans les nouvelles technologies — une société qui appelle à l’innovation, l'esprit d'entreprise, le travail d'équipe et la pensée créatrice. Les compétences traditionnelles comme la lecture, l’écriture et le calcul ne suffisent plus pour réussir dans cette nouvelle économie mondiale tirée par l’innovation. Les nouvelles technologies de l’information et de la communication sont déjà en train de redéfinir ce que signifie d’être un citoyen du XXIe siècle.

C’est dans cette optique que le Japon a décidé de rendre obligatoire l’enseignement de la programmation informatique dès l’école primaire. Le pays planifie de généraliser graduellement l’apprentissage de cette discipline dès 2020 pour les écoliers, 2021 pour les collégiens et 2022 pour les lycéens.


L’introduction de la programmation informatique dans l’enseignement ne sera que bénéfique pour l’élève et permettra au Japon d’être mieux placé sur la scène mondiale, rapporte le journal Yomiuri shinbun. « Si les enfants deviennent très tôt familiers à la programmation, cela permettra de favoriser des personnes talentueuses qui joueront un rôle important dans le domaine des technologies de l’information ».

Ce n’est pas la première fois qu’un pays manifeste son intérêt pour l’enseignement de la programmation informatique aux jeunes. Le département du travail aux États-Unis avait déjà publié un rapport soulignant que plus d’un million de postes resteront vacants d’ici 2020, et pour cause, le manque de candidats qualifiés.

Afin de pallier ce manque, le président Obama a demandé aux Américains de s'impliquer personnellement, parce que si l'Amérique doit rester à la pointe, il est nécessaire que les jeunes Américains maîtrisent les outils et la technologie qui vont changer à peu près tout ce que nous faisons. Bien avant lui, d’autres personnalités ont aussi montré leur soutien à toute initiative qui vise à généraliser l’enseignement de la programmation informatique dès le bas âge, d’une part, pour répondre aux besoins du marché de travail, et d’autre part pour garder l’hégémonie des États-Unis sur les nouvelles technologies.

En France, le ministère de l’Éducation a présenté l’automne dernier une ébauche de nouveaux cours. Ils concernent le numérique et l’introduction du code dès le CP jusqu’à la fin du collège. Les élèves commenceront à apprendre à programmer à partir de la 5e et les cours seront assurés par des professeurs de mathématiques et de technologie. Outre le côté théorique, le programme prévoit aussi des mises en pratique avec « la réalisation de productions collectives ou individuelles », ces cours seront dispensés en 4e et en 3e.

Source : The Japan News

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ?
Croyez-vous que l'enseignement de la programmation constitue une priorité pour l'école ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Paul TOTH
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 28/05/2016 à 13:53
je ne suis pas très convaincu non plus...j'ai commencé l'informatique à 15 ans sur un Commodore 64...pas de cours à l'école (ah si j'ai vu passé des TO7 au collège), pas d'Internet, ce que j'ai appris c'était notamment avec le livre du C64 et un peu de hebdogiciel. 32 ans plus tard je suis toujours autant passionné par la programmation, sauf qu'aujourd'hui tout est plus facile. Les moteurs de jeux par exemple tombent dans l'OpenSource les uns après les autres, et les tutoriaux sont légions. Le jeune qui veux découvrir la programmation de nos jours n'a que l’embarras du choix !

et je reste aussi persuadé que si 100% des collégiens de nos jours seront amenés à utiliser un ordinateur dans leur travail, un faible pourcentage d'entre eux sera concerné par la programmation qui, surtout en France, est très mal considérée. A mon âge je devrais être chef de projet, directeur technique ou que sais-je...au lieu de cela, je continue à prendre mon pied en programmant des applications Si on veux des programmeurs de qualité en France, il faudrait commencer par les payer correctement, les vocations viendront toutes seules
11  0 
Avatar de jolt-counter
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 28/05/2016 à 13:01
Bonjour,

je me permets d'intervenir sur le sujet de l'enseignement de la programmation en tant qu'ancien collégien ayant fait ses années collèges il y a pas longtemps.

A chaque fois que je vois un sujet sur un quelconque gouvernement qui veut faire apprendre la programmation aux élèves, j'ai un sentiment de malaise.

Je m'explique, j'ai fait mon collège dans les années 2004-2008 et actuellement je suis en dernière année d'école d'ingénieur en informatique après avoir fait un DUT informatique auparavant.
En primaire j'avais des cours d'initiation à l'informatique (si mes souvenirs sont bon c'était une après-midi toutes les 2 semaines et ça avait commencé à partir du CE1 (soit en 2000). Je pense que tous les jeunes de ma génération ont eu droit à ce genre de cours et que ce n'était pas propre à mon école primaire, et avec du recul j'ai trouvé ces cours bien car on apprenait à se servir des fonctions basiques de l'ordinateur: utiliser mspaint pour dessiner (si, si), copier coller un document, imprimer un document, utiliser le site web http://www.takatrouver.net pour "s'instruire". Même si parfois c'était pas la joie (je me souviens d'un jour où l'encadrant avait engueulé la moitié de la classe parce qu’elle n'avait pas correctement imprimé le document et qui avait même envoyé des élèves au coin. Super approche pour donner envie aux élèves d'utiliser le matériel informatique ). Mais au final ça permettait à toute la classe d'être un minimum à l'aise avec un ordinateur (faut pas oublier qu'a cette période beaucoup d'enfant n'avait pas encore d'ordinateur chez eux).

En revanche j'ai un très mauvais souvenir de l'enseignement de l'informatique au collège. Concrètement durant 4 ans de la 6e à la 3e j'avais, là aussi une semaine sur deux, 1 heure de cours d'informatique avec le prof de technologie (en fait c'était des cours de bureautique où on apprenait à se servir d'open office pour rédiger des rapports).
D'ailleurs en passant j'ai souvent lu ici que c'est parce que les élèves étaient forcé d'utiliser word à l'école qu'ils continuaient à l'utiliser après. C'est faux, toutes les personnes de ma génération que je connais n'avaient pas d'autre choix que d'utiliser open office durant leur années collèges et beaucoup ont développé une aversion envers ce logiciel (sans doute du à la qualité des cours de techno qu'on avait dessus, mais j'y reviendrais) et maintenant la majorité de mes amis qui sont soit en entreprise, soit à l'université sur leur pc portable utilisnte word (même quand ils ont un mac) et me dise qu'open office c'est de la mer**. Perso je suis plutôt libriste, donc j'utilise libre office non pas parce que je l'utilisais au lycée ou au collège, mais parce que au cours de mes années à l'IUT lors de mon apprentissage de la programmation et de la maîtrise de l’environnement Linux, j'ai lu pas mal de tutoriels et d'articles dessus ce qui m'a permis de redécouvrir le logiciel.
Parenthèse fermée sur open/libre office, les cours de bureautique au collège étaient d'un tel ennuie et les TP à faire avaient tellement peu d’intérêt que personnes ne les fessaient jusqu'au bout (en gros fallait suivre les indications listées dans un document pour formater un texte). Le prof n'était d'aucune aide et bien souvent, le seul élève qui avait pris la peine de lire le document en entier allait faire le TP pour les autres élèves.
Le constat de ces cours nullissime était que quasiment toute ma classe étaient dégoûté par l'informatique (alors qu'on est d'accord, la bureautique c'est pas l'informatique, mais ça le prof il ne l'explique pas).

Finalement c'est lors de mon DUT que j'ai commencé à me passionner pour la programmation.

Si je ne suis pas convaincu par la mise en place de cours de programmation à l'école, c'est que je pense que les enseignants vont très mal l'enseigner (non pas qu'ils sont mauvais, mais c'est du à un problème structurel: classe surchargées, dictature de l'évaluation, hiérarchisation des matières...).
Et à mon avis au lieu de susciter des vocations vis à vis de la programmation, je pense que ça va juste donner une mauvaise vision aux élèves de ce que c'est que la programmation et beaucoup risque d'en être dégoûte comme beaucoup d'élèves de ma génération ont été dégoûte par la bureautique.
Du plus il y a plein de façon d'enseigner la programmation, on peut l'enseigner en se focalisant sur les mathématiques (un peu comme en prépa, d'ailleurs beaucoup de prépa que je connaissais ne savais pas vraiment programmer à la fin de leur prépa et ont du tout apprendre depuis zéro à l'école), sur la créativité (comme ce que propose le logiciel Scratch), sur l'algorithmique, sur les projets ect...

Après je ne sais pas exactement quel est le but recherché par les gouvernements, mais si l'objectif est de créer des gens employables (c'est à dire qui vont pouvoir occuper les soi-disant offres d’emplois de développeur en trop), faudrait que plus de gens s'orientent vers des études d'informatique après le lycée et je pense pas que forcer les enfants à apprendre la programmation au primaire/collège soit une bonne solution comme je l'ai expliqué précédemment.
Si l'objectif est d'avoir une armée de hacker pour défendre les intérêts du pays je crois pas trop non plus que l'enseignement de la programmation au primaire/collège soit une bonne solution pour les même raisons (pour être hacker faut être un bidouilleur, un passionné. Personnellement je remarque que les cours de musique ou d'art plastique n'ont pas rendu mes ex-camarades de collège passionnés dans ces disciplines. Ce qui l'étaient soit c'étaient des autodidactes, soit ils allaient au conservatoire).
Si en revanche l'objectif est d'enseigner la programmation afin d'enrichir la culture générale des élèves comme on enseigne la musique, le dessin, la poésie, le sport pour que les élèves aient une meilleur vision de ce que c'est que la programmation et que si dans leur vie futurs ils aient à devoir écrire un bout de code (à tous hasard, devoir créer un script pour automatiser une tâche pour un tableur, écrire un petit plugin pour un navigateur web, créer un petit site web à l'aide d'un CMS...), afin qu'ils puissent être capable de le faire ou du moins qu'ils puissent être capable d'apprendre facilement ce qu'ils leur manque, alors là je pense que l'apprentissage du code à l'école peut avoir "éventuellement" du sens.
9  0 
Avatar de NSKis
En attente de confirmation mail https://www.developpez.com
Le 28/05/2016 à 16:33
"Rendre obligatoire la programmation à l'école", c'est la solution des politiques à ce qu'ils ne connaissent pas.

Les gouvernements des pays industrialisés (les pays riches par rapport aux pays émergents. anciennement "Tiers-Monde" se rendent bien compte que la situation leur échappe. Ils sont pris de vitesse par les changements économiques et sociaux entraînés par la numérisation de l'économie et la globalisation: Ils finissent tous par se retrouver avec un pays dont l'économie est étouffée par la concurrence des pays à faible coût. L'Europe de l'Ouest, les USA, le Japon sont tous dans le même cas.

Pour éviter d'être accusés par leur électorat de ne rien faire, ils y vont tous de la solution "tarte à la crème":

- Nos PME ne sont plus concurrentielles? La solution? l'INNOVATION!!!! (comme si les chinois, les polonais ou les roumains ne savaient pas innover)

- Il n'y a plus de travail pour tous le monde? On va donner des cours d'informatique dès l'école maternelle (comme si le 100% des chômeurs d'aujourd'hui ne trouvent pas de boulot simplement parce qu'ils ne savent pas programmer un ordinateur!!!)

Cette obligation ne résoudra rien et aura même certainement des conséquences graves sur le niveau de culture général des élèves. Pour information, 30% de la population française terminent le cursus scolaire en étant considéré comme "illetrée" (quand j'ai vu le chiffre, j'ai eu peine à le croire!!!)

A quoi sert-il de savoir programmer, si on est incapable de lire et écrire correctement dans sa langue maternelle?
7  0 
Avatar de ParseCoder
Membre averti https://www.developpez.com
Le 29/05/2016 à 22:57
Je pense que l'enseignement de la programmation à l'école est une erreur car je ne crois pas à une vertu pédagogique d'un tel enseignement sur des enfants qui commencent à peine à lire et à écrire. Pour former le raisonnement je crois beaucoup plus important d'apprendre la géométrie.
Je pense que l'ajout de la programmation dans les programmes scolaires répond plus à un effet de mode plutôt qu'à une vrai réflexion sur un projet pédagogique. Certains pensent que si on enseigne la programmation à tout le monde alors le métier de programmeur sera mieux vu. Je n'y crois pas du tout, ça pourrai même avoir l'effet inverse car l'intention est aussi à mon avis de faire baisser le coût du développement informatique en l'apprenant à tout le monde. Et le résultat risque d'être catastrophique en terme de qualité et les développeurs ne seront pas mieux vu du coup.
Pour redorer le blason de notre métier je pense qu'il faut plutôt faire évoluer l'état de l'art pour améliorer la qualité. Par exemple le principe d'un langage sûr comme Rust va dans ce sens, en tout cas sûrement pas en mettant javascript entre toutes les mains!
4  0 
Avatar de wolinn
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 28/05/2016 à 17:40
La programmation en elle même a des vertus pédagogiques, au même titre que les mathématiques, pour développer les facultés de raisonnement logique, apprendre à résoudre des problèmes, favoriser l'effort intellectuel, et présenté convenablement, c'est accessible à des collégiens, mettons en 4ème/3ème.
Après, certains vont accrocher, et d'autres pas, comme pour les maths, l'anglais, ou toute autre matière, et le but n'est pas de former des cohortes de programmeurs (enfin, je pense, j'espère que les politiciens ne croient pas cela).
A une autre époque, l'Education Nationale avait même son langage de programmation, disparu depuis longtemps, qu'on trouvait dans les lycées, le LSE (Langage Symbolique d'Enseignement). Absolument inexistant dans l'industrie, mais l'intérêt n'était pas là, c'était un langage d'initiation, en français.
Eh oui, les tentatives d'introduction de l'informatique à l'école, ça date de plus de 30 ans...
3  0 
Avatar de VivienD
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 30/05/2016 à 10:07
Je rejoins l'avis de ParseCoder: enseigner la programmation à des écoliers ou des collégiens alors qu'ils ont encore beaucoup à apprendre en terme de raisonnement logique, voire scientifique, nécessaire dans ce domaine, chose que, aussi à mon avis, la géométrie inculque très bien, est une erreur grossière mais classique de l'homo sapiens politicus qui s'entête, comme à l'accoutumée, à défier Darwin et l'évolution. En revanche, proposer une option programmation dès la seconde pourrait s'avérer utile, si tant qu'elle soit organisée et enseignée correctement (Souvenirs de l'opération «un collégien, un ordinateur portable» que j'ai dû subir en troisième).
3  0 
Avatar de benjani13
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 30/05/2016 à 10:46
Il faudrait plutôt des cours avancés sur l'utilisation et la compréhension de l'ordinateur (pas juste 4h de TP sur excell). Les élèves n'ont pas besoin de savoir programmer pour bosser plus tard, mais bien maitriser l'outil informatique en générale ça c'est un vrai plus, dans tous les domaines.
3  0 
Avatar de DevTroglodyte
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 30/05/2016 à 13:07
Rendre obligatoire la programmation dès la primaire... Mouais, encore une idée bizarre. Il me semble qu'en France (je ne sais pas pour le japon), la plupart des instits ont suivit une formation littéraire (ce qui peut expliquer le niveau en maths de certains élèves) - en ts cas c'est ce qu'on m'a signalé de la part de personnes donnant des formations de maths aux futurs instits. Alors s'ils ont du mal à enseigner les maths, qu'est ce que ça va être pour l'algo, qui demande de la logique et de la rigueur dans ses raisonnements (choses que les cours de matières scientifiques sont sensés apprendre aux élèves, plus que les matières littéraires)... Déjà que certains profs de lycée sont complètement largués par cette partie du programme de maths, voire par les ordinateurs tout court...

Encore une idée à la noix de la part de politiques qui ne connaissent rien à l'informatique et encore moins au développement informatique.
3  0 
Avatar de herdans
Membre actif https://www.developpez.com
Le 30/05/2016 à 13:00
J'ignore comment fonctionne l'école au Japon, mais ici on a déjà suffisamment de mal à maitriser les notions de bases. De plus, le nombre d'heures passées à l'école est conséquent, et à moins d'étendre la plage horaire, il serait difficile d'inclure de nouvelles matières, à l'intérêt pédagogique incertain, sans compromettre davantage la qualité globalement médiocre des enseignements dispensées par l'Education Nationale. J'espère qu'on va rationnaliser un jour le système éducatif, en privilégiant les matières fondamentales : français, mathématiques.

Apprendre à sécuriser son ordinateur, smartphone, sa vie privée, etc, me semblerait plus bénéfique qu'une ènième lubie de politicard souhaitant laisser son nom dans l'histoire en pondant une monstruosité.
2  0 
Avatar de
https://www.developpez.com
Le 28/05/2016 à 20:43
Si le gouvernement japonais à choisi cela il est sur que les raisons sont connus dans l'archipel japonais.
Je présume que le système éducatif japonais va lui aussi devenir révolutionnaire en la matière.

Cependant, j'ai quand même quelques inquiétudes mais qui sont biens futiles.
1  0