Foxconn : l'assembleur de l'iPhone remplace 60.000 ouvriers par des robots
D'autres entreprises sont susceptibles de lui emboîter le pas

Le , par Stéphane le calme, Chroniqueur Actualités
Dans l’optique d’accélérer la vitesse de production tout en réduisant ses coûts, Foxconn, le groupe taiwanais spécialisé dans la fabrication de produits électroniques, surtout connu pour assembler des produits de grands noms de l’électronique à l’instar d’Apple, HP, Nintendo, Sony, Microsoft ou encore Amazon, a annoncé avoir réduit de manière drastique sa main d’oeuvre au profit des robots.

« L’usine de Foxconn a réduit sa main-d’œuvre qui est passée de 110 000 à 50 000 grâce à l’introduction de robots. Une transition couronnée de succès dans la réduction des coûts de main-d’œuvre », a déclaré le responsable du Département de la publicité (ancien Département de la propagande, un département étatique) Xu Yulian au quotidien chinois South China Morning Post. Et d’ajouter que « d’autres entreprises vont probablement faire de même ». Le fonctionnaire a précisé que 35 entreprises taiwanaises, Foxconn compris, ont investi 4 milliards de yuans sur l’intelligence artificielle l’année dernière, mais également que 600 entreprises des plus importantes avaient dans leur agenda cette stratégie, d’après un sondage du gouvernement.

Il faut rappeler que la masse salariale de Foxconn est impressionnante : plus de 1,23 million de personnes sont employées pour assembler les produits de ses clients. Aussi, en juillet 2014, lors d’une réunion avec des actionnaires, Terry Gou, PDG de Foxconn, a annoncé que 10 000 robots seront déployés pour renforcer sa chaîne de production. Ces robots baptisés du nom de « Foxbots » étaient alors au stade final de leur phase d’expérimentation et le PDG estimait qu’ils étaient prêts à être déployés dans une usine de la société. Il estimait également que la fabrication d’un tel robot coûterait entre 20 000 et 25 000 dollars, celui-ci pouvant produire en moyenne 30 000 smartphones par an. Selon son rapport financier de son exercice fiscal en 2013, Apple avait apporté une participation à hauteur de 10,5 milliards de dollars pour aider Foxconn à moderniser sa chaîne de production.

Dans un communiqué fait à la BBC, Foxconn a confirmé être en train d’automatiser « plusieurs des tâches de fabrication associées à nos opérations », mais a nié que cela signifiait des pertes d’emplois à long terme.

« Nous appliquons la robotique d'ingénierie et d'autres technologies de fabrication innovantes pour remplacer les tâches répétitives précédemment effectuées par les employés, et par la formation, nous permettons également à nos employés de se concentrer sur des éléments à plus forte valeur ajoutée dans le processus de fabrication, tels que la recherche et le développement, le contrôle des processus et le contrôle de la qualité. Nous allons continuer à exploiter l'automatisation et la main-d'œuvre dans nos opérations de fabrication, et nous nous attendons à maintenir notre importante main-d'œuvre en Chine »

Source : South China Morning Post, BBC


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse Signaler un problème

Avatar de RyzenOC RyzenOC - Inactif https://www.developpez.com
le 26/05/2016 à 7:52
La bonne nouvelle c'est que sa ne changera rien pour nous.

Le prix des iphones ne changera pas.
Le marché du travail en France n'en sera pas impacté. (Je doute que les ouvriers chinois achète quoique se soit de Français).
Avatar de Traroth2 Traroth2 - Membre chevronné https://www.developpez.com
le 26/05/2016 à 10:02
Désormais, même les ouvriers chinois sont trop chers pour les multinationales...

Rappel : les entreprises ne paient pas de cotisations sociales sur les robots, et les robots ne paient pas d'impôts. Tous les profits sont pour les actionnaires, et les pauvres n'ont plus de quoi manger.

La disparition du travail à laquelle on assiste rend parfaitement évidente la nécessité d'un revenu universel s'appuyant sur une taxation de l'automatisation.
Avatar de melka one melka one - Membre éclairé https://www.developpez.com
le 26/05/2016 à 11:15
tous ça c'est de la faute de l'état
Avatar de ZenZiTone ZenZiTone - Membre expert https://www.developpez.com
le 26/05/2016 à 11:17
Citation Envoyé par Traroth2 Voir le message
La disparition du travail à laquelle on assiste rend parfaitement évidente la nécessité d'un revenu universel s'appuyant sur une taxation de l'automatisation.
A laquelle on assiste et, sûrement, participe Il est claire qu'à l'avenir le système sera emmené à évoluer pour que tout le monde puisse vivre. Reste à savoir quand... Probablement lorsqu'il n'y aura plus personne pour acheter ce que les robots fabriquent

Citation Envoyé par melka one Voir le message
tous ça c'est de la faute de l'état
L'état n'y est malheureusement pour rien... On appel ça l'évolution...
Avatar de Orgoff Orgoff - Membre averti https://www.developpez.com
le 26/05/2016 à 11:17
Citation Envoyé par Traroth2 Voir le message
Désormais, même les ouvriers chinois sont trop chers pour les multinationales...

Rappel : les entreprises ne paient pas de cotisations sociales sur les robots, et les robots ne paient pas d'impôts. Tous les profits sont pour les actionnaires, et les pauvres n'ont plus de quoi manger.

La disparition du travail à laquelle on assiste rend parfaitement évidente la nécessité d'un revenu universel s'appuyant sur une taxation de l'automatisation.

Tu peux en dire de même pour l'informatique ou tout progrès d'ordre technique..

Cela détruit de l'emploi peu qualifié pour en créer un qui l'ai : création des robots, maintenances, etc.
Avatar de Zirak Zirak - Inactif https://www.developpez.com
le 26/05/2016 à 11:22
Citation Envoyé par Traroth2 Voir le message
Désormais, même les ouvriers chinois sont trop chers pour les multinationales...

Rappel : les entreprises ne paient pas de cotisations sociales sur les robots, et les robots ne paient pas d'impôts. Tous les profits sont pour les actionnaires, et les pauvres n'ont plus de quoi manger.

La disparition du travail à laquelle on assiste rend parfaitement évidente la nécessité d'un revenu universel s'appuyant sur une taxation de l'automatisation.
Apparemment, à la vue de certains autres fils de discussions, ne serait-ce qu'ici, dans le forum politique de DVP, j'ai envie de dire que la nécessité n'a pas l'air si évidente que ça pour encore énormément de monde...

On préfère pleurer sur les actionnaires / patrons qui vont avoir une partie de leurs bénéfices taxés plutôt que d'aider à vivre des gens qui sans ça vont crever dans le caniveau.
Avatar de Le Vendangeur Masqué Le Vendangeur Masqué - Nouveau Candidat au Club https://www.developpez.com
le 26/05/2016 à 11:31
Citation Envoyé par sazearte Voir le message
La bonne nouvelle c'est que sa ne changera rien pour nous.

Le prix des iphones ne changera pas.
Le marché du travail en France n'en sera pas impacté. (Je doute que les ouvriers chinois achète quoique se soit de Français).
C'est pas si vrai que ça…

En fait je dirais qu'au contraire ça change énormément de choses.

Concernant la France, et de facto tous les autres pays occidentaux, cela signifie qu'une production fortement mécanisée fait appel à peu de main d'œuvre, donc serait assez facile à relocaliser. Le coût du travail, et la facilité à trouver des ouvriers en nombre faisait je me souviens parti des arguments de Cook en faveur d'une production en Chine plutôt qu'aux USA.
Et Apple pratique déjà cela depuis quelques temps, même si c'est encore à petite échelle, avec le MacPro qui est fabriqué aux USA dans une usine très robotisée. Étonnant d'ailleurs que la presse n'en n'ai que bien peu parlé, car une production localisée est on ne peut plus rare.

Je pense qu'à l'avenir avec l'évolution technologique, une production plus localisée deviendra la norme. C'est intéressant du point de vue politique pour les états, et on n'en parle peu, mais c'est pas mal non plus du point de vue écologique.

Rappelons aussi que les robots, il faut les fabriquer, et l'Europe et les USA ont encore du poids sur ce marché, donc un bénéfice supplémentaire à en tirer.

Quand aux Chinois leur niveau de vie et leurs compétences s'accroissent. Ce sont d'ailleurs déjà de bons clients d'Apple… et de marques de luxe Françaises.

Concernant par contre le prix de l'iPhone, il est lié à plein de facteurs, dont certains ne sont absolument pas du ressort d'Apple, comme les taxes. Pourtant la Pomme fait des efforts, on l'a vu récemment avec l'iPhone SE, et qui a l'air de se vendre fort bien.

Je pense donc que tout cela va plutôt dans le bon sens.
Avatar de Chauve souris Chauve souris - Membre émérite https://www.developpez.com
le 26/05/2016 à 11:35
Citation Envoyé par Traroth2 Voir le message
Désormais, même les ouvriers chinois sont trop chers pour les multinationales...

Rappel : les entreprises ne paient pas de cotisations sociales sur les robots, et les robots ne paient pas d'impôts. Tous les profits sont pour les actionnaires, et les pauvres n'ont plus de quoi manger.
Si on ne sort pas de la malédiction biblique "Tu gagneras ton pain à la sueur de ton front" l'humanité ne peut aller que vers la misère. Qui n'est pas une exclusivité du tiers monde, je le rappelle. Aux USA, en France il y a de la misère. Je donnerais une définition qualitative et non quantitative en terme de fric. Si on ne peut plus assurer son habitat, son chauffage, son électricité, son eau (comestible) et sa nourriture alors on est dans la misère.

La disparition du travail à laquelle on assiste rend parfaitement évidente la nécessité d'un revenu universel s'appuyant sur une taxation de l'automatisation.
Surtout pas ! On retournerait au travail salarié sous-payé comme c'est le but de l'actuelle "loi travail". Pour payer le revenu universel la logique est d'instituer un impôt sur les bénéfices.

Mais comme faire une évolution qualitative de la société dépasse les petites intelligences très limitées des politiciens et des patrons on freine des quatre fers l'inéluctable évolution de la robotisation du travail dont il ne restera, en fin de compte, que la partie intellectuelle (bureaux d'études) avec des techniciens très supérieurs pour "bricoler" les prototypes.

Tout ça pour ne pas sortir d'une malédiction biblique ! Henry Ford était, pour son époque, bien plus en avance que les patrons du CAC 40. Comme la robotisation matérielle était pratiquement inexistante il appliquait cette robotisation à ses ouvriers (le taylorisme pastiché dans "les temps modernes". Mais le but était quand même de pouvoir donner des salaires corrects et du temps libre aux ouvriers qui seraient alors des consommateurs. Car à quoi servirait une production de masse si le peuple est dans la misère et ne peut plus rien acheter que ce qu'il faut pour sa stricte survie ? Ce que l'intelligence très limitée de nos gouvernants (pas la peine d'aller chercher une marocaine on a suffisamment d'imbéciles en France) et des patrons du CAC 40 n'arrive pas à comprendre.
Avatar de NSKis NSKis - En attente de confirmation mail https://www.developpez.com
le 26/05/2016 à 11:42
La fuite en avant continue: On a d'abord remplacé les travailleurs occidentaux par des travailleurs chinois bon marchés et serviles, puis les chinois ont été remplacés dans de nombreuses activités par des femmes chinoises (car moins revendicatives que les hommes), puis par des vietnamiens et... maintenant on remplace tout ce petit monde par des robots!!!

Super! Vu que bientôt plus personne n'aura du boulot et un salaire, espérions que les robots deviendront de bons consommateurs avides de belles montres, de fringues, de smartphones et de grosses voitures!!!

Est-ce que quelqu'un a expliqué aux grands experts de l'économie mondiale que pour faire tourner la machine, il fallait avoir des consommateurs avec de l'argent à dépenser???
Avatar de athlon64 athlon64 - Membre confirmé https://www.developpez.com
le 26/05/2016 à 12:25
Citation Envoyé par Traroth2 Voir le message


La disparition du travail à laquelle on assiste rend parfaitement évidente la nécessité d'un revenu universel s'appuyant sur une taxation de l'automatisation.
Tout à fait il faudra trouver des alternatives, mais c'etait prévisible non...

Mais moins que la disparition du travail, c'est surtout la disparition de l'emploi salarial qui est concerné. Notre société a une certaine manie à qualifier de travail tout ce qui est rémunéré, d'où les travailleurs du sexe...

J'ai ouvert un serveur il y a quelques jours, oh surprise, la CM est fabriqué par Foxconn... curieux je me suis dit, je vais faire un tour sur le net sur Foxconn. En fait c'est un mastodonte qui sous traite pour Acer, Amazon, Apple, Asus, pour seulement ceux dont le nom commence par "A", on peut ajouter aussi la fabrication de la Bbox, Neufbox, des modules de Freebox, etc.

Au vu de ce que j'ai pu apprendre sur les conditions de travail chez Foxconn, je me demande s'il faut se réjouir ou non de laisser ces tâches pénibles aux robots ?

Que vont devenir ces Chinois qui n'auront plus de rémunérations ? Il ne faut pas oublier que tout est lié de nos jours, une crise aux USA ou en Chine nous reviendra de plein fouet.

je n'ai pour le moment pas d'avis sur le revenu universel, l'idée parait bonne, mais je pense qu'il faut déjà avoir une bonne gestion des dépenses publiques, avant de penser à encore taxer les boites.

Il faut une transparence totale comme dans les pays nordiques qui ont déjà commencé à mettre en place ce système.

Agnès Saal qui s'est permis des dizaines de milliers d'euros de dépenses de taxi avec l'argent publique n'est qu'un exemple quelconque de ces abus...

Je vous conseille "Pilleurs d'Etat", de Philippe Pascot, des extraits sur YouTube existent. Ça viendra et ça vient aussi en France, avec le développement de l'IA... Imaginez le carnage chez Peugeot-Citroën et les grèves
Contacter le responsable de la rubrique Accueil