Jenkins noue un partenariat avec Microsoft afin de migrer son infrastructure sur Azure
L'outil d'intégration entend mieux satisfaire ses utilisateurs

Le , par Olivier Famien, Chroniqueur Actualités
Microsoft vient d’annoncer un partenariat avec l’équipe de développement de Jenkins afin d’héberger l’infrastructure de ce projet sur sa plateforme. Jenkins est un outil open source d’intégration continue. Il offre des centaines de plug-ins afin de construire, déployer et automatiser différents types de projets.

Depuis plusieurs années, explique la firme de Redmond, le projet Jenkins dont l’infrastructure est basée sur Linux s’est appuyé sur plusieurs plateformes pour fournir aux individus et aux entreprises les outils dont nous disposons actuellement. Certains de ces plateformes et serveurs ont été fournis « par les membres de la communauté, d’autres donnés par la générosité par des fondations et des établissements d’enseignement ».

« Comme le projet Jenkins et la demande pour Jenkins ont augmenté, le projet a besoin d’une plateforme Linux plus fiable, plus sure et plus agile sur laquelle construire les prochaines générations de leur réseau de distribution de contenu et des outils Java », souligne Microsoft.

Aussi, pour aider les infrastructures Jenkins à atteindre cet objectif, un partenariat a été conclu entre ces deux acteurs afin de migrer l’infrastructure Jenkins sur la plateforme Azure. De manière détaillée, Microsoft s’engage à travers ce partenariat à fournir « les ressources de calcul et l’expertise technique pour construire un développement moderne et robuste de l’infrastructure de livraison sur Linux et Java dans le cloud Azure.

De même, Microsoft ajoute que « Azure hébergera également le site Web de Jenkins et la version Jenkins qui gère le site. Jenkins offrira Jenkins 2 et les anciennes versions de Jenkins aux équipes dans le monde entier en utilisant l’infrastructure sécurisée et évolutive d’Azure ».

De son côté, Jenkins accueille avec joie ce partenariat et explique les avantages de cette alliance en soutenant ouvertement qu’il « arrive à un moment important, après le lancement récent de Jenkins 2.0, les utilisateurs Jenkins adoptent graduellement le plug-in Pipeline comme code et beaucoup d’autres plug-ins à un rythme croissant, ce qui surélève l’importance de l’infrastructure Jenkins pour la réussite globale du projet ».

Il soutient également que « cette croissance forte et continue a entrainé de nouvelles exigences pour la conception et à la mise en œuvre de notre infrastructure, ce qui nécessite la prochaine étape de son évolution ». Et de conclure que « ce partenariat nous aide à grandir avec le reste du projet en unifiant notre infrastructure existante sous une plateforme complète, moderne et évolutive ».

Manifestement, les deux structures semblent tirer de gros avantages dans cette collaboration. Jenkins qui pourra bénéficier des outils modernes et robustes de la plateforme Azure afin de maintenir la disponibilité de ses outils et Microsoft qui en accueillant ces infrastructures attirera davantage de personnes vers sa plateforme.

Source : Blog Azure, Blog Jenkins

Et vous ?

Que pensez-vous de cette migration de l’infrastructure Jenkins sur Azure ?

Est-ce un choix pertinent ou plutôt un désavantage ?

Voir aussi

Forum Microsoft Azure


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :
Offres d'emploi IT
Consultant sap finance/controlling H/F
Safran - Ile de France - Vélizy-Villacoublay (78140)
Ingénieur intégration, validation, qualification du système de drone H/F
Safran - Ile de France - Éragny (95610)
Architecte sécurité des systèmes d'information embarqués H/F
Safran - Ile de France - 100 rue de Paris 91300 MASSY

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Contacter le responsable de la rubrique Accueil