StatCounter : Firefox plus populaire que les deux navigateurs de Microsoft réunis
Edge pourrait-il prendre la relève d'Internet d'Explorer ?

Le , par Michael Guilloux

41PARTAGES

4  0 
Internet Explorer, ancienne icône de l’internet, ne sera probablement plus compté parmi les navigateurs majeurs du marché dans quelques années, mais Microsoft Edge pourrait-il prendre la relève ? C’est une question que l’on a le droit de se poser aujourd’hui vu l’évolution des parts de marché des différents navigateurs.

Internet Explorer (IE) a eu ses beaux jours en tirant essentiellement parti de la suprématie de Windows sur le marché des PC. Cela a duré une décennie avant que certains navigateurs commencent à émerger sur le marché. En Europe en particulier, Google Chrome et Mozilla Firefox ont profité de la solution que Bruxelles a imposée à la firme de Redmond, pour se faire découvrir et apprécier par des millions d’utilisateurs. Cette solution consistait pour Microsoft à proposer le Ballot screen, un écran qui proposait aux utilisateurs de Windows des alternatives à Internet Explorer. Cela a donc permis à nombre d’entre eux d’installer d’autres navigateurs en plus du navigateur de Microsoft ou à la place de celui-ci ; et par ricochet de développer la concurrence alors qu’Internet Explorer perdait des parts de marché.

Avec l’évolution des standards du web, le navigateur de Microsoft s’est vu devenir caduc. Internet Explorer a également vu son image ternie par de nombreuses vulnérabilités qui faisaient du navigateur une cible de premier choix pour les attaquants. Il était alors temps pour Microsoft de réécrire l’histoire du web sous Windows en reléguant IE dans les tiroirs et en sortant un navigateur flambant neuf conforme aux nouveaux standards du web. Microsoft Edge a alors été lancé avec le dernier Windows. L’objectif premier était de récupérer tous les utilisateurs d’Internet Explorer qui s’évadaient vers les autres fournisseurs de navigateurs, avant d’aller à la conquête des utilisateurs de Google Chrome et autres.

Dans son effort pour tourner la page IE, Microsoft a annoncé la fin du support des anciennes versions du navigateur. Cela a probablement contribué à l’abandon d’Internet Explorer, mais le nouveau navigateur de la société a du mal à en tirer parti. Le premier problème est qu’Edge n’est disponible que sous Windows 10. Ce qui signifie que les utilisateurs d’Internet Explorer perdus sous les anciennes versions de Windows se tournent donc vers d’autres fournisseurs. Le deuxième problème est que Windows 10 n’est pas encore assez populaire même si l’OS connait une bonne évolution. Et même si Windows 10 devient très populaire, rien ne garantit que les utilisateurs adopteront Microsoft Edge. Une étude de Quantcast en octobre dernier a en effet montré que 88 % des utilisateurs de Windows 10 aux États-Unis ont basculé vers un autre navigateur après avoir testé Microsoft Edge. Sept mois plus tard, les choses ont beaucoup évolué et Microsoft Edge gagne progressivement en maturité. Le support des extensions est par exemple déjà disponible en préversion, et la disponibilité générale est attendue dans la mise à jour du premier anniversaire de Windows 10 cet été.

D’ici là, les deux navigateurs de Microsoft ne se portent pas bien sur le marché des navigateurs web de bureau. StatCounter, le service de web analytics en donne la preuve avec ses statistiques mensuelles pour le mois d’avril. Pour la première fois, malgré son déclin, Mozilla Firefox devance Internet Explorer et Microsoft Edge réunis, avec ses 15,6 % de part de marché. Les deux navigateurs de Microsoft, quant à eux, totalisent une part de marché de 15,5 %.

Pour rappel, les statistiques de StatCounter sont collectées sur plus de 3 millions de sites couvrant diverses activités dans différentes régions du monde. Chaque mois, plus de 15 milliards de visites de pages sont enregistrées sur ces sites. Le code de suivi de StatCounter permet donc d’identifier les navigateurs utilisés lors de ces visites.

Il faut également noter que loin devant Firefox, Google Chrome observe une croissance continue et enregistre une part de marché au-dessus de 60 %. Le navigateur de Google est donc le leader incontestable sur le marché des navigateurs web de bureau selon StatCounter et tous les autres grands services d’analyse du web. Net Applications, qui utilise une méthodologie différente a en effet confirmé au début de ce mois que Google Chrome est le numéro un des navigateurs web de bureau, en détrônant Internet Explorer. Toutefois, selon Net Applications, Firefox reste encore très loin derrière IE.


Aodhan Cullen, le PDG de StatCounter n’a pas manqué de mettre en évidence la baisse de la part de Microsoft sur le marché des navigateurs web de bureau. Il note en effet que « Microsoft pourrait avoir cru accroître sa part de marché globale [sur le marché des navigateurs web de bureau] après le lancement de Windows 10 avec Edge, mais cela n'a pas eu lieu à ce jour. » Avant de poursuivre : « Chrome a continué à gagner des parts au niveau mondial. »

Source : StatCounter

Et vous ?

Pensez-vous que Microsoft a raté sa transition vers Microsoft Edge ? Si oui, à quels niveaux ?
Pensez-vous que Microsoft Edge est un navigateur prometteur ? Pourrait-il prendre la relève d’Internet Explorer en termes de part de marché ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Chuck_Norris
En attente de confirmation mail https://www.developpez.com
Le 19/05/2016 à 10:02
J'avoue être étonné qu'on en soit déjà là, mais Microsoft a multiplié les erreurs en ce qui concerne IE dans le passé, ce qui fait qu'il est passé d'une ultra domination jusqu'à devenir minoritaire.

Les trois erreurs principales à mon sens :
- Avoir stagné plusieurs années avec IE 6, en laissant la concurrence le temps de se développer et de gagner des parts de marchés
- Avoir fortement lié les nouvelles versions d'IE avec les nouvelles versions de Windows ; ainsi Windows XP ne peut aller que jusqu'à IE 8, pour aller au-delà : Firefox. Vista limité à IE 9, pour aller au-delà : Firefox ou Chrome. Edge seulement sous Windows 10. Et encore à l'origine Microsoft comptait bien ne pas publier les derniers IE (10 et 11) pour Windows 7, mais fort heureusement ils se sont rendu compte que c'était vraiment une connerie.
- Pas d'extensions dans Edge, en particulier pas de bloqueur de publicité au lancement : dans l'esprit du consommateur moyen Edge est une régression par rapport à Chrome ou Firefox et donc ils ne voient aucune raison de changer de navigateur.

En ce qui me concerne je regrette le fait que Firefox n'a pas davantage orienté son développement sur les performances et la stabilité (surtout sous Windows ; en effet Firefox tourne nettement mieux sous Linux). Néanmoins Firefox reste le navigateur le plus agréable à l'utilisation à mon point de vue, et c'est la raison principale pour laquelle je ne lui ai pas tourné le dos.

 
Contacter le responsable de la rubrique Accueil

Partenaire : Hébergement Web