Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Panama Papers : les journalistes de l'ICIJ ont mis à la disposition du public une base de données
Contenant des documents issus de cette enquête

Le , par Stéphane le calme

22PARTAGES

7  0 
Depuis le début du mois d’avril, une enquête coordonnée par le Consortium international des journalistes d’investigation (International Consortium of Investigative Journalists, ICIJ), qui distribue des documents du Panama (Panama Papers) à une centaine de rédactions dans 76 pays, met progressivement en lumière un scandale de fraude fiscale liée à des sociétés offshore situées au Panama. Au total, plus de 11,5 millions de fichiers en provenance des archives du cabinet panaméen Mossack Fonseca, spécialiste de la domiciliation de sociétés offshore, sur une période située entre 1977 et 2015, donnent des informations sur plus de 214 000 sociétés offshore ainsi que les noms des actionnaires de ces sociétés parmi lesquels figurent des politiciens, des milliardaires, des sportifs de haut niveau ou des célébrités.

Suite aux différentes révélations relatives à Panama Papers, les journalistes dee l’ICIJ ont décidé de mettre en ligne la première salve des documents relatifs à l’affaire des Panama Papers. « Lorsque les données seront publiées, les utilisateurs seront en mesure de naviguer sur les données et de visualiser les réseaux autour de milliers d’entités offshore, parmi lesquelles, lorsqu’ils seront disponibles, les enregistrements internationaux de Mossack Fonseca sur les véritables propriétaires de l’entreprise. La base de données interactive va également contenir des informations sur plus de 100 000 autres entreprises qui font partie de l’enquête de 2013 ICIJ Offshore Leaks ».

Ils préviennent toutefois que « bien que la base de données ouvre un monde qui n'a jamais été révélé à une telle échelle, l'application ne sera pas un "vidage de données" des documents originaux : il s’agira d’une version des informations basiques entreprises. ICIJ ne publiera pas les données personnelles en masse ; la base de données ne comprend pas les dossiers des comptes bancaires et des transactions financières, des courriels et autres correspondances, les passeports et les numéros de téléphone. Les informations sélectionnées et limitées sont en cours de publication dans l'intérêt public ». L’ICIJ entend donc protéger la vie privée des personnes touchées par les révélations.

Il faut rappeler qu’une multitude de personnalités de premier plan sont concernées par ces révélations. Les premiers éléments dévoilés le 3 avril ont désigné Sergueï Roldouguine, proche du président russe Vladimir Poutine tout comme la famille de Bachar el-Assad, mais aussi l'Islandais Sigmundur Davíð Gunnlaugsson qui a préféré démissionner. Nawaz Sharif, Premier ministre du Pakistan est également concerné, ainsi que Salmane ben Abdelaziz Al Saoud, les enfants d'Ilham Aliyev, président d’Azerbaïdjan, le président argentin Mauricio Macri, le président ukrainien Petro Porochenko, l'ancien Premier ministre du gouvernement irakien Ayad Allawi, l'ancien chef du gouvernement ukrainien Pavlo Lazarenko.

Il faut noter que la personne derrière cette alerte a souhaité s’exprimer tout en conservant son anonymat. John Doe (X en français) est sorti de son silence le temps d’une prose qu’il a intitulée « la révolution sera numérique ». « Les inégalités de revenus sont l’un des problèmes les plus marquants de notre ère. Il nous affecte tous, de par le monde. Le débat sur sa soudaine accélération fait rage depuis des années, avec des politiciens, des académiciens et des activistes qui semblent incapables de l’endiguer nonobstant les innombrables débats, les analyses statistiques, quelques maigres protestations et des documentaires à l’occasion. Cependant, des questions demeurent : pourquoi ? Et pourquoi maintenant ?  », a-t-il commencé. Selon lui, cette enquête y répond en mettant en lumière « une corruption massive et généralisée » et « ce n’est pas une coïncidence que ces réponses proviennent d’un cabinet d’avocats ».

Il y exprime également son regret de voir le sort réservé aux lanceurs d’alertes ou encore l’incapacité des grandes organisations démocratiques à garantir une équité entre les citoyens sur le plan financier. « L’évasion fiscale ne peut pas être endiguée tant que les élus auront besoin de l’argent de certaines élites qui sont celles qui ont le plus intérêt à éviter les taxes », a-t-il précisé.

« Les historiens pourront facilement raconter comment les questions relatives à la fiscalité et aux déséquilibres du pouvoir ont conduit à des révolutions dans les siècles passés. Ensuite, la puissance militaire était nécessaire pour subjuguer les peuples, alors que maintenant, restreindre l'accès à l'information est tout aussi efficace ou plus, puisque l'acte est souvent invisible. Pourtant, nous vivons dans un temps de bon marché, avec le stockage numérique illimité et des connexions Internet rapides qui transcendent les frontières nationales. Il ne faut pas beaucoup pour relier les points : du début à la fin, la création d’une distribution mondiale des médias, la prochaine révolution sera numérisée »,a-t-il conclu.

consulter la base de données (ICIJ)

Source : ICIJ (annonce de la disponibilité de la base de données), ICIJ (prose du lanceur d'alerte)

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Conan Lord
Membre expert https://www.developpez.com
Le 16/06/2016 à 10:33
Citation Envoyé par nchal Voir le message
J'espère que la protection des lanceurs d'alertes va être mise en place, sinon le mec va se faire déchiqueter :S
J'ai comme l'impression que c'est précisément la raison pour laquelle la protection des lanceurs d'alertes ne va pas être mise en place.
10  0 
Avatar de Narann
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 16/06/2016 à 23:21
"Un mec a pris toute la coke que je cachait dans mon appart et l'a montre aux vilains journalistes qui ont révélé au grand jour que je suis un sale dealer.

Mais heureusement, le mec en question va aller en prison. Il y a quand même une justice."

Faut il s’inquiéter de la monte des violences ou de l’établissement de ce qui les engendres?...
7  0 
Avatar de Paul_Le_Heros
Membre actif https://www.developpez.com
Le 24/06/2016 à 16:29
Traîtres pour les uns, humains pour les autres, il est des lanceurs d’alerte très discrets et efficaces : ce sont ces femmes ou ces hommes qui occupent de modestes postes ici ou là et qui décident de faire parvenir un fax à la rédaction du «_Canard Enchaîné_» quand ils sont trop choqués par les malversations d’un chef ou d’un collaborateur…
Bonne occasion pour leur rendre hommage ici.
7  0 
Avatar de Traroth2
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 16/06/2016 à 10:19
Donc cet informaticien sera la seule personne à souffrir de ces révélations. Il est plus que temps de ressortir la guillotine...
7  1 
Avatar de souviron34
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 20/06/2016 à 16:47
D'ailleurs, quand même, ça me pose quelques questions, ce genre de trucs, ....

Comment distingue-t-on un "lanceur d'alertes" légitime d'un gars qui viole purement l'obligation de confidentialité qu'il a signé en même temps que son contrat de travail ??

C'est une vraie question....

Car il y a quand même un certain nombre de boulots où on signe une clause de confidentialité... (sans parler des clauses de non-concurrence). Je me dis que au fur et à mesure de ces histoires, ça va aboutir à l'effet contraire : les vraies choses confidentielles vont être de plus en plus confidentielles, accessibles à un cercle de plus en plus restreint de personnes, puisque même des gens ayant signé des clauses de confidentialité s'empressent, dès qu'elles pensent que c'est dans "l'intérêt du public" ou "contraire à leurs opinions" de les violer pour rendre les choses les plus publiques possible... La signature de la clause ne vaut donc plus grand'chose...

A mon avis on va renforcer le secret sur tous les sujets....

Qu'en pensez-vous ?
6  0 
Avatar de Conan Lord
Membre expert https://www.developpez.com
Le 20/06/2016 à 17:22
Citation Envoyé par souviron34 Voir le message
Comment distingue-t-on un "lanceur d'alertes" légitime d'un gars qui viole purement l'obligation de confidentialité qu'il a signé en même temps que son contrat de travail ??
Pour moi, la clause de confidentialité ne tient plus à partir du moment où il y a activités illégales. Après, d'autres questions se posent, par exemple, s'il faut justifier d'avoir signalé à la hiérarchie interne avant d'avertir les autorités (je ne sais pas si c'est déjà prévu par la loi). D'autre part, s'il faut justifier de ce que les autorités ont été averties dans un délai raisonnable avant que les données ne soient ébruitées (je pense que ce n'est certainement pas prévu par la loi).
À mon avis, il faudrait que le deuxième cas soit prévu dans la loi parce qu'il me semble trop facile d'étouffer ce genre d'affaires en passant par les voies légales. Ce n'est pas normal.
6  0 
Avatar de halaster08
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 23/09/2016 à 9:43
Citation Envoyé par TallyHo Voir le message
Mensonge ! De la propagande anti-européenne...
Ca a été diffusé en France par le journal Le Monde d'après l'article, c'est pas un média mainstream ça Le Monde?
Tu nous avais pas fait la même remarque idiote sur un reportage de cash investagation sur France 2? encore un média mainstream.
Je croyais que tous les médias mainstream ne disaient que de la merde? Pourtant tu a l'air d'approuver leurs propos, deviendrais tu aussi conformiste que Neckara?
7  2 
Avatar de nchal
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 16/06/2016 à 10:20
J'espère que la protection des lanceurs d'alertes va être mise en place, sinon le mec va se faire déchiqueter :S
4  0 
Avatar de Traroth2
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 17/06/2016 à 10:59
Mais le fait que ça soit (souvent) légal est justement ce qu'il y a de plus scandaleux !

D'où est-ce que tu tiens que ce qui est légal est nécessairement bien ?
4  0 
Avatar de Saverok
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 21/06/2016 à 14:01
Citation Envoyé par goomazio Voir le message
Illégales ou immorales, injustes. La loi ne remplit pas complètement son rôle.
Ces 3 notions ne s'incluent pas entre elles.
La loi n'a pas vocation à être morale ou juste.
Elle offre un cadre légal garantie par l'Etat afin de garantir le respects des droits et l'intégrité des personnes, des biens et de l'intérêt général / public / Etat.

La morale est affaire de chacun.
Ce qui est moral pour l'un peut ne pas l'être pour l'autre (on l'a bien vu avec le débat sur le mariage pour tous).

La justice est l'application de la loi au cas par cas.
Reconnaissance ou non de circonstance exceptionnelle.
Reconnaissance ou non de facteur aggravant.
Etc
Bref, tant qu'on l'on est pas passé devant un juge...
4  0