Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

La police de Los Angeles réussit à se passer d'Apple pour extraire les données d'un iPhone 5S verrouillé
Dans le cadre d'une enquête

Le , par Stéphane le calme

252PARTAGES

8  1 
Apple ne s’y attendait probablement pas, mais un nouveau cas où les forces de l’ordre ont réussi à accéder à un de ses dispositifs sans son aide durant une enquête criminelle est survenu. Cette fois-ci, c’est le département de police de Los Angeles (LAPD) qui a réussi à pénétrer l’iPhone utilisé par la défunte femme de l’acteur Michael Jace, qui est surtout connu pour avoir joué le rôle de l’agent Julien Lowe dans la série télévisée américaine The Shield.

Le 19 mai 2014, April, la femme de Jace, a été retrouvée morte. Le lendemain, la police s’est saisie de Jace et l’a inculpé de son meurtre. Le téléphone d’April, un iPhone 5S, était verrouillé par un mot de passe et était au centre de cette affaire. L’année dernière, les enquêteurs ont obtenu d’un juge qu’Apple envoie un de ses ingénieurs pour les aider, selon un mandat de perquisition rédigé par le détective Connie Zych le 18 mars dernier et déposé dans la Los Angeles County Superior Court. L’objectif était d’extraire les données du « disque dur » de l’appareil, une analyse qui a donné très peu de résultats même si les enquêteurs ont soutenu que Jace et sa défunte femme se disputaient au sujet de leur relation peu de temps avant qu’il n’ouvre le feu.

Ses avocats ont soutenu qu’April Jace avait une relation extra-conjugale. Aussi, ils ont persuadé le juge de repousser son procès, estimant que l’analyse du téléphone de la victime devait faire l’objet d’une analyse plus approfondie que celle qui avait été initialement effectuée par la police.

Fin janvier 2016, un enquêteur de l’office du Los Angeles County District a essayé d’extraire les données du téléphone, mais n’a pu que récupérer le contenu de la carte SIM. D'après le rapport des forces de l'ordre, l'appareil était alors « désactivé », sans doute suite à la saisie de plusieurs codes erronés, et ne se serait même pas allumé lors de l'essai mené le mois suivant.

Mais en mars, le département a fait appel à « un expert en téléphonie mobile » qui aurait réussi à « modifier la fonction de verrouillage de l'appareil ». Une opération qui a été réalisée à la période pendant laquelle le FBI avait obtenu de la cour une injonction obligeant Apple à l’aider à accéder aux données de l’iPhone de l’un des auteurs de l’attentat de San Bernardino qui a eu lieu en décembre dernier. Cependant, sans surprise, le mandat de perquisition n’a donné aucune information quant à la technique utilisée pour parvenir à déverrouiller l’appareil, encore moins sur l’identité de cet expert ou pour la version d’iOS bien que, pour cette dernière donnée, il est probable qu’il s’agisse d’iOS 7.

Une faille d’iOS a-t-elle été exploitée pour contourner le mécanisme de sécurité d’Apple ? L’entreprise sera probablement dans le flou comme avec le FBI. Bien qu’il s’agisse d’anciens dispositifs, Apple ne va probablement pas apprécier le fait que les autorités ont réussi à contourner ses mécanismes de sécurité par deux fois déjà et sans son aide.

Source : L.A Times

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de mikrethor
Membre du Club https://www.developpez.com
Le 05/05/2016 à 19:13
Va-t-on avoir une news à chaque fois? Ce site etait un peu plus sérieux avant...
1  3 

 
Contacter le responsable de la rubrique Accueil

Partenaire : Hébergement Web