France : le format ODF recommandé par l'État pour les documents bureautiques révisables
Le format Office Open XML de Microsoft est « en observation »

Le , par Michael Guilloux, Chroniqueur Actualités
Dans un arrêté publié le 20 avril dernier, le Premier ministre français a approuvé et donc officialisé la version 2.0 du Référentiel Général d'Interopérabilité (RGI). Le RGI est un document décrivant un ensemble de normes et bonnes pratiques communes aux administrations publiques françaises dans le domaine informatique. L'élaboration du RGI a commencé en janvier 2006 et a été conduite par la Direction générale de la modernisation de l'État (DGME). Mais depuis 2011, son évolution est confiée à la direction interministérielle des systèmes d'information et de communication (DISIC) qui est devenue la direction interministérielle du numérique et du système d'information et de communication de l'État (DINSIC).

Parmi les changements notables dans cette nouvelle version par rapport à la version 1 de 2009, le format Open Document (ODF) devient le seul format recommandé pour échanger des documents bureautiques révisables. Ce statut signifie que le format de fichier ouvert conçu pour les applications bureautiques répond à tous les critères de sélection, et est aligné avec la stratégie de transformation et de modernisation du système d’information et de communication de l’État. Par conséquent, il doit être respecté et appliqué par tous.

En ce qui concerne le format Office Open XML (OOXML) de Microsoft, il lui a été assigné le statut « en observation ». Cela signifie que « son application est à prendre avec précaution, et seulement après une phase de tests et d’expérimentations qu’il conviendra de partager avec la communauté », peut-on lire dans le RGI. « Dans le cas où les expérimentations seraient probantes, il passerait dans une version suivante du RGI au statut "recommandé", dans le cas contraire il serait retiré du référentiel », est-il précisé.

La version 2 du RGI justifie le nouveau statut du format de Microsoft par sa complexité et son manque d’ouverture notamment dans la gouvernance de la norme. Selon le document, seule la suite d'Office à partir de la version 2013 est complètement compatible avec la norme. Si cela a probablement joué en faveur du format Office Open XML pour son maintien dans le RGI, la DINSIC voit surtout le format OOXML comme une alternative pour échanger des informations sous forme de tableaux, notamment si ces documents embarquent du code. Ci-dessous, le commentaire fait par la DINSIC dans le RGI :

« Office Open XML est une norme ISO/CEI 29500 créée par Microsoft, destinée à répondre à la demande d’interopérabilité dans les environnements de bureautique. Ce format (dont les suffixes sont .docx, .xlsx, .pptx...) est utilisé à partir de Microsoft Office 2007, en remplacement des précédents formats Microsoft (reconnus à leurs suffixes tels que : .doc, .xls, .ppt), il est toutefois légèrement différent, pour ces versions d'Office, de la norme ISO définitive, qui a tenu compte des remarques des membres de l'organisme normalisateur. Seule la suite Office à partir de la version 2013 est totalement compatible avec la norme (en lecture et en écriture). Le standard est conservé dans le RGI au statut "en observation". Sa complexité, son manque d’ouverture (notamment dans la gouvernance de la norme) et le strict respect tardif de la norme par Microsoft même n’ont pas permis de réviser son statut. Pour des besoins d’échanges d’informations sous forme de tableaux qui notamment embarqueraient du code, l’utilisation d’OOXML peut être une alternative. C’est toutefois une pratique à encadrer. »

Après la vague de critiques qu’a soulevée le partenariat entre Microsoft et l’Éducation nationale en novembre dernier, l’April, une association française pour la promotion et la défense du logiciel libre salue le travail de la direction interministérielle du numérique. En juillet dernier, l’April avait en effet dénoncé un lobbying exercé par la firme de Redmond pour intégrer le format Office Open XML dans le RGI, alors qu'il ne figurait plus dans le référentiel, dans la version 1.9.7 de mars 2015. L’association pour le logiciel libre se réjouit donc du fait que Microsoft n’aura pas plus que le statut « en observation » pour son format pour les documents bureautiques.

Mais quelles pourraient être les implications d'une telle mesure ? En dehors des considérations open source et propriétaires, vu leur popularité, peut-on vraiment écarter les formats de Microsoft dans l'échange de documents bureautiques révisables ? Cette mesure est-elle viable dans la pratique ?

Version 2.0 du Référentiel Général d’Interopérabilité (pdf)

Sources : Arrêté portant approbation du RGI, April

Et vous ?

Qu’en pensez-vous ?

Voir aussi :

Accord Microsoft - Éducation nationale : des défenseurs du Libre protestent et menacent de porter plainte contre la ministre


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de MikeRowSoft MikeRowSoft - Provisoirement toléré https://www.developpez.com
le 26/04/2016 à 12:26
Je crois qu'ils ont choisi. Et que cela est surtout pour du commerces et de l'industries (et des affaires étrangères et du commerce extérieur).

Citation Envoyé par archqt  Voir le message
Bonjour,
travaillant dans une université, tous les documents qui transitent sont au format Microsoft. Et toutes les formations en bureautique sont sur le PackOffice.
Avec ce genre de chose, cela n'est pas gagné de faire appliquer le texte. Je suis pour mais il faut croire que les finances des universités permettent de payer MicroSoft.
Bonne fin de journée

Je présume que PostScript aussi. LaTeX est pourtant un très bon outil. Et PDF proche des mêmes circonstances...
XPS???

Par contre se qui me surprend le plus c'est le niveau fin de vie de TXT. Les plus jeunes n'auront même plus la chance d'ouvrir des fichiers TXT en utilisant Windows alors qu'ils ont été édités avec Linux et observer les défauts de mise en page dû au binaire du retour chariot.

Si quelqu'un à mieux compris se document, UTF-8 ou UTF-16 ou Unicode?

Le cas du langage c, je présume que printf est probablement déjà prêt.
Avatar de archqt archqt - Membre du Club https://www.developpez.com
le 26/04/2016 à 12:59
Bonjour,
travaillant dans une université, tous les documents qui transitent sont au format Microsoft. Et toutes les formations en bureautique sont sur le PackOffice.
Avec ce genre de chose, cela n'est pas gagné de faire appliquer le texte. Je suis pour mais il faut croire que les finances des universités permettent de payer MicroSoft.
Bonne fin de journée
Avatar de MichaelREMY MichaelREMY - Membre confirmé https://www.developpez.com
le 26/04/2016 à 15:54
avant que tout le monde ne commente, sachez que "recommander" ne veut pas dire que c'est le meilleur format.
donc pas de débat sur qui est le mieux ou moins bon des formats.
La question est plutôt "un format ouvert" (ODF) ou "privé-licencié" (microsoft).

Pour des documents d'état ou d'administration, j'aurai préféré un format sécurisé ou un minima crypté (comme le binaire) plutôt que ouvert et déchiffrable par n'importe qui sans barrière juridique ou législative.

Préferiez-vous qu'un fichier contenent des infos sensibles vous concernant soit en ODT ou pas ?
Avatar de Conan Lord Conan Lord - Membre éprouvé https://www.developpez.com
le 26/04/2016 à 16:20
Citation Envoyé par MichaelREMY  Voir le message
Préferiez-vous qu'un fichier contenent des infos sensibles vous concernant soit en ODT ou pas ?

Je préférerais qu'il transite selon les protocoles de sécurité établis. Qu'il soit en docx ou en odt c'est kif kif, non ? Surtout qu'il me semble que le format docx a été créé entre autres pour que les fichiers soient davantage "manipulables" que l'ancien format doc. Sinon, autant recommander les formats de fichier générés par quark . Donc, le but est plutôt d'utiliser les fichiers ouvrables par plusieurs outils plutôt que de mettre des bâtons dans les roues à ceux qui ont besoin de les ouvrir.
Par ailleurs, ceux qui ont l'habitude de travailler avec MS Office pourront continuer de le faire avec le fichiers odt. Le support est-il assuré par Microsoft à 100 % ? Sinon, ça pourrait les inciter à investir dans un support total, ce qui serait une bonne chose à mon avis.
Bref, je vois plus d'avantages que d'inconvénients.
Avatar de AoCannaille AoCannaille - Membre expérimenté https://www.developpez.com
le 26/04/2016 à 17:16
Citation Envoyé par MichaelREMY  Voir le message
Pour des documents d'état ou d'administration, j'aurai préféré un format sécurisé ou un minima crypté (comme le binaire) plutôt que ouvert et déchiffrable par n'importe qui sans barrière juridique ou législative.

Je t'encourage à ouvrir un .doc ou un .docx avec 7zip ou wirar pour constater que le format binaire apparent n'est vraiment qu'un tout petit voile à peine opaque qui permet de cacher le fonctionnement du fichier seulement aux moins curieux.

Ce qui doit être sécurisé, c'est le stockage (dossiers / partitions chiffrés ) et le transit (https, SCP etc...), pas le format en lui même.
Avatar de bcag2 bcag2 - Membre du Club https://www.developpez.com
le 26/04/2016 à 17:33
Cela a au moins l'avantage de permettre à ceux qui utilisent ces formats libre d'avoir une justification irréfutable.
La mairie de Lyon accepte par exemple les lettres de motivation et CV en .odt.

Et si de plus en plus de personne fournissent leurs fichier en ODF, les "autres" devront bien les relire
Avatar de MikeRowSoft MikeRowSoft - Provisoirement toléré https://www.developpez.com
le 26/04/2016 à 18:52
Citation Envoyé par MichaelREMY  Voir le message
avant que tout le monde ne commente, sachez que "recommander" ne veut pas dire que c'est le meilleur format.
donc pas de débat sur qui est le mieux ou moins bon des formats.
La question est plutôt "un format ouvert" (ODF) ou "privé-licencié" (microsoft).

Pour des documents d'état ou d'administration, j'aurai préféré un format sécurisé ou un minima crypté (comme le binaire) plutôt que ouvert et déchiffrable par n'importe qui sans barrière juridique ou législative.

Préferiez-vous qu'un fichier contenent des infos sensibles vous concernant soit en ODT ou pas ?

La Télévision Numérique Terrestre a déjà franchis cette étape avec les décodeurs Tv des opérateurs? (l'usage du logiciel VLC player en est la plus belle illustration)
Surtout ne me parle pas de Canal+, c'est déjà suffisamment clair, surtout pour les satellites. Tu crois qu'une sonde spatiale en a vraiment besoin?

Je crois donc qu'il serait temps de classifier les choses. Protéger des secrets industriels n'est pas toujours une approche crypté. Puisque le dit crypté peut-être transféré si c'est un ficher. Par contre un support de stockage qui est un fichier, sa mérite réflexion, surtout pour les défaillances.
Avatar de RyzenOC RyzenOC - Membre expert https://www.developpez.com
le 26/04/2016 à 19:15
Et pourquoi pas le PDF ? comme unique format pour n'importe quels document.

Les mises en page ne sont pas toujours respecté quand je les édites avec word ou writer, mais si les suites bureautiques y travaillait d'avantage, on pourrais imaginer éditer ces pdf avec n'importe quels soft, word, writer, impress, power point, publisher, photoshop...etc.
Avatar de Programmator Programmator - Membre du Club https://www.developpez.com
le 26/04/2016 à 19:37
Ce que je trouve positif, c'est que l'adoption du format ODF permet d'utiliser le logiciel d'édition qu'on souhaite. Certains peuvent ainsi se contenter de logiciels gratuits tels que Libre Office, tandis que d'autres (notamment les entreprises) peuvent utiliser Microsoft Office, qui fait référence dans le domaine.
Par rapport à ce que j'ai pu lire précédemment, le format OOXML créé par Microsoft n'est pas privé/propriétaire puisque c'est devenu une norme ISO. Il visait à apporter des améliorations par rapport à ODF, comme dit dans l'article. Là où Microsoft a mal joué, c'est qu'il n'ont implémenté à 100 % la norme qu'ils ont eux-même poussé, que depuis Office 2013.
Avatar de MichaelREMY MichaelREMY - Membre confirmé https://www.developpez.com
le 26/04/2016 à 22:21
Citation Envoyé par MichaelREMY  Voir le message
avant que tout le monde ne commente, sachez que "recommander" ne veut pas dire que c'est le meilleur format.
donc pas de débat sur qui est le mieux ou moins bon des formats.
La question est plutôt "un format ouvert" (ODF) ou "privé-licencié" (microsoft).

Pour des documents d'état ou d'administration, j'aurai préféré un format sécurisé ou un minima crypté (comme le binaire) plutôt que ouvert et déchiffrable par n'importe qui sans barrière juridique ou législative.

Préferiez-vous qu'un fichier contenent des infos sensibles vous concernant soit en ODT ou pas ?

j'ai pourtant mis les mots importants en gras et soulignés, et pourtant se laissent aller à leur tentation de toujours voir le côté facile des choses avant le côté sécurisant.
Offres d'emploi IT
Maintenance h/f
RATPDEV - Ile de France - Wissous (91320)
Chef de projet Production H/F
Conserto - Ile de France - Paris (75000)
Ingénieur avant-vente (H-F)
Dassault Systèmes SE - Ile de France - Vélizy, DS SE Campus

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Contacter le responsable de la rubrique Accueil