Antitrust : Microsoft et Google mettent fin à leurs différends juridiques
Les entreprises expliquent vouloir se concentrer sur leurs produits

Le , par Stéphane le calme

83PARTAGES

5  0 
Microsoft et Google ont récemment décidé de signer un accord mettant un terme aux différends juridiques les opposant auprès de régulateurs dans le monde. Les deux entreprises ont opté pour essayer de résoudre entre elles les futurs différends avant de s’en remettre aux régulateurs. « Microsoft a accepté de retirer ses plaintes réglementaires contre Google‚ ce qui reflète nos changements de priorités juridiques », a confirmé un porte-parole de Microsoft, qui a indiqué que « nous allons continuer à nous concentrer sur une concurrence vigoureuse ».

De son côté, Google a fait le même type de déclaration, affirmant qu’il va également retirer toutes les plaintes formulées auprès des régulateurs : « nos entreprises se font une concurrence féroce, mais nous voulons le faire sur la base du mérite de nos produits et non pas par des procédures judiciaires ».

Même si l’accord est annoncé peu de temps après que la Commission européenne a estimé que Google abuse de sa position dominante sur Android dans la conclusion préliminaire de son enquête, les deux entités soutiennent que cette entente était déjà mise en place depuis un moment déjà. Microsoft, qui a avancé ne pas prendre de position quant à la décision de la Commission européenne concernant Google et le domaine de la recherche, mais aussi Android, a décidé de ne plus être membre de la coalition FairSearch, un lobby qui accuse Google de faire usage d’une stratégie anticoncurrentielle dans le domaine de la recherche verticale, et a retiré son soutien à l’action du groupe ICOMP engagée contre Google.

Il faut préciser que Microsoft, qui avait rejoint la coalition FairSearch en 2011, s’est retiré en janvier dernier, mais avait tout de même fait savoir que sa plainte auprès de la Commission européenne était maintenue. Pour rappel, parmi les membres de FairSearch, figurent des entreprises comme BDZV (Bundesversband Deutscher Zeitungsverleger) un organisme de presse allemand, Yelp, un site de comparaison d’entreprises et d’évaluation américain, Nextag, un site américain de comparaison des prix ou encore Euro-Cities, un fournisseur allemand de cartes de villes.

Selon Re/Code, qui rapporte cette actualité, cette décision est en grande partie tributaire de la personnalité des deux nouveaux dirigeants de Google et Microsoft, respectivement Sundar Pichai et Satya Nadella, qui s’entendraient bien mieux que l’ont fait leurs prédécesseurs, notamment Eric Schmidt et Steve Ballmer. Il faut noter également que sous Satya Nadella, la stratégie de Microsoft concernant le mobile a évolué : l’entreprise a opté pour une ouverture vers les autres systèmes d’exploitation que son Android et iOS auxquels il a même apporté plusieurs de ses produits phares comme Office ou Skype.
.
En septembre dernier bien que Microsoft a accepté d’abandonner les poursuites pour violation de brevets contre Google, l’entreprise entend toujours recevoir des royalties de la part des compagnies qui se servent d’Android et de Linux.

Source : Re/Code

Voir aussi :

Quelles sont les entreprises qui ont saisi Bruxelles dans le cadre de l'enquête pour abus de position dominante sur la recherche en ligne ?

Antitrust : Bruxelles estime que Google abuse de sa position dominante avec Android dans la conclusion préliminaire de son enquête

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de imikado
Rédacteur https://www.developpez.com
Le 25/04/2016 à 9:43
En septembre dernier bien que Microsoft a accepté d’abandonner les poursuites pour violation de brevets contre Google, l’entreprise entend toujours recevoir des royalties de la part des compagnies qui se servent d’Android et de Linux.
C'est pas un peu contradictoire ?
0  0 
Avatar de a028762
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 26/04/2016 à 11:43
Sur cette dernière phrase, quels sont les thèmes des poursuites, en quoi Google serait-il redevable de Mircrosoft via Android et Linux ?
0  0 
Avatar de Chuck_Norris
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 26/04/2016 à 11:52
Citation Envoyé par a028762 Voir le message
Sur cette dernière phrase, quels sont les thèmes des poursuites, en quoi Google serait-il redevable de Mircrosoft via Android et Linux ?
Parce que Microsoft affirme qu'Android viole ses brevets. Lesquels, Microsoft préfère ne pas en parler, sûrement pour raison de sécurité, mais il est préférable pour le constructeur de mobile de payer la licence quand même. Ce n'est pas Google qui est taxé, mais les constructeurs (Samsung et plein d'autres).
0  0 

 
Contacter le responsable de la rubrique Accueil

Partenaire : Hébergement Web