Ubuntu 16.04 LTS est disponible en téléchargement
Cette mouture passe à la version 4.4 du noyau Linux

Le , par Stéphane le calme

21PARTAGES

4  0 
Ubuntu 16.04 LTS (au nom de code Xenial Xerus), la nouvelle version LTS d’Ubuntu, est officiellement disponible en téléchargement. L’un des changements introduits par cette version est l’arrivée de snap, un nouveau format d’application qui peut embarquer à la fois le binaire de l’application et les bibliothèques nécessaires à son fonctionnement, ce qui va apporter « des mises à jour plus robustes et des applications plus sécurisées » sur l’ensemble des appareils conçus pour recevoir Ubuntu 16.04. Le format est donc le même pour les ordinateurs, serveurs, tablettes et smartphones. Les snap, qui se veulent tous plus sécurisés que les précédents paquets deb utilisés jusqu’alors par Ubuntu pour l’installation de nouvelles applications, se situent entre les paquets et les sandbox de manière à assurer des logiciels toujours à jour avec moins de problèmes de dépendances cassées. Canonical explique que les deux formats coexisteront paisiblement sur les systèmes des utilisateurs. Un outil dédié, noté snapcraft, permet aux développeurs de convertir leurs paquets deb existants.

Il faut aussi noter l’arrivée de l’hyperviseur LXD, avec OpenStack Mitaka, entièrement dédié à la gestion des conteneurs logiciels. Canonical annonce des performances largement plus élevées qu’avec la virtualisation classique. LXD fait partie de la dernière version 2.0 LXC, le projet Linux Containers qui est la base de plusieurs infrastructures PaaS (Platform as a service). Ce travail est la résultante d’une collaboration de plus de 80 entreprises. Mark Baker, qui a dirigé la gestion produit d’OpenStack pour le compte de Canonical, a avancé que « la combinaison d’OpenStack et de LXD crée des performances et des économies imbattables pour les déploiements de cloud privé ».

Cette mouture supporte également le système de fichier ZFS particulièrement optimisé pour les très grandes capacités de stockage. Les fonctionnalités mises en avant sont le contrôle permanent d’intégrité, le clonage des données copy-on-write, la réalisation de snapshots, la compression des données, mais également les réparations automatiques.

Ubuntu 16.04 LTS passe à la version 4.4 du noyau Linux, ce qui lui permet d’apporter le support de nouveaux processeurs et périphériques pour le système d’exploitation, notamment ses processeurs Skylake, mais également de la 3D au sein du pilote de virtualisation des GPU, qui sont désormais mieux supportés. L'environnement Unity est intégré en version 7.4. Les pilotes Catalyst propriétaires (pilote fglrx) ne sont plus intégrés et sont remplacés par des solutions libres.

télécharger Ubuntu 16.04 sur le site officiel

Source : communiqué de Canonical

Et vous ?

Quelles fonctionnalités préférez-vous ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Bestel74
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 23/04/2016 à 10:49
Citation Envoyé par Stéphane le calme  Voir le message
[B][SIZE=4] L’un des changements introduits par cette version est l’arrivée de snap, un nouveau format d’application qui peut embarquer à la fois le binaire de l’application et les bibliothèques nécessaires à son fonctionnement, ce qui va apporter « des mises à jour plus robustes et des applications plus sécurisées » sur l’ensemble des appareils conçus pour recevoir Ubuntu 16.04.

Il n'y a que moi qui ne trouve pas ça cool ? On se croit sous Windows avec n fois la même dll, ça ne respecte pas du tout l'esprit UNIX !
De plus ou seront ces snap ? /home/user/snap ? /usr/snap ? Non parce que tout le reste de l'arborescence sépare binaires et dépendances...

Personnellement je ne peux pas dire que je n'ai jamais eu de problèmes de dépendances, et que je n'ai jamais distribué d'application dans une archive avec un script lançant l'app et contenant 90% des dépendances pour être sur que l'app se lance facilement sur d'anciennes distributions n'embarquant pas les dernières libc, mais je ne pense pas que l'on puisse dire que c'est ÇA la façon de faire sous UNIX.

Je précise que si j'ai du faire ça (une sorte de snap maison) c'est parce que mon entreprise n'a pas d’intérêt à distribuer pour Linux et que j'ai fait ça sur un coin de table pour permettre à 2 ou 3 client d'utiliser notre app.

Mais bon peut-être que je suis un "jeune vieux" et con
Avatar de jlliagre
Modérateur https://www.developpez.com
Le 23/04/2016 à 12:14
Snap me fait penser à Docker, c'est là aussi toujours mieux que devoir instancier une VM complète pour faire tourner une appli.
Avatar de RyzenOC
Inactif https://www.developpez.com
Le 23/04/2016 à 12:26
Moi je trouve sa cool, on pourra enfin transporter nos soft sur clé USB, et pourquoi pas les installer ou l'en veut et pas la ou Linux veut.

Moi je suis pas fan l’arborescence imposé, j'aime bien séparer mes programmes dans plusieurs endroits, pareil pour mes fichiers.
Le mieu c'est de rien imposé, et de laissé le choix a l'utilisateur.

Et enfin avec ces snaps, on pourrais imaginer pour la première fois avoir des applications linux universelles, qui fonctionne sur n'importe quels distributions avec n'importe quels architectures, puisque les dépendances serons intégrer a l'apps, et pourrons d’après ce que j'ai compris être compilé sous n'importe quels architectures.
Avatar de Squisqui
En attente de confirmation mail https://www.developpez.com
Le 23/04/2016 à 19:34
Citation Envoyé par sazearte Voir le message
Moi je trouve sa cool, on pourra enfin transporter nos soft sur clé USB, et pourquoi pas les installer ou l'en veut et pas la ou Linux veut.
Tu as toujours pu exécuter des binaires à l'emplacement de ton choix. Tu as toujours pu lister les dépendances nécessaires pour les rassembler sur une clé usb. Tu n'as même pas besoin de devenir root. Tu ne l'as juste jamais fait.

Citation Envoyé par sazearte Voir le message
Moi je suis pas fan l’arborescence imposé, j'aime bien séparer mes programmes dans plusieurs endroits, pareil pour mes fichiers.
Qu'est-ce que ça peut faire d'avoir telle ou telle arborescence de fichier. C'est le gestionnaire de paquet qui entretien un système cohérent pour toi. Mais tu peux toujours construire et entretenir un dépôt qui contiendront des paquets qui indiquerons à ton gestionnaire de paquets où les copier sur ton système.

Citation Envoyé par sazearte Voir le message
Le mieu c'est de rien imposé, et de laissé le choix a l'utilisateur.
Windows est un bel exemple. Chaque éditeur (logiciel libre ou pas) se fait plaisir et on se retrouve avec une décharge.
Un installateur peut copier des fichiers dans C:\, C:\WINDOWS, C:\WINDOWS\System32, C:\Program Files, C:\Program Files (x86) lorsque le chemin est écrit en dur ou dans %ProgramFiles%, %ProgramFiles(x86), %Windir%, %HOMEDRIVE%, %HOMEPATH%, %SystemDrive%, %SystemRoot%, %LOCALAPPDATA% lorsque les variables d'environnement sont utilisées. Le pire est que parfois le chemin est imposé, la solution serait de désarchiver l'installateur et de tout faire à la main.
Et dans ce monde joyeux sans aucune règle, un installateur ne se gênera pas pour écraser une bibliothèque copié dans %SystemRoot% et péter l'exécution d'un autre logiciel. Je crois que c'est justement ce que tu veux éviter en voulant tout séparer.
Je ne parle même pas des fichiers de configuration où les 3/4 des éditeurs (logiciels libres ou pas) snobent %ProgramData% et %APPDATA% sans pouvoir rien y faire.

Citation Envoyé par sazearte Voir le message
Et enfin avec ces snaps, on pourrais imaginer pour la première fois avoir des applications linux universelles, qui fonctionne sur n'importe quels distributions avec n'importe quels architectures, puisque les dépendances serons intégrer a l'apps, et pourrons d’après ce que j'ai compris être compilé sous n'importe quels architectures.
Ça risque d'être compliqué. Snappy ne fonctionne que sous Ubuntu pour le moment.
Si tu veux de l'universel, tu peux te tourner vers pkgsrc du projet NetBSD (le contorsionniste). Même Windows est supporté.
Avatar de Chuck_Norris
En attente de confirmation mail https://www.developpez.com
Le 26/04/2016 à 11:01
Il a toujours été possible de compiler ses programmes en mode statique, donc en incluant les bibliothèques dans l'exécutable même. Cela le grossit fortement, mais cela donne une grande pérennité à l'exécutable produit, autant que sous Windows. Il existe donc des solutions pour faire des programmes portables et compatible avec de nombreuses distributions déjà depuis la nuit des temps. L'avantage aussi c'est que sous Linux un exécutable une fois chargé ne laisse pas de verrou sur le fichier exécutable contrairement à Windows. On peut donc en théorie lancer un programme depuis une clé USB et retirer cette dernière sans nuire au programme en cours.
Avatar de Ah_Kin
Membre averti https://www.developpez.com
Le 27/04/2016 à 15:18
C'est sympa, depuis cette mise à jour, j'ai plus le message "time and date not set" mais un truc comme dev/sda1 clean
Contacter le responsable de la rubrique Accueil

Partenaire : Hébergement Web