Le gouvernement américain poursuit son combat contre Apple
Et veut l'obliger à débloquer l'iPhone dans le cas de New York

Le , par Stéphane le calme, Chroniqueur Actualités
Malgré le fait que le FBI a réussi à débloquer l’iPhone de l’un des auteurs de l’attentat de San Bernardino (Californie) sans l’aide d’Apple, le gouvernement américain compte bien contraindre Apple à l’aider à extraire des données d’un iPhone dans une autre enquête cette fois-ci à New York. Ici, Jun Feng, le défendeur, a déjà plaidé coupable dans une affaire de drogue. Cependant, les forces de l'ordre sont persuadées que les données dans son téléphone pourraient les aider durant leur enquête sur le réseau de drogue.

Vendredi dernier, le département de la justice a adressé une lettre au juge fédéral Margo K. Brodie dans laquelle il a avancé : « le gouvernement soumet respectueusement cette lettre en réponse à la demande de la Cour datée du 29 mars 2016 qui exige que le gouvernement fasse savoir à la Cour s’il a l’intention de modifier son application datée du 7 mars 2016. Le gouvernement n’a pas l’intention de modifier son application datée du 7 mars 2016. La demande du gouvernement n’est pas théorique et le gouvernement continue de requérir l’assistance d’Apple pour accéder aux données qu’un mandat autorise à rechercher ».

Une action en justice qui vient seulement quelques semaines après le bras de fer entre le FBI et Apple et qui s’est soldée par un retrait des poursuites contre Apple. Toutefois, ce cas est différent en de nombreux points. Dans le cas précédent, étant donné qu’Apple avait avancé ne pas être en mesure d’avoir accès aux données du téléphone, une injonction lui a demandé de concevoir un logiciel permettant de contourner la sécurité autour du déverrouillage du dispositif tournant sur iOS 9. Dans celui-ci par contre Apple a la possibilité d’avoir accès aux données du téléphone verrouillé qui tourne sur iOS 7, mais l’entreprise refuse de le faire bien qu’elle a déjà coopéré avec les forces de l’ordre par le passé.

L’action en justice tend à s’opposer au verdict pris le 29 février dernier : James Orenstein, un juge fédéral de New York s'est prononcé en faveur d'Apple sur l'affaire l'opposant au FBI. Il avait estimé qu’il est anticonstitutionnel de se reposer sur le All Writs Act de 1789, qui autorise les cours fédérales américaines à « émettre toutes les ordonnances nécessaires ou appropriées à l’appui de leurs juridictions respectives et conformément aux usages et aux principes du droit ». Selon lui, aucun des facteurs qu’il a examinés pour ce cas ne « justifie qu'il soit imposé à Apple d'aider le gouvernement à mener son enquête contre sa volonté ». Le gouvernement veut donc s’en référer à la Cour suprême qui devra donc décider si le All Writs Act est adapté pour exiger d’une entreprise qu’elle aide à déchiffrer des données qu’elle n’a pas en possession.

Si la Cour suprême se range du côté du gouvernement, cela pourrait créer une jurisprudence qui lui donnerait les moyens de contraindre les entreprises à coopérer de la sorte pour récupérer les données lors d’enquêtes des forces de l’ordre. Dans le cas contraire, il est possible que, selon les recommandations du juge James Orenstein, un débat législatif ait lieu étant donné que, selon lui, seul le Congrès est habilité à prévoir dans la loi ces éventuelles obligations de coopération auxquelles seront soumises les entreprises.

Source : New York Times


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse Signaler un problème

Avatar de psychadelic psychadelic - Membre expert https://www.developpez.com
le 13/04/2016 à 0:32
Le gouvernement US (et d'autres) ne sont pas près de lâcher l'affaire.
En restant arc-bouté sur leur position absurde* Apple va finir par se retrouver dans une position d'illégalité.

* => Apple préfère préserver la liberté individuelle au détriment de la liberté collective, hors il ne peut y avoir l'une sans l'autre => cours de philo en classe de seconde.
Avatar de Zirak Zirak - Inactif https://www.developpez.com
le 13/04/2016 à 9:12
Citation Envoyé par psychadelic Voir le message
Le gouvernement US (et d'autres) ne sont pas près de lâcher l'affaire.
En restant arc-bouté sur leur position absurde* Apple va finir par se retrouver dans une position d'illégalité.

* => Apple préfère préserver la liberté individuelle au détriment de la liberté collective, hors il ne peut y avoir l'une sans l'autre => cours de philo en classe de seconde.
Et les gouvernements veulent faire sauter les libertés individuelles ET collectives, c'est sûr que c'est mieux...

Cela fait 50 fois que l'on t'explique, et que l'on te montre, que ce que réclame les gouvernements apportent plus de mal que de bien, il suffit de regarder en France avec l'état d'urgence et tout ce qui a été mis en place depuis les attentats => moins de libertés individuelles, moins de libertés collectives, et quel résultat ? On empêche des gens de manifester pour des sujets n'ayant aucun rapport, on assigne à demeure des écologistes, on tape sur des étudiants et des vieilles, etc etc, Ah c'est sûr que les terroristes ont du soucis à se faire...
Avatar de ticNFA ticNFA - Membre confirmé https://www.developpez.com
le 13/04/2016 à 9:51
Citation Envoyé par psychadelic Voir le message
Le gouvernement US (et d'autres) ne sont pas près de lâcher l'affaire.
En restant arc-bouté sur leur position absurde* Apple va finir par se retrouver dans une position d'illégalité.

* => Apple préfère préserver la liberté individuelle au détriment de la liberté collective, hors il ne peut y avoir l'une sans l'autre => cours de philo en classe de seconde.
Et réciproquement => cours de 1ère ?

Le FBI a débloqué des téléphones, toute cette affaire est une utilisation de l'opinion publique non consciente dont tu sembles faire partie, contre, non Apple, mais la protection de la vie privée.
Avatar de Grogro Grogro - Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
le 13/04/2016 à 10:03
Citation Envoyé par psychadelic Voir le message
Le gouvernement US (et d'autres) ne sont pas près de lâcher l'affaire.
En restant arc-bouté sur leur position absurde* Apple va finir par se retrouver dans une position d'illégalité.

* => Apple préfère préserver la liberté individuelle au détriment de la liberté collective, hors il ne peut y avoir l'une sans l'autre => cours de philo en classe de seconde.
Encore une fois, cela n'a strictement RIEN à voir. Et il n'y a de libertés qu'individuelles. Là, on parle d'un arbitrage entre défense des libertés individuelles et sécurité publique. En filigrane, de la confiance qu'accordent les citoyens américains à leur gouvernement.

On ne connait pas ce nouveau dossier, on a pas toutes les cartes en main pour comprendre le bras de fer entre Apple et le gouvernement US.
Avatar de hotcryx hotcryx - Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
le 13/04/2016 à 11:03
Le seul moyen d'être libre (du moins partiellement), c'est de se passer de ces maudits smartphones!

Quand je vois la zombification des gens qu'elle entraine...
Avatar de TiranusKBX TiranusKBX - Expert confirmé https://www.developpez.com
le 13/04/2016 à 13:19
Citation Envoyé par hotcryx Voir le message
Le seul moyen d'être libre (du moins partiellement), c'est de se passer de ces maudits smartphones!

Quand je vois la zombification des gens qu'elle entraine...
Chez moi la zombification vient plutôt de la charge de travail que du smartphone vus que je n'utilise pas les réseaux schizophrènes sociaux
Avatar de psychadelic psychadelic - Membre expert https://www.developpez.com
le 13/04/2016 à 14:36
@ Zirak, ticNFA, Grogo, ...

Donc d’après vous Apple protége nos libertés individuelles*???
Laissez moi rire*!

Et donc, toujours, d'apres vous, le cryptage est le meilleur moyen de lutter contre les abus du pouvoir «*big Brother*» (états totalitaire, multinationales, cyber criminels…)

Franchement, vous mettez tous dans le même sac, et vous pensez réellement que le cryptage est la meilleure solution*????
Si vous comptez sur Apple pour changer les "politiques totalitaires", c'est loin d'être gagné !
Avatar de Zirak Zirak - Inactif https://www.developpez.com
le 13/04/2016 à 15:09
Citation Envoyé par psychadelic  Voir le message
[B]
Donc d’après vous Apple protége nos libertés individuelles*???
Laissez moi rire*!

Euh non, je dis juste que céder à ce genre de demande gouvernementale, ne changera strictement rien au niveau de la lutte contre le terrorisme / la criminalité, et qu'en plus cela peut entrainer des dérives inquiétantes.

Après il s'agit la d'Apple, mais cela pourrait être n'importe quelle société, même une petite PME au fond de la Creuse, que cela serait pareil, le fait que cela soit Apple, ne change pas le "fond" du problème.

A l'inverse, tu m'as l'air d'être drôlement "anti" Apple, et de voir le mal dans tout ce qu'ils font car ils s'agit d'Apple.

Citation Envoyé par psychadelic  Voir le message
Et donc, toujours, d'apres vous, le cryptage est le meilleur moyen de lutter contre les abus du pouvoir «*big Brother*» (états totalitaire, multinationales, cyber criminels…)

Le meilleur moyen non, mais cela participe à éviter "certaines dérives".

Citation Envoyé par psychadelic  Voir le message
Franchement, vous mettez tous dans le même sac, et vous pensez réellement que le cryptage est la meilleure solution*????
Si vous comptez sur Apple pour changer les "politiques totalitaires", c'est loin d'être gagné !

Franchement, je pense que tu as des problèmes de lecture et/ou compréhension.
Avatar de psychadelic psychadelic - Membre expert https://www.developpez.com
le 13/04/2016 à 19:01
Citation Envoyé par Zirak  Voir le message
A l'inverse, tu m'as l'air d'être drôlement "anti" Apple, et de voir le mal dans tout ce qu'ils font car ils s'agit d'Apple.

Citation Envoyé par Zirak  Voir le message
Le meilleur moyen non, mais cela participe à éviter "certaines dérives".

C'est marrant, dans ce même forum j'ai été traité d'Apple fan boy…
Si je parle d'Apple, c'est uniquement parce cette problématique sur le cryptage à été apporté par cette société. C'aurait été apporté par une société X au fin fond de la Creuse que je parlerai de la société X plutôt que d'Apple.

Bon, déjà on est d'accord sur l'idée : le cryptage n'est pas le meilleur moyen.

Que cela participe ou non à éviter « certaines dérives », je peux être aussi d'accord avec, sauf que je pense qu'il est complètement illusoire de croire que le cryptage apportera tout seul une solution.

S'il y a des dérives du pouvoir, cela ne peut vraiment se résoudre qu'avec des moyens publiques et non par des moyens techniques.
La démocratie c'est aussi de mettre les moyens techniques au service de l’intérêt général, et non d'asservir l’intérêt général à la technologie.

Pour en revenir au faits :
Apple fournis un système de cryptage fort sur ces iPhones.
Quand cela ne concerne la vie privée, super,
que cela empêche « les méchants de piller nos données personnelles) encore super.
Quand cela empêche le pouvoir publique de remonter des filières de terroristes, de trafiquants de drogue et autre pédophiles*: pas super du tout.
Résultat :
Le truc d'Apple n'est pas adapté au besoins d'une démocratie, et comme je l'ai déjà écrit, Apple devrait revoir sa copie, parce que leur système nous enferme que dans le camp de la protection privé et par cette logique binaire rejette le camp de la protection publique.

Et comme je l'ai déjà écrit (encore une fois) :
1) je les croyais plus intelligents que ça, chez Apple*; pour une boite qui se targue du slogan « think différent », on en est loin.
2) Le gouvernement US (et d'autres) ne sont pas près de lâcher l'affaire.
Et ce débat ne se limite pas à comprendre qui est gentil ou qui est méchant, mais à régler cette équation entre la sécurité publique et la sécurité privée, et d'atteindre un compromis acceptable pour les 2 bords de cette problématique.

Pour l'instant Apple est Arc-bouté sur ces principes débilitants, et ce n'est pas avec ce genre d'attitude que cela va s'améliorer.

Je l'ai écris ailleurs : Si Apple se souciait vraiment de nos liberté individuelles ou collective, il en aurait largement eu le temps de prouver sa bonne foi sur ce sujet : Bradley Manning, ou d'Edward Snowden [par exemple ].
Avatar de LSMetag LSMetag - Expert confirmé https://www.developpez.com
le 13/04/2016 à 19:23
Sérieusement, si Apple a la possibilité ici d'aider les forces de l'ordre, sans porter atteinte à la sécurité générale du produit, pourquoi ne le fait-il pas ? Le mec a avoué !

Pour moi ici ce serait Apple qui est en tort et pourrait par cette attitude provoquer la création de lois liberticides ou d'interdictions de chiffrage.

Autant le cas précédent était justifié, autant là je ne comprends pas...

SAUF si on demande encore à Apple de donner de quoi déchiffrer aux autorités. Et là rebelotte. Mais s'il ne s'agit que de fournir des données en clair, je ne vois pas où est le problème.
Contacter le responsable de la rubrique Accueil