Le réseau Bitcoin pourrait consommer autant d'énergie que le Danemark d'ici 2020
La monnaie électronique serait-elle un danger pour l'environnement ?

Le , par Victor Vincent, Chroniqueur Actualités
Pensez-vous que le réseau Bitcoin constitue un danger pour l'environnement ?
D'après une étude publiée par motherboard.dice, les transactions de la monnaie de l'internet pourraient consommer autant d'énergie électrique qu'un pays comme le Danemark. En effet, Christopher Malmo avait publié une autre étude de motherboard.dice dans laquelle il affirmait que la consommation d'un bitcoin est équivalente à la consommation moyenne d'un américain en énergie électrique par jour. Cette nouvelle étude se base sur les résultats de la précédente concernant la monnaie d'internet. Selon les prévisions de cette étude, si cette tendance se poursuit avec l'expansion du réseau Bitcoin, d'ici 2020 la consommation électrique de la monnaie virtuelle pourrait atteindre celui d'un pays comme le Danemark, car, ajoute l'auteur, les chiffres avancés par Malmo ont augmenté de façon significative depuis lors.

D'après la nouvelle étude publiée par motherboard.dice, les bénévoles qui traitent et valident les transactions du réseau Bitcoin consomme une quantité d'énergie estimée à 350 mégawatts, ce qui correspond à la consommation moyenne de 280 000 foyers américains. Cela s’explique par le fait qu’avec la croissance de la complexité de calcul engendré par les transactions grandissantes et la demande de plus en plus forte de bitcoins, les mineurs se sont dotés de machines spécialisées avec de grosses capacités pour traiter rapidement des algorithmes complexes. La capacité de calcul estimée par l’auteur de l’étude est de 800 petahashes par seconde dont le traitement requiert l’utilisation de 10 000 tonnes de matériels informatiques.

Le Bitcoin se développe à une vitesse très rapide, note l’auteur de l’étude. En effet, d’après lui le réseau s’est agrandi de plus de 37 pour cent depuis janvier 2013 avec l’arrivée des systèmes ASIC (Application Specific Integrated Circuits). Suivant cette progression rapide du réseau au cours des années à venir, d’ici la fin de l’année 2016, la monnaie d’internet aura besoin de plus d’énergie pour fonctionner que ce qui est utilisé par le réseau actuellement. Par ailleurs, considérant la masse de transactions traitée actuellement sur le réseau Bitcoin, l’auteur de l’étude prédit un développement mensuel du réseau de l’ordre de 12 pour cent.

Pour prévenir des scénarios, qui s’ils se produisent peuvent avoir des conséquences désastreuses sur l’environnement, l’auteur de cette étude préconise certaines mesures comme la diminution de la taille du bloc de Bitcoin ou encore la diminution de la récompense offerte aux mineurs dans le but de freiner la croissance du réseau. Cependant, une conséquence prévisible de la diminution de la récompense des mineurs serait la diminution du nombre de bitcoins produits entrainant une pénurie qui pourrait faire flamber le prix du bitcoin. Si cela se produit, les mineurs qui se seraient retirés de la chaine à cause de la diminution de leurs profits seront rapidement tentés de revenir et donc de réaugmenter la quantité d’énergie consommée.

Source : motherboard.dice

Et vous ?

Pensez-vous que le réseau Bitcoin puisse constituer un danger pour l'environnement ?

Si oui, quelle(s) solution(s) préconiseriez-vous pour prévenir ce danger ?

Voir aussi

Le projet Bitcoin serait-il un échec ? Un ex-développeur du projet donne les raisons de son pessimisme.


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de Matthieu Vergne Matthieu Vergne - Expert éminent https://www.developpez.com
le 01/04/2016 à 23:37
Citation Envoyé par Victor Vincent Voir le message
Le réseau Bitcoin pourrait consommer autant d'énergie que le Danemark d'ici 2020,
La monnaie d'internet serait-elle un danger pour l'environnement ?
Je pars du principe que ce n'est pas un poisson vu que la source date du 29. Qu'on m'arrête si j'ai tort. Qui plus est c'est une attaque de forme donc prendra qui voudra.

J'admire la question. Il faut le dire. Elle est aussi posée pour le sondage, donc c'est qu'elle doit être sérieuse. Or, admettons que l'on se dise que "oui, le réseau Bitcoin constitue un danger pour l'environnement", il faudrait alors mettre en place des mesures drastiques (on parle d'un danger, pas juste un problème ou ou une difficulté). Et si faire de grosses diminutions ne serait pas faisable, on en arriverait carrément à des bans purs et simples, dire que ça reste simple et faisable mais efficace. Or, si on va dans ce sens là... que faudrait-il faire de nos amis danois ? Les pauvres, ils consomment encore plus que le bitcoin, faut pas l'oublier ! Et quid des français ? La France serait encore plus dangereuse pour l'environnement ! Il faut donc supprimer les français, et au plus vite !

J'avais espéré que ce soit un poisson d'avril, mais bon... à la place, je me contenterais de souligner qu'il faudrait réfléchir un peu plus aux questions, et pas juste se dépêcher d'en trouver une pour dire de coller au modèle qui recommande (et seulement ça il me semble) de poser une question. Voilà, c'était ma complainte de la journée. Vive le vendredi !
Avatar de laerne laerne - Membre éprouvé https://www.developpez.com
le 02/04/2016 à 14:25
Supprimer les français serait une solution environnementale… Mais c'est un conflit avec une pléthore d'autres valeurs humanistes/sociales/... défendues par la population en général. Mais quelle valeur est la pour défendre le bitcoin ?

Une pléthore de produits sont illégaux car inutilement polluants. En quoi est-ce que de se poser la question de l'empreinte carbone du bitcoin et de comment l'améliorer est risible d'un niveau 1er avril ?
Avatar de Matthieu Vergne Matthieu Vergne - Expert éminent https://www.developpez.com
le 02/04/2016 à 18:28
Pour les valeurs du bitcoin, elles existent avant tout auprès de ses utilisateurs, c'est donc à eux qu'il faut le demander. Je remet toujours en doute une décision de la "population" quand l'application de la décision est asymétrique (ça concerne avant tout certains). On n'est jamais trop loin d'une tyrannie de la majorité.

Mais focalisons-nous sur l'article. Il commence par la question du titre qui ne se pose nullement vis-à-vis de l'amélioration mais exclusivement du côté dangereux du bitcoin. C'est là l'origine de mon premier post. En allant plus loin, la partie amélioration se concentre sur le dernier paragraphe de l'article, mais sans grande conviction visiblement, et sur la dernière question en fin d'article, ce qui donne donc en long et en large un côté catastrophique au phénomène car pas vraiment de solution convaincante. D'où le fait que mon post ne se soit pas limité à 2-3 lignes. Mais encore une fois, tout cela n'est qu'une attaque de forme, et non de fond. Alors passons au fond.

Si on en revient à la source, voilà ce qu'on y dit :
if the bitcoin network keeps expanding the way it has done recently, it could lead to a continuous electricity consumption that lies between the output of a small power plant and the total consumption of a small country like Denmark by 2020.
Donc en soit, l'article DVP met déjà en avant le scénario pessimiste (Danemark) de l'article d'origine, ce qui n'est déjà pas très neutre. Et si on lit les données concrètes calculées, on est entre 417MW et 14600MW, autrement dit un facteur 35. Autant dire qu'on est bien incapable de dire quoi que ce soit sur ce que le réseau pourrait consommer en 2020. Si on lit attentivement, ce n'est d'ailleurs pas une "étude" au sens usuel où on l'entend, c'est à dire menée par une quelconque autorité ayant un protocole et des données fournissant un minimum de garantie, mais un calcul perso basé sur ce qui a pu être glané ici ou là. En l'occurrence, les choix du type de matériel considéré me semble davantage être de l'ordre de l'arbitraire (multiples sources non citées, retouches persos non détaillées). De plus, une erreur est faite sur la "consommation" du Danemark : en effet c'est la quantité d'énergie générée et non consommée, à laquelle il faudrait d'ailleurs retirer la consommation liée justement au bitcoin pour ne pas la compter 2 fois.

En bref, l'estimation personnel de ce "recently become [...] bitcoin enthusiast" est donc à prendre avec des pincettes. Par ailleurs, étant donné que c'est un "engaged environmental researcher", on est en droit de se poser la question des biais de l'auteur. Mais de manière générale, les résultats varient tellement qu'on ne peut que rester dans le brouillard. Or, l'article DVP ne montre aucunement tout ça, bien au contraire : on se focalise sur le scénario pessimiste, et on n'hésite pas à sortir les gros chiffres de "10 000 tonnes de matériels informatiques" alors que ceux-ci ne sont calculés que sur la base de... 32 mineurs ! Par ailleurs, l'auteur d'origine précise lui-même que l'augmentation de plus de 37 pour cent depuis janvier 2013 n'est pas une moyenne réaliste pour estimer l'évolution du réseau, ce qui n'empêchera pas l'auteur DVP de reprendre les chiffres (mais pas la remise en cause).

Mon premier post est du même acabit que "voilà encore un titre accrocheur pour faire du clique". Et donc au même titre que la réflexion courte qu'il faut pour la formuler, j'offrais une réflexion courte pour conclure qu'il faut supprimer les français. Ce qui est bien évidemment stupide, mais à mon avis au même titre que la question du titre, qu'on aurait pu aisément remplacer par "Comment diminuer son empreinte carbone ?" ou "Certains réfléchissent à la diminution de son empreinte carbone.". Mais si on regarde aussi le fond, il semble apparaître que l'article DVP complet est biaisé, se focalisant sur ce qui en met le plus sur le dos de bitcoin, ce qui est un manque clair de neutralité vis-à-vis de l'article d'origine, et sans même remettre en cause les multiples faiblesses du calcul effectué.

Les "mauvaises" questions n'impliquent pas nécessairement d'avoir de mauvais articles, mais elles en sont généralement un symptôme.
Avatar de kabaman kabaman - Membre du Club https://www.developpez.com
le 02/04/2016 à 19:50
Citation Envoyé par Matthieu Vergne Voir le message
J'avais espéré que ce soit un poisson d'avril, mais bon... à la place, je me contenterais de souligner qu'il faudrait réfléchir un peu plus aux questions, et pas juste se dépêcher d'en trouver une pour dire de coller au modèle qui recommande (et seulement ça il me semble) de poser une question. Voilà, c'était ma complainte de la journée. Vive le vendredi !
Je suis du même avis, je pense que e problème de cette monnaie qui sort de "on ne sait où" c'est tout autre que environnemental, c'est le système en soit qu'il faut revoir de fond en comble. On ne sait pas qui est derrière, et personne ne contrôle rien apparement.
Avatar de Matthieu Vergne Matthieu Vergne - Expert éminent https://www.developpez.com
le 02/04/2016 à 20:13
Oui, enfin bon, la partie que tu cites était une simple attaque de forme, et non de fond. {'^_^}
Ta remarque est plus sur le fond et même au delà de l'article. Je doute que personne ne contrôle rien perso, mais je connais pas assez le système pour dire quoi que ce soit à ce niveau.
Avatar de kabaman kabaman - Membre du Club https://www.developpez.com
le 02/04/2016 à 20:31
Citation Envoyé par Matthieu Vergne Voir le message
je connais pas assez le système pour dire quoi que ce soit à ce niveau.
En fait c'est un système qui est basé sur un réseau peer-to-peer en principe mais le problème est que même le créateur du systèmes est inconnu. Les transactions sont supposées être traitées et validées par de tierces personnes appelées mineurs sauf que rien ne nous assure que c'est le fonctionnement réel du système de transaction et rien ne nous garantit qu'une personne n'est pas derrière entrain de tirer les ficelles
Avatar de Matthieu Vergne Matthieu Vergne - Expert éminent https://www.developpez.com
le 02/04/2016 à 20:54
Je veux dire que je connais le principe, j'en ai lu pas mal, je sais d'où ça part, j'ai moi-même essayé de miner un peu (grosse déception, le minage étant déjà bien avancé) et je me suis intéressé aux algos, mais je n'ai jamais cherché à creuser le code. Donc c'est justement sur le côté implémentation concrète du système que je ne sais pas. Et la partie contrôle, c'est à cela que ça se réfère : comment tout cela est mis en œuvre en pratique ? C'est pour ça que je ne m'avance pas. Il y a un contrôle, mais il est distribué, et je n'ai pas réfléchit ni cherché plus avant sur les moyens possibles pour influer tout ça.
Avatar de kabaman kabaman - Membre du Club https://www.developpez.com
le 02/04/2016 à 21:00
J'ai pas aussi creusé les sources je l'avoue, cependant une chose est sûre ce n'est pas ce qu'on essaye de nous vendre. Ce serait un peu trop facile à mon avis que monsieur Nakamoto se donne tant de mal à créer un système pour que les propriétaires de gros calculateurs se fasse encore plus d'argent pendant que lui il gagne des pépites
Avatar de Matthieu Vergne Matthieu Vergne - Expert éminent https://www.developpez.com
le 02/04/2016 à 21:35
Je vois pas où est l'incohérence si lui s'est fait un gros pactole. Au contraire. Mais au jour d'aujourd'hui, la quantité minée est tellement faible que la quantité de bitcoin est relativement stable il me semble, et cela est de plus en plus vrai puisque le système est limité par design en nombre de bitcoins. Du coup, pour tout nouvel arrivant, l'intérêt du bitcoin est avant tout en tant que monnaie d'échange, et non de gain par minage. Tout au plus, le gain peut se faire via la spéculation ou des activités transverses au bitcoin, mais le minage en lui-même n'a plus grand intérêt il me semble. Faut pas le prendre comme il était pris au début, cette vision là est complètement obsolète. Je sais pas si c'est ça que tu voulais dire.
Avatar de Mat.M Mat.M - Expert éminent sénior https://www.developpez.com
le 02/04/2016 à 23:50
Citation Envoyé par Victor Vincent Voir le message
D'après une étude publiée par motherboard.dice, les transactions de la monnaie de l'internet pourraient consommer autant d'énergie électrique qu'un pays comme le Danemark.
c'est une hérésie totale ce système.. (comme le Big Data ).
Etant donné que pour gagner des bitcoins la logique c'est de faire de plus en plus de calculs de mining eh bien il y aura des besoins croissants voire quasin exponentiels pour faire du "mining"
Contacter le responsable de la rubrique Accueil