Des hackers piratent le système de traitement d'eau d'une société
Et parviennent à modifier les adjuvants chimiques apportés à l'eau potable

Le , par Victor Vincent, Chroniqueur Actualités
La société Verizon a publié un rapport qui mentionne une attaque, du moins, inhabituelle des hackers. En effet, un groupe de hackers a modifié le système de traitement d’eau d’une société spécialisée dans ce domaine, altérant ainsi les réglages du système de contrôle des adjuvants chimiques ajoutés à l’eau potable. La victime de l’attaque, une société identifiée dans le rapport de Verizon sous le nom générique de Kemuri Water Company (KWC) a contacté l’équipe RISK de Verizon pour leur demander un audit de leur réseau, suspectant un dysfonctionnement dans le système. Après leurs investigations, l’équipe RISK de Verizon a identifié toute une série de problèmes dans le système de traitement des eaux de la société KWC, qui a peut-être permis aux hackers d’accéder au système. L’équipe a d’abord noté que les ordinateurs de la société de traitement des eaux tournent sous d’anciens systèmes d’exploitation qui ne sont pas mis à jour et dont certains fonctionnent depuis plus de dix ans.

L’équipe RISK a également trouvé que le réseau entier de la société tournait autour d’un seul équipement, un AS400, qui interconnecte le réseau interne de KWC au système SCADA qui gère le processus de traitement des eaux. En plus de cela, la machine AS400 était exposée sur internet, permettant d’assurer le trafic vers un serveur web où les clients de KWC peuvent consulter le coût de l’eau, les informations concernant leur niveau de consommation ou encore effectuer des paiements via des applications de paiement dédiées. Verizon a noté également qu’un seul employé de la société était en mesure de manier le système de l’AS400, ce qui rendait la tâche facile a des hackers potentiels qui tenteraient d’exécuter des instructions malveillantes quand cette personne se trouve hors service.

Les hackers ont pu pénétrer le système via une application de paiement accessible depuis le web et cherchaient à voler les informations sensibles des utilisateurs de la société, d’après le rapport de Verizon. Les hackers auraient découvert une vulnérabilité dans le système de paiement et l’ont utilisée pour accéder au serveur sur lequel se trouvait également un fichier de configuration avec des informations d’identification qu’ils ont utilisé pour accéder au système de l’AS400. C’est à partir de l’AS400 que les hackers sont venus à bout du système SCADA et ont pu modifier les paramètres du système de contrôle des adjuvants chimiques ajoutés à l’eau potable.

Source : Verizon

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ?

Voir aussi

Forum Sécurité


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de MABROUKI MABROUKI - Membre expert https://www.developpez.com
le 28/03/2016 à 2:28
bonjour
Exposer un systeme Scada (eau,electricite ,gaz ) sur un reseau externe public cree une vulnerabilite extreme dans la gestion du Scada......
Normalement le systeme de gestion de la clientele publique devrait etre totalement separe du reseau interne dedie au Scada...
Avatar de NSKis NSKis - En attente de confirmation mail https://www.developpez.com
le 28/03/2016 à 11:23
A quand une centrale nucléaire qui nous "explose à la gueule" parce que des incompétents ont connecté son système de contrôle à internet???

L'ensemble des fournisseurs d'équipements en automation (automates programmables, Scada ou autres) n'ont eu de cesse ces dernières années d'y ajouter des fonctions permettant la connexion à internet dans le seul but d'être IN, dans le vent, à la mode... parce que c'est cooooooooooool!!! Mais aucun ne s'est posé la question de la sécurité et encore moins les intervenants qui intègrent ces solutions dans le terrain.

C'est ainsi que l'on se trouve actuellement avec des milliers de sites sensibles pouvant être hackés à distance sans que cela préoccupe personne... A quoi sert un fourgon de gendarmes devant une centrale nucléaire si le terroriste dont on a tellement peur se contente de mettre hors service le système de refroidissement de la centrale en restant derrière son PC?
Avatar de Escapetiger Escapetiger - Membre expert https://www.developpez.com
le 28/03/2016 à 15:22
Citation Envoyé par Victor Vincent  Voir le message
(...)L’équipe a d’abord noté que les ordinateurs de la société de traitement des eaux tournent sous d’anciens systèmes d’exploitation qui ne sont pas mis à jour et dont certains fonctionnent depuis plus de dix ans.

L’équipe RISK a également trouvé que le réseau entier de la société tournait autour d’un seul équipement, un AS400, qui interconnecte le réseau interne de KWC au système SCADA qui gère le processus de traitement des eaux. En plus de cela, la machine AS400 était exposée sur internet, permettant d’assurer le trafic vers un serveur web où les clients de KWC peuvent consulter le coût de l’eau, les informations concernant leur niveau de consommation ou encore effectuer des paiements via des applications de paiement dédiées. Verizon a noté également qu’un seul employé de la société était en mesure de manier le système de l’AS400, ce qui rendait la tâche facile a des hackers potentiels qui tenteraient d’exécuter des instructions malveillantes quand cette personne se trouve hors service.
(...)

Qu'en pensez-vous ?

Qu'une fois de plus, à force de vouloir faire des économies, on se retrouve avec des dangers publics, de la régression sur la maîtrise/maintenance des équipements,sur la transmission du savoir, etc...

J'espère qu'à partir de l' audit sérieux (RISK Verizon) effectué, les dirigeants de cette société auront un procès en bonne et due forme et que des mesures adéquates avec communication publique seront prises, vérifiable par les citoyens concernés.
Avatar de autran autran - Rédacteur https://www.developpez.com
le 28/03/2016 à 16:33
La prévention, il n'y a que ça de vrai !
Les risques pour la santé sont énormes. Rendez vous compte des milliers de gens boivent encore de l'eau du robinet.
Je suis effrayé, je ne suis pas la veille de quitter mes 2 litres de coca-cola journaliers
Avatar de TiranusKBX TiranusKBX - Expert confirmé https://www.developpez.com
le 29/03/2016 à 2:47
Citation Envoyé par NSKis  Voir le message
A quand une centrale nucléaire qui nous "explose à la gueule" parce que des incompétents ont connecté son système de contrôle à internet???

L'ensemble des fournisseurs d'équipements en automation (automates programmables, Scada ou autres) n'ont eu de cesse ces dernières années d'y ajouter des fonctions permettant la connexion à internet dans le seul but d'être IN, dans le vent, à la mode... parce que c'est cooooooooooool!!! Mais aucun ne s'est posé la question de la sécurité et encore moins les intervenants qui intègrent ces solutions dans le terrain.

C'est ainsi que l'on se trouve actuellement avec des milliers de sites sensibles pouvant être hackés à distance sans que cela préoccupe personne... A quoi sert un fourgon de gendarmes devant une centrale nucléaire si le terroriste dont on a tellement peur se contente de mettre hors service le système de refroidissement de la centrale en restant derrière son PC?

Pour le piratage à distance d'une centrale en France pour le moment ce n'est pas possible vus le degré de paranoïa sur les systèmes critique chez EDF mais pour le reste de leur services(dans le sens département d'entreprise) vus le nombre de PC qui tourne chez eux encore sous Windows 2000 bonjour les failles de sécurité ^^
Avatar de fenkys fenkys - Membre éprouvé https://www.developpez.com
le 29/03/2016 à 10:04
Citation Envoyé par TiranusKBX  Voir le message
Pour le piratage à distance d'une centrale en France pour le moment ce n'est pas possible vus le degré de paranoïa sur les systèmes critique chez EDF mais pour le reste de leur services(dans le sens département d'entreprise) vus le nombre de PC qui tourne chez eux encore sous Windows 2000 bonjour les failles de sécurité ^^

Ok pour EDF. Mais tu as les mêmes assurances pour le reste de la planête ? Une centrale qui explose fait pas mal de dégâts dans le pays même, mais aussi chez les voisins et les voisins des voisins.
Avatar de GuilGate GuilGate - Futur Membre du Club https://www.developpez.com
le 29/03/2016 à 11:48
Citation Envoyé par autran  Voir le message
La prévention, il n'y a que ça de vrai !
Les risques pour la santé sont énormes. Rendez vous compte des milliers de gens boivent encore de l'eau du robinet.
Je suis effrayé, je ne suis pas la veille de quitter mes 2 litres de coca-cola journaliers

Et le coca, tu pense qu'il est produit avec de l'eau minérale ?
Avatar de petitours petitours - Membre confirmé https://www.developpez.com
le 29/03/2016 à 12:18
Bonjour

La faute aussi aux "solutions" promues et encouragée autour du cloud.
Ça choque de moins en moins de monde de déporter sur les serveurs finlandais de amazon web services le logiciel de pilotage de la performance d'une chaine de production. Solution web qui va interroger des capteurs via des passerelles web là où elle aurait pu recevoir les quelques infos pertinentes sans rendre critique la fiabilité du réseau...
Pas plus tard que la semaine dernière je suis intervenu sur une chaine d'emballage en panne parce que internet en panne... les commerciaux qui ont vendu leur solution cloud à prix d'or chaque mois sont bons mais l'informatique à ici produit de la .erde. Au final l'appli en question n'utilise le cloud que pour générer des statistique de livraison ; pas besoin d'avoir accès aux capteurs et actionneurs de la chaine ni de piloter les flux !
Cet article parle de sécurité mais avant tout il y a le fonctionnel qui est perverti aujourd'hui.
Avatar de Arnard Arnard - Membre chevronné https://www.developpez.com
le 29/03/2016 à 17:07
Le cloud est une autre question.

Présentement se pose la question de la maintenance des SCADA. En général c'est déployé par une société pour répondre à un besoin technique, mais il n'y a pas de suivi/maintenance derrière. Un système de 10 ans d'âge est classique, on retrouve même du windows 2000 et du NT4 encore en production. Habituellement ce sont des systèmes sur des réseaux fermés, une maintenance à distance est donc impossible. Il y a aussi le problème de la culture du risque et de la protection des systèmes, pas forcément répandu chez les SSII et les intégrateurs. Le hic est que ce genre d'histoire peut se répéter pas mal de fois.
Avatar de NSKis NSKis - En attente de confirmation mail https://www.developpez.com
le 29/03/2016 à 17:36
Citation Envoyé par Arnard  Voir le message
Présentement se pose la question de la maintenance des SCADA. En général c'est déployé par une société pour répondre à un besoin technique, mais il n'y a pas de suivi/maintenance derrière. Un système de 10 ans d'âge est classique, on retrouve même du windows 2000 et du NT4 encore en production. Habituellement ce sont des systèmes sur des réseaux fermés, une maintenance à distance est donc impossible. Il y a aussi le problème de la culture du risque et de la protection des systèmes, pas forcément répandu chez les SSII et les intégrateurs. Le hic est que ce genre d'histoire peut se répéter pas mal de fois.

Exact, il n'y a pas de suivi et de maintenance pour la bonne et simple raison que le client ne veut pas le payer!!! L'automation/informatique industrielle ne fonctionne pas comme le monde de l'IT: Un coût forfaitaire pour développer et mettre en service l'installation de production (automates industriels et SCADA) à la mode "un petit tour et puis s'en vont" et puis on termine le projet. Prochain projet? Prochain sous-traitant!

Vous ajoutez à cela des intervenants (souvent des électriciens) qui s'inventent "informaticien" pour gagner plus en se gardant la partie développement informatique: Ils ne connaissent pas la base du métier mais se limitent à "paramétrer" les équipements plutôt que de les "programmer". Résultat? Vous retrouvez même des bases de données avec le login/password par défaut
Offres d'emploi IT
développeur EDI H/F
ESQUISSE-CONSEIL - Ile de France - courbevoie
Développeur java H/F
Capgemini - Pays de la Loire - Nantes (44000)
Développeur Back-End
Maestro Corp. - Midi Pyrénées - Toulouse (31000)

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Contacter le responsable de la rubrique Accueil