Google ajoute deux nouvelles régions à sa plateforme Cloud
Afin de rapprocher les clients de ses services et offrir de meilleures performances

Le , par Olivier Famien, Chroniqueur Actualités
En matière du cloud, plusieurs critères sont pris en compte dans le choix des fournisseurs de ces services. En plus de la sécurité, plusieurs entités utilisant ces services dématérialisés mettent un point d’honneur sur les performances et la fiabilité.

Google, qui offre également un ensemble de services à partir de sa plateforme Cloud, vient d’annoncer quelques améliorations qui ne feront que ravir les utilisateurs de ses services.

En effet, conscient du fait que plus un centre de données est proche d’un point géographique et plus la latence dans la délivrance des données sera réduite, Google vient d’ajouter deux régions à sa plateforme Cloud.

« Notre réseau mondial nous a permis de construire des produits sur lesquels des milliards d’utilisateurs du monde entier peuvent compter. Que vous soyez à Taipei ou Tijuana, vous pouvez obtenir Gmail, les recherches, Maps ou vos services Google Cloud avec la vitesse et la fiabilité. Nous ajoutons à ce réseau mondial en élargissant notre liste de régions existantes pour la plateforme Cloud avec deux autres régions – qui seront opérationnelles plus tard au cours de cette année », a annoncé Google sur le blog de sa plateforme.

Les deux régions qui viennent d’être ajoutées sont : la région de l’ouest des États-Unis dans l’Oregon et la région d’Asie de l’Est (Tokyo) au Japon. Comme raisons avancées pour soutenir ces actions, Google explique qu’il cherche à « aider les clients de la plateforme Cloud afin qu’ils puissent déployer les services et applications plus près de leurs propres clients, pour une latence plus faible et une plus grande réactivité ».

Mais au-delà de ces raisons, l’on pourrait également voir le fait que Mountain View tente de ne point se laisser distancer face à la concurrence. En jetant un coup d’œil du côté d’Amazon, l’on note que ses services AWS dénombrent 12 régions avec 33 zones opérationnelles. Amazon compte agrandir encore son réseau et prévoit d’ajouter 5 autres régions. Pour ce qui est de Microsoft Azure, il en compte 22 et 5 nouvelles régions sont en cours d’installation. Et concernant IBM, sa plateforme Cloud Softlayer dénombre 28 sites pour ses centres de données disséminés à travers la planète.

Il faut préciser que Google dispose déjà de plusieurs régions pour ses centres de données en Amérique du Nord, en Europe, en Asie-Pacifique. Pour faire face à la concurrence et offrir de meilleurs services à ses clients, la firme de Mountain View compte en rajouter 10 nouvelles.

Source : Blog Google Cloud

Et vous ?

Que pensez-vous de ces nouvelles régions ajoutées ?

Est-ce suffisant pour faire face à la concurrence ?

Voir aussi

Forum Actualités


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :
Contacter le responsable de la rubrique Accueil