Les ingénieurs sécurité d'Apple seraient prêts à démissionner plutôt qu'à se plier aux injonctions du FBI
D'après une enquête

Le , par Stéphane le calme, Chroniqueur Actualités
Selon des sources du quotidien New York Times qui cite plus d’une demi-douzaine d’employés Apple (anciens et actuels), des employés d’Apple se demandent quelle conduite tenir si l’entreprise se voyait dans l’obligation de répondre favorablement à la requête du FBI. Si certains ont affirmé qu’ils pourraient ne pas s’y soumettre, d’autres ont maintenu qu’ils seraient même prêts à quitter leur emploi plutôt que de mettre en péril la sécurité d’un logiciel qu’ils ont déjà créé.

Parmi ceux qui ont été interrogés par les soins du quotidien figurent des ingénieurs impliqués dans le développement de produits et sécurité sur mobiles ainsi que d’anciens ingénieurs et responsables sécurité.

Une potentielle résistance qui vient soutenir les propos tenus par Tim Cook, le PDG de l’entreprise, dans sa lettre ouverte, publiée pour expliquer le refus de coopération d’Apple, dans laquelle il soutenait que « le gouvernement a demandé à Apple de pirater ses propres utilisateurs et de plomber des décennies d’avancées sur la sécurité qui protège nos clients — incluant dix millions de citoyens américains — de pirates et cybercriminels compétents. Les mêmes ingénieurs qui ont créé ce système de chiffrement pour iPhone afin de protéger nos utilisateurs pourraient, ironiquement, recevoir l’ordre d’affaiblir ces protections et ainsi mettre nos utilisateurs dans une position de faiblesse ».

« Cette conscription est fondamentalement offensante vis-à-vis des principes de base d'Apple et constituerait une grave menace pour l'autonomie d'Apple ainsi que de ses ingénieurs », ont estimé les avocats d'Apple dans la motion adressée à la Cour Fédérale de District (District Central de Californie).

L’hypothèse de ces démissions massives est-elle absurde ? Peut-être pas. Tout d’abord, un tel acte paralyserait la requête du FBI. Ensuite, Jean-Louis Gassée, un ancien responsable de l’ingénierie chez Apple, a rappelé que les employés Apple ont « une culture d’indépendance et de rébellion » : « si le gouvernement essaie de contraindre ces ingénieurs, bonne chance dans ce cas ».

De plus, comme le souligne le New York Times, « la peur de perdre un emploi si bien rémunéré pourrait ne pas avoir un si grand impact sur des ingénieurs en sécurité dont les talents sont très demandés. En fait, les employer pourrait être un badge d’honneur au sein d’autres entreprises technologiques qui partagent le scepticisme d’Apple sur les intentions du gouvernement ».

D’ailleurs Windows Snyder, directeur de la sécurité pour le compte de la startup Fastly qui a été gestionnaire produit senior chez Apple, a estimé que « si quelqu’un essaie de les forcer à travailler sur quelque chose qui s’avère loin de leurs valeurs personnelles, alors ils peuvent s’attendre à trouver une position qui leur corresponde mieux ailleurs ».

Source : New York Times


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse Signaler un problème

Avatar de RyzenOC RyzenOC - Inactif https://www.developpez.com
le 20/03/2016 à 11:06
j'aimerais en dire autant pour nos SSII
Avatar de kmedghaith kmedghaith - Membre averti https://www.developpez.com
le 20/03/2016 à 11:20
Les meilleures blagues sont les plus courtes.
Il faudrait arrêter la comédie maintenant, cela devient lourd.
Avatar de Vivien46 Vivien46 - Membre averti https://www.developpez.com
le 20/03/2016 à 12:24
Pour réagir à l'article, je n'y crois que moyennement. Les ingénieurs Apple ont beau être très appréciés sur le marché, je suis loin de penser qu'une démission de masse pourrait voir le jour si toutefois l'entreprise était contrainte d'aider le FBI.
Avatar de Aiekick Aiekick - Membre chevronné https://www.developpez.com
le 20/03/2016 à 12:31

« Cette conscription est fondamentalement offensante vis-à-vis des principes de base d'Apple »,
C'est peu être l'un des meilleur troll que j'ai vu
Avatar de NSKis NSKis - En attente de confirmation mail https://www.developpez.com
le 20/03/2016 à 13:54
Les ingénieurs sécurité de Apple sont prêts à démissionner??? Et bien qu'ils le fassent et on en reparle

Il faut avouer qu'elle est bien bonne celle-là!!!

C'est juste un argument de Apple pour se faire mousser!!! Je connais personnellement plusieurs ingénieurs ayant travaillé pour Apple qui ont démissionné pour des raisons bien moins nobles: Tout simplement à cause d'une ambiance de m... dans les équipes! (Ben oui, Apple est une société comme une autre, même s'ils veulent nous faire croire le contraire)
Avatar de LSMetag LSMetag - Expert confirmé https://www.developpez.com
le 20/03/2016 à 16:18
A leur place c'est sûr que je démissionnerais. Je passe 10 ans à sécuriser mon petit bijou, et ensuite on me demande de saper mon travail et de mettre en dangers ceux pour qui je travaille, les utilisateurs.

Ensuite j'irais à "Apple Ireland" ou me ferai réembaucher une fois la crise passée. Le chômage sur 5000$ mensuel, c'est très vivable ^^. Les Smartphone sont déjà créés et en vente. Ca ferait juste momentanément un peu moins de support technique niveau sécurité et n'impacterait pas Apple financièrement. Et comme dit dans l'article, ceux qui embaucheraient ces ingénieurs pourraient avoir un capital "confiance" de départ.
Avatar de - https://www.developpez.com
le 20/03/2016 à 21:10
Dans un point de ventes, d'habitude il y est fait que des achats ou du retour S.A.V..

Les autres informations sont autorisés a être collecté?

Qui à demandé pour la première fois le nom et prénom des utilisateurs et utilisatrices?

Et en avait-il ou elle raison ainsi que les droits de le faire?

Prendre le problème à la racine est très pratique pour se type d'investigation...
Avatar de Chuck_Norris Chuck_Norris - Membre émérite https://www.developpez.com
le 21/03/2016 à 9:24
Citation Envoyé par MikeRowSoft Voir le message
Dans un point de ventes, d'habitude il y est fait que des achats ou du retour S.A.V..

Les autres informations sont autorisés a être collecté?

Qui à demandé pour la première fois le nom et prénom des utilisateurs et utilisatrices?

Et en avait-il ou elle raison ainsi que les droits de le faire?

Prendre le problème à la racine est très pratique pour se type d'investigation...
J'ai dû mal à voir le rapport avec la choucroute.

Pour revenir au sujet, je pense qu'il s'agit d'une é-nième communication sur le sujet, mais je n'y crois pas une seconde. Autant de noblesse de la part de développeurs, prêt à sacrifier leur vie personnelle pour une bataille juridique, qui en soit n'est pas non plus très noble parce que mine de rien, il y a quand même une couverture implicite par Apple de terroristes qui est en jeu dans l'affaire ? Je demande à voir. Cela serait de toute façon stupide de procéder ainsi, qu'est-ce que cela peut bien faire au FBI ou au gouvernement qu'une demi-douzaine d'ingénieurs vont changer d'entreprise ? Et je ne me fais pas de souci pour Apple, les 6 places vacantes seront remplacées dans la demi-heure qui suit.
Avatar de pierre-y pierre-y - Membre confirmé https://www.developpez.com
le 21/03/2016 à 9:45
Je trouve ça un peux ubuesque quand même. Apple c'est quand même bien fait ouvertement piquer en train de siphonner les donner de ces utilisateurs photos comprises concernant les telephones ils me semblent...? Ce que je veux dire c'est qu'on a uneentreprise qui se pose en gardien de la morale alors qu'elle se gene pas pour en faire autant.
Avatar de LSMetag LSMetag - Expert confirmé https://www.developpez.com
le 21/03/2016 à 11:07
Citation Envoyé par Chuck_Norris Voir le message
J'ai dû mal à voir le rapport avec la choucroute.

Pour revenir au sujet, je pense qu'il s'agit d'une é-nième communication sur le sujet, mais je n'y crois pas une seconde. Autant de noblesse de la part de développeurs, prêt à sacrifier leur vie personnelle pour une bataille juridique, qui en soit n'est pas non plus très noble parce que mine de rien, il y a quand même une couverture implicite par Apple de terroristes qui est en jeu dans l'affaire ? Je demande à voir. Cela serait de toute façon stupide de procéder ainsi, qu'est-ce que cela peut bien faire au FBI ou au gouvernement qu'une demi-douzaine d'ingénieurs vont changer d'entreprise ? Et je ne me fais pas de souci pour Apple, les 6 places vacantes seront remplacées dans la demi-heure qui suit.
Ce que les gens n'arrivent pas à comprendre, c'est qu'Apple est à la disposition du FBI et prêt à cracker tous les téléphones qu'ils veulent. Ils ne veulent juste pas créer une vulnérabilité globale.
L'enjeux est important s'il n'y a plus personne capable de cracker les téléphones chez Apple. Et Apple n'y sera pour rien.
Contacter le responsable de la rubrique Accueil