Une nouvelle version bêta de Visual Studio Code est disponible
Avec Salsa qui est maintenant le service du langage JavaScript par défaut

Le , par Olivier Famien, Chroniqueur Actualités
Comme cela est de coutume tous les mois, Microsoft vient de publier une nouvelle mise à jour de Visual Studio Code, son environnement de développement intégré (EDI) open source fonctionnant sur Windows, Linux et OS X. Dans cette nouvelle version ayant pour code de référence 0.10.10, la part belle a été faite à JavaScript, la fonctionnalité de réduction et d’extension des régions de code, les extensions et l’accessibilité.

De prime abord, l’on note que Salsa, le service du langage JavaScript/TypeScript qui était disponible en préversion dans la version du mois de janvier est maintenant intégré par défaut dans cette nouvelle version.

IntelliSense, la fonctionnalité de Visual Studio Code permettant d’avoir un certain nombre d’informations sur les codes et proposant des suggestions d’appel de méthodes et de propriétés, peut maintenant comprendre le format de commentaires JSDoc afin d’améliorer les suggestions de codes.

Linter, le détecteur d’erreurs de code JavaScript qui faisait partie des anciennes versions de Visual Studio Code a été déprécié. Dorénavant, cette fonctionnalité est l’apanage de Salsa.

En abordant le chapitre des éléments qui ont été révoqués, l’on note par exemple que dans les versions antérieures, il était possible de définir une version de compilation antérieure en utilisant l’attribut target dans le fichier de configuration jsconfig.json. Cette possibilité a été supprimée et l’attribut target est uniquement utilisé par le compilateur tsc pour définir la version cible lorsqu’un fichier JavaScript est compilé en une version antérieure d’ECMAScript. Il va sans dire que le niveau de langage source par défaut est maintenant ECMAScript 6.

Dans les versions antérieures, plusieurs problèmes ont été détectés au niveau des références pour les modules AMD. Ces problèmes n’ayant pas pu trouver de solutions satisfaisantes, le support pour résoudre ces références n’est plus pris en charge.

En marge de cet abandon, il faut ajouter que les paramètres javascript.validate.* ne sont plus supportés ou sont ignorés. Plusieurs autres dépréciations ont été effectuées dans cette version. En dehors de JavaScript, l’on note que l’installation de l’environnement de développement C# est maintenant optionnelle.

En ce qui concerne l’éditeur, plusieurs éléments ont vu leur apparition avec cette version bêta. Par exemple, il est maintenant possible de réduire le contenu d’un bloc de code ou l’étendre afin qu’il soit visible. Cette fonctionnalité a l’avantage de faciliter la lecture du code. Pour masquer une région de code, il suffit de cliquer sur l’icône « — » et pour faire apparaitre les régions de code cachées, il faut cliquer sur l’icône « + », près du code qui a été masqué.


Pour ceux qui sont habitués à utiliser les raccourcis clavier, l’équipe de VS Code a publié la liste suivante afin de faciliter l’extension et la réduction des régions de code :

  • les touches Ctrl+Shift+[ permettent de masquer la région de code au niveau du curseur ;
  • les touches Ctrl+Shift+] permettent d’étendre la région de code au niveau du curseur ;
  • les touches Ctrl+Shift+Alt+[ permettent de réduire toutes les régions de code dans l’éditeur Visual Studio Code ;
  • les touches Ctrl+Shift+Alt+] permettent d’étendre toutes les régions dans l’éditeur.


En outre, il faut savoir que les régions à réduire sont déterminées sur la base de l’indentation de chaque ligne. Aussi, pour aider à mieux gérer l’indentation du code, l’équipe de Visual Studio Code a ajouté dans cette version, une barre de statut permettant d’avoir des informations détaillées sur l’utilisation de la touche tabulation et faciliter par la même occasion la conversion entre les tabulations et les espaces.

En plus de ces fonctionnalités, il faut également ajouter que Visual Studio Code peut maintenant faire des suggestions d’extensions en fonction des fichiers que vous avez ouverts dans votre environnement de développement.

Un autre point important qu’il faut également mentionner est la prise en charge par défaut du lecteur d’écran. Il n’est donc plus nécessaire d’activer cette option au niveau des paramètres d’accessibilité afin de pouvoir effectuer la lecture du code par synthèse vocale. Par ailleurs, le thème contraste élevé qui était disponible uniquement dans la version Windows de Visual Studio Code a été également porté sur l’EDI des deux autres plateformes.

Source : Visual Studio

Et vous ?

Que pensez-vous de cette nouvelle version ?

Répond-elle à vos attentes ?

Quelles autres fonctionnalités souhaiteriez-vous voir dans cet EDI multiplateforme ?

Voir aussi

Forum Visual Studio


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse Signaler un problème

Avatar de npuzin npuzin - Membre averti https://www.developpez.com
le 31/03/2016 à 16:03
je viens de tester ce nouvel EDI et je suis agréablement supris.

Aujourd'hui j'utilise sublime text mais je vais probablement switcher vers Visual Studio Code.

Notament l'intellisense et le deboggage d'applications typescript sont très appréciables.
Avatar de Michael Guilloux Michael Guilloux - Chroniqueur Actualités https://www.developpez.com
le 15/04/2016 à 13:03
La version 1.0 de Visual Studio Code disponible
L’éditeur de code gratuit, multiplateforme et open source compte un demi-million d’utilisateurs actifs mensuels après un an

Dévoilé lors de la conférence Build d’avril 2015 de Microsoft pour les développeurs, Visual Studio Code est maintenant disponible en version 1.0. Il s’agit d’un éditeur de code gratuit et multiplateforme de Microsoft, construit sur Chromium de Google. Visual Studio Code est en quelque sorte une version légère de l’environnement de développement intégré Visual Studio, optimisée pour Windows, Mac OS X et Linux. Il est décrit comme « un nouveau type d’outil qui combine la simplicité d’un éditeur de code avec tout ce dont les développeurs ont besoin pour leur cycle basique modifier-construire-déboguer ». Il faut noter que Visual Studio Code offre le support d’IntelliSense (un système de complétion de code intelligent), le débogage, mais est également venu avec l’intégration de GIT.

Après quelques mises à jour depuis sa sortie, une version bêta de l’éditeur de code a été livrée en novembre dernier avec quelques améliorations. Microsoft a également profité pour faire passer Visual Studio Code en open source, en vue de bénéficier des contributions de la communauté des développeurs.

L'éditeur de code a vu également ses potentialités s’élargir grâce à la prise en charge des extensions pour étendre Visual Studio Code avec de nouvelles fonctionnalités et de nouveaux langages. Les développeurs pourront donc utiliser les extensions proposées par Microsoft via Visual Studio Marketplace, modifier ces extensions pour répondre à un besoin spécifique ou tout simplement créer de nouvelles extensions en partant de zéro.

Depuis, son passage en open source, l’éditeur de code multiplateforme a également bénéficié de mises à jour, notamment une extension qui permet de concevoir des applications mobiles hybrides cross-platform avec Apache Cordova, ou encore l'adoption de Salsa en tant que service du langage JavaScript/TypeScript par défaut.

En un an, Visual Studio Code qui a commencé juste comme un outil expérimental pour les développeurs qui utilisent JavaScript et TypeScript est donc devenu assez mûr et stable pour que Microsoft livre sa première version majeure. « Visual Studio Code a été initialement construit pour les développeurs créant des applications Web en utilisant JavaScript et TypeScript. Mais en moins de six mois, depuis que nous avons rendu le produit extensible, la communauté a construit plus de 1000 extensions qui offrent maintenant un support pour presque n'importe quel langage ou runtime dans Visual Studio Code », explique Microsoft dans un billet de blog. Il faut préciser que l’extensibilité de Visual Studio Code a permis au nouvel éditeur de code avancé de prendre en charge plus d’une centaine de langages et frameworks, dont les plus populaires tels que C++, HTML, CSS, C#, F#, Python, PHP, Node.js, Go, etc. « Avec ce grand écosystème en place, nous pouvons avec confiance déclarer que notre API est stable, en garantissant la compatibilité à l'avenir », a écrit Microsoft.


Depuis la première préversion publique de Visual Studio Code, Microsoft note encore 2 millions installations. L’éditeur de code compte également plus de 500 000 utilisateurs actifs chaque mois.

La version 1.0 de Visual Studio Code est actuellement disponible en téléchargement sur le site dédié à l’éditeur de code. Ceux qui ont déjà installé une version antérieure ont également la possibilité de faire une mise à jour.

Télécharger la version 1.0 de Visual Studio Code

Source : Blog Visual Studio Code

Et vous ?

Avez-vous déjà testé le nouvel éditeur de code ?
Si oui, quelle est votre expérience de Visual Studio Code ?
Sinon, comptez-vous le tester ? Pourquoi ?

Voir aussi :

Visual Studio Code devient open source, l'éditeur multiplateforme de Microsoft disponible en version bêta avec une pile de nouveautés
Build 2015 : Microsoft dévoile Visual Studio Code, un EDI gratuit multiplateforme pour Windows, Linux et Mac, la preview disponible en téléchargement
Avatar de GilbertLatranche GilbertLatranche - Membre averti https://www.developpez.com
le 15/04/2016 à 18:09
C'est marrant, les softs qui reposent sur Chromium, on les voit au premier coup d’œil.

Je ne veux pas cracher dans la soupe. Cependant. Pourquoi, au nom de tous les dieux de l'univers de la prog, de nos jours quand on veut faire une appli desktop, Javascript est choisi ? C'est-quoi-le-délire ? Expliquez-moi !
Avatar de codec_abc codec_abc - Membre averti https://www.developpez.com
le 15/04/2016 à 20:07
Parce que c'est simple et cross-platform et que l’écosystème javascript est très riche et actif.

Et pour faire du WPF/XAML au boulot je préférerai largement passer sur cette techno.
Avatar de alves1993 alves1993 - Membre confirmé https://www.developpez.com
le 16/04/2016 à 12:33
Citation Envoyé par GilbertLatranche Voir le message
C'est marrant, les softs qui reposent sur Chromium, on les voit au premier coup d’œil.

Je ne veux pas cracher dans la soupe. Cependant. Pourquoi, au nom de tous les dieux de l'univers de la prog, de nos jours quand on veut faire une appli desktop, Javascript est choisi ? C'est-quoi-le-délire ? Expliquez-moi !
C'est une question de mode (mode technologique) mon type . Une techno qui sort et tous les paranos de la mode (mode technologique) se jette là-dessus .
Avatar de Aeson Aeson - Nouveau Candidat au Club https://www.developpez.com
le 16/04/2016 à 20:13
Parce que c'est simple
oui bon... ca ca se discute... Si TypeScript est de plus en plus polpulaire c'est pas pour rien...
Avatar de lunatix lunatix - Rédacteur https://www.developpez.com
le 17/04/2016 à 15:58
Citation Envoyé par Aeson Voir le message
oui bon... ca ca se discute... Si TypeScript est de plus en plus polpulaire c'est pas pour rien...

et d'ailleurs : vs-code (comme atom.io d'ailleurs) est codé en typescript et non en javascript
beaucoup de .ts https://github.com/Microsoft/vscode

globalement : c'est la seule techno portable je pense (avec peut etre qt) qui donne de bons resultats en client lourd
Avatar de GilbertLatranche GilbertLatranche - Membre averti https://www.developpez.com
le 17/04/2016 à 21:57
Atom n'utilise pas CoffeeScript plutôt que TypeScript ?

Et justement : ça me rend fou qu'on préfère du JS ou dérivé à du Qt.
Avatar de Chauve souris Chauve souris - Membre émérite https://www.developpez.com
le 19/04/2016 à 3:41
J'ai récupéré cette chose. Au moins fonctionne t-elle et n'est pas en anglais (comme le SQL Management Studio qui fait bande à part de SQL Server 2016 RC3). Interface assez moche mais on doit pouvoir programmer les couleurs. La question que je me pose est : est-il meilleur que Notepad++ que j'utilise depuis des années. Et si oui pourquoi ? Car ce n'est pas un EDI, il n'est intégré à rien de programmable.
Avatar de SkyZoThreaD SkyZoThreaD - Membre expérimenté https://www.developpez.com
le 19/04/2016 à 12:45
Complètement de l'avis de Chauve souris, Qu'est-ce que ce truc peut apporter de plus que mon bon vieux gedit ?
Pas d'interactions avec le compilo, pas d'auto-complétion... Je vais pas changer mes habitudes juste pour voir un logo microsoft
Contacter le responsable de la rubrique Accueil