Steve Ballmer aime Linux, l'ancien PDG de Microsoft change d'opinion sur Linux
Quinze ans après l'avoir traité de « cancer »

Le , par Michael Guilloux, Chroniqueur Actualités
Jusqu’il y a quelques années, la bataille faisait encore rage entre le monde open source et le monde propriétaire. Cette bataille de deux univers à idéologies différentes mettait surtout en opposition les deux systèmes les plus populaires de ces deux mondes, à savoir Linux pour le monde open source, et Windows pour le monde propriétaire. Si Windows dominait (et domine toujours) largement le marché des PC, il fallait maintenir cette position alors que Linux commençait à gagner du terrain.

Dans cette guerre, l’ancien PDG de Microsoft, Steve Ballmer, a fait une déclaration historique à l’encontre du système d’exploitation open source Linux. Critiquant la licence open source, il a déclaré en 2001 que « Linux est un cancer qui se fixe, au sens de la propriété intellectuelle, à tout ce qu’il touche ». Steve Ballmer ajouta encore qu’avec la façon dont sa licence est écrite, « si vous utilisez un logiciel open source, vous devez rendre le reste de votre logiciel open source ».


Steve Ballmer, PDG de Microsoft de 2000 à 2014

Quinze ans après avoir fustigé l’OS open source, Steve Ballmer revient sur la situation qui prévalait à cette époque en montrant une position plus adoucie à l’égard Linux. Prenant la parole le mercredi soir lors d’un dîner organisé par le magazine Fortune, l’ancien PDG de Microsoft a déclaré que la position qu’il a adoptée à l’époque était juste en ce moment-là. Steve Ballmer estime qu’il a très bien mené cette bataille et que cela a permis à la société de se faire « une tonne d’argent ». « Cela a été extrêmement important pour le flux de revenus de la société » pour maintenir sa position avec son système d’exploitation Windows, a rapporté Reuters.

Il ajoute toutefois que la menace de Linux est maintenant « dans le rétroviseur ». Microsoft n’a en effet plus aucune raison de combattre le monde open source, mais comme l’a montré son PDG actuel Satya Nadella, ce ne sera que bénéfique pour la société de travailler avec la communauté open source. Cet effort a d’ailleurs été salué par le fondateur de Microsoft Bill Gates, mais également par Steve Ballmer lors du dîner.

Parlant de la récente annonce de Microsoft d’offrir son logiciel de bases de données SQL Server sur Linux, Steve Ballmer affirme qu’il « a aimé » voir cette annonce. Il explique que cette dernière annonce parmi tant d’autres efforts axés sur Linux l’a incité à envoyer un email à Satya Nadella pour le féliciter et lui apporter son soutien.

Avec la direction empruntée par le géant du logiciel sous son nouveau PDG, une version de SQL Server pour Linux et cette déclaration de Steve Ballmer, il est clair que le monde Linux vient de s’offrir une petite victoire. Dans cette guerre, Linus Torvalds avait d’ailleurs averti : « si Microsoft fait un jour des applications pour Linux, cela signifie que j'ai gagné ». Il s’agit également d’une victoire pour Microsoft qui parvient enfin à se rapprocher d’un monde qui lui était fermé, celui de l’open source, et de cibler plus d’utilisateurs.

Source : Reuters

Et vous ?

Que pensez-vous de la nouvelle position de Steve Ballmer ?
Est-ce la fin de la guerre open source vs propriétaire ?

Voir aussi :

Microsoft lance SONiC, une pile logicielle open source ciblant Linux et qui permet d'exécuter des dispositifs réseau
SQL Server bientôt disponible sur Linux ? Microsoft a annoncé la disponibilité de la préversion aujourd'hui


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse Signaler un problème

Avatar de a028762 a028762 - Membre confirmé https://www.developpez.com
le 11/03/2016 à 12:07
Bof ! L'objectif des PDG des boites d'informatique est de faire du business !
Laissons l'open source se déployer selon les efforts et les ressources de la "communauté".
Avatar de Aeson Aeson - Nouveau Candidat au Club https://www.developpez.com
le 11/03/2016 à 12:10
Il etait temp qu'il quitte la direction de Microsoft celui là...

Linus Torvalds avait d’ailleurs averti : « si Microsoft fait un jour des applications pour Linux, cela signifie que j'ai gagné ».
Celui là est encore pire.

Laissons l'open source se déployer selon les efforts et les ressources de la "communauté".
C'est justement un des point faible du libre. Quand on voit qu'OpenSSL etait maintenue par 2 bénévoles apres journée...
Avatar de Traroth2 Traroth2 - Membre chevronné https://www.developpez.com
le 11/03/2016 à 14:11
"l’ancien PDG de Microsoft a déclaré que la position qu’il a adoptée à l’époque était juste en ce moment-là. Steve Ballmer estime qu’il a très bien mené cette bataille et que cela a permis à la société de se faire « une tonne d’argent »"

Le cynisme de ce qu'il dit est incroyable. "Dénigrer Linux était la meilleure stratégie, mais maintenant, on peut se faire plus de pognon en disant que Linux est super. Hein ? La réalité ? Mais qui s'en soucie ?"
Avatar de Conan Lord Conan Lord - Membre expert https://www.developpez.com
le 11/03/2016 à 14:51
Citation Envoyé par Traroth2 Voir le message
"l’ancien PDG de Microsoft a déclaré que la position qu’il a adoptée à l’époque était juste en ce moment-là. Steve Ballmer estime qu’il a très bien mené cette bataille et que cela a permis à la société de se faire « une tonne d’argent »"

Le cynisme de ce qu'il dit est incroyable. "Dénigrer Linux était la meilleure stratégie, mais maintenant, on peut se faire plus de pognon en disant que Linux est super. Hein ? La réalité ? Mais qui s'en soucie ?"
Héhé, à mon avis la réalité n'est même pas si loin que ça. La position est claire : avant, Linux était un concurrent potentiellement dangereux. Aujourd'hui, on a vu qu'on pouvait maintenir notre présence même sans garder le monopole. Et avec la valeur des données entre autres, on a moyen de rentabiliser même en produisant de l'open source. Donc, Linux est une grosse opportunité de plus.
Pour ma part, je me pose la question de l'avenir de la plate-forme Debian à moyen terme (et Linux en général, mais je ne connais que Debian). Les dépôts officiels de Debian seront-ils toujours réservés aux logiciels libres ? Dans le cas contraire, les logiciels libres pourront-ils se maintenir ?
Avatar de Zilpix Zilpix - Membre habitué https://www.developpez.com
le 11/03/2016 à 15:42
Pas besoin de chercher très loin la raison des propos de Ballmer, ce Monsieur détient plus de 300 millions d'actions Microsoft, il est le principal actionnaire devant Bill Gates (200 millions d'actions), donc je ne vois pas comment le principal actionnaire d'une société pourrait dire du mal de cette même société

Rien a changé depuis l'époque où il qualifiait Linux de cancer : il soutient simplement les directions dans lesquelles s'oriente Microsoft.
Avatar de Traroth2 Traroth2 - Membre chevronné https://www.developpez.com
le 11/03/2016 à 16:25
Citation Envoyé par Conan Lord Voir le message

Pour ma part, je me pose la question de l'avenir de la plate-forme Debian à moyen terme (et Linux en général, mais je ne connais que Debian). Les dépôts officiels de Debian seront-ils toujours réservés aux logiciels libres ? Dans le cas contraire, les logiciels libres pourront-ils se maintenir ?
Il n'y a pas de raison pour que Debian soit en danger. C'est un projet communautaire fondé sur des valeurs et indépendant. Indépendant par exemple de la Linux Foundation.
Avatar de Conan Lord Conan Lord - Membre expert https://www.developpez.com
le 11/03/2016 à 16:42
Citation Envoyé par Traroth2 Voir le message
Il n'y a pas de raison pour que Debian soit en danger. C'est un projet communautaire fondé sur des valeurs et indépendant. Indépendant par exemple de la Linux Foundation.
Ce n'est pas vraiment le problème du danger, ce serait plutôt une transition dans le mauvais sens. Par exemple, si Microsoft proposait une suite éducative pour les jeunes enfants avec un magnifique ruban et une interface attractive pour les parents, et si cette suite Microsoft, mais open source, apparaissait dans les dépôts officiels, je ne donnerais pas bien cher de GCompris en 3 ou 4 ans.
À un moment, la frontière entre le soft propriétaire et le soft libre va s'estomper, et je crois que c'est très exactement la stratégie de Microsoft.
Avatar de RyzenOC RyzenOC - Inactif https://www.developpez.com
le 11/03/2016 à 18:10
Et la communauté n'a pas été invité a ce diner organiser par fortune ?

j'adore le nom de l'organisateur.
Avatar de Squisqui Squisqui - En attente de confirmation mail https://www.developpez.com
le 11/03/2016 à 18:40
Citation Envoyé par Conan Lord Voir le message
Les dépôts officiels de Debian seront-ils toujours réservés aux logiciels libres ? Dans le cas contraire, les logiciels libres pourront-ils se maintenir ?
Non. D'ailleurs, ils ne l'ont jamais été.
Il y a toujours eu un dépôt officiel pour les logiciels privateurs et de logiciels libres ayant des dépendances privatrices. Et si ça devait mal tourner, tu n'aurais qu'à créer ton propre dépôt (avec des options de compilation optimisées pour tes machines en prime).
Avatar de Excellion Excellion - Membre averti https://www.developpez.com
le 11/03/2016 à 20:24
La principale limitation des produits Microsoft était windows. C# est très bien SQL Server également, mais on ne pouvait pas les coupler avec autre chose que du Microsoft. En s'ouvrant sur le reste du monde Microsoft change de stratégie, et au lieu de forcer les utilisateurs à adopter son produit phare, windows, au travers de ses autres produit, adapte l'offre à la demande, avec en prime pas trop d'efforts puisque dot net (la base de tous ses produits désormais) était déjà prévu pour Linux, et que .net core sera open source et donc maintenu par la communauté. Le choix de Sun il y a près de 10 ans.

De la realpolitik à la sauce microsoft.

Baller se plantait déjà à son époque, comme sur beaucoup d'autres choses, mais n'a pas l'humilité nécessaire pour reconnaître ses erreurs.

Quant à Linus Torvald, ses propos sont complètement déplacés et saugrenus. Il a au contraire perdu, puisque Microsoft et tous les autres grands noms de l'informatique vont faire des millions voire des milliards avec son os, au détriment des logiciels libres, sans avoir à débourser que quelques centaines de milliers de dollars...
Contacter le responsable de la rubrique Accueil