Pourquoi les grandes enseignes comme Samsung, LG ou Sony
Ne se sont pas prononcées sur le combat opposant Apple au FBI ?

Le , par Stéphane le calme

40PARTAGES

6  0 
Une injonction du tribunal a contraint Apple à aider le FBI à avoir accès aux fichiers d'un de ses dispositifs. Le iPhone 5C a été utilisé par l'auteur de l'attentat de San Bernardino (Californie) en début décembre.

Par le biais d'une lettre ouverte écrite par son PDG, Apple s'y est fermement opposé, prétextant « qu'une fois créée, la technique pourrait être utilisée encore et encore, sur n'importe quel nombre de dispositifs. Dans le monde physique, cela reviendrait à être en possession d'une clé maîtresse capable d'ouvrir des millions de serrures - des restaurants aux banques en passant par les boutiques et les maisons. Aucune personne raisonnable ne trouverait cela acceptable ».

Pourtant, force est de constater que les constructeurs de PC et de smartphones, qui pourraient a leur tour faire l'objet de telles demandes si Apple venait à perdre, sont restés silencieux sur le combat opposant Apple au FBI. Si les entreprises de la Silicon Valley ont d'ordinaire soutenu Apple dans ses combats contre certaines décisions du ministère de la Justice, elles ne se sont pas manifestées.

Aussi, vendredi dernier, le quotidien Daily Dot a demandé aux constructeurs de téléphones que sont LG, Samsung et Sony, mais aussi aux constructeurs d'ordinateurs que sont Acer, Asus, Dell, HP et Lenovo (qui possède également le constructeur de téléphone Motorola) s'ils se rangent du côté du gouvernement ou d'Apple dans cette bataille juridique. Dans les six heures qui ont suivi, seul Samsung a répondu par l'intermédiaire d'un porte-parole qui a affirmé que l'entreprise va « étudier cette requête », mais s'est bien gardé d'y répondre.

Timothy Edgar, directeur de la recherche à la Watson Institute for International Studies and Public Affairs, a déclaré que les entreprises étaient « naturellement réticentes à se lancer dans un combat contre le FBI dans un cas de terrorisme de si haut niveau ».

Stephen Vladeck, professeur de droit à la American University, a avancé que « certaines [entreprises] pourraient être moins confiantes quant à l'image renvoyée ici - que la vie privée de leurs clients est même au-dessus des intérêts du gouvernement le plus contraignant ».

Vladeck a souligné une autre possibilité : la crainte qu'une critique du gouvernement mette en péril de futurs contrats avec des organismes fédéraux, « un problème qui ne concerne pas vraiment Apple étant donné sa part de marché ».

Pour Timothy Edgar, Apple a surestimé sa position en affirmant que la demande du gouvernement était trop lourde. « Le FBI dit que si Apple faisait un téléphone indéchiffrable , ils seraient en mesure d'obliger Apple à les aider à le déchiffrer », a-t-il déclaré, précisant que « les entreprises peuvent penser, à juste titre, qu'Apple est au moins partiellement responsable de la situation dans laquelle l'entreprise se trouve ».

Phillip Rogaway, un professeur de sciences informatiques à l'université de Californie, a estimé que « plus l'attention sera portée sur la sécurité des smartphones, plus les gens prendront conscience de ce que sont ces dispositifs en réalité : des instruments extraordinaires de surveillance ». Pour lui, c'est un problème pour toutes les entreprises qui se trouvent dans le secteur de la vente de téléphones mobiles, en particulier pour des entreprises qui n'ont pas la main mise sur le processus de conception du système d'exploitation (et donc sur la sécurité dudit système) employé sur leurs dispositifs contrairement à Apple.

Source : Daily Dot

Et vous ?

Que pensez-vous de ces arguments ? Quelles pourraient être, selon vous, les raisons qui poussent ces entreprises au silence ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de ticNFA
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 22/03/2016 à 22:56
Citation Envoyé par Iradrille Voir le message
+1

Sinon, j'ai pensé à un truc : ça ne dérange "personne", et "tout le monde" trouve ça normal que la police puisse enfoncer une porte (de maison / appartement) pour une perquisition; mais ça dérange de forcer les entreprises à fournir les clefs de déchiffrement à la police.

Pourquoi cette différence ? Les 2 cas sont assez similaires pourtant; et des abus sont possibles dans les 2 cas (état d'urgence ).
Les guillemets montre que tu es conscient de l'abus de langage, la mention de l'état d'urgence le confirme. Non, tout le monde ne trouve pas normal de défoncer une porte et les abus inhérents à l'état d'urgence montrent bien pourquoi.
En quoi c'est différent ? On va redire un élément incontournable : mettre une backdoor, c'est abaisser le niveau général de sécurité pour tout le monde. Je doute que la police ait des passes pour toutes les portes (ça doit peser lourd). Que penseriez-vous d'un fabricant de portes qui donnerait un passe à la police pour toutes ses portes ? Combien de temps pour que cela atterrisse chez d'autres ?
Comme le souligne Traroth2, qu'Apple puisse se poser en champion de la vie privée montre que nous sommes dans une époque tragicomique où le FBI peut se montrer d'une arrogance faussement stupide (un peu comme Trump).

Sur l'aspect mentionné par LSMetag, cela part du même principe, ne pas corriger une faille abaisse la sécurité pour tout le monde... y compris les services de renseignements. A barbouze, barbouze et demi. Et le dindon de la farce, c'est potentiellement nous.

Les services de renseignements sont des malwares géants.
10  1 
Avatar de transgohan
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 30/03/2016 à 13:44
@secuexpert > vous êtes fatiguant... Vous posez de nombreuses questions dont les réponses sont dans ce topic. Et ce sur un ton qu'il n'est pas bon de lire...
10  1 
Avatar de Gabin F
Membre du Club https://www.developpez.com
Le 29/03/2016 à 22:09
Citation Envoyé par secuexpert Voir le message
Quelles poursuites?

Quelle est la source qui dit "le FBI arrête les poursuites" ?
Bonsoir,

si vous aviez parcouru la source fournie de prime abord, vous auriez lu dès le premier paragraphe
Citation Envoyé par New York Times
The Justice Department said on Monday that it had found a way to unlock an iPhone without help from Apple,allowing the agency to withdraw its legal effort to compel the tech company to assist in a mass-shooting investigation.
.

Ce qui est encore appuyé au second paragraphe
Citation Envoyé par New York Times
The decision to drop the case — which involved demanding Apple’s help to open an iPhone used by Syed Rizwan Farook, a gunman in the December shooting in San Bernardino, Calif., that killed 14 people — ends a legal standoff between the government and the world’s most valuable public company.
9  1 
Avatar de el_slapper
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 17/09/2016 à 9:51
Citation Envoyé par Coriolan Voir le message
Qu'en pensez-vous ?
Qu'en payant cher, ils ont gagné plusieurs mois.
9  9 
Avatar de NSKis
En attente de confirmation mail https://www.developpez.com
Le 20/03/2016 à 13:54
Les ingénieurs sécurité de Apple sont prêts à démissionner??? Et bien qu'ils le fassent et on en reparle

Il faut avouer qu'elle est bien bonne celle-là!!!

C'est juste un argument de Apple pour se faire mousser!!! Je connais personnellement plusieurs ingénieurs ayant travaillé pour Apple qui ont démissionné pour des raisons bien moins nobles: Tout simplement à cause d'une ambiance de m... dans les équipes! (Ben oui, Apple est une société comme une autre, même s'ils veulent nous faire croire le contraire)
8  2 
Avatar de hotcryx
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 29/03/2016 à 12:16
Citation Envoyé par secuexpert Voir le message
Et toi, c'est pas comme si tu entravais quoi que ce soit au sujet!!!!!!!! Je n'avais pas lu un message plus bourré de débilités depuis longtemps.

Tout ce que tu racontes n'est qu'un tissu d'âneries. 100%. Du début à la fin (sauf le détail sans pertinence comme quoi AES peut être accélération matériellement).

Je ne vois pas de manière plus sympa de le dire tout en restant honnête.

J'aimerais que tu cesses de diffuser des affirmations absurdes sur un sujet sur lequel tu es parfaitement incompétent. Tu trompes les lecteurs.

- RSA/DSA n'est pas synonyme de "cryptage fort"!!!!
- Un smartphone emploie évidemment de la crypto RSA ou DSA à chaque fois que c'est nécessaire!!!! Comme à chaque fois qu'il se connecte à une site HTTPS pour la première fois de la session.
- Un smartphone dispose évidemment d'une puissance de calcul ridiculement grande par rapport à quelques opérations de crypto.
- Aucune faille exploitable dans AES n'est connue.
- La quantité de données chiffrée ne rend pas un chiffre comme AES plus vulnérable!!!!

Bref il est évident que tu es cryptographe comme moi je suis chirurgien cardiaque.

Sauf que moi je sais à quoi sert le cœur et toi tu n'as pas l'air de savoir à quoi sert RSA!!!! Tu n'as même pas de très vague notion de cryptographie. Tu as juste entendu parler de trucs auxquels tu n'as rien compris. Je trouve ton intervention inadmissible sur un forum qui se veut sérieux : on n'est pas sur un blog kikoulol ici!!!!!

Ami lecteur, désolé pour le déluge "!" mais ils sont mérités.
Un peu de gentillesse ça te ferait mal au coeur?

"Jésus connaissant leurs pensées, pris la parole et leur dit: 'Quelles pensées avez-vous dans vos coeurs?"
8  3 
Avatar de Trillot
Futur Membre du Club https://www.developpez.com
Le 31/03/2016 à 22:56
Je viens de parcourir la discussion. Je m'étonne que l'on réponde à secuexpert. C'est une totale perte de temps.

8  1 
Avatar de Zirak
Inactif https://www.developpez.com
Le 13/04/2016 à 9:12
Citation Envoyé par psychadelic Voir le message
Le gouvernement US (et d'autres) ne sont pas près de lâcher l'affaire.
En restant arc-bouté sur leur position absurde* Apple va finir par se retrouver dans une position d'illégalité.

* => Apple préfère préserver la liberté individuelle au détriment de la liberté collective, hors il ne peut y avoir l'une sans l'autre => cours de philo en classe de seconde.
Et les gouvernements veulent faire sauter les libertés individuelles ET collectives, c'est sûr que c'est mieux...

Cela fait 50 fois que l'on t'explique, et que l'on te montre, que ce que réclame les gouvernements apportent plus de mal que de bien, il suffit de regarder en France avec l'état d'urgence et tout ce qui a été mis en place depuis les attentats => moins de libertés individuelles, moins de libertés collectives, et quel résultat ? On empêche des gens de manifester pour des sujets n'ayant aucun rapport, on assigne à demeure des écologistes, on tape sur des étudiants et des vieilles, etc etc, Ah c'est sûr que les terroristes ont du soucis à se faire...
8  1 
Avatar de LSMetag
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 14/04/2016 à 10:37
C'est pas un scoop que le FBI ait fait appel à des hackers professionnels. Que ce soit une boîte Isrëlienne ou des particuliers ne fait aucune différence. Et je pense que c'est la bonne solution et que ça aurait dû être fait dès le départ. Le FBI et la NSA sont des services secrets. Leurs méthodes sont secrètes et doivent rester secrètes (pour le bien de tous). Qu'Apple corrige par la suite une vulnérabilité qui court-circuite le hack n'a rien à voir avec une opposition aux autorités. Les autorités devront juste de nouveau faire appel à des professionnels, ou alors en embaucher.

Ca s'arrête là. Le FBI, avec cette procédure judiciaire, n'a fait qu'afficher une certaine incompétence qui justement a données des pistes à des bandits pour se protéger. Au diable les lois liberticides et les polémiques judiciaires. On développe comme on veut et comme on peut. On sait qu'il y aura toujours plus fort que nous. Aux autorités d'en tirer partie sans nous faire ch...
8  0 
Avatar de Médinoc
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 22/04/2016 à 14:21
Citation Envoyé par Chuck_Norris Voir le message
En effet si Apple exécute les demandes du FBI pour les déblocages individuels mais a refusé la backdoor généralisée comme il le prétend dans sa version des faits, pourquoi le FBI aurait eu besoin des services d'un hacker pour pénétrer un téléphone bien spécifique, via une faille qui concerne un modèle spécifique d'iPhone, le 5C (qui ne doit pas être l'un des plus répandus) et sous une version bien particulière d'iOS, et ça pour un coût exorbitant ?
La réponse est pourtant simple: Avant, Appel gardait un double des clés, et les fournissait au FBI sur simple "demande". Suite au tollé qui a suivi diverses révélations liées, Apple a modifié la fonctionnalité de cryptage des données d'iOS 9 pour qu'il soit entièrement côté client. Apple n'en a donc plus les clés, et il n'ont plus d'autre moyen pour satisfaire une demande du FBI que de saboter le système (ce qui fragiliserait la sécurité de tous les téléphones sous iOS 9), ce qu'ils ont refusé de faire.
8  0 
Contacter le responsable de la rubrique Accueil

Partenaire : Hébergement Web