Pourquoi les grandes enseignes comme Samsung, LG ou Sony
Ne se sont pas prononcées sur le combat opposant Apple au FBI ?

Le , par Stéphane le calme, Chroniqueur Actualités
Une injonction du tribunal a contraint Apple à aider le FBI à avoir accès aux fichiers d'un de ses dispositifs. Le iPhone 5C a été utilisé par l'auteur de l'attentat de San Bernardino (Californie) en début décembre.

Par le biais d'une lettre ouverte écrite par son PDG, Apple s'y est fermement opposé, prétextant « qu'une fois créée, la technique pourrait être utilisée encore et encore, sur n'importe quel nombre de dispositifs. Dans le monde physique, cela reviendrait à être en possession d'une clé maîtresse capable d'ouvrir des millions de serrures - des restaurants aux banques en passant par les boutiques et les maisons. Aucune personne raisonnable ne trouverait cela acceptable ».

Pourtant, force est de constater que les constructeurs de PC et de smartphones, qui pourraient a leur tour faire l'objet de telles demandes si Apple venait à perdre, sont restés silencieux sur le combat opposant Apple au FBI. Si les entreprises de la Silicon Valley ont d'ordinaire soutenu Apple dans ses combats contre certaines décisions du ministère de la Justice, elles ne se sont pas manifestées.

Aussi, vendredi dernier, le quotidien Daily Dot a demandé aux constructeurs de téléphones que sont LG, Samsung et Sony, mais aussi aux constructeurs d'ordinateurs que sont Acer, Asus, Dell, HP et Lenovo (qui possède également le constructeur de téléphone Motorola) s'ils se rangent du côté du gouvernement ou d'Apple dans cette bataille juridique. Dans les six heures qui ont suivi, seul Samsung a répondu par l'intermédiaire d'un porte-parole qui a affirmé que l'entreprise va « étudier cette requête », mais s'est bien gardé d'y répondre.

Timothy Edgar, directeur de la recherche à la Watson Institute for International Studies and Public Affairs, a déclaré que les entreprises étaient « naturellement réticentes à se lancer dans un combat contre le FBI dans un cas de terrorisme de si haut niveau ».

Stephen Vladeck, professeur de droit à la American University, a avancé que « certaines [entreprises] pourraient être moins confiantes quant à l'image renvoyée ici - que la vie privée de leurs clients est même au-dessus des intérêts du gouvernement le plus contraignant ».

Vladeck a souligné une autre possibilité : la crainte qu'une critique du gouvernement mette en péril de futurs contrats avec des organismes fédéraux, « un problème qui ne concerne pas vraiment Apple étant donné sa part de marché ».

Pour Timothy Edgar, Apple a surestimé sa position en affirmant que la demande du gouvernement était trop lourde. « Le FBI dit que si Apple faisait un téléphone indéchiffrable , ils seraient en mesure d'obliger Apple à les aider à le déchiffrer », a-t-il déclaré, précisant que « les entreprises peuvent penser, à juste titre, qu'Apple est au moins partiellement responsable de la situation dans laquelle l'entreprise se trouve ».

Phillip Rogaway, un professeur de sciences informatiques à l'université de Californie, a estimé que « plus l'attention sera portée sur la sécurité des smartphones, plus les gens prendront conscience de ce que sont ces dispositifs en réalité : des instruments extraordinaires de surveillance ». Pour lui, c'est un problème pour toutes les entreprises qui se trouvent dans le secteur de la vente de téléphones mobiles, en particulier pour des entreprises qui n'ont pas la main mise sur le processus de conception du système d'exploitation (et donc sur la sécurité dudit système) employé sur leurs dispositifs contrairement à Apple.

Source : Daily Dot

Et vous ?

Que pensez-vous de ces arguments ? Quelles pourraient être, selon vous, les raisons qui poussent ces entreprises au silence ?


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de Paul TOTH Paul TOTH - Expert éminent sénior https://www.developpez.com
le 21/02/2016 à 18:57
Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message

Que pensez-vous de ces arguments ? Quelles pourraient être, selon vous, les raisons qui poussent ces entreprises au silence ?
que c'est la plus opportune des attitudes, si Apple gagne, cela fera jurisprudence, si le FBI gagne, ils auront bien fait de ne pas soutenir Apple. Bref, ne pas se prononcer est le plus prudent, d'autant que leur avis importe peu dans cette question juridique.
Avatar de TiranusKBX TiranusKBX - Expert confirmé https://www.developpez.com
le 21/02/2016 à 19:17
quand on ne se prononce pas l'on à plus de chance de vendre que en se prononçant pour le mauvais côté de l'acheteur, mais je suis sûr que d'ici vendredi 26 il y auras des déclarations
Avatar de magatst magatst - Nouveau membre du Club https://www.developpez.com
le 21/02/2016 à 19:56
Parce qu'ils le font déjà ...
J'ai dis une connerie ... LoL
Avatar de quanta quanta - Membre habitué https://www.developpez.com
le 21/02/2016 à 20:38
Citation Envoyé par xurei Voir le message
Si un juge décide que votre police locale doit avoir un passe-partout pour toutes les maisons de votre ville, vous trouveriez ça normal ? Même si c'est un juge qui l'a ordonné ? Même si la police promet de ne pas s'en servir sans mandat ?

C'est un devoir citoyen de protester contre un abus de pouvoir. Le fait d'être une entreprise ou que l'abus soit commis par un juge n'y change rien.
Et pour information : je suis un anti-Apple convaincu. Je trouve leur politique commerciale malhonnête. Mais il n'empêche : quand il font quelque chose de bien, il n'y a pas de raison de leur en vouloir "parce que c'est le démon Apple".
Une entreprise n'est pas un citoyen.
Le fond de l'affaire n'est pas le plus important, le plus important c'est le refus d'Appel vis à vis d'une institution gouvernemental.
Après tout elle pourrait très bien contester l’imposition "confiscatoire", ou d'autre norme "contraignante pour l'activité économique"...
Avatar de sevyc64 sevyc64 - Modérateur https://www.developpez.com
le 21/02/2016 à 20:57
Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message

Quelles pourraient être, selon vous, les raisons qui poussent ces entreprises au silence ?
Plusieurs possibilités :
- Ils font preuve d'un attentisme opportuniste. Ils attendent de voir de quel coté le vent va tourner avant de décider quel est leur réel opinion sur la question, et il sera évidemment en faveur du moindre impact pour eux
- Ils ne disent rien parce qu'ils ont eux-mêmes déjà collaborer par le passé (ou actuellement). Soutenir Apple c'est se désavouer et prendre le risque que ce soit découvert. Enterrer Apple, c'est officialiser la collaboration passée ou actuelle. Avec dans les 2 cas un désastre probable sur l'opinion et leur image de marque.
- Ou alors ils jouent la carte du "Moi, pas concerné". A la différence d'Apple, aucun des autres ne possède la maitrise de la totalité de l'objet. Certes il fabriquent l'appareil mais ne sont pas responsables du système d'exploitation, que ce soit Android ou Windows, qui est dessus. Ou alors ils font le système d'exploitation mais ne fabrique pas les appareils. Les uns comme les autres, peuvent toujours se défausser sur l'autre. Apple ne le peut pas, non seulement il fabrique l'appareil, mais conçoit aussi le système d'exploitation.

A mon avis, c'est plutôt le premier cas, et peut-être un peu du second. Quant au 3ème cas ça sera l'argument utilisé si jamais ils viennent à être mis en cause.
Avatar de 23JFK 23JFK - Membre expérimenté https://www.developpez.com
le 21/02/2016 à 22:58
Samsung et LG et les autres constructeurs ne sont généralement pas responsables de l'OS, tant que le hardware n'est pas directement impliqué dans un processus d'encryption, ils n'ont rien de particulier à défendre, ils ne sont pas dans la même problématique qu'Apple qui est responsable et de l'IOS et du hardware. Par ailleurs, il semblerait que dans ce cas, le FBI ait eux-mêmes réinitialisé le code de sécurité de l'appareil pour le connecter à leurs installations alors qu'ils auraient pu le sauvegarder depuis le domicile du propriétaire en utilisant les sauvegardes automatiques de l'appareil.
Avatar de chiv chiv - Rédacteur https://www.developpez.com
le 22/02/2016 à 14:47
"Samsung, LG ou Sony" mentionnées dans le titre de la news ne risquent pas de tomber sous le coup des memes demandes qu'Apple de la part de la justice américaine puisque ce ne sont pas des entreprises américaines et elles ne sont donc pas soumises au droit américain en dehors du territoire des Etats-Unis.
Avatar de Grogro Grogro - Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
le 22/02/2016 à 15:01
Ouais enfin à partir du moment où Samsung et LG sont présentes sur le marché ricain, hein, ça s'est déjà vu.
Avatar de Artemus24 Artemus24 - Expert éminent sénior https://www.developpez.com
le 22/02/2016 à 20:08
Salut à tous.

Je voie plusieurs problèmes qui peuvent en découler de la demande du FBI auprès d'Apple.

1) le problème du déchiffrement !
Sachant que le problème a été indiqué dans le texte ci-après :
Citation Envoyé par Stéphane le calme
Non seulement le téléphone est protégé par le chiffrement intégré au dernier système d'exploitation d'Apple (chiffrement de bout en bout conçu de telle manière que la clé n’est connue que du propriétaire du téléphone), mais en plus un mécanisme de sécurité optionnel prévoit qu’après dix tentatives infructueuses pour déverrouiller le contenu du téléphone, ce dernier s’efface automatiquement.
on peut se demander comment casser un code si justement tout l'intérêt de ce code est d'être incassable.

Cela rend la société Apple dans une situation de crédibilité qui pourrait se retourner contre elle.

2) L'image de la société Apple.
Admettons qu'Apple s'exécute par contrainte à agir dans le sens de ce que demande le FBI.
Cela implique plus aucune garantie concernant la sécurité de votre téléphone contre n'importe quelle intrusion, surtout de la part de la "National Security Agency" (NSA).
A terme, la société Apple pourrait s'effondrer économiquement à cause justement de cette prise de décision.

Citation Envoyé par Stéphane le calme
Nous nous opposons à cette injonction, qui a des implications qui vont bien au-delà du cas d'espèce ».
La réaction d'Apple est tout à fait justifié. En fait, cela dépasse le coté économique de la question mais devient politique, voire une question de sécurité national.

3) Souvenez-vous de Edward Snowden.
Ou même de George Orwell et de son livre 1984, où "Big Brother, est devenue une figure métaphorique du régime policier et totalitaire, de la société de la surveillance, ainsi que de la réduction des libertés".
Si nous voulons plus de sécurité, nous aurons moins de liberté et à terme, tout cela va se retourner contre nous.

Je cite une phrase de Benjamin Franklin, qui comme chacun le sait est l'un des signataires de la "déclaration d'indépendance des États-Unis" ce qui fait de lui l'un des pères fondateurs des États-Unis :
Citation Envoyé par Benjamin Franklin
Un peuple prêt à sacrifier un peu de liberté pour un peu de sécurité ne mérite ni l'une ni l'autre, et finit par perdre les deux.
4) un simple téléphone met en échec la justice américaine.
A la question de savoir s'il est possible qu'Apple puisse le faire, l'expert en sécurité a répondu « si le iPhone avait été un iPhone 5S ou une version plus récente, la réponse aurait été « non ». Mais il s'agissait d'un iPhone 5C. Pour ce modèle et pour les plus anciens c'est possible ». Pourquoi ? Parce que « contrairement au 5S, le 5C n'a pas d'enclave matérielle ».
La question de la sécurité va être au coeur de nos sociétés concernant les échanges informatiques entre les périphériques que nous utilisons.
En quoi un gouvernement a-t-il le droit de nous espionner ?

5) Les limites de la "National Security Agency" (NSA).
La technologie prend une telle importance aujourd'hui que l'on voie les limites de la sécurité aux États-unis se manifester par des recours juridiques.
Oui, on cherche à contraindre, ce que l'on ne peut pas faire facilement par soi-même.

6) Une demande pour combattre le terrorisme.
On sait comment cela commence, mais on ne sait pas comment cela va se terminer.
On demande à Apple d'être patriote et de participer à ce combat contre le terrorisme.
C'est légitime, je le reconnais, mais qui va songer à ne pas se servir de cet ouvre-téléphone pour surveiller des politiques, des amis, voire ni plus ni moins faire de l'espionnage à grande échelle.

7) Une décision de justice.
En quoi, Apple doit se plier à une décision de justice pour quelque chose (le terrorisme) qui ne le concerne pas ?

C'est comme si on devait condamner les fabricants d'armes parce qu'un individu s'était servi de l'une d'elle pour tuer. Autrement dit, jusqu'où va la responsabilité ?
Pourquoi ne pas condamner le mineur qui a extrait le fer de la mine qui a servit la fabrication de cette arme à feu !

8) Est-ce que la solution est le tout sécuritaire ?
Cela commence par les cameras de surveillance dans les rues, où je n'ai même plus l'autorisation de jeter un papier dans le caniveau sans recevoir une amende.
Ou encore, les radars sur les routes pour surveiller nos excès de vitesses alors qu'aucun accident n'a été constaté.
Et maintenant, la surveillance des écoutes sur nos téléphones. Et pourquoi pas installer aussi des écoutes sur nos téléviseurs ?
Tiens j'ai aussi une idée afin de nous restreindre nos libertés, la micro-puce sous-cutanée que l'on place sur nos animaux afin de les identifier.
Elle est plus connue sous le signe "RFID". Ainsi nous serions en permanence localisable !

Citation Envoyé par a028762
Je pense plutôt que c'est un coup de pub d'Apple pour réaffirmer son indépendance par rapport aux autorités fédérales ...
Pas nécessairement. Cela démontre surtout l'impossibilité des gouvernements de contrer la technologie qui les dessert.
Cette réaction de la justice est en fait un appel au secours !

9) Une décision politique.
Au final, la peur qui existe aux États-Unis font que le gouvernement doit agir en conséquence.
Je ne serai pas surpris que ce cas FBI contre Apple se transforme par une décision politique afin de contraindre les entreprises à ne pas faire obstruction à des décisions de justice.
Surtout si cela s'oppose au Patriot Act.

@+
Avatar de TiranusKBX TiranusKBX - Expert confirmé https://www.developpez.com
le 22/02/2016 à 21:14
@Artemus24 cela fait quelques mois que le Patriot Act est caduc
Contacter le responsable de la rubrique Accueil