Scandale Volkswagen : des documents accuseraient les dirigeants d'avoir eu connaissance du forfait depuis 2014
Mais la firme clame son ignorance

Le , par Olivier Famien, Chroniqueur Actualités
Alors que l’on croyait achevé le scandale Volkswagen sur le logiciel embarqué dans les véhicules Diesel pour fausser les résultats des tests d’émission de gaz, le quotidien The New York Times (NYT) vient de publier certaines informations qui tendraient à enfoncer un peu plus les dirigeants de l’entreprise.

Selon des emails et notes internes qui proviendraient du groupe et obtenus par le New York Times, les dirigeants de l’entreprise auraient été informés de la supercherie bien avant que le scandale n’éclate. En effet, avant que cette affaire ne prenne une dimension internationale, le groupe soutenait que le PDG, Martin Winterkorn, n’avait pas eu connaissance qu’un logiciel visant à produire de faux résultats lors des tests de contrôle des émissions de gaz avait été installé dans les véhicules de firme.

Toutefois, selon les informations parvenues à la connaissance du New York Times, un proche du PDG aurait adressé une lettre à Martin Winterkorn un peu plus d’un an avant que l’affaire ne s’ébruite, en « avertissant que les régulateurs pourraient accuser le constructeur automobile d’utiliser un soi-disant dispositif de manipulation – un logiciel qui reconnaissait à quel moment la voiture était mise à l’essai pour les émissions et activait l’équipement de contrôle de la pollution ».

Dans un autre mail datant de mai 2014, Bernd Gottweis, un cadre de Volkswagen présentement à la retraite, aurait écrit un mémo à M. Winterkorn en lui expliquant que l’entreprise ne serait pas en mesure de donner aux autorités « une explication solide » pour les émissions de gaz « considérablement élevées ».

Selon The New York Times, les informations obtenues ont été certifiées authentiques par deux personnes anonymisées travaillant chez Volkswagen. Ces derniers auraient même confié au New York Times que les instances de décision de la firme étaient informées de ce que les véhicules étaient programmés pour tricher sur les tests d’émission de gaz. En s’appuyant sur les informations délivrées par le New York Times, l’on pourrait aisément conclure que les dirigeants de Volkswagen, y compris Martin Winterkorn, étaient informés de la tricherie.

Toutefois, M. Winterkorn qui a démissionné depuis le 23 septembre, c’est-à-dire peu de temps après que le scandale paru au grand jour, a affirmé qu’il n’a pas eu écho de l’appareil à double usage mis en œuvre par Volkswagen pour déjouer les tests de pollution.

Il faut souligner que le problème concernant la pollution trouve son origine des années en arrière. En effet, l’entreprise aurait admis que les actions de tricherie sur les tests d’émission de gaz remontent à une décennie après qu’une poignée de personnes au sein de l’entreprise ont réalisé que les nouvelles générations de moteurs Diésel ne pourraient pas se conformer aux normes de qualité de l’air aux États-Unis.

Et un peu plus récemment en 2014, lorsque les experts de West Virginia University ont soulevé le problème relatif aux taux d’émissions de gaz élevés générés par les véhicules Volkswagen, des discussions ont été menées. Mais les documents possédés par le NYT indiquent que les dirigeants savaient qu’aucune solution n’était possible pour faire baisser les taux. La suite on la connait.

Bien que les enquêtes soient toujours en cours, s’il est toutefois établi que la classe décisionnelle de Volkswagen était informée, cela changerait considérablement les sanctions à appliquer à l’entreprise. Au niveau financier déjà, la note pourrait être très élevée sans compter les autres sanctions applicables en raison des circonstances aggravantes.

Par ailleurs, il faut noter que le ministère de la Justice américaine a porté plainte au civil contre Volkswagen depuis le 4 janvier dernier. Lors des interrogatoires, l’entreprise a reconnu avoir « sciemment caché des faits qui auraient révélé l’existence » d’un logiciel permettant aux véhicules d’afficher de meilleurs résultats en laboratoire que sur la route.

Source : The New York Times

Et vous ?

Pensez-vous que les dirigeants étaient informés de la tricherie avant qu’elle n’éclate ?

Ou plutôt, pensez-vous que cela était uniquement connu et géré par une minorité au sein de l’entreprise ?

Voir aussi

Forum Actualités


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de emixam16 emixam16 - Membre averti https://www.developpez.com
le 21/02/2016 à 10:23
Malheureusement c'était très prévisible. Il était quasiment impensable que de telles mesures soient prises chez Volkswagen sans que les dirigeants en soient informés. D'autant plus qu'à mon avis, la décision de truquer les résultats d'antipollution doit venir de haut (je n'accuse personne).

Par contre, je ne pense pas que le nombre de personnes au courant soit énorme (on allait pas informer le salarié lambda d'un "secret" de cette ampleur).

Cela dit Volkswagen n'est malheureusement pas le seul constructeur à ne pas être irréprochable...

Il faudra encore un du temps pour que la prise de conscience écologique s'opère, même dans les pays développés...
Avatar de CoderInTheDark CoderInTheDark - Membre éprouvé https://www.developpez.com
le 23/02/2016 à 9:47
Je vais dériver, mais bon.

Ca me fait penser à Mission Impossible.

"Votre mission est de coder un programme pas très légal.
Si vous étiez pris ou fait prisonnier, la direction nierait avoir eut connaissance de vos agissement"

Vous ferriez quoi si on vous demandais de coder un programme ou une fonction hors la loi ?
Tout le monde ne peut pas être un lanceur d'alerte.
C'est ce qui est peut être arrivé à une partie des gars de VolskWagen
Avatar de Néroli Néroli - Membre éprouvé https://www.developpez.com
le 23/02/2016 à 10:03
Je suis d'accord avec emixam16, je pense que très peu de gens, mais très haut placés, devaient être au courant. On a nécessairement dû cacher ou enrober la chose au développeur, ou s'arranger pour faire coder ça par quelqu'un d'un peu niais qui ne posera pas de questions. (Oui, j'en connais un certain nombre de gens parmi les ingénieurs ou développeurs qui sont un peu "bornés" et n'iront pas chercher la petite bête.)
J'irais même plus loin, je pense qu'au niveau politique (Allemagne / UE) quelqu'un était forcément au courant ! Logiquement, le PDG et les directeurs des services concernés étaient responsables et au courant. Il ne peut en être autrement.
Avatar de AoCannaille AoCannaille - Membre chevronné https://www.developpez.com
le 23/02/2016 à 10:24
Citation Envoyé par CoderInTheDark Voir le message
Je vais dériver, mais bon.

Ca me fait penser à Mission Impossible.

"Votre mission est de coder un programme pas très légal.
Si vous étiez pris ou fait prisonnier, la direction nierait avoir eut connaissance de vos agissement"

Vous ferriez quoi si on vous demandais de coder un programme ou une fonction hors la loi ?
Tout le monde ne peut pas être un lanceur d'alerte.
C'est ce qui est peut être arrivé à une partie des gars de VolskWagen
On peut toujours se dire qu'il n'est pas illégal partout (genre pour les tests en Chine), et que la direction choisira de ne l'installer que là ou c'est legal.

D'autant plus que ce n'est pas coder le logiciel qui est illégal, mais l'utiliser...
Avatar de CoderInTheDark CoderInTheDark - Membre éprouvé https://www.developpez.com
le 23/02/2016 à 11:21
que la direction choisira de ne l'installer que là ou c'est legal.

D'autant plus que ce n'est pas coder le logiciel qui est illégal, mais l'utiliser...[/QUOTE]

Il y a un aspect morale, et une légitimité à s'interroger.
C'est normal de fabriquer et de vendre des armes .
Mais la finalité entre les vendre à une démocratie ou une dictature, dont on sait ce qu'elle en fera.
Les armes ne sont pas dangereuses si on ne s'en sert pas.
Avatar de YAKYETI YAKYETI - Membre du Club https://www.developpez.com
le 25/02/2016 à 10:06
Regardez ou allez voir une course d'endurance type 24 Heures du Mans. Vous verrez ce qu'il faut voir, rien de plus. Idem en cas de problème sur une voiture, avec le suivi de tout en temps réel ils osent encore dire qu'ils ne savent pas ce qui se passe. Les tentatives d'espionnage entre concurrents sont aussi très amusantes. N'oubliez pas que Porsche et Audi font partie du même groupe industriel. J'imagine que c'est un bon laboratoire pour des pratiques pas très catholiques. Et là, vous avez des informaticiens extrêmement motivés.
Avatar de YAKYETI YAKYETI - Membre du Club https://www.developpez.com
le 25/02/2016 à 10:18
Il n'est pas nécessaire de tout faire coder par la même personne. Le rapprochement avec les armes me semble un peu surréaliste dans un pays comme le nôtre qui en produit d'excellentes bourrées d'informatique. Les programmeurs ne se posent pas de questions, n'ont pas intérêt à le faire, doivent être discrets en dehors du boulot et sont soumis au secret professionnel. Probablement surveillés de près pour certains.
Avatar de TheGreyMustache TheGreyMustache - Membre du Club https://www.developpez.com
le 26/02/2016 à 10:30
Bonjour,

...que les nouvelles générations de moteurs Diésel ne pourraient pas se conformer aux normes de qualité de l’air aux États-Unis...
Juste pour le fun... A l'heure de la simplification et de la disparition des circonflexes, juste une remarque, Diesel ne prend pas d'accent :
Rudolf Christian Karl Diesel

Quand on parle de moteur Diesel, on fait référence à un moteur à combustion interne fonctionnant à haute pression. Il était initialement prévu pour fonctionner avec des huiles végétales (le retour des huiles de friture ou de l'huile de colza ou autre aujourd'hui) permettant une mécanisation avec les ressources disponibles dans les entreprises où l'utilisation du charbon (et des machines à vapeur) était difficile (ou trop cher). C'est toujours le cas dans certains secteur où le carburant est un coût non négligeable. C'est ainsi que la marine marchande, grosse utilisatrice de ce type de moteur, a obtenu de ne pas être intégrée dans les décisions prises par la COP 21 alors qu'elle émet plus de souffre et de particules que tout le parc roulant terrestre...

Maintenant faute des développeurs ou pas, faute des dirigeants ou pas... C'est un autre débat (sans fin) : la notion d'éthique est-elle compatible avec l'économie, l'écologie, les finances, de développement humain, la guerre, etc... Tout ce que vous voulez.
Sur le principe même : qu'est-ce que l'éthique. Vous avez 3 heures. Vous n'avez droit qu'à un crayon et la copie officielle de réponse...
Avatar de puiseux puiseux - Membre du Club https://www.developpez.com
le 27/02/2016 à 0:36
Je trouve indéfendable que les dirigeants de WV empochent leur salaire astronomique, mais refusent d'endosser la responsabilité du scandale.
Il ne savaient pas ? Peut-être, mais ils étaient suffisamment payés pour être responsables de ce qui se déroule dans leur entreprise.
S'ils ne veulent pas la responsabilité, ils doivent aussi renoncer au salaire correspondant.

Bref des couilles molles, des foies blancs, des taffioles.
Avatar de sheridan31 sheridan31 - Membre à l'essai https://www.developpez.com
le 02/03/2016 à 15:59
Evidemmment que le high management est au courant depuis longtemps, depuis le début d'après moi. C'est comme Sarko et Bigmalion ...
Contacter le responsable de la rubrique Accueil