Des chercheurs parviennent à stocker 360 To de données sur un disque
Et ouvrent ainsi une nouvelle porte dans le monde du stockage

Le , par Olivier Famien

6PARTAGES

9  0 
La génération des grands volumes de données incite les chercheurs à s’investir dans une amélioration continue en matière de support de stockage. Récemment, c’est une équipe de chercheurs de l’université de Southampton en Angleterre qui a fait parler d’elle en expliquant qu’elle est parvenue à stocker et à récupérer 360 Tera de données sur un disque de quartz grand comme une pièce de monnaie.

Cet exploit a pu être réalisé à l’aide d’un laser femtoseconde émettant des impulsions ultracourtes pour écrire les données sur le disque. Pour ce faire, le laser grave les informations sur le disque en trois dimensions tout en s’appuyant sur la taille de l’orientation des nanostructures du disque, ce qui permet d’obtenir des informations encodées en 5 dimensions.

Vu les propriétés du disque, l’on ne saurait dire quel est le point le plus intéressant, car en plus d’avoir une énorme capacité de stockage pour une si petite taille, les chercheurs du Centre de Recherche d’Optoélectronique (ORC) de l’université expliquent que le disque de quartz intègre des propriétés qui lui permettent de résister à des températures allant jusqu’à 1000 degrés Celsius. Et pour couronner le tout, précise encore les chercheurs, si on conserve le disque à une température de 190 degrés Celsius, il est capable de demeurer intact sans perdre les données qu’il contient pendant environ 13,8 milliards d’années.

À n’en point douter, cela constitue une véritable avancée dans le domaine du stockage. Si ce disque franchit le seuil des laboratoires pour une commercialisation à grande échelle, les entreprises disposant de grands volumes de données telles que les archives nationales, les musées, les bibliothèques trouveraient une solution évidente au problème d’espace de stockage et de conservation de ces données.

En guise de démonstration, les chercheurs soulignent qu’ils ont déjà pu encoder sur le disque certains documents historiques tels que la Déclaration universelle des droits de l’homme, la bible du roi Jacques, la Magma Carta et le traité d’optique d’Isaac Newton.

Au regard de ces possibilités offertes par cette technologie, le professeur Peter Kazansky de l’ORC ne manque pas d’affirmer « qu’il est passionnant de penser que nous avons créé la technologie pour préserver des documents et des informations et les stocker dans l’espace pour les générations futures. Cette technologie peut sécuriser les dernières preuves de notre civilisation : tout ce que nous avons appris ne sera pas oublié ».

Source : Southampton University

Et vous ?

Que vous inspire cette avancée technologique ?

Voir aussi

Forum Actualités

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de
https://www.developpez.com
Le 20/02/2016 à 15:29
Arte a récemment diffusé un reportage intitulé "Nos ordinateurs ont-ils la mémoire courte ?"

Les auteurs commencent par signaler que des informations écrites nous sont parvenues depuis l’antiquité via des médias éprouvés (gravure sur pierre, support "papiers" adéquatement stockés, etc...). Tandis qu'a l'heure actuelle le support de stockage de données binaires le plus fiable est la bande magnétique avec 25 années efficaces.

On y apprend que pour palier à cette lacune l'ANDRA stoque les données relatives au stockage de nos déchets nucléaires sur format papier...
Et qu'elle envisage de modifier la nature géologique des sites d’enfouissements (c'est déjà le cas à La Hague) afin que les générations futures puissent repérer "un truc pas clair" dans le paysage. Pour parfaire le tout un algorithme est en cours de développement pour signifier aux futurs "archéologues et pilleurs de tombes" que l’édifice ferait mieux de rester non visité... Pandore, nous voilà.

On mesure alors tous les enjeux relatifs à se défaire de moyens de communication "historiques", tout en générant des données à tire larigot.

On découvre aussi la fameuse gravure sur qwartz qui nous intéresse ici (dans un labo de Hitachi, comme relevé par sazearte).

Et d'autres alternatives super intéressantes comme celle de la conversion des valeurs 0 et 1 vers A T G C pour stockage sur des souches d'ADN...

Le docu est toujours disponible en VOD sur le site d'Arte.

Je vous en conseille le visionnage tant il m'a posé des questions pratiques, philosophiques et techniques.

En ce qui me concerne je trouve le sujet passionnant!
8  1 
Avatar de DonQuiche
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 20/02/2016 à 13:34
Citation Envoyé par danielhagnoul Voir le message
En 5 dimensions ? Ho !
Pour un Quartz, je suppose que l'on parle du stockage d'information sur les faces de sa structure cristalline :
Non, l'article est très clair : trois dimensions spatiales. Puis au sein de chaque emplacement spatial tu fais coexister des bâtonnets de différentes tailles T, et de différentes orientations D, qui peuvent stocker des informations indépendamment les uns des autres.

Pour chaque 5-uplet (x, y, z, t, d) tu peux stocker un 1 ou un 0.
7  1 
Avatar de a028762
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 21/02/2016 à 9:40
Hep, Avorton, reste placide :-)
C'est l'ère chrétienne et non l'aire (la surface) chrétienne !
4  0 
Avatar de khunjp
Membre à l'essai https://www.developpez.com
Le 24/02/2016 à 13:30
Quand on voit ce qui est fait des espaces de sauvegarde, clouds, etc., on peut s'attendre a ce que, dans quelques milliards d'années, nos descendants devront fouiller dans des immensités narcissiques sans fin avant de trouver une information directement interessante.
5  1 
Avatar de Zefling
Membre expert https://www.developpez.com
Le 27/02/2016 à 11:26
Citation Envoyé par khunjp Voir le message
Quand on voit ce qui est fait des espaces de sauvegarde, clouds, etc., on peut s'attendre a ce que, dans quelques milliards d'années, nos descendants devront fouiller dans des immensités narcissiques sans fin avant de trouver une information directement interessante.
Désolé de te décevoir, mais dans quelques milliard d'année l'homme aura disparu. L'homme en tant que tel, l'homo sapien, n'a que quelques millions d'année. Quand je dis quelques peu, la séparation avec le Hominines (la séparation qui nous amené) et Panines (les chimpanzés) a ~6 millions d'année (« ~ » dû à cause de l'hybridation possible pendant une période). Et quand on voit les évolutions actuelles, je pense qu'on ne peut même pas dire si l'homme sera encore présent dans quelques milliers d'années... Alors milliards... Mais peut-être que sur le milliard d'années qu'il reste à la vie sur Terre, une autre forme de vie comparable arrivera et découvrira ses trucs indéchiffrables qui nous servaient de support de stockage.
3  0 
Avatar de danielhagnoul
Rédacteur https://www.developpez.com
Le 20/02/2016 à 11:57
En 5 dimensions ? Ho !

The technology was first experimentally demonstrated in 2013 when a 300 kb digital copy of a text file was successfully recorded in 5D.
Pour un Quartz, je suppose que l'on parle du stockage d'information sur les faces de sa structure cristalline :



Il me semble que l'on devrait plutôt parler d'une tête permettant la gravure dans 5 directions différentes.
4  2 
Avatar de Népomucène
Modérateur https://www.developpez.com
Le 22/02/2016 à 15:07
environ 13,8 milliards d’années
C'est pile l'age de l'univers ...
C'est un hasard ????
2  0 
Avatar de Chauve souris
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 26/02/2016 à 14:03
Citation Envoyé par Placide Avorton Voir le message
Qu'entends-tu par "immensités narcissiques"?

Si tu penses aux réseaux sociaux, il n’est pas dit que ce type de données seront inintéressantes pour les chercheurs de demain.

Par exemple les cahiers de doléances de l'Ancien Régime constituent une manne pour les historiens actuels, puisqu’ils témoignent du quotidien de 80% des Français n'ayant pu apporter de sources écrites à l’Histoire, faute d’alphabétisation...

Confronter l’Histoire «officielle» aux réalités d’une époque permet des interprétations plus pertinentes.

Ne laisser à nos descendants que des données émises par les médias, gouvernements, ONG et autres serait offrir une vision biaisée de notre siècle.

C'est tout l’enjeu de cette problématique. Que sauvegarder et que laisser...

Alors certes le volume des données générées aujourd’hui est considérable, mais comme évoqué par sazearte les algorithmes de demain, couplés à une belle puissance de calcul, pourraient en venir à bout.

L'INA vient d’entreprendre la sauvegarde de pages web jugées "pertinentes", c'est expliqué dans le documentaire cité dans mon premier post.

Une rapide recherche ne m'a pas donné d'informations concernant ce projet. Si ce n'est cette offre d'emploi:
http://www.institut-national-audiovisuel.fr/emploi/ingenieur-r-d-archivage-web.html
Je viens de passer un mois et demi à me balader dans le sud de l'Amérique du sud (je suis un heureux retraité nananère ) et j'aime bien faire de bonnes photos. Mais cette catégorie est en voie de disparition devant l'hyper narcissisme. Je n'ai vu que des hilares se photographiant avec leur perche à selfies, car ils ne s'intéressent qu'à eux. Ce que pourront constater aisément les historiens du futur (s'il y a encore un futur) mais quel intérêt auront, comme documents historiques, ces mégachées de données nombrilistes ?

Pour en revenir à l'info, la seule chose qui me préoccupe c'est la fiabilité. A mon niveau j'ai constaté le peu de fiabilité des DVD, même de bonnes marques. Je ne les utilise plus. Les disques durs, dont le coût au Go est plus intéressant, sont beaucoup plus fiables et plus rapides. Comme ils servent essentiellement au stockage leur électromécanique n'est pas trop sollicitée. Encore que j'ai eu des vieux disques increvables qui tournaient 24h/24 sans perdre un secteur et sans être "pro" ou "special server"

La question est aussi : Est-ce pertinent de mettre à ce point tous ses œufs dans le même panier ? Car si ce type de disque crashe, on a perdu beaucoup. En tout cas ce type de stockage ne concerne ni les particuliers, ni les PME. Grand fana des disques durs montés sur des tiroirs et qui s'utilisent, à chaud, comme des clés USB, il est aisé, pour les données très précieuses, de copier un disque sur un autre. Et ceux de deux To me suffisent amplement (Seagate Barracuda, Toshiba).
2  0 
Avatar de TiranusKBX
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 20/02/2016 à 13:32
en suivant toutes les sources pour la durée l'on trouve jusqu'à 160°C(site de la conférence)
et comme pour accéder aux articles de recherche scientifique il faut payer des abonnements démentiels ça vas être dur connaitre les débits et de ce faire un avis sur le sujet
2  1 
Avatar de Zefling
Membre expert https://www.developpez.com
Le 22/02/2016 à 0:57
Citation Envoyé par Placide Avorton Voir le message
Le docu est toujours disponible en VOD sur le site d'Arte.
De la VOD 48H à ce prix là (3€), je ne prends pas. Je ne comprends pas comment Arte peut pratiquer de tels prix.
1  0 
Contacter le responsable de la rubrique Accueil

Partenaire : Hébergement Web