Oracle : "Nous allons dépenser plus dans MySQL"
Affirme son PDG, la communauté du SGBD sera-t-elle rassurée ?

Le , par Gordon Fowler, Expert éminent sénior
Mise à jour du 19/10/09

Oracle : "Nous allons dépenser plus dans MySQL"
Déclare son PDG lors de l'OpenWorld Conference, la communauté de la base de données est-elle rassurée ?

L'Oracle OpenWorld Conference se termine. Le moins que l'on puisse dire c'est qu'à la "grand messe" d'Oracle les annonces se suivent, mais n'ont pas le même effet. Celle de l'arrivée d'une nouvelle gamme de middleware compatible avec les précédentes avaient emporté une adhésion massive (cf. article ci-dessous).

Celle sur l'avenir de MySQL laisse une impression mitigée à la communauté.

"Nous allons dépenser plus et non pas moins dans MySQL. Il s'agit d'une formidable brique technologique, très populaire. C'est un produit Open Source et nous allons augmenter notre rythme de contribution à ce produit" a déclaré Larry Ellisson, le PDG et créateur du géant informatique.

L'avenir de la base de données seraient donc clair.

Pourtant les doutes subsistent, le premier d'entre eux étant la procédure en cours de Bruxelles qui étudie une éventuelle situation de monopole sur le marché des bases de données après le rachat de Sun Microsystems par Oracle. La communauté Européenne pourrait forcer la société à revendre MySQL.

Coté positif en revanche, le défi lancé par Larry Ellisson à ses concurrents (lire "Oracle lance un défi à 10 Millions de dollars") et la récente intégration du plug-in pour InnoDB, le "moteur de stockage transactionnel pour MySQL" racheté par Oracle, dans la version 5.1.28 de MySQL.

En attendant, la concurrence - IBM en tête - joue sur l'incertitude de l'avenir de MySQL pour démarcher de plus en plus de clients.

Source : L'annonce d'InnoDB

Et vous ? :

Êtes-vous rassuré(e) par ces déclarations de Larry Ellisson ou pensez-vous que ces signes ne sont pas suffisant pour en déduire l'avenir de MySQL ?

MAJ de Gordon Fowler.

Oracle sortira un nouveau middleware en 2010
Fusion sera compatible avec les précédentes applications de la marque

Hier, lors d'une conférence à Oracle OpenWorld, Larry Ellison, le PDG et créateur de la société, a présenté en avant-première son nouveau middleware nommé Fusion.

Fusion est un projet écrit entièrement en Java : "Notre code est terminé. Nous sommes actuellement en phase de test avec quelques clients".

Sept applications composent cette suite middleware (tout du moins dans sa première version).

Chacune répond au besoin d'un domaine précis : la gestion financière, celle des ressources humaines, le management des ventes et le marketing, l'achat et la gestion fournisseur, les portefeuilles de projets, les approvisionnements, et enfin la gouvernance, les risques et la conformité.

"Nous comprenons bien que nos clients ont fait d'énormes investissements dans Siebel, eBusiness Suite, J.D. Edwards, et Peoplesoft. C'est pourquoi nous continuerons à développer ces applications lors de la prochaine décennie et même après. Je m'engage là dessus" a déclaré Ellisson provoquant une très vive approbation dans la salle.

Fusion fonctionnera donc parfaitement avec les applications existantes d'Oracle. La raison en est simple : "Nous ne pensons pas que tout nos clients vont remplacer ce qu'ils ont aujourd'hui par Fusion. Mais ils peuvent vouloir augmenter ce qu'ils ont avec Fusion".

Plus dans le détail, Oracle offrira également un tableau de bord pour contrôler, déterminer, et surveiller les performances des applications de Fusion. En cas de problème, si une application ne répond plus aux paramètres fixés par le client, une alerte sera émise pour diagnostic puisse être effectué dans les plus brefs délais.

Larry Ellisson semble également modifier son avis sur le Cloud Computing puisque Fusion sera "Cloud-ready".

"Nous avons conçu les applications de Fusion également pour les rendre accessible en SaaS (NDR : Software as a Service) ou si vous préférez, cloud-ready, elles seront donc également disponibles comme un service à la demande".

Fusion sortira en 2010.



Pour la petite histoire, Larry Ellisson (65 ans) a également pimenté sa présentation avec l'arrivée surprise de deux seniors de prestige : Arnold Schwarzenegger et Roger Daltrey, le chanteur des Whos.

L'Oracle Open World se terminera avec un concert d'Aerosmith dont le chanteur, Steven Tyler, vient également de passer la soixantaine.

Comme quoi, il n'y a pas d'age pour être jeune.

Source : Le blog officiel de l'Open World

Lire aussi :

Oracle propose un défi à 10 millions de dollars pour savoir qui a le hardware le plus rapide : IBM est particulièrement visé

Les rubriques Oracle et Solutions d'entreprise (actu, tutos, forums) de Développez.com


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de Gordon Fowler Gordon Fowler - Expert éminent sénior https://www.developpez.com
le 19/10/2009 à 8:39
Oracle : "Nous allons dépenser plus dans MySQL", la communauté de la base de données sera-t-elle rassurée ?
Avatar de helmi.dridi helmi.dridi - Membre actif https://www.developpez.com
le 19/10/2009 à 9:53
Citation Envoyé par Gordon Fowler  Voir le message
Oracle : "Nous allons dépenser plus dans MySQL", la communauté de la base de données sera-t-elle rassurée ?

S'il n'y a pas de changement au niveau des licences je pense que ca va me rassurer
Avatar de berceker united berceker united - Expert confirmé https://www.developpez.com
le 19/10/2009 à 10:25
Sun ayant déjà fait un super travail sur la dernière version de Mysql, Oracle pourra y apporter son expérience. Par contre, si la licence ne bouge pas, il y a pas lieu de s'inquiéter, du moins presque. Oracle à tout à gagner à laisser Mysql tranquille et ne fait pas interférence avec ses propre produits.
Offres d'emploi IT
Développeur php
Hobbynote - Ile de France - Lille (59000)
Développeur java j2ee (H/F)
CTS Consulting - Pays de la Loire - Nantes (44000)
Administrateur système et réseau H/F
GIBMEDIA - Ile de France - Boulogne-Billancourt (92100)

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Contacter le responsable de la rubrique Accueil