Voler ou Twitter, il faut choisir
à l'instar d'un fugitif localisé et arrêté grâce à ses statuts Facebook

Le , par Katleen Erna, Expert éminent sénior
Voler ou Twitter, il faut choisir à l'instar d'un fugitif localisé et arrêté grâce à ses statuts Facebook

C'est l'histoire du petit Maxi Sopo, 26 ans, né au Cameroun et arrivé aux Etats-Unis en 2003. Comme son prénom ne l'indique pas, son intelligence est Mini.

Vendeur de roses dans les discothèques, il semble ne pas trouver cette activité assez lucrative et se lance dans diverses combines, qui donnent lieu à une intervention des forces de l'ordre, qui lui reprochent d'avoir participé à une fraude bancaire de grande envergure (avec un complice). Cette activité lucrative lui aurait rapporté la bagatelle de 200.00 dollars. De quoi s'offrir un lit couvert de pétales de roses dans le plus prestigieux des hotels...

Se sentant menacé, l'homme s'enfuit pour échapper à la police. Le voilà désormais en cavale.

C'est là que ça devient comique. Maxi Sopo, pêcheur devant l'éternel, est un véritable accro des réseaux sociaux. Pourtant fugitif, l'africain continue d'alimenter assiduement son profil Facebook. Certainement adepte de Bling Bling et de relations superficielles, il était du genre à se considèrer le maître du monde si le nombre de ses amis virtuels dépassait les 500 têtes.

Aussi, et sans méfiance, il ajouta à ses amis un ancien employé du département de justice américain. Grâce à cela, l'homme a pu avoir accès à toutes ses informations. Et comme Maxi l'est justement (maxi) au niveau étalage de vie privée, il ne s'est pas gêné pour s'épencher sur sa vie merveilleuse, "paradisiaque" et "pleine de fun".

Ce statut d'un coupable qui se la coule douce n'a évidement pas plu à la police, qui l' a utilisé pour localiser le fuyard. A force de trop en dire, on finit par être piégé... La page Facebook de Sopo a mené les enquêteurs tout droit à Cancun, au Mexique, où ils ont pu l'interpeler (puisque renseignés sur ses fréquentations et lieux de débauche).

Le camerounais est désormais derrière les verrous, et il devra répondre des charges qui lui sont reprochées.

Autrement dit, pour commettre des larcins, il faut abandonner sa vie virtuelle. Si vous souhaitez assassiner votre belle mère, n'en parlez pas à vos amis numériques.

De même, si vous prévoyez de dérober La Joconde au musée du Louvre, ne twittez pas la progression en live de votre intrusion. Et surtout, n'essayez pas de revendre votre croute sur e-bay, de nombreux cambrioleurs se sont déjà fait pincer comme ça !

Finalement, les réseaux sociaux sont plutôt bien fréquentés, puisque les criminels les évitent !

Source : La page Facebook de Maxi Sopo ; Le récit de l'affaire par la BBC


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de zabibof zabibof - Membre habitué https://www.developpez.com
le 15/10/2009 à 9:47
Citation Envoyé par Katleen Erna  Voir le message

L'expression "lol" prend ici tout son sens

C'est que maintenant, il va mettre son statut: "En prison"

....Et surtout, il va se faire plein d'amis "réels"

Sinon, je me demande comment on peut arriver à faire une fraude de 200.000 dollars (c'est bien 200.000 dans le news? parce qu'on dirait qu'il manque un 0) en étant aussi stupide (C'est que je vais migrer aux US moi )
Avatar de sidev sidev - Membre du Club https://www.developpez.com
le 15/10/2009 à 10:17
Il a probablement cru que la facebook life est différente de la vie réelle.
C'est d'ailleurs ce que bcp imaginent
Avatar de Remizkn Remizkn - Membre averti https://www.developpez.com
le 15/10/2009 à 15:45
Mon dieu...qu'il est con!
Avatar de s4mk1ng s4mk1ng - Membre éprouvé https://www.developpez.com
le 15/10/2009 à 17:08
c'est un fake j'esperes on peut pas être aussi bête...
Avatar de seba84 seba84 - Membre régulier https://www.developpez.com
le 15/10/2009 à 17:39
Oh si on peut meme etre plus bete que ca ... ca me rappelle la petite histoire qui a pas eu lieu tres longtemps : un cambriolage a eu lieu dans un appartement, les ravisseurs ont tout organisé pour procéder en toute discrétion. Seul petit bémol au moment de quitter les lieux : la maison possédait un PC et un des cambrioleurs décida de se connecter sur son Facebook. Et cet "abruti" est parti en laissant le pc allumé comme ca, en étant connecté sur son compte Facebook ... trop facile pour la police derriere pour retrouver l'identité des voleurs, qui les ont interpellé le lendemain meme ...
Avatar de Remizkn Remizkn - Membre averti https://www.developpez.com
le 15/10/2009 à 17:49
Au moins il aura un pote en prison
Avatar de Katleen Erna Katleen Erna - Expert éminent sénior https://www.developpez.com
le 16/10/2009 à 6:59
Citation Envoyé par seba84  Voir le message
Oh si on peut meme etre plus bete que ca ... ca me rappelle la petite histoire qui a pas eu lieu tres longtemps : un cambriolage a eu lieu dans un appartement, les ravisseurs ont tout organisé pour procéder en toute discrétion. Seul petit bémol au moment de quitter les lieux : la maison possédait un PC et un des cambrioleurs décida de se connecter sur son Facebook. Et cet "abruti" est parti en laissant le pc allumé comme ca, en étant connecté sur son compte Facebook ... trop facile pour la police derriere pour retrouver l'identité des voleurs, qui les ont interpellé le lendemain meme ...

Alors là..... Faut vraiment être débile.... !!!
Avatar de Médinoc Médinoc - Expert éminent sénior https://www.developpez.com
le 16/10/2009 à 12:05
Sur ce dernier sujet, plus d'infos ici:
http://www.developpez.net/forums/d81...k-pendant-vol/
Offres d'emploi IT
Jee back end engineer (h/f)
Atos - Provence Alpes Côte d'Azur - Sophia Antipolis
Développeur vb6 H/F
Dev6group - Aquitaine - Bordeaux (33000)
Chef de projet technique web / e-commerce h/f
Exactitude - Nord Pas-de-Calais - Lillers (62190)

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Contacter le responsable de la rubrique Accueil