Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Le micromanagement ou l'art de démoraliser son équipe
La démarche à suivre pour faire échouer son projet selon Andrew Stellman

Le , par Victor Vincent

40PARTAGES

17  0 
Auteur de plusieurs ouvrages ayant un franc succès dans le domaine de la gestion de projets et de la gestion d’équipes dont « Beautiful Teams » et « Head First PMP », Andrew Stellman a longtemps travaillé sur les causes qui mènent les projets informatiques à l’échec. Ce qui lui a valu ce qu’il appelle lui-même le titre d’expert dans les échecs de projets. Dans un travail récent, mené auprès de plusieurs entreprises, Andrew a essayé de dégager les principales causes des échecs de projets en se basant sur les retours des entreprises qui ont participé à l’étude ainsi que sur son expérience personnelle, mais aussi en analysant les pires échecs de grands projets tels que le pont du détroit de Tacoma.

Andrew Stellman soutient que la meilleure façon pour faire échouer son projet est de recourir au micromanagement. Il est facile pour un patron de tomber dans le piège du micromanagement selon lui, surtout précise-t-il quand le patron sent que le projet est en train d’échapper à son contrôle. Cela s’explique par le fait que quand le patron voit que le projet échappe à tout contrôle, il essayera par tous les moyens qu’il pourra trouver de pousser chaque employé de l’entreprise à faire l’impossible pour sauver le projet. D’après Stellman, la majorité des membres des équipes ont du mal à se rendre compte de cet aspect des choses, car la plupart du temps, ils ont l’habitude de travailler dans des conditions de pression extrêmes.

Par ailleurs, Andrew estime que : « si vous êtes un patron et cherchez un moyen de démoraliser votre équipe dans le but de faire échouer vos projets, le micromanagement est un bon moyen de le faire ». Il va même plus loin, en effet l’expert en échecs de projets a établi la marche à suivre pour se faire haïr par son équipe et mener son projet vers un échec total. Pour ce faire, il faut suivre une ou plusieurs des recommandations suivantes :

    s’assurer de ne pas donner suffisamment de temps aux membres de son équipe pour exécuter un travail donné et leur reprocher ensuite d’être responsables du retard éventuel qui pourrait se produire ;
  • demander fréquemment aux gens d’arrêter immédiatement ce qu’ils font pour faire des tâches urgentes nouvellement identifiées et s’attendre à ce que ces dernières soient toujours exécutées sur-le-champ ;
  • ne jamais permettre à quelque membre de l’équipe qu’il soit de faire une livraison ou même de s’adresser aux utilisateurs sans votre aval ;
  • quand votre équipe fait une livraison, renvoyez-la-leur avec les changements que vous aurez décidé d’y apporter sans pour autant faire une estimation sérieuse du temps qu’il leur faudra pour les faire ;
  • trouver toujours de petits changements dans les livrables pour juste pour pouvoir occuper son équipe avant de leur trouver un nouveau projet ;
  • puisqu’une équipe a besoin d’être concentrée en permanence, si vous avez un membre de votre équipe qui n’a pas grand-chose à faire depuis deux heures, demandez-lui de faire une mise à jour d’une fonctionnalité déjà livrée ;
  • tenir des réunions de deux heures minimum chaque semaine pour que chaque membre de l’équipe fasse état de ses avancements, pour être sûr que tout le monde a fait ce que vous avez demandé de faire ;
  • si quelqu’un fait une chose différemment de la façon dont vous vouliez qu’il la fasse, réprimandez-le, quel que soit le résultat de son travail et dites-vous que chaque membre de l’équipe doit être en mesure de lire un peu dans vos pensées, ils ne doivent tout le temps s’attendre à ce que vous leur disiez ce qu’il y a à faire.

La clé du succès pour faire échouer un projet est très simple, poursuit Andrew. La règle à avoir en tête pour cela est que personne dans votre équipe n’a droit à l’erreur, parce que si un développeur fait une erreur cela va se répercuter sur le travail de l’ensemble de l’équipe. En outre, il ne faut jamais accepter d’avoir tort devant son équipe, sur quelque sujet que ce soit, pour ne pas passer pour un faible et si vous décidez que la nouvelle mode dans l’entreprise c’est de travailler dans le noir, personne n’a le droit de vous mettre en doute. C’est cela que l’auteur appelle le micromanagement.

Source : stellman-green.com

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Glutinus
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 28/12/2015 à 12:04
Citation Envoyé par sazearte Voir le message
En effet,

Pour qu'un projet réussisse il faut je pense faire 1 petite réunion chaque matin (de 15min max) afin d'identifier les difficultés et prévoir les futurs problèmes/retard pour trouver une solution.
Et si possible 1 réunion toute les 2 semaines avec le client.
Ouip, déjà vu.
"On fait un stand-up, promis aujourd'hui c'est 15 minutes".
Finalement ça dure une heure tous les matins car on tourne autour du pot...

Citation Envoyé par Orgoff Voir le message
Oui c'est effectivement une bonne pratique, ce qui est plus mis en cause dans l'article est l'intérêt et la durée de cette réunion (qui est 2x trop importante).
Le problème est pas tant la durée de la réunion. On peut très bien faire de bonnes réunions de deux heures assis, mais il faut que tout le monde soit impliqué. Double sens : il n'y a pas d'acteurs qui travaille en-dehors de ce qu'on parle, et que tous les acteurs interviennent, ou du moins soient très réceptifs à ce qu'on dit.
Et que la réunion soit bien maîtrisée en terme d'horaires et de gestion : si l'animateur voit qu'un point prend trop de temps, soit il prévoit un autre point uniquement avec les acteurs concernés (tous s'ils le sont tous), soit il résume et abrège rapidement.

Ce qui est amusant, c'est que les bouquins sur une bonne tenue de réunion c'est comme un bouquin sur les régimes : y en a 3.000, mais personne ne respecte ce qui est dit dedans.
11  0 
Avatar de xelab
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 23/12/2015 à 9:47
Citation Envoyé par Orgoff Voir le message
Oui c'est effectivement une bonne pratique, ce qui est plus mis en cause dans l'article est l'intérêt et la durée de cette réunion (qui est 2x trop importante).
L'article original va bien plus loin:

All organizations run on status. If the status updates stop flowing, a company can crumble and perish! Also, developers feel lonely if they haven’t given a status update in the last few hours. So make sure everyone has to fill out elaborate status reports, and make sure you hold at least three two-hour-long status meetings every week.
En gros, c'est trois réunions de 2 heures par semaine et une incitation à remplir sans cesse des rapports d'activité...
8  0 
Avatar de Glutinus
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 28/12/2015 à 11:56
Citation Envoyé par Victor Vincent Voir le message
Qu'en pensez-vous ?
Que monsieur a raison et que s'il gagne sa vie juste en identifiant ce qui ne va pas sans apporter de solution, je veux bien faire de même
7  0 
Avatar de TiranusKBX
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 08/01/2016 à 7:44
Citation Envoyé par T`lash Voir le message
Alors il faut qu'on m'explique comment nous arrivons à mener à bien des projets avec un boss qui applique 7 de ces 8 points.
le masochisme ?
7  0 
Avatar de programaniac
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 04/01/2016 à 11:38
Bonjour,

C'est un article magnifique, j'aime!

C'est la situation exacte dans laquelle je me trouve actuellement avec mon nouveau chef, je me demande bien si mon chef ne s'est pas documenter sur la manière de démoraliser un employé (en me voyant être à son niveau ou presque capable de le remplacer dans ses responsabilité en tant que chef de département) au début je ne comprenait rien à la nouvelle situation j'avait l'impression que mon chef essayait de "me faire rentrer dans le moule" je dois admettre que j'ai faillit perdre mes reins à cause du stress mais grâce à ça j'ai développé ma résistance immunitaire face au stress qu'il m'impose et que finalement çà se retourne contre lui au fil du temps.

Je serai ravi de lire un article qui s'adresse aux subordonnées dans mon genre qui les aiderai mieux à comprendre la situation et les aider à être plus patient et comprehensible face à l'ignorance de leur supérieur pour mener à bien le projet finalement... Quand on regarde bien la situation comment est-ce que les subordonnées pourraient se défendre face à ce genre de situation, aller voir le supérieur et tout lui raconter mais est-ce la bonne solution pour résoudre le problème...?
6  0 
Avatar de Glutinus
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 08/01/2016 à 10:30
Parce que vous êtes bons, également dans le sens du terme "bonté", parce que quand votre chef de projet se barre à 18h, vous travaillez jusqu'à 22 pour réparer ses clowneries
6  0 
Avatar de ZenZiTone
Membre expert https://www.developpez.com
Le 08/01/2016 à 9:53
Citation Envoyé par T`lash Voir le message
Alors il faut qu'on m'explique comment nous arrivons à mener à bien des projets avec un boss qui applique 7 de ces 8 points.
Tout simplement parce que vos projets et surtout votre équipe est plus performante ainsi. Après, ce genre de management à une durée de vie limité je suppose (les membres de l'équipe peuvent "en avoir marre". Mais là encore il n'y a pas de cas généraux possible. Chacun est différent, chacun travaille de manière différente.
5  0 
Avatar de ZenZiTone
Membre expert https://www.developpez.com
Le 28/12/2015 à 11:36
Citation Envoyé par Victor Vincent Voir le message
Et vous ?

Qu'en pensez-vous ?
Que le Management doit s'adapter au projet et à son équipe. C'est d'ailleurs là tout l'intérêt du management : emmener une équipe à réaliser un projet. Essayer de généraliser le management est, a mon avis, une erreur.
4  0 
Avatar de Kapeutini
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 15/01/2016 à 14:57
Des choses vécues et vraies

J'ai trouvé ma place, quand on m'a laisser une chance avec des managers humains qui connaissent nos points forts et nos points faibles
et qui savent favoriser la synergie de leur équipe

Ce sont nos qualités complémentaires qui font notre force.

Avec de tels managers, je suis prêt à les suivre jusqu'en enfer s'il le faut:-)
pour la réussite du groupe et le bien de l'entreprise qui nous emploie car
une entreprise est faîte d'humains et chacun participe à sa prospérité.

Prospérité qui nous donne la paix, pour prendre soins de nos familles et nous épanouir
4  0 
Avatar de Bousk
Rédacteur/Modérateur https://www.developpez.com
Le 08/01/2016 à 12:27
Du coup les méthodes sont pas appliquées. Seul le boss qui s'agite un peu pour les utiliser, mais vous le courcicuitez complètement derrière
3  0 
Contacter le responsable de la rubrique Accueil

Partenaire : Hébergement Web