L'entreprise derrière Adblock explique comment elle renfloue ses caisses
à partir de l'initiative Publicité Acceptable

Le , par Olivier Famien

0PARTAGES

7  0 
La publicité sur la toile connait depuis quelques années de vives critiques de la part des internautes. Les raisons de ce désamour se trouvent dans le fait que l’on est passé en quelques années de simples annonces passives à des publicités invasives.

L’IAB (Interactive Advertising Bureau) qui est une association regroupant les acteurs de la publicité a reconnu ce fait en insistant sur le fait que les entreprises ont abusé de la publicité gênante dans le but d’accroitre davantage leurs revenus.

Pour régler le problème et amener les utilisateurs à ne plus être contraints d’utiliser les bloqueurs de publicités, l’organisation a préconisé la mise en place de standards qui permettraient de disposer de publicités non intrusives.

Mais bien avant cette proposition d’IAB, Eyeo, l’entreprise éditrice d’Adblock Plus, avait déjà pensé à une telle approche. Depuis 2011, elle a entrepris des démarches afin de définir des critères de références permettant de déterminer les publicités acceptables et non acceptables. Ceci pour permettre à certaines publicités de passer le filtre de l’extension Adblock Plus sans pour autant gêner les utilisateurs.

Malgré ces actions, Eyeo ne manque de recevoir des critiques appelant à plus de transparence et d’impartialité. En réponse , Eyeo a annoncé depuis quelques mois la formation d’un comité indépendant qui aura le contrôle total de l’initiative Publicité Acceptable. Il prendra fonction en 2016.

Et pour aller encore plus loin dans sa volonté de transparence, Eyeo a donné depuis quelques jours des informations sur les mises à jour qui ont été effectuées sur les critères des Publicités Acceptables ainsi que le modèle économique utilisé par Eyeo pour faire figurer les publicités acceptables des entités sur la liste blanche.

Concernant les critères des publicités acceptables, Eyeo explique que les publicités sont dites acceptables lorsqu’elles « ne sont pas animées, sont clairement identifiées comme telles et n’interrompent pas la lecture. Ces publicités doivent être placées au-dessus, sur les côtés ou en dessous du contenu principal » d’une page. De même, elles ne doivent pas être cachées et doivent avoir des tailles précises en fonction de leur emplacement.

L’entreprise ajoute que pour garantir la transparence et l’équité, les règles suivantes sont applicables et doivent être respectées par tous les participants sans exception :

  • les participants ne peuvent pas payer pour contourner les critères de la Publicité Acceptable. Toutes les publicités doivent respecter ces critères ;
  • les Publicités Acceptables sont soumises aux critiques des utilisateurs sur le forum d’Adblock Plus ;
  • si la communauté d’Adblock Plus désapprouve une proposition de Publicité Acceptable pour des raisons valables, la publicité en question sera retirée de la liste blanche.


Pour ce qui concerne les sources de financement de ses activités, Eyeo a voulu se montrer ouverte et a expliqué que l’initiative Publicité Acceptable est la principale source de ses revenus, bien qu’elle reçoive des dons provenant des utilisateurs.

Pour pouvoir donc figurer sur la liste blanche, les annonceurs de publicités doivent de prime abord satisfaire aux critères des publicités acceptables. Une fois cette étape franchie, Eyeo fait une distinction entre les grandes entités et les petites entités.

Les petites entités représentant 90 % des partenaires d’Eyeo pourront figurer gratuitement sur la liste blanche alors que les grandes entités vont devoir payer « une licence d’utilisation pour les services de liste blanche qu’elles demandent et dont elles bénéficient ».

Nous précisons qu’aux yeux d’Eyeo, une grande entité est « une entité qui enregistre plus de 10 millions d’impressions par mois en raison de sa participation à l’initiative Publicité Acceptable ».

Et pour ce qui concerne le montant de la licence à payer, il « peut représenter jusqu’à 30 % des revenus supplémentaires générés par l’inscription sur la liste blanche de ses Publicités Acceptables » a précisé Eyeo.

Source : Blog Adblock Plus

Et vous ?

Que pensez-vous de l’obligation pour les grandes entités de payer pour figurer sur la liste blanche ?

Que pensez-vous du montant que doivent payer les grandes entités pour figurer sur la liste blanche ?

Voir aussi

Forum Webmarketing

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de padapara
Nouveau Candidat au Club https://www.developpez.com
Le 24/12/2015 à 9:18
Bonjour,

pour un site j'essaie d'utiliser la pub interstitiel fourni par Adf.ly.

Premièrement je ne trouve pas cela si intrusif que ça, si bien sur le webmaster n'en abuse pas sur son site. Mais Adblock le filtre, mais de manière idiote : l'interstice est toujours présente, c'est à dire qu'il faut toujours quelques secondes

pour que le bouton " passer " s'affiche, sauf qu'au lieu d'avoir la pub on a juste une page blanche. Heureusement, récemment Adf.ly affiche un message tani tana vous avez un bloqueur installé ce qui constitue un genre de contenu de substitution...

Moi je pense que Adblock fait du travail de saguoin, car dans ce cas là il n'y aucun intérêt ! La pub interstitiel devrait être bypassée carrément et là oui ça devient concrètement utile, là c'est plutôt emmerder le monde par plaisir !

C'est beau l'automatisation et foutre tout le monde dans le même panier, mais le monde des publicités est vaste et sophistiqué comme nos banlieues françaises, et Adblock vient avec sont Karcher rempli d'essence avec le briquet dans la poche....
Avatar de cdubet
Membre actif https://www.developpez.com
Le 24/12/2015 à 13:52
les publicitaire ont tellement exageres que surfer sans filtre est devenu tres tres penible. Donc le retour de baton est amplement merité
Dans le cas de ad block, il est legitime qu ils puissent en vivre. et si ca se fait en incitant les publicitaires a se comporter de facon moins agressives c est pas plus mal
Quant a faire payer google, ca me pose pas de probleme, c est pas ca qui va les mettre sur la paille (meme si c est possible qu ils ne fassent qu augmenter leurs tarifs pour compenser. Mais meme dans ce cas, si la pub devient plus chere, certains en feront moins)
Avatar de robertjul
Membre à l'essai https://www.developpez.com
Le 28/12/2015 à 9:05
padapara, je ne comprend pas ton commentaire. Si Adblock plus te gène pour voir tes publicités, pourquoi l'utiliser ?
En ce qui me concerne, je félicite la démarche de Adblock plus car en effet, les publicités intrusives est devenues un fléau qui s'empirait de manière exponentiel. Grâce à Adblock plus, maintenant, on se pose les bonnes questions... Après, forcément, cela à un coût qu'il essaye de financer en faisait payer les grosses entreprises ce qui en soit est le moins pire...
Avatar de valaendra
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 28/12/2015 à 10:35
Citation Envoyé par padapara Voir le message
C'est beau l'automatisation et foutre tout le monde dans le même panier, mais le monde des publicités est vaste et sophistiqué comme nos banlieues françaises, et Adblock vient avec sont Karcher rempli d'essence avec le briquet dans la poche....
Si certains webmasters/entreprises avaient moins abusé sur la pub intrusive et chi**te, nous n'en serions pas là

Aujourd'hui, sur certains (beaucoup) de sites, on a quelques Ko de contenu pour plusieurs Mo de publicités... C'est juste infect !

Edit :
Sans oublier les trackers ...
Les sites "grand public" en abusent clairement. 2 exemples francophones (avec AdBlock et Ghostery désactivés) :

Avatar de progdebutant
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 27/01/2016 à 13:16
Y a de plus en plus d'abus en publicités sur internet, un jour il va falloir un calculateur ibm ou google pour arriver à surfer aisément.
Donc bravo Adblock !
Contacter le responsable de la rubrique Accueil

Partenaire : Hébergement Web