Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

IBM se défend des critiques d'Oracle et présente DB2 pureScale
Nouvelle version de son système de gestion de base de données évolutif

Le , par Katleen Erna

42PARTAGES

1  0 
IBM se défend des critiques d'Oracle et présente DB2 pureScale, nouvelle version de son système de gestion de base de données évolutif

IBM a annoncé la semaine dernière l'arrivée d'une nouvelle version de son système de gestion de base de données évolutif DB2, qui sera prise en charge par les serveurs rack-mount 550 Express et p5 Power 595 de la firme et permettra à ses utilisateurs d'effectuer des "scale out" de leurs clusters DB2 sans aucune perte de performance.

L'annonce survient quelques jours seulement avant la sortie d'Oracle Openworld et veut clairement renvoyer un retour de baton au concurrent suite a ses attaques envers les serveurs d'IBM. Sont directement visés les serveurs Exadata 2 (construits sur du hardware Sun), durant la présentation desquels Larry Ellison (CEO d'Oracle) n'avait cessé d'envoyer des pics à propos des serveurs de la base de données de Big Blue.

Le nouveau DB2, baptisé pureScale, a été conçu pour aider ses clients a développer leur infrastructure IT de manière plus optimisée et économique, en correllation avec les exigeances actuelles du marché.

Il utilise la technologie d'echelonage PowerHA pour systèmes AIX. Celle-ci fonctionne avec une base de données centralisée dotée : de verouillages et de cache pour minimiser le traitement des communications inter-noeud ; d'un accès direct à la mémoire pour des transferts de données à haute efficacité ; d'une capacité pour chaque noeud de connaître le statut des autres noeuds.

L'accès direct à la mémoire, appelé Remote Direct Memory Access (RDMA), permet aux serveurs de la base de données DB2 d'envoyer directement leurs requêtes à la mémoire cache des serveurs pureScale de contrôle du traffic (comme si le cache se situait en eux-même).

Lors d'un test de capacités effectué sur plus de 100 serveurs Power, IBM dit avoir remarqué que pureScale avait élaboré une productivité système totale pour plus de 80 % d'entre eux. Sur un chiffre global de 64 serveurs, ce chiffre dépassait les 90 % de réussite.

Source : Communiqué de presse d'IBM

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !