Yahoo : un actionnaire critique les acquisitions faites par son PDG Marissa Mayer
Et préconise son licenciement

Le , par Stéphane le calme

0PARTAGES

6  0 
Lundi matin, Eric Jackson, le gestionnaire de SpringOwl Asset Management et actionnaire à Yahoo, a fait parvenir au conseil d’administration de Yahoo un document de 99 pages dans lequel il a expliqué, entre autres, les raisons pour lesquelles l’entreprise se doit de se débarrasser de son PDG actuel, Marissa Mayer. Il faut dire que depuis que le groupe a annoncé dans un communiqué de presse qu’il a décidé d’abandonner son intention de réduire ses parts estimées à 31 milliards de dollars dans Alibaba, une entreprise chinoise d’e-commerce, les tensions montent au sein du groupe étant donné qu’il s’agissait d’une initiative soutenue par Marissa Mayer. À la place, le groupe a décidé de scinder ses activités en deux entreprises distinctes.

Jackson a expliqué que Yahoo a dépensé près de trois milliards de dollars en fusions-acquisitions depuis l’arrivée de Mayer en 2012, ce qui a contribué à ce que Jackson a identifié comme étant un « capital mal placé » de 10 milliards de dollars. Pour lui, la valeur de toutes les startups dont Yahoo a fait l’acquisition ne justifiait pas du tout leur rachat. « ;C’est comme regarder Shaquille O’Neal tirer quelques paniers à trois points et dire qu’il est impossible pour un joueur de NBA de marquer des trois points ;», avance-t-il, pour illustrer le fait qu’il estime que Yahoo s’en sortirait bien mieux sans Mayer, O’Neal n’étant pas très adroit à l’exercice du tir à trois points.


Eric Jackson

Sur les 49 acquisitions faites par Yahoo sous la direction de Mayer, six étaient des startups d’anciens Googlers comme elle et l’ensemble de ces six acquisitions (Stamped,On The Air, Aviate, Blink, Distill, Polyvore) représente 319 millions de dollars. Polyvore par exemple, a été racheté en juillet dernier contre 230 millions de dollars. Il s’agit d’un site qui allie le commerce et le social en permettant aux utilisateurs de faire des collages artistiques de vêtements et d’accessoires. Au moment de cette acquisition, Yahoo a dit avoir acheté Polyvore à cause de son « incroyable potentiel » qui pourrait se dégager d’une combinaison entre le contenu premium de Yahoo et l’expertise de la startup dans les expériences communautaires et le commerce au détail. Cependant, pour Jackson, « ce n’est pas acceptable de payer 230 millions de dollars pour une entreprise zombie dirigée par un ancien membre de Google APM », expliquant que la startup, qui a déjà 8 ans d’activité, n’a levé que 22 millions de dollars en 3 temps et a été largement vue comme un échec.




Que préconise-t-il ? Jackson recommande de remplacer la patronne et de revenir à la vision proposée par Ross Levinsoh, qui avait assuré par intérim le rôle de PDG de Yahoo avant l’arrivée de Marissa Mayer. Actuellement en congé de maternité, le licenciement de Marissa Mayer pourrait coûter à Yahoo 110 millions de dollars selon les estimations de CNN. Il recommande également de se séparer de 75 % des effectifs, soit 9000 salariés, mais également la fin des avantages de certains employés à l’instar de la nourriture gratuite ou des smartphones offerts ou la sponsorisation de certains évènements. Côté produits, il estime que Yahoo devrait redoubler d'efforts sur son service de messagerie, sa page d'accueil ainsi que sur les sites Yahoo Sports et Yahoo Finance, particulièrement populaires.

Source : communiqué de presse Yahoo, CNN, document complet (Business Insider)

Voir aussi :

Yahoo teste l'interdiction d'accès à son service de messagerie Yahoo Mail sur certains utilisateurs de bloqueurs de publicités

Yahoo signe un partenariat avec Google dans le marché de la recherche qui va expirer en 2018

La nouvelle application Yahoo Mail se débarrasse des connexions par mots de passe et permet de gérer des comptes email de plateformes tierces

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de ddoumeche
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 16/12/2015 à 14:35
Il n'a pas complètement tord, la messagerie Yahoo est un bon produit mais souffrant d'un sous investissement.

Idem pour leur portail internet.
Avatar de AoCannaille
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 16/12/2015 à 16:07
Marrissa Mayer, le Stephen Elop de Nokia? Commandité par une grosse boite pour faire couler un concurrent?
Avatar de ddoumeche
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 16/12/2015 à 16:59
Je ne pense pas que Marissa Mayer ait été envoyée pour couler Yahoo, qui ne s'en sortait pas très bien avant son arrivée.

Je pense plutôt que son parti pris éditorial au détriment de la vente déplait fortement aux actionnaires. Et qu'elle n'a pas fait la preuve de la justesse de cette analyse, voir qu'elle est légèrement incompétente... enfin si, je vois son but : c'est le mécénat, le rachat de dizaines d'entreprises pour les subventionner. On pourrait donc poursuivre sur la psychologie du mécène et le narcissisme.

Et je pense aussi que les actionnaires de Yahoo n'ont pas plus de stratégie que le reste, mais que clairement cette politique ne leur plait pas.

Le problème profond de la marque Yahoo est qu'elle reste un fourre sans stratégie d'intégration visible: Ils n'ont même pas leur propre moteur de recherche

 
Contacter le responsable de la rubrique Accueil

Partenaire : Hébergement Web