Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Qu'est-ce que le Green-IT ?
Une tentative de définition

Le , par Martin Lestas

16PARTAGES

5  0 


Les termes pour désigner le Green IT sont multiples : green computing, green information technology, informatique écologique ou verte, écoresponsable, informatique verte, TIC durables, éco-TIC...

C'est un concept qui vise à réduire l'empreinte écologique, économique, et sociale des technologies de l'information et de la communication (TIC). Il s'agit d'une manière globale et cohérente de réduire les nuisances rencontrées dans le domaine des équipements informatiques, et ce, durant l'ensemble de la durée de vie de chaque équipement : soit aux différents stades de fabrication, d'utilisation (consommation d'énergie) et de fin de vie (gestion/récupération des déchets, pollution, épuisement des ressources non renouvelables). Ce concept s'inscrit plus largement dans la notion d'informatique écoresponsable ou développement durable.
Source : Wikipédia - l'encyclopédie libre.

La pollution informatique existe bel et bien. Les émissions annuelles de CO2 liées à l’industrie informatique seraient deux fois supérieures à celles de l’industrie aéronautique commerciale. Des mesures simples permettent de polluer moins :

  • réduction de la facture électrique (recours au cloud computing et à la virtualisation) ;
  • réduction d’énergie des processeurs (utiliser des processeurs basse consommation) ;
  • vidéoconférence pour éviter les voyages en voitures, en avion, etc. ;
  • diminution des produits chimiques dangereux pour la fabrication des machines ;
  • utilisation de matériaux recyclés ;
  • réduction des coûts de matériel ;
  • réduction de l'empreinte carbone (entre autres en mesurant ses émissions globales de CO2 afin de mieux les réduire) ;
  • adopter le recyclage.

Il existe deux façons de définir le concept de Green-IT, appelé aussi « informatique verte » ou encore « éco-TIC » :

  • c'est d'une part l'ensemble des technologies qui permettent aux entreprises de diminuer leur empreinte carbone, de réduire leurs émissions de gaz à effet de serre, leur consommation énergétique, etc. En somme, ce sont toutes les technologies qui vont permettre de réduire l'impact écologique dans le domaine de l'informatique (IT pour informatique) ;
  • d'autre part, ce sont les principes et politiques économiques, sociales et philosophiques qui sont adoptés dans entreprises écoresponsables afin de favoriser le développement durable.

Ainsi, après ce bref point, nous pouvons donc définir le Green-IT tel un concept responsable destiné aux firmes informatiques jusqu'aux particuliers visant à réduire les impacts sur notre planète par le biais de gestes simples, de Citoyenneté et même d'Humanité à la portée de toute personne respectant son habitat et autrui.
Le Green-IT est un concept qui prend place sur deux grands plans :
  • un plan économique et social ;
  • un plan politique et même philosophique.


Voir aussi :

Le forum Green IT et écologie

Et vous ?

Que pensez-vous de cette « définition » ?
Êtes-vous ancré dans ce mouvement ? Et pourquoi ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Bono_BX
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 04/12/2015 à 16:20
Citation Envoyé par Martin Lestas Voir le message
@Jipété: C'est sur que ne pas être regardant c'est plus simple.
Dire ce qu'a dit Jipété, c'est nul. Maintenant je creuse un peu plus : le Green IT est une réalité technique (je m'y suis penché, en tant que programmeur, et ai été étonné par les résultats). Malheureusement aujourd'hui, c'est surtout une belle façade pour quelques SSII. J'ai passé des entretiens auprès d'entreprises qui s’enorgueillisse de faire de l'informatique écologique, et ça se limite à éteindre les écrans le soir ; quand je leur ai parlé des bonnes pratiques de programmation pour économiser la mémoire et réduire la consommation du processeur, j'ai été vu comme un extraterrestre.

@Zenzitone: Ce n'est pas de l'informatique à proprement parlé c'est un concept qui y touche par le biais entre autre de la politique, l'économie des entreprises, etc. Je voyais plus cela ainsi.
Alors là entièrement faux ! C'est même, en tout cas en programmation, hyper-technique : suivant comment tu ordonnances tes variables, tu vas utiliser plus ou moins de mémoire, donc allouer plus ou moins de blocs, donc multiplier ou diminuer les traitements, et au final consommer plus ou moins d'énergie ; le tout en prenant en compte la distance entre le stockage de la donnée et son consommateur, donc réfléchir à la pertinence de la duplication ... sans compter les optimisations des compilateurs !
Bref, de quoi choper un sacré mal au crâne, mais le résultat est bien concret !
7  0 
Avatar de souviron34
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 04/12/2015 à 16:32
Citation Envoyé par Bono_BX Voir le message
quand je leur ai parlé des bonnes pratiques de programmation pour économiser la mémoire et réduire la consommation du processeur, j'ai été vu comme un extraterrestre.
Tu m'étonnes pas..

Ca fait des années que je dis ça sur ce forum, et sur ce forum je suis vu comme un extra-terrestre..

Alors si tu penses aux chefs, c'est encore pire..

Exemple bête :

grâce aux beaux langages Objets, un new fait une alloc et initialisation systématique de tous les champs..
En C, un alloc .. L'initialisation quand on veut de ce qu'on veut..

Ah oui... Mais le C, c'est pouah... .Peut y avoir des fuites, faut savoir ce qu'on fait.... Faut et des langages loin de la machine, ET des outils qui génèrent du code, c'est trop merdique, pour un programmeur, de faire du code...

Même chose pour les setters/getters,
5  0 
Avatar de GreenIT.fr
Membre à l'essai https://www.developpez.com
Le 05/12/2015 à 17:08
Bonjour,

La communauté des acteurs du Green IT existe depuis 2004. Elle a déjà donné une définition du Green IT en 2009, puis en 2013. C'est d'ailleurs en grande partie notre définition qui est reprise sur Wikipedia.

Dans votre article, vous parlez principalement des gaz à effet de serre, hors, les principaux impacts sont plutôt associés à la fabrication et concernent en premier lieu l'épuisement de ressources non renouvelables et les conséquences des pollutions (air, eau, sol) sur la santé humaine et la dégradation des écosystèmes.

Par ailleurs, personne n'utilise le terme "Green-IT" avec un "-". On utilise simplement "Green IT". La traduction la plus couramment admise est "informatique éco-responsable" ou "numérique durable / responsable". Les termes green computing, green information technology, informatique écologique ou verte, éco-TIC ne sont jamais utilisé par les acteurs de ce domaine.

Parmi les mesures simples, vous oubliez la principale : allonger la durée de vie (notamment en donnant une seconde vie aux équipements avant de pensez recyclage).

Contrairement à ce que disent les médias, la consommation électrique n'est plus un problème majeur.

Enfin, pour répondre à votre deuxième question, nous sommes ancrés dans ce mouvement depuis 2004. Le Green IT constitue notre quotidien professionnel (et militant) depuis 11 ans. Nous avons fait émerger ce sujet en France parce que, comme vous le dites très bien, il suffit d'appliquer des gestes simples pour réduire considérablement l'impact environnemental du numérique. Malheureusement, en entreprise, il est très difficile de mettre en oeuvre ces gestes simples car ils obligent les gens à changer très légèrement leur comportement, ce qu'ils ne sont pas près à faire. Il faut donc dépenser bcp d'énergie pour les convaincre.
3  0 
Avatar de GreenIT.fr
Membre à l'essai https://www.developpez.com
Le 05/12/2015 à 17:23
Citation Envoyé par ZenZiTone Voir le message
Le Green IT tel qu'il est vendu n'est pas de l'informatique. On parle de Green IT pour vendre nos logiciels "propre" à des personnes qui n'ont jamais vu de lignes de code ni d’infrastructures réseau.

Ce dont tu parles c'est de l'optimisation de code. Je te suis sur le fait que c'est une partie extrêmement complexe (et, je suppose, réellement intéressante intellectuellement parlant). En revanche, je pense que le but premier n'est pas de vendre notre capacité à réduire l’intacte environnementale, mais bien de réaliser un tâche en utilisant le moins de ressources possible. Le résultat, comme tu le soulignes est effectivement bien concret et mesurable.

Je pense que le terme "Green IT", au même titre que les méthodes Agiles, est plus utilisé en tant qu'arguments de vente qu'en réelle "philosophie" des développeurs. (je sais pas si c'est clair )
Le Green IT ne se limite pas à l'écoconception logicielle. La démarche porte sur les impressions, l'efficience énergétique des centres de données, les postes de travail, l'intégration de clauses sociales dans les contrats de reconditionnement / recyclage des DEEE, etc.

Je vous encourage à venir m'accompagner ne serait-ce qu'une journée chez mes clients (des grandes entreprises privées et des administrations), vous vous rendrez compte que :
- l'écoconception logicielle ne représente qu'une des facette parmi de nombreuses autres ;
- de plus en plus de développeurs et de décideurs sont intéressés et portent cette démarche ;

Il reste encore du chemin à parcourir, mais les lignes bougent (dans le bon sens) ! Pour vous donner un exemple, j'ai écrit un bouquin qui fait référence en matière d'écoconception web, il s'est vendu à plus de 4 000 exemplaires et nous avons du le rééditer. Il y a un réel engouement, notamment autour de l'écoconception logicielle, mais pas seulement. Vous voyez surtout cette facette parce qu'on est sur Developpez.com, mais c'est le cas aussi au niveau des achats, de la conception des data centers, de la gestion des imprimantes, etc.
3  0 
Avatar de GPPro
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 04/12/2015 à 14:36
Définition concise :

Green washing appliqué à l'IT.

Oé, y'a peut être un brin de cynisme également dans cette définition.
2  0 
Avatar de ZenZiTone
Membre expert https://www.developpez.com
Le 04/12/2015 à 16:46
Citation Envoyé par Bono_BX Voir le message
Alors là entièrement faux ! C'est même, en tout cas en programmation, hyper-technique : suivant comment tu ordonnances tes variables, tu vas utiliser plus ou moins de mémoire, donc allouer plus ou moins de blocs, donc multiplier ou diminuer les traitements, et au final consommer plus ou moins d'énergie ; le tout en prenant en compte la distance entre le stockage de la donnée et son consommateur, donc réfléchir à la pertinence de la duplication ... sans compter les optimisations des compilateurs !
Bref, de quoi choper un sacré mal au crâne, mais le résultat est bien concret !
Le Green IT tel qu'il est vendu n'est pas de l'informatique. On parle de Green IT pour vendre nos logiciels "propre" à des personnes qui n'ont jamais vu de lignes de code ni d’infrastructures réseau.

Ce dont tu parles c'est de l'optimisation de code. Je te suis sur le fait que c'est une partie extrêmement complexe (et, je suppose, réellement intéressante intellectuellement parlant). En revanche, je pense que le but premier n'est pas de vendre notre capacité à réduire l’intacte environnementale, mais bien de réaliser un tâche en utilisant le moins de ressources possible. Le résultat, comme tu le soulignes est effectivement bien concret et mesurable.

Je pense que le terme "Green IT", au même titre que les méthodes Agiles, est plus utilisé en tant qu'arguments de vente qu'en réelle "philosophie" des développeurs. (je sais pas si c'est clair )
2  0 
Avatar de GreenIT.fr
Membre à l'essai https://www.developpez.com
Le 05/12/2015 à 17:14
[QUOTE=groharpon42;8463235]À mon avis, la seule informatique écologique possible c'est l'absence d'informatique et cela vaut également pour la plupart des technologies et techniques. /QUOTE]

Vous avez raison : l'ordinateur le plus "vert" est celui que l'on ne fabrique pas.

Mais le numérique est là et encore pour longtemps.

La démarche Green IT vise à réduire les impacts associés au numérique, notamment en luttant contre l'obsolescence programmée (entre autre via l'écoconception logicielle) pour allonger la durée de vie des équipements. Si on les utilise plus longtemps, on en fabrique moins, ce qui permet de réduire les impacts associés à la fabrication.
2  0 
Avatar de TLeboucq
Candidat au Club https://www.developpez.com
Le 07/12/2015 à 22:38
Bonjour,
on vient de finaliser un challenge de green coding international avec 430 étudiants et pro et effectivement faire attention à la manière de coder permet de faire des économies de ressources et énergie au final. #gclchallenge
on peut aussi appeler cela efficience ou optimisation mais les gains sur l'IOT sont colossaux : + 400 fois entre les meilleures équipes et les moins bonnes. Ouais, on peut faire attention et réduire son impact à toutes les étapes (besoin, conception, dev, ...).
faites le challenge l'année prochaine, vous verrez qu'il y a du gras, et qu'on peut appeler cela du Green.
2  0 
Avatar de Bono_BX
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 04/12/2015 à 16:49
Si si, c'est très clair, et hélas très vrai ! Et la comparaison avec les méthodes Agiles est parfaite, car c'est exactement le même cas.
1  0 
Avatar de ZenZiTone
Membre expert https://www.developpez.com
Le 04/12/2015 à 17:41
Citation Envoyé par Martin Lestas Voir le message
Ce serait alors une bien triste vérité.
Pour la majeure partie des entreprises, c'est bel et bien le rendement qui est visé. Généralement dans ces configurations là, l'optimisation est réservées aux temps libres ou moins chargés... pour ne pas dire jamais
1  0