Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Microsoft annonce la disponibilité de la préversion d'Azure Container Service
Le résultat de sa collaboration avec Docker et Mesosphere

Le , par Stéphane le calme

21PARTAGES

6  0 
Microsoft a annoncé la disponibilité de la préversion d’Azure Container Service (ACS), qui permet la création et la gestion de cluster de machines virtuelles qui se comportent comme des containers. « ACS fournit une configuration optimisée pour les outils populaires open source d’organisation et d’orchestration qui vous permettent d’utiliser vos compétences existantes pour déployer et gérer des applications containers sur Microsoft Azure » a expliqué Ross Gardler, Program Manager au sein de la section Microsoft Azure.

Il a précisé que « comme nous l’avons expliqué en septembre, cette préversion définit la base du travail accompli avec nos partenaires de Docker Inc. mais aussi de Mesosphere afin d’apporter un service de container près pour la production basée sur Docker, Apache Mesos et des composantes open source du Datacenter Operating System de Mesosphere (DCOS) ».

L’objectif d’Azure Container Service est de fournir un environnement de container en se servant d’outils open source et de technologies parmi les plus populaires chez les clients Microsoft. À cet effet, des API standards vous sont proposées pour l’orchestrateur de votre choix. En les utilisant, vous pourrez alors tirer parti de tout logiciel capable de communiquer avec eux. Par exemple, dans le cas de Docker Swarm, vous pourrez décider d’utiliser Docker Compose, tandis que dans le cas d’Apache Mesos vous pourrez choisir d’utiliser DCOS CLI.

Microsoft estime que cette approche apporte plus de flexibilité et de portabilité aux applications. La vidéo ci-dessous illustre comment les containers Docker et Docker Compose ont été utilisés sur des machines de développeurs avec Azure Container Service, Apache Mesos étant l’orchestrateur pour le cluster test.


Microsoft a également lancé la préversion publique d’Azure Security Center, qui permet aux utilisateurs de prévenir, détecter et répondre aux menaces avec une visibilité accrue et un contrôle sur leurs ressources Azure. Pour rappel, Azure Security Center a été présenté durant l’évènement AzureCon qui s’est tenu le 29 septembre dernier.

La console permet d’être informé sur l’état de sécurité de toutes ses ressources Azure et donc de vérifier rapidement si les contrôles de sécurité appropriés ont été mis en place et sont configurés convenablement. Il permet également de prendre le contrôle de la sécurité sur le cloud en définissant des politiques pour ses souscriptions Azure en accord avec les besoins en sécurité de son entreprise, taillées pour le type d’applications ou de données sensibles dans chacune des souscriptions. L’outil facilite le déploiement des solutions de sécurité intégrées de Microsoft et de ses partenaires. Microsoft estime qu’en combinant sa technologie Advanced Threat Analytics, pour rechercher des comportements inhabituels dans l’environnement d’un client, aux aperçus des évènements liés à la sécurité à travers vos déploiements Azure, Security Center est en mesure de vous aider à détecter des menaces réelles plus tôt, mais également à réduire les faux positifs. Les alertes de sécurité offrent un aperçu de la campagne d’attaque, y compris sur les évènements connexes et les ressources impactées, et vous proposent des moyens de corriger les problèmes et de récupérer rapidement.

Si un serveur héberge un site web qui ne dispose pas d’application pare-feu, Azure Security Center peut le signaler et proposer aux utilisateurs d’en télécharger auprès d’un autre éditeur, comme Barracuda, F5 ou Trend Micro. Trend Micro explique avoir « collaboré étroitement avec Microsoft afin de s’assurer de fournir des solutions de sécurité élastiques, flexibles et évolutives qui sont compatibles avec l’environnement Azure ».

« Tandis que les clients adoptent Azure, ils ont besoin de solutions de sécurité faciles à gérer pour se protéger des logiciels malveillants, mais également des attaques sur le réseau », a indiqué Bill McGee, Vice-Président Senior de la branche Cloud & Data Center Security de Trend Micro. « Avec Azure Security Center, il n’a jamais été aussi aisé de profiter de Deep Security, une solution de sécurité serveur qui évolue dans les environnements cloud et virtuel sans compromettre la performance ni l’efficacité. Il automatise également la fourniture de sécurité pour une protection rapide de machines virtuelles de vulnérabilités logiciels parmi lesquelles Shellshock et Heartbleed ».

Source : blog Microsoft (Azure Container Service), blog Microsoft (Azure Security Center), blog Trend Micro, commentaire Bill McGee

Voir aussi :

Microsoft Azure ajoute Debian à sa liste de distributions Linux prises en charge, avec le support des versions 7 et 8 de l'OS

« On ne s'improvise pas fournisseur de cloud du jour au lendemain », entretien avec Microsoft sur sa plateforme de Cloud Azure

Microsoft adopte la version Linux de Red Hat sur Azure Cloud pour répondre à la demande de plusieurs de ses clients

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !