Mark Zuckerberg et Bill Gates lancent la « Breakthrough Energy Coalition »
Afin d'investir dans les nouvelles technologies d'énergies propres

Le , par saigone

22PARTAGES

5  1 
C’est un fait, notre planète est en souffrance. Les changements climatiques, la détérioration de la couche d’ozone ou encore les inondations récurrentes pour ne citer que ces faits-là mettent tout le monde d’accord sur le constat, qui est la souffrance de mère Nature due à notre évolution sans cesse croissante. La ville de Pékin en Chine est passée dans la journée d’hier en alerte orange à cause de la densité des particules polluantes dans l’air, qui a atteint quinze fois le seuil recommandé.

Face au danger que représente la détérioration de la nature, des entreprises et particuliers optent pour des actions visant à soulager la planète. Mark Zuckerberg, fondateur de Facebook a annoncé via sa page Facebook l’association de son groupe avec Bill Gates, fondateur de Microsoft pour le lancement de la "Breakthrough Energy Coalition", afin d’investir dans les nouvelles technologies d’énergies propres. Pour Mark, la résolution du problème des énergies polluantes est essentielle dans la construction d’un monde meilleur.

La "Breakthrough Energy Coalition" a pour but d’investir dans des idées innovantes visant à révolutionner la production et la consommation d’énergies. Mark espère ainsi contribuer à la recherche de solutions face au problème du climat qui atteint un seuil alarmant. « Nous ne serons pas en mesure de faire des progrès significatifs sur d'autres défis - comme l'éducation ou connecter le monde - sans énergétique sure et un climat stable », peut-on lire sur sa page.
D’après Mark, malgré le fait que de grandes entreprises investissent déjà dans les énergies renouvelables et propres pour leurs installations, à l’instar de Facebook ou en encore Google qui a récemment annoncé l’alimentation d’un de ses campus grâce aux énergies renouvelables, la construction d’un monde meilleur pour les futures générations signifie aussi investir dans des projets à long terme où les entreprises et les gouvernements ne le font pas.

Aujourd’hui se tient à Paris la conférence sur le changement climatique. L’annonce de Mark est une judicieuse coïncidence. Même si la vision du projet dans lequel s’est engagé le fondateur de Facebook est assez singulière, le but recherché est le même. Il compte communiquer davantage sur le projet dans les prochains jours.

Une chose est certaine, le combat pour sauver la planète s’annonce long et rude. La Chine, l’un des plus grands pollueurs de la planète ne semble pas vouloir diminuer ses émissions de gaz.

Source : Facebook

Et vous?

Qu'en pensez-vous ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Tryph
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 01/12/2015 à 15:57
Citation Envoyé par DiverSIG Voir le message
Plutôt une communication bien orchestrée !

Nico
ouais! et l'article en lui même fait aussi partie de la communication bien orchestrée il me semble:

La Chine, l’un des plus grands pollueurs de la planète ne semble pas vouloir diminuer ses émissions de gaz.
c'est bien beau de "tapper" sur la Chine en énnonceant une vérité. Ca serait encore plus beau de rappeler cette autre vérité: devant la Chine, le plus gros pollueur du monde ce sont les USA; et il ne me semble pas qu'ils soient plus enclins que la Chine à réduire leurs emissions de CO2.

bon en même temps, la source c'est Facebook alors fallait pas s'attendre à mieux.
6  0 
Avatar de Saverok
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 01/12/2015 à 19:23
Citation Envoyé par Traroth2 Voir le message
J'ai l'impression qu'il y a deux milliardaires qui ont senti le filon...

Dire ça en grande COP21, c'est un peu comme si les nations disaient "il va falloir qu'on investisse dans des technologies vertes" et qu'ils répondaient "ça tombe bien, on a justement des trucs à vous vendre".
Oui, et ?
Ça fait des décennies qu'on nous baratine avec "l'économie verte" ou le "capitalisme écologique" et là, on y est.
S'il est possible de gagner de l'argent, faire de la croissance, créer des emplois, etc. tout en préservant la planète, où est le mal ?

Personnellement, je préfère que ces milliardaires investissent dans les énergies renouvelables que dans l'armement...
Après, ce n'est qu'un point de vu...
6  1 
Avatar de Traroth2
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 01/12/2015 à 16:15
J'ai l'impression qu'il y a deux milliardaires qui ont senti le filon...

Dire ça en grande COP21, c'est un peu comme si les nations disaient "il va falloir qu'on investisse dans des technologies vertes" et qu'ils répondaient "ça tombe bien, on a justement des trucs à vous vendre".
5  1 
Avatar de Matthieu Vergne
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 02/12/2015 à 15:29
Citation Envoyé par saigone Voir le message
C’est un fait, notre planète est en souffrance. Les changements climatiques, la détérioration de la couche d’ozone ou encore les inondations récurrentes pour ne citer que ces faits-là mettent tout le monde d’accord sur le constat, qui est la souffrance de mère Nature due à notre évolution sans cesse croissante.
Euh... Non, pas du tout. La planète, pour autant que je sache, n'a pas de système nerveux ni de cerveau lui permettant de souffrir ou de sentir un quelconque bien-être. C'est les êtres humains et autres animaux qui souffrent (éventuellement la flore, à confirmer), mais ne nous voilons pas la face : quand on dit que la planète souffre, on parle avant tout de la race humaine en général. Dire que la planète souffre, ça fait joli et est source de masturbation mentale, mais au final on ne fait généraliser à outrance notre propre condition (les environnements isolés style grottes profondes et fond sous-marins n'en ont cure de notre air pollué). Si un jour la race humaine s'éteint à cause de ses propres actions, la planète sera toujours là et continuera sont bonhomme de chemin. Ça serait pas la première fois, et probablement pas la dernière non plus.

Citation Envoyé par saigone Voir le message
« Nous ne serons pas en mesure de faire des progrès significatifs sur d'autres défis - comme l'éducation ou connecter le monde - sans énergétique sure et un climat stable », peut-on lire sur sa page.
L'énergétique, je peux le comprendre vis-à-vis des hautes technologies, qui nécessitent généralement de l'électricité. Le climat par contre je vois pas le rapport. Autant je peux comprendre qu'un climat instable est, de manière générale, plus difficile à vivre qu'un climat stable, autant le rapport avec l'éducation et la connexion du monde me semble des plus arbitraires.

Citation Envoyé par saigone Voir le message
Aujourd’hui se tient à Paris la conférence sur le changement climatique. L’annonce de Mark est une judicieuse coïncidence.
Comme d'autres, je penche plus pour le judicieux que la coïncidence. Maintenant, tout ça c'est des mots. Reste à voir les actes. On sait tous à quel point ces gens là sont bons niveau pub, reste maintenant à voir ce qu'ils font de concret. L'investissement majoritaire de grandes entreprises, c'est aussi un moyen de contrôler l'évolution des technologies dans un sens qui nous arrange (on finance X bon pour nous mais pas Y bon pour eux, soi-disant que Y n'est pas assez innovant si réaliste, ou pas assez réaliste si innovant).
4  0 
Avatar de DiverSIG
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 01/12/2015 à 15:23
L’annonce de Mark est une judicieuse coïncidence.
Plutôt une communication bien orchestrée !

Nico
3  0 
Avatar de Sodium
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 02/12/2015 à 9:13
Bill Gates et Mark Zuckerberg ont-ils vraiment besoin de coups de communication ?

Je préfère plutôt être optimiste et voir ça comme une réelle prise de conscience : j'ai tellement d'argent que je ne sais pas quoi en faire et il ne me sauvera pas si la planète devient inhabitable, autant en donner un peu.

Il y a quelques décennies, les grands patrons à la tête d'industries ultra-polluantes pouvaient toujours se dire que le climat serait le problème des générations futures. Aujourd'hui et surtout avec les progrès de la médecine, une bonne partie des multimiliardaires de ce monde ont beaucoup de chance de subir comme tout le monde les conséquences de notre comportement.

Ce genre d'initiative est d'autant plus positive que les gouvernements rassemblés pour la COP21 vont mettre des années pour peut-être éventuellement dans le meilleur des cas aboutir à quelques mesurettes ridicules à l'horizon 2020. L'intérêt de chaque état-membre passera toujours avant l'intérêt collectifs. Dans le cas de "mécènes" individuels, on zappe complètement cette étape pour aller directement à la recherche de solutions concrètes.
3  0 
Avatar de ddoumeche
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 02/12/2015 à 9:32
Citation Envoyé par saigone Voir le message
Une chose est certaine, le combat pour sauver la planète s’annonce long et rude. La Chine, l’un des plus grands pollueurs de la planète ne semble pas vouloir diminuer ses émissions de gaz.

Et vous?

Qu'en pensez-vous ?
Effectivement on tape sur la Chine chinois, n'empêche que le pays est devenue la manufacture mondiale avec l'aide indispensable de tout ces grands capitalistes,
et que cela les a sortit de la pauvreté.
Le fait que des milliers d'entreprises ferment chez nous en conséquence n'a pas l'air d'émouvoir l'auteur de l'article.
3  0 
Avatar de neocps1
Membre à l'essai https://www.developpez.com
Le 01/12/2015 à 16:39
Et dans "coalition", il y a "coal" (charbon). Un signe ?
2  0 
Avatar de Zirak
Inactif https://www.developpez.com
Le 02/12/2015 à 12:04
Citation Envoyé par Sodium Voir le message

Ce genre d'initiative est d'autant plus positive que les gouvernements rassemblés pour la COP21 vont mettre des années pour peut-être éventuellement dans le meilleur des cas aboutir à quelques mesurettes ridicules à l'horizon 2020. L'intérêt de chaque état-membre passera toujours avant l'intérêt collectifs. Dans le cas de "mécènes" individuels, on zappe complètement cette étape pour aller directement à la recherche de solutions concrètes.
Oui enfin les initiatives, ils ne faut pas toujours s'y fier.

Si on reprend l'exemple de Google qui est repris dans l'article, où ils alimentent un de leur campus avec des énergies renouvelables, et quand tu vois le truc en pleine nuit, tu y vois comme en plein été à midi un jour sans nuage... Si tu veux faire un "geste" pour la nature, tu n'utilise pas autant de lumière en pleine nuit qu'une ville de 50 000 habitants pour un seul batîment.
2  1 
Avatar de ddoumeche
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 24/02/2016 à 9:52
Citation Envoyé par Sodium Voir le message
Passer de très très pauvre à très pauvre, ce n'est pas sortir de la pauvreté.

Les entreprises vont devoir continuer à fermer dans tous les cas, car la baisse de nos émissions polluantes passera inévitablement par de la décroissance.
Le niveau de vie des chinois de la classe ouvrière et moyenne (en tout cas celle qui produit) a rejoint celui de leur équivalent au Mexique, 14ème producteur mondial. A tel point qu'il n'est désormais plus rentable de délocaliser produire au Mexique. Reste 800 millions de chinois dans la pauvreté mais le gouvernement à des projets titanesques comme l'oléoduc russie-chine ou la nouvelle route de la soie pour désenclaver tout le centre du monde.
En tout cas, il n'y a plus de famines en Chine, voir en Asie, à part la Corée du Nord mais là bas c'est surtout un problème politique.

la décroissance... quand ton job aura été délocalisation en Asie, ou plus simplement détruit indirectement par les délocalisations, la mairie vert pomme citoyenne t'offrira peut-être un poste de garçon de café. Nous reparlerons des bienfaits de la décroissance.
L'Europe n'a plus quasiment plus de ressources à exploiter, elle doit transformer, il lui faut des usines.

Citation Envoyé par Matthieu Vergne Voir le message

L'énergétique, je peux le comprendre vis-à-vis des hautes technologies, qui nécessitent généralement de l'électricité. Le climat par contre je vois pas le rapport. Autant je peux comprendre qu'un climat instable est, de manière générale, plus difficile à vivre qu'un climat stable, autant le rapport avec l'éducation et la connexion du monde me semble des plus arbitraires.
Ce sont des grands chefs d'industrie de la cybernétique, leurs cerveaux reptiliens ne voient que la connexion ente objets "intelligents" (sous Windows svp) comme le Saint Graal.
Le fait de pouvoir cultiver plus de riz sur la même surface, d'offrir un salaire correct aux populations pauvres d'Afrique, d'avoir des enseignants et des systèmes politiques pas trop corrompus, est tout à fait en dehors de leur champs de pensée.
2  1 
Contacter le responsable de la rubrique Accueil

Partenaire : Hébergement Web