Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

« On ne s'improvise pas fournisseur de cloud du jour au lendemain »
Entretien avec Microsoft sur sa plateforme de Cloud Azure

Le , par Michael Guilloux

60PARTAGES

6  0 
Le monde de l’IT subit actuellement une importante transformation numérique. Celle-ci enrôle un nombre croissant d’entreprises qui ne veulent pas rester en marge sur le plan de l’innovation par rapport à leurs concurrents. Parmi les technologies qui alimentent cette transformation, le cloud est sans doute l’une des plus en vue. Il ouvre la voie à une nouvelle génération d’applications et services innovants pour les développeurs et entreprises.

En ce qui concerne le marché, il continue également d’accueillir de nouveaux acteurs : des startups spécialisées aux géants de l’IT qui veulent étendre leur domaine d’activités avec des offres cloud. Tous travaillent donc pour mettre en œuvre les moyens techniques pour offrir des solutions complètes, mais surtout sécurisées aux clients.

Parmi les grands acteurs du marché, Microsoft s’est inscrite dans cette vision d’offrir une gamme complète de services basés sur « un cloud de confiance ». L’entreprise a essayé de concrétiser cela avec des centaines de nouvelles fonctionnalités au cours de ces 12 derniers mois.

À environ une semaine du Microsoft Azure Tour à Paris, la rédaction de Developpez.com est donc allée à la rencontre de Pierre Lagarde, directeur du groupe évangélisme technique de Microsoft France, pour revenir en détail sur la plateforme Azure et ce qu’elle offre aux développeurs et entreprises.


Pierre Lagarde

Developpez.com : Pouvez-vous nous présenter brièvement Microsoft Azure ? Quels sont les services clés offerts par cette plateforme ?

Pierre Lagarde : Microsoft Azure est la solution de cloud public de Microsoft offrant à la fois des services de plateforme (PaaS), orientés développeurs et applications, mais aussi des services d’infrastructure (IaaS) pour exécuter, provisionner des machines virtuelles, ou encore pour migrer toute ou partie de son infrastructure. Azure est une extension du datacenter de nos clients : débordement de ressources vers le cloud, plan de reprise d’activité, gestion d’identité et de ressources en mode cloud avec Azure Active Directory.

Nous opérons Azure dans près d’une vingtaine de datacenters dans le monde, avec partout la même qualité de services. On ne s’improvise pas fournisseur de cloud du jour au lendemain. Nous avons une expérience unique et une maîtrise des métiers de l’hébergement avec nos propres applications, utilisées par des centaines de millions de personnes dans le monde, qui tournent sur Azure.

Developpez.com : Quels sont les langages et technologies supportés par Azure ? La plateforme peut-elle être étendue pour supporter d’autres langages ? Si oui, lesquels ?

Pierre Lagarde : Microsoft Azure est certes une solution Microsoft… mais pas uniquement ! Nous proposons une solution ouverte : nous supportons de nombreux langages (.Net, Node.js, Java, PHP, Python, Ruby) ainsi que des solutions et technologies non Microsoft provenant d’éditeurs tiers ou des communautés Open Source. Nous fournissons d’ailleurs une marketplace pour découvrir, acheter et provisionner des applications et services afin de compléter et étendre les fonctionnalités des services Azure. Près de 3000 solutions sont disponibles : machines virtuelles (SUSE, Ubuntu, Redhat Oracle, IBM, SAP, Hortonworks, Veeam…), applications web (Drupal, WordPress...), services applicatifs (SendGrid, New Relic…), API (connecteurs Salesforce, SAP, Office 365…), gestions de configuration (Chef, Puppet et à base de conteneurs comme Docker).
Nos services packagés pour des solutions mobiles tels que le stockage, les notifications ou des solutions d’engagement des utilisateurs, sont également disponibles pour des applications Android, iOS et Windows.

Enfin, Azure, c’est aussi un ensemble de solutions pour gérer d’autres clouds : Azure Active Directory Premium par exemple pour mettre en place un SSO (compatible avec plus de 2400 applications SaaS du marché dont Salesforce, Google Apps, etc.) ou encore Microsoft Operations Management Suite pour gouverner et gérer l’ensemble de vos infrastructures (Azure, AWS, Openstack, etc.).

Developpez.com : La conférence AzurCon qui s’est déroulée le 29 septembre a été l’occasion pour Microsoft de dévoiler de nouvelles solutions innovantes avec Azure. Pouvez-vous nous en dire plus en ce qui concerne les principales annonces faites pendant cette conférence ?

Pierre Lagarde : Azure c’est 500 nouvelles fonctionnalités ces 12 derniers mois et nous ne sommes pas prêts de nous nous arrêter ! Lors de l’AzureCon, nous avons en effet fait un certain nombre d’annonces : ouverture de nouveaux datacenters (trois en Inde et nous venons d’annoncer de nouveaux datacenters au Royaume-Uni et en Allemagne) ; disponibilité de nouveaux types de machines virtuelles avec la série N qui s’appuient sur les GPU Nvidia ; disponibilité de Microsoft Azure IoT suite, un ensemble de solutions préconfigurées pour capturer, gérer et analyser les données de vos objets connectés ; ouverture aux bêta-testeurs, avant la fin de l’année, d’une version de test d’un nouveau service d’orchestration de conteneurs sur Azure mariant Docker et Mesos ; Azure Security Center, qui vous permet, à travers votre console web Azure, d’avoir une vue centrale de la sécurité de vos environnements cloud (Azure, environnement local, mais aussi ceux hébergés chez d’autres fournisseurs).

Developpez.com : Du point de la vue de la sécurité, comment Microsoft accompagne-t-elle les nouvelles solutions annoncées, vu que le cloud est souvent associé avec risques de sécurité ?

Pierre Lagarde : Avec Microsoft Azure, nous bâtissons un véritable cloud de confiance qui repose sur quatre piliers : sécurité renforcée, protection et contrôle de la vie privée pour que nos clients restent maîtres de leurs données, transparence vis-à-vis de nos clients et conformité avec les normes les plus élevées du marché, telles qu’ISO 27001 ou ISO 27018. En outre, les 28 Autorités nationales de protection des données personnelles chargées d’encadrer les entreprises exerçant des activités dans l’Union européenne ont publié une lettre (dite « Lettre Article 29 ») confirmant que Microsoft a bien inclus dans ses services de cloud pour les entreprises les conditions contractuelles appropriées. Nous sommes les seuls à avoir obtenu cette validation.

Developpez.com : Microsoft a récemment annoncé un partenariat avec Red Hat pour une meilleure expérience de cloud hybride, pouvez-vous revenir sur les points clés de cette collaboration ?

Pierre Lagarde : Encore une fois, nous souhaitons mettre en avant un véritable écosystème autour de Microsoft Azure et l’annonce du partenariat avec Red Hat en est l’illustration. Déployer des machines virtuelles Red Hat Linux dans Azure est la première étape de ce partenariat. Par exemple, vous pourrez bientôt migrer vos machines virtuelles existantes dans Azure. Vous pourrez aussi déployer des images à la demande et bénéficier ainsi d’un paiement à l’usage. Vous pourrez bientôt construire et déployer des applications .Net sur une distribution Red Hat Linux et gérer vos environnements Red Hat qu’ils soient dans Azure ou en local avec Red Hat Cloud Forms. Bref, à suivre !

Developpez.com : Pourquoi un développeur devrait-il adopter Microsoft Azure au lieu des plateformes concurrentes ?

Pierre Lagarde : Pour un développeur, le niveau d’intégration à ses outils de développements est essentiel afin d’être à la fois plus productif et d’avoir une plus grande liberté pour faire de l’intégration continue, instancier des infrastructures de test très rapidement et de les supprimer tout aussi rapidement. Sur Azure, ce luxe est à portée de clics quel que soit l’outil de développement : Visual Studio de même qu’un projet open source reposant sur GitHub peuvent être automatiquement connectés à Azure pour réaliser la compilation, les tâches gulps par exemple et les tests unitaires. Azure Ressource Manager (ARM) permet même d’automatiser le déploiement quelle que soit l’infrastructure cible - IaaS, PaaS ou conteneurs avec une gestion de workflow pour valider les différentes étapes. Aujourd’hui, Microsoft Azure offre aux développeurs et aux Ops une gamme très large de solutions d’hébergement applicatif évolutif, régulièrement mis à jour et extensible pour gérer chaque étape du développement. Enfin, sur Azure, des solutions complexes comme le Machine Learning deviennent accessibles à tous.

Developpez.com : Qu’en est-il de la tarification de la plateforme ? Et comment Microsoft compte-t-elle accompagner les jeunes entreprises dans la gestion de leurs investissements dans le cloud ?

Pierre Lagarde : Nous avons un engagement : être alignés avec les prix du marché sur les services « standards » (VMs, stockage, etc.). Si le prix est un facteur qui pèse dans la décision, c’est surtout l’innovation qui fait la différence sur le marché du cloud.

Pour accompagner les jeunes entreprises, Satya Nadella a annoncé, lors de son passage à Paris, une enveloppe de 83 millions d’euros d’investissements, dont 70 millions sous la forme d’aides aux startups.
Concrètement, nous nous associons avec les plus grands incubateurs français comme Numa ou EuraTechnologies et proposons gratuitement aux startups qu’ils accompagnent un ensemble de ressources Azure à travers le programme Microsoft BizSpark.

Developpez.com : Le 7 décembre 2015 se tiendra le Microsoft Azure Tour à Paris. Quel est le public ciblé par cet événement ? Et à quoi devrait-il s’attendre ?

Pierre Lagarde : Nous accueillons les équipes en charge du développement de Microsoft Azure en provenance de notre siège à Seattle, et notamment James Staten, Directeur de la stratégie Cloud et Entreprise de Microsoft, ancien responsable cloud de Forrester Research. Il s’agit de l'événement Azure de l'année, qui aura lieu au Docks de Paris, à destination d’une audience technique, pour faire le point sur les fonctionnalités d’Azure, qu’il s’agisse de sécurité, de réseau, de big data, de stockage, d’identité, de web, de mobile, d’hybride, de conteneurs, de devops, d’open source, de management ou encore d’internet des objets. Évidemment, du fun, du partage, et des retours d’expérience.

En savoir plus sur la plateforme Azure
S’enregistrer pour participer au Microsoft Azure Tour (le nombre de places étant limité)

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de David Evan
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 01/12/2015 à 12:06
Microsoft, avec Azure, comme IBM avec Bluemix, sont tout les deux d'excellents fournisseurs pour le PaaS.

J'ai eu l'occasion de travailler avec Azure depuis sa sortie (avec l'interface archaïque et totalement rédhibitoire ..., puis avec la version Silverlight !!!) et je me rend compte du nombre de services et d'évolutions, tant en termes de performance, de support de technologie et de tarifications qui ont pu avoir lieu.

A l'origine cantonné aux technologie .Net avec un support très rudimentaires des autres langages, la plateforme est aujourd'hui totalement ouverture à une multitude de technologie. Son intégration parfaite à VS la rend vraiment agréable à utiliser.

Aujourd'hui, je ne me vois plus pouvoir travailler sans ces technologies. Bien que le IaaS offrent certains avantages, la plateforme Azure reste pour moi l'idéal, que ce soit pour de petit ou gros projets, afin de limiter l'investissement de départ, et de permettre l'évolution rapide des projets sans jamais avoir besoin d'un administrateur réseaux à porté de main.

Le seul bémol d'Azure, qui est aussi sa force : Le changement est vraiment très très rapide. J'ai du mal à suivre l'ensemble des nouveautés déployées, et à juger de leurs efficacité dans un contexte de production.

Amicalement,
5  0 
Avatar de David Evan
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 01/12/2015 à 13:49
Citation Envoyé par Issam Voir le message
mais la version actuelle est en angularjs non ? j'ai vu ça juste dans les vidéos .
Oui, la nouvelle version de l'interface s'appuie uniquement sur les technologie web sans plugins (bien plus agréable !)

Auparavant, les anciennes interfaces étaient vraiment très difficiles à utiliser, et ne pouvait pas, comme aujourd'hui, s'utiliser depuis une tablette.

Cela montre bien l'évolution (plus que rapide) de ce genre de plateforme (tout comme celle d'IBM) et l’intérêt grandissant du secteur de l'informatique pour les technologies Cloud.

Je ne connais pas très bien la plateforme d'Amazon, mais il me semble que c'est un modèle IaaS et non en PaaS (bien qu'Azure supporte le IaaS désormais).
3  0 
Avatar de Iradrille
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 01/12/2015 à 13:17
Citation Envoyé par Michael Guilloux Voir le message
Developpez.com : Pourquoi un développeur devrait-il adopter Microsoft Azure au lieu des plateformes concurrentes ?
Çà mériterait une réponse plus approfondie.

Au passage, les concurrents sont bien IBM / Google / Amazon ? J'ai un peu de mal à cerner ce que permet exactement Azure ou les services concurrents.
J'avais testé AWS pour monter un petit serveur de jeu, distribué sur plusieurs VMs (aucune réelle utilisation, c'était principalement pour tester). C'est le genre de trucs que permet Azure, ou c'est différent ?
1  0 
Avatar de Issam
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 01/12/2015 à 12:38
Citation Envoyé par David Evan Voir le message
J'ai eu l'occasion de travailler avec Azure depuis sa sortie (avec l'interface archaïque et totalement rédhibitoire ..., puis avec la version Silverlight !!!)
mais la version actuelle est en angularjs non ? j'ai vu ça juste dans les vidéos .
0  0