Android Studio 2.0 est disponible en préversion
Avec un profileur et un émulateur plus performants et une nouvelle fonctionnalité nommée Instant Run

Le , par Olivier Famien

33PARTAGES

5  0 
Il y a quelques jours de cela Android Studio est passé à la version 1.5. Pour cette version, un point d’honneur a été mis sur la stabilité et des améliorations du produit. Les fonctionnalités du profileur de mémoire ont été améliorées afin de détecter plus rapidement les fuites de mémoire. L’éditeur de code a été amélioré afin de pouvoir créer automatiquement des liens profonds dans le manifeste pour lancer des applications. Il a également été rendu capable de générer du code pour une intégration plus aisée avec les API d’indexation des applications.

Toutes ces ressources et bien plus encore représentent les fonctionnalités qui composent Android 1.5. Toutefois, en cherchant à parfaire son environnement de développement intégré (EDI), Google a mis en œuvre un ensemble de fonctionnalités qu’elle a consigné dans une nouvelle préversion à savoir Android Studio 2.0.

Dans cette nouvelle application, l’on note l’ajout de la fonctionnalité « Instant Run ». Instant Run permet de construire et déployer facilement les applications sur des appareils physiques ou des émulateurs. De manière détaillée, lorsque vous concevez votre application et que vous effectuez des changements de code pour tester cette application, vous devez reconstruire l’application ce qui peut faire perdre du temps. Avec Instant Run, dès que vous effectuez des changements dans l’éditeur de code et que vous cliquez sur le bouton Instant Run dans la barre d’outils, la construction de l’application se fait presque automatiquement.

En outre, pour que Instant Run puisse fonctionner correctement, il faut au préalable mettre à jour le fichier de construction de projet Graddle en cliquant sur le lien Update Project qui se trouve dans la fenêtre Instant Run située dans les préférences.

De même, il est bon de préciser qu’Instant Run ne fonctionne qu’avec Android Ice Cream ou les versions supérieures. Aussi, seule une poignée de méthodes sont présentement supportées par cette fonctionnalité. Des travaux sont en cours pour étendre celle-ci aux actions telles que l’édition des annotations, d’un champ d’instance, d’un champ statique, etc.

Une des remarques que l’on peut faire face à cette implémentation est que pour que Instant Run fonctionne rapidement sur l’émulateur, il faut que ce dernier puisse être assez performant également. C’est pourquoi un nouvel émulateur a été conçu afin de tirer parti de toutes ces nouvelles fonctionnalités.

En guise de nouveautés, la firme met en avant le fait qu'il est capable d’émuler les emplacements GPS, les appels, les textes, l’appareil photo, la batterie, etc. À ces points positifs, il faut ajouter une nouvelle interface utilisateur et des performances qui, selon les développeurs de cette version, seraient 5 fois meilleures que des appareils physiques.

Au-delà de ces éléments, de nouveaux outils de débogage GPU ont été introduits dans cette mouture. Ils se composent essentiellement d’un outil de profilage de mémoire capable d’inspecter le code Android OpenGL ES. Selon les ingénieurs d’Android Studio 2.0, avec cet outil le profilage du code Android OpenGL ES est maintenant plus facile. Il faut souligner que ces outils ne sont pas installés par défaut. Les utilisateurs qui souhaitent les tester doivent les installer eux-mêmes.

Enfin, un des aspects sur lesquels Google a mis l’accent également, c’est l’indexation du contenu des applications. Avec cette implémentation, les moteurs de recherche peuvent parcourir le contenu des applications conçues afin d’orienter les utilisateurs vers une application par exemple. Pour ce faire, l’émulateur a été mis à jour afin qu'il soit capable de générer maintenant des liens profonds dans une application pour que ceux-ci puissent être référencés par les moteurs de recherche.

Pour ceux qui auront aimé ces fonctionnalités, Android Studio précise que ce n’est qu’un avant-gout des fonctionnalités à venir. Plus d’informations seront communiquées sur les fonctionnalités complètes au Sommet des développeurs Android.

Source : Plateforme Android développeur

Et vous ?

Que pensez-vous d'Android Studio 2.0?

Les fonctionnalités mises en œuvre vous conviennent-elles ?

Voir aussi

Forum Android

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de MichaelREMY
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 24/11/2015 à 9:07
bonjour,

est-ce que android studio permet l'utilisation optimale d'un ordinateur multicore pour le développement et surtout pour le test d'une application ?
J'ai encore le mauvais souvenir d'Eclipse qui n'utilisait pas réellement mes 6 cores/12threads et les tests/compilations étaient long, très long...(malgré la présence d'un SSD)
0  1 
Avatar de grunk
Modérateur https://www.developpez.com
Le 08/04/2016 à 14:52
Enfin j'ai envie de dire ! Les émulateurs , même x86, étaient une honte , a t'elle point que la plus part des dév se tournaient vers des solutions comme Genymotion.
Entre l'instant run qui réduit le temps de déploiement et les émulateurs enfin performants on peut développer/debugger sur autre chose que des device physique.

Perso j'ai désinstallé Genymotion.

Une mise à jour qui fait bien plaisir en tout cas
0  0 
Avatar de alves1993
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 08/04/2016 à 16:02
Concernant l'émulateur les avancées le concernant sont cool, mais la machine doit avoir un CPU qui supporte VT-x ou SVM.
Bref c'est toujours chiant d'utiliser l'émulateur pour des développeurs qui ont un CPU AMD .
0  0 
Avatar de MichaelREMY
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 08/04/2016 à 19:46
y-a-t-il enfin une liste officielle des terminaux android simulables ou bien faut-il encore cravacher dure pour rentrer exactement les specs d'un appareil pour simuler ?
0  0 
Avatar de Hizin
Modérateur https://www.developpez.com
Le 09/04/2016 à 8:16
Petit bémol sur l'instant run : je ne sais pas si c'est moi qui n'ait pas eu de bol, mais le code n'a pas été "complétement rechargée". Un setTextColor ne passait pas dans un Fragment, et en passant en debug, les breakpoints ne correspondaient à rien (arrêt sur ligne vide par exemple, pas à pas complétement à l'ouest).
Déjà eu une petite mésaventure avec en somme, mais la fonctionnalité reste tout de même très appréciable, bien que j'ai l'impression qu'elle consomme beaucoup plus en ressources.
0  0 

 
Contacter le responsable de la rubrique Accueil

Partenaire : Hébergement Web