Android Studio 2.0 est disponible en préversion
Avec un profileur et un émulateur plus performants et une nouvelle fonctionnalité nommée Instant Run

Le , par Olivier Famien, Chroniqueur Actualités
Il y a quelques jours de cela Android Studio est passé à la version 1.5. Pour cette version, un point d’honneur a été mis sur la stabilité et des améliorations du produit. Les fonctionnalités du profileur de mémoire ont été améliorées afin de détecter plus rapidement les fuites de mémoire. L’éditeur de code a été amélioré afin de pouvoir créer automatiquement des liens profonds dans le manifeste pour lancer des applications. Il a également été rendu capable de générer du code pour une intégration plus aisée avec les API d’indexation des applications.

Toutes ces ressources et bien plus encore représentent les fonctionnalités qui composent Android 1.5. Toutefois, en cherchant à parfaire son environnement de développement intégré (EDI), Google a mis en œuvre un ensemble de fonctionnalités qu’elle a consigné dans une nouvelle préversion à savoir Android Studio 2.0.

Dans cette nouvelle application, l’on note l’ajout de la fonctionnalité « Instant Run ». Instant Run permet de construire et déployer facilement les applications sur des appareils physiques ou des émulateurs. De manière détaillée, lorsque vous concevez votre application et que vous effectuez des changements de code pour tester cette application, vous devez reconstruire l’application ce qui peut faire perdre du temps. Avec Instant Run, dès que vous effectuez des changements dans l’éditeur de code et que vous cliquez sur le bouton Instant Run dans la barre d’outils, la construction de l’application se fait presque automatiquement.

En outre, pour que Instant Run puisse fonctionner correctement, il faut au préalable mettre à jour le fichier de construction de projet Graddle en cliquant sur le lien Update Project qui se trouve dans la fenêtre Instant Run située dans les préférences.

De même, il est bon de préciser qu’Instant Run ne fonctionne qu’avec Android Ice Cream ou les versions supérieures. Aussi, seule une poignée de méthodes sont présentement supportées par cette fonctionnalité. Des travaux sont en cours pour étendre celle-ci aux actions telles que l’édition des annotations, d’un champ d’instance, d’un champ statique, etc.

Une des remarques que l’on peut faire face à cette implémentation est que pour que Instant Run fonctionne rapidement sur l’émulateur, il faut que ce dernier puisse être assez performant également. C’est pourquoi un nouvel émulateur a été conçu afin de tirer parti de toutes ces nouvelles fonctionnalités.

En guise de nouveautés, la firme met en avant le fait qu'il est capable d’émuler les emplacements GPS, les appels, les textes, l’appareil photo, la batterie, etc. À ces points positifs, il faut ajouter une nouvelle interface utilisateur et des performances qui, selon les développeurs de cette version, seraient 5 fois meilleures que des appareils physiques.

Au-delà de ces éléments, de nouveaux outils de débogage GPU ont été introduits dans cette mouture. Ils se composent essentiellement d’un outil de profilage de mémoire capable d’inspecter le code Android OpenGL ES. Selon les ingénieurs d’Android Studio 2.0, avec cet outil le profilage du code Android OpenGL ES est maintenant plus facile. Il faut souligner que ces outils ne sont pas installés par défaut. Les utilisateurs qui souhaitent les tester doivent les installer eux-mêmes.

Enfin, un des aspects sur lesquels Google a mis l’accent également, c’est l’indexation du contenu des applications. Avec cette implémentation, les moteurs de recherche peuvent parcourir le contenu des applications conçues afin d’orienter les utilisateurs vers une application par exemple. Pour ce faire, l’émulateur a été mis à jour afin qu'il soit capable de générer maintenant des liens profonds dans une application pour que ceux-ci puissent être référencés par les moteurs de recherche.

Pour ceux qui auront aimé ces fonctionnalités, Android Studio précise que ce n’est qu’un avant-gout des fonctionnalités à venir. Plus d’informations seront communiquées sur les fonctionnalités complètes au Sommet des développeurs Android.

Source : Plateforme Android développeur

Et vous ?

Que pensez-vous d'Android Studio 2.0?

Les fonctionnalités mises en œuvre vous conviennent-elles ?

Voir aussi

Forum Android


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de MichaelREMY MichaelREMY - Membre confirmé https://www.developpez.com
le 24/11/2015 à 9:07
bonjour,

est-ce que android studio permet l'utilisation optimale d'un ordinateur multicore pour le développement et surtout pour le test d'une application ?
J'ai encore le mauvais souvenir d'Eclipse qui n'utilisait pas réellement mes 6 cores/12threads et les tests/compilations étaient long, très long...(malgré la présence d'un SSD)
Avatar de Stéphane le calme Stéphane le calme - Chroniqueur Actualités https://www.developpez.com
le 11/12/2015 à 18:53
Android Studio 2.0 : une préversion du nouvel émulateur est disponible
pour permettre aux développeurs d'effectuer leurs tests

Mise à jour du 07 / 02 / 2016 : Android Studio 2.0 passe en version bêta

En novembre dernier, Google a dévoilé Android Studio 2.0, la seconde version majeure de son environnement de développement intégré. Elle apportait quelques améliorations notamment au niveau du profileur de mémoire qui détecte plus rapidement les fuites de mémoire ou encore de l'éditeur de code afin de pouvoir créer automatiquement des liens profonds dans le manifeste pour lancer des applications.

La préversion, qui était disponible jusque là sur le canal Canary, l'est désormais sur le canal Beta. Parmi les nouvelles fonctionnalités et les fonctionnalités améliorées, Jamal Eason, gestionnaire produit Android, a parlé de :

échange à froid : utilisé dans la fonctionnalité Instant Run, cette option permet de redémarrer rapidement votre application. Typiquement, pour un changement de structure du code parmi lesquels les changements dans la hiérarchie des classes, les signatures de méthode, les initialiseurs statiques ou les champs ;

le test et la validation d'URL : avec Android Studio 2.0 Beta, il est désormais possible de valider et vérifier les résultats de vos URL avec un outil intégré de validation (il suffit de dérouler le menu Outils, se rendre au sous-menu Android puis choisir Google App Indexing Test).


Tests d'indexation de l'application


Résultats des tests

un émulateur Android plus rapide qui embarque également des correctifs et quelques améliorations. Par exemple les contrôles de rotation sur la barre d'outils de l'émulateur ont été améliorés et le support multi-touch a été ajouté pour aider à tester les applications qui se servent des gestes effectués avec plusieurs doigts comme le zoom. Pour utiliser cette fonctionnalité, maintenez la touche Alt de votre clavier enfoncée et effectuez un clic droit sur votre souris pour centrer le point de référence. Sinon, vous pouvez cliquer et faire glisser la souris en vous servant du bouton gauche pour zoomer.

Source : blog développeurs Android

En novembre dernier, Google a présenté une préversion d’Android Studio 2.0, la seconde version majeure de son environnement de développement intégré. Google a annoncé la disponibilité de la préversion d’un nouvel émulateur Android, qui fait partie d’Android Studio 2.0, et permet d’effectuer des tests sur une panoplie de tailles d’écran et de configurations.

Voici quelques nouvelles fonctionnalités et améliorations dont dispose cette préversion.

Amélioration dans les performances du CPU : Android Studio utilise désormais l’accélération CPU sur une image du système d’émulation x86 par défaut. Combiné avec le support SMP dans le système d’image d’Android 6.0 Marshmallow, Google estime que les émulateurs Android peuvent être plus performants que plusieurs dispositifs physiques Android. Le support du multi-core permet non seulement à vos applications et à l’émulateur de s’exécuter plus rapidement, mais aussi d’exécuter plus rapidement des tâches comme installer les APK. De plus, avec le support SMP, il vous est possible de tester des applications qui sont conçues spécifiquement pour des dispositifs Android multiprocesseurs.

Un ADB (Android Debug Bridge) plus rapide : lorsque vous utilisez Android 6.0 Marshmallow et un système d’images avec le nouvel émulateur Android, il est possible de faire transiter des fichiers par l’ADB jusqu’à cinq fois plus vite que dans un dispositif réel. Une capacité qui peut s’avérer intéressante dès lors que vous aurez un APK volumineux ou des fichiers à faire transiter durant le cycle de développement de votre application.

Une barre d’outils : la nouvelle interface utilisateur présente les opérations d’émulation les plus courantes dans une barre d’outils et un panneau de configuration au lieu de se limiter à des options de ligne de commande. Pour cette préversion, la barre des tâches de l’émulateur permet de gérer des actions comme le contrôle du volume, la rotation de l’écran et les captures d’écran.


Zoom et redimensionnement d’une fenêtre : il est possible de redéfinir les dimensions d’une fenêtre simplement en déplaçant le coin d’une fenêtre. Il est également possible d’effectuer un zoom pour regarder une portion de votre écran.

Drag and drop : il est possible d’effectuer un glisser-déposer de vos APK pour une installation rapide, mais également tout fichier dans la carte mémoire interne de votre émulateur qui pourrait vous aider dans votre phase de tests.


Des contrôles de l’interface utilisateur étendus : des options additionnelles pour vous aider à valider et tester des fonctionnalités dans vos applications vous sont désormais proposées. Vous pouvez initialiser des opérations comme le lancement d’un appel virtuel, l’envoi d’un SMS virtuel ou contrôler le niveau d’énergie de l’émulateur. Vous pouvez même envoyer un emplacement GPS à l’émulateur également.


Contrôles du téléphone

En clair, ce nouvel émulateur gagne en vitesse, mais également en améliorations. Il dispose d’une interface utilisateur plus facile à utiliser qui propose de nouvelles options. Google a fait savoir que d’autres fonctionnalités sont encore en cours de développement. En attendant, voici une vidéo de démonstration du potentiel de ce nouvel émulateur


Source : blog développeurs Android
Avatar de Michael Guilloux Michael Guilloux - Chroniqueur Actualités https://www.developpez.com
le 08/04/2016 à 14:24
Google annonce la sortie officielle d’Android Studio 2.0
La dernière version majeure de son EDI officiel pour développer les applications Android

En novembre dernier, lors de la conférence Android Dev Summit organisée par Google pour les développeurs Android, ce fut l’occasion pour la société de présenter les fonctionnalités à venir dans Android Studio 2.0. Après avoir atterri chez les développeurs en version bêta en février, la seconde version majeure de l’EDI officiel de Google pour le développement d’applications Android est désormais stable et vient d’être officiellement lancée.

Android Studio inclut tout ce dont les développeurs pourraient avoir besoin pour construire une application Android, y compris un éditeur de code, des outils d’analyse de code, et émulateurs entre autres. Cette dernière version est décrite comme « le moyen le plus rapide de construire des applications performantes de haute qualité pour la plateforme Android, y compris les téléphones et les tablettes, Android Auto, Android Wear et Android TV. »

Android Studio 2.0 apporte une série d’améliorations et quelques nouvelles fonctionnalités. Dans cette dernière mouture, on peut surtout mettre l’accent sur la nouvelle fonctionnalité Instant Run, un nouvel émulateur Android beaucoup plus rapide, des améliorations de l'indexation d'application, mais aussi le nouveau service Cloud Test Lab. On peut encore citer un nouveau débogueur GPU en preview, destiné aux développeurs de jeux OpenGL ES et d’applications graphiques intensives.

De manière un peu plus détaillée, voici ce que l’on peut retenir des principales nouveautés et améliorations :

  • Instant Run : cette fonctionnalité permet aux développeurs de gagner du temps dans la construction de leurs applications. Instant Run permet à ces derniers de faire des changements dans leur code et de les voir apparaître « dans un instant proche » dans les applications en cours d’exécution. Ce qui signifie que les développeurs pourront continuellement coder et exécuter leur application. Concrètement, en cliquant sur le bouton Instant Run, il va analyser les changements que vous avez faits et déterminer la manière la plus rapide de déployer le nouveau code. Instant Run fonctionne avec tout périphérique Android ou un émulateur exécutant au moins Ice Cream Sandwich ;
  • Émulateur Android : Le nouvel émulateur Android est jusqu'à 3 fois plus rapide en CPU, RAM, et E/S par rapport au précédent émulateur Android. Entre autres nouveautés intégrées, il dispose également d’une nouvelle interface utilisateur et embarque de nouvelles fonctionnalités pour gérer les appels, la batterie, le réseau GPS, et plus encore ;
  • Cloud Test Lab : ce nouveau service vous permet d’améliorer la qualité de vos applications rapidement et facilement en les testant sur un large éventail de dispositifs physiques Android hébergés dans les centres de données de Google. Il faut préciser que le service est intégré dans Android Studio, donc les tests sont effectués directement à partir de l’environnement de développement intégré ;
  • Indexation d’application : il est désormais plus facile pour vos utilisateurs de trouver votre application dans Google Search avec l'API App Indexing. Android Studio 2.0 vous aide à créer la structure d’URL correcte dans le code de votre application et ajoute des attributs dans votre fichier AndroidManifest.xml qui fonctionneront avec le service Google App Indexing. Vous pouvez ensuite tester et valider le code d'indexation de votre application dans Android Studio ;
  • GPU Debugger Preview : il s’agit d’un nouveau débogueur GPU qui débarque en preview dans Android Studio 2.0. Il est dédié aux développeurs de jeux OpenGL ES et d’applications graphiques intensives. Il peut parcourir le code de votre application afin d'identifier et déboguer les problèmes de rendu graphique avec des informations sur l'état GL.

Android Studio 2.0 est déjà disponible en téléchargement. Pour ceux qui utilisent une version antérieure de l'EDI, une mise à jour sur le canal stable est également possible.

Télécharger Android Studio 2.0

Source : Android Developers Blog

Et vous ?

Que pensez-vous de cette nouvelle version ? Êtes-vous prêt à l’utiliser ?
Quelles sont les améliorations et nouveautés que vous appréciez le plus ?

Voir aussi :

Android Studio 2.0 passe en version bêta et apporte les tests et validations d'URL, ainsi qu'une amélioration de l'émulateur
Android Studio 2.0 est disponible en préversion avec un profileur et un émulateur plus performants et une nouvelle fonctionnalité nommée Instant Run
Avatar de grunk grunk - Modérateur https://www.developpez.com
le 08/04/2016 à 14:52
Enfin j'ai envie de dire ! Les émulateurs , même x86, étaient une honte , a t'elle point que la plus part des dév se tournaient vers des solutions comme Genymotion.
Entre l'instant run qui réduit le temps de déploiement et les émulateurs enfin performants on peut développer/debugger sur autre chose que des device physique.

Perso j'ai désinstallé Genymotion.

Une mise à jour qui fait bien plaisir en tout cas
Avatar de alves1993 alves1993 - Membre confirmé https://www.developpez.com
le 08/04/2016 à 16:02
Concernant l'émulateur les avancées le concernant sont cool, mais la machine doit avoir un CPU qui supporte VT-x ou SVM.
Bref c'est toujours chiant d'utiliser l'émulateur pour des développeurs qui ont un CPU AMD .
Avatar de MichaelREMY MichaelREMY - Membre confirmé https://www.developpez.com
le 08/04/2016 à 19:46
y-a-t-il enfin une liste officielle des terminaux android simulables ou bien faut-il encore cravacher dure pour rentrer exactement les specs d'un appareil pour simuler ?
Avatar de Hizin Hizin - Modérateur https://www.developpez.com
le 09/04/2016 à 8:16
Petit bémol sur l'instant run : je ne sais pas si c'est moi qui n'ait pas eu de bol, mais le code n'a pas été "complétement rechargée". Un setTextColor ne passait pas dans un Fragment, et en passant en debug, les breakpoints ne correspondaient à rien (arrêt sur ligne vide par exemple, pas à pas complétement à l'ouest).
Déjà eu une petite mésaventure avec en somme, mais la fonctionnalité reste tout de même très appréciable, bien que j'ai l'impression qu'elle consomme beaucoup plus en ressources.
Contacter le responsable de la rubrique Accueil