Yahoo teste l'interdiction d'accès à son service de messagerie Yahoo Mail
Sur certains utilisateurs de bloqueurs de publicités

Le , par Stéphane le calme

13PARTAGES

6  0 
Un utilisateur d’Adblock Plus visiblement mécontent a fait savoir sur un forum de la communauté Adblock Plus qu’il n’arrivait pas à accéder à sa boîte mail Yahoo alors qu’il utilisait l’extension de l’application sur Chrome. Un message lui recommandait de désactiver Ad Blocker pour pouvoir continuer à utiliser Yahoo Mail. Aussi, il a entrepris de faire une capture d’écran pour partager sa mésaventure avec le reste de la communauté.


N’étant pas le seul de son entourage à avoir rencontré ce problème, il a trouvé une astuce sur Chrome pour le contourner : lancez Yahoo mail, sélectionnez « écrire », écrire du charabia dans le corps du courriel et attendre que Chrome affiche une fenêtre de type pop-up qui vous demande si vous voulez quitter la page, choisissez « rester sur la page ». « Et aussi longtemps que vous ne quittez pas la page pour y revenir par la suite, vous ne serez pas embêtez. On dirait que la personne qui l’a implémenté a fait un mauvais boulot », a-t-il rajouté en commentaire par la suite.

Même si le phénomène semble concerner autant les utilisateurs Firefox que ceux de Chrome, il semble circonscrit aux États-Unis. De nombreux tweets d’utilisateurs l’ont attesté, critiquant cette situation comme un utilisateur qui dit « ‘s’il vous plaît, veuillez désactiver votre bloqueur de publicité pour continuer à bénéficier de Yahoo Mail’ que diriez-vous si je disais non. Voulez-vous que je cesse d’utiliser Yahoo Mail ? Parce que c’est un bon début », ou un autre qui dit « donc Yahoo Mail a bloqué ma boîte de réception parce que je me sers d’un bloqueur de publicité. C’était bien, je suppose. Au revoir ! Bonjour Apple Mail, bien que je déteste ça ». Il faut préciser qu’Andrei Herasimchuk, l’auteur du second tweet, est l’ancien Senior Director of Product Design de Yahoo.




Il faut rappeler que Yahoo a annoncé des résultats financiers du troisième trimestre de l’année fiscale en cours en deçà des attentes des analystes. Aussi, l’entreprise a signé un partenariat avec Google afin que ce dernier assure la fourniture en résultats de recherches sponsorisés entre autres grâce à son service AdSense for Search («AFS»), ses services algorithmiques de recherche web par le biais de son service Websearch, et ses services de recherche d'images. Yahoo a expliqué dans un communiqué que cet accord fournit à Yahoo « plus de souplesse pour choisir parmi les fournisseurs de résultats de recherche et d’annonces. Les offres de Google complètent les services de recherche fournis par Microsoft, qui reste un partenaire solide, ainsi que les propres technologies de recherche de Yahoo et les produits publicitaires ».

Pour Tom Yeomans, PDG de Yavli, une entreprise spécialisée dans les technologies pour subvertir les bloqueurs de publicité, « ils sont susceptibles de tester cette approche en particulier, le bannissement d’utilisateurs faisant appel aux bloqueurs de publicité sur leur service de courrier électronique parce qu’ils savent que les utilisateurs seront contraints de désactiver leurs bloqueurs de publicités s’ils veulent parcourir leurs courriels dans le navigateur ». « Le contenu du compte mail de leurs utilisateurs est unique, alors il est différent du contenu des news qu’ils peuvent parcourir lorsqu’ils se rendent sur un site concurrent pour bénéficier de la même expérience », a-t-il ajouté, précisant qu’il s’agit là d’une « dangereuse activité » qui pourrait pousser les utilisateurs à aller vers les services concurrents.

Toutefois, un porte-parole de Yahoo a expliqué que « chez Yahoo, nous sommes continuellement en train de développer et tester de nouvelles expériences produits. Il s’agit là d’un test que nous avons lancé auprès d’un nombre restreint d’utilisateurs aux États-Unis ». En revanche, l'entreprise n'a pas communiqué sur la durée de la phase test et encore moins sur l'éventualité de son implémentation.

Source : forum Adblock Plus, engadget

Voir aussi :

Yahoo signe un partenariat avec Google dans le marché de la recherche qui va expirer en 2018

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de RyzenOC
Inactif https://www.developpez.com
Le 21/11/2015 à 19:13
Comment se tirer une balle dans le pied.
Avatar de Aurelien Plazzotta
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 21/11/2015 à 20:54
La diffusion dans la presse de cette information pour "contourner" le problème permet à Yahoo, qui lui aussi lit la presse, de "corriger" la possibilité de l'utilisateur à reprendre le contrôle sur l'application Yahoo Mail.

Une infime minorité d'initiés lassés de cette vision stratégique liberticide du groupe va basculer sous un nouveau prestataire de service (e.g. Newmanity, Mailoo, Sud-Ouest.org), tandis que l'écrasante majorité prendra la décision de désactiver les bloqueurs de pub, qui je le rappelle, sont parfaitement LEGAUX.

Ils ont évidemment déjà prévu ce type de comportement, et tout porte à croire que ce type de logiciels sera tôt ou tard frappé d'illégalité. La pillule va être avalée sous couvert d'ergonomie, de concurrence déloyale, de manque à gagner, d'atteinte à "ché pas quoi", etc.

A l'origine, les groupes de travail constituant le World Wide Web étaient composés d'experts indépendants.
Depuis l'introduction d'Opera Software au sein de ces groupes de travail (qui était une bonne chose, son directeur technique étant le créateur du CSS), les corporations de type Facebook, Amazon, Google, Microsoft et Apple ont lâché le budget pour les rejoindre et avilir le Consortium.

Il deviendra bientôt légal POUR DES ENTREPRISES de promulger des projets de loi liberticides sur le web, et in extenso, sur internet.

Car c'est bien le sujet de l'article : l'atteinte aux libertés. Cela ne se limite pas à un simple site web qui désactive sa valeur ajoutée en dénonçant un add-on.
Avatar de gstratege
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 21/11/2015 à 21:44
Non mais Yahoo quoi
Avatar de kolodz
Modérateur https://www.developpez.com
Le 23/11/2015 à 15:37
Citation Envoyé par Aurelien Plazzotta Voir le message
...

Ils ont évidemment déjà prévu ce type de comportement, et tout porte à croire que ce type de logiciels sera tôt ou tard frappé d'illégalité. La pillule va être avalée sous couvert d'ergonomie, de concurrence déloyale, de manque à gagner, d'atteinte à "ché pas quoi", etc.

A l'origine, les groupes de travail constituant le World Wide Web étaient composés d'experts indépendants.
Depuis l'introduction d'Opera Software au sein de ces groupes de travail (qui était une bonne chose, son directeur technique étant le créateur du CSS), les corporations de type Facebook, Amazon, Google, Microsoft et Apple ont lâché le budget pour les rejoindre et avilir le Consortium.

Il deviendra bientôt légal POUR DES ENTREPRISES de promulger des projets de loi liberticides sur le web, et in extenso, sur internet.

Car c'est bien le sujet de l'article : l'atteinte aux libertés. Cela ne se limite pas à un simple site web qui désactive sa valeur ajoutée en dénonçant un add-on.
Certes le comportement de Yahoo est "violant" et dangereux médiatiquement. Il ne faut pas déconner non plus...

Pour rappel, Yahoo Mail est un service gratuit qui est financé par la publicité et la société Yahoo n'est pas une organisation caritative. Il est non seulement dans son droit d'interdire l'accès aux utilisateurs utilisant un bloqueur de publicité. Mais, il est irresponsable de laisser entendre que cela "atteint aux libertés".
C'est même l'inverse...
La liberté des uns s'arrête là où commence celle des autres.
Dans ce cas, la liberté des utilisateurs de Yahoo finit où celle de Yahoo commence.
Or il me semble que la liberté d'utilisé un service gratuitement et sans contre-partie (publicité) se trouve un peu plus bas dans la liste que la liberté monétisé une plate-forme de service.

Pour rappel, les bloqueurs de publicités sont radicaux. Pour la plus part des sites ayant une publicité modéré l'utilisation de ceux-ci signifient une perte de revenu considérable et potentiellement un arrêt d'activité. D'ailleurs, même developpez.com a réalisé des actions contre les bloqueurs de publicités. (Publicité remplacé par des place-holder, actualité sur le sujet pour sensibilisé les membres)

Ne pas vouloir des service gratuit sans contre-partie est une utopie pur et simple. Il est important d'arrêter jeter "nos libertés" comme prétexte à tout abus. Car, il est réellement important qu'il y ai un dialogue entre les utilisateurs et les fournisseurs de service sur la rémunération de leur service. Dans le cas contraire, soit ces services vont mourir, soit les utilisateurs vont en payer les frais.

Cordialement,
Patrick Kolodziejczyk.

source :
http://www.developpez.com/actu/87121...ur-Developpez/
http://www.developpez.com/actu/88417...kies-traceurs/
Avatar de air-dex
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 24/11/2015 à 3:21
J'avoue que c'est gonflé de la part de Yahoo!. Laisse-nous afficher de la pub si tu veux voir tes mails. Certains tweets disent que c'est un bon début pour quitter Y! Mail et je les comprends. Cela me donnerait envie de faire de même. C'est dommage car les pubs de Yahoo! ne sont pas envahissantes et Y! mériterait amplement de voir ses publicités non bloquées. Mais ce comportement donne envie du contraire.

Après comme je le disais ailleurs sur DVP dans un précédent débat sur le sujet, c'est aussi la faute des bloqueurs de publicité. Leur fonctionnement de base est à revoir. Il faut passer d'un fonctionnement en liste blanche à un fonctionnement en liste noire. Le fonctionnement actuel en liste blanche consiste à bloquer la pub par défaut et il faut que les sites gaspillent de l'énergie à leurs utilisateurs de les mettre en liste blanche (cf. l'annonce récente de DVP, par exemple). Un fonctionnement en liste noire consisterait à ne pas bloquer les pubs par défaut et l'utilisateur sanctionnerait alors les sites qui feraient un peu trop de zèle avec la publicité en les plaçant dans une liste noire. Les sites n'auraient alors plus besoin de perdre de l'énergie à demander l'affichage des pubs à leurs utilisateurs. Ceux qui auraient besoin de le demander seraient alors des sites qui feraient mieux de placer leur énergie dans l'amélioration de l'expérience publicitaire du site plutôt que dans la demande de retrait de la liste noire. Bref ce sun modèle gagnant-gagnant. Pour l'utilisateur qui peut décider de suspendre les revenus issus de la pub à un site dont il jugerait l'expérience publicitaire mauvaise, et pour le site qui toucherait alors les revenus issus de la pub par défaut et qui pourrait faire autre chose que de demander à pouvoir les toucher, voire même pour le publicitaire qui n'aurait pas besoin de payer le bloqueur de pubs pour qu'il laisse passer ses pubs.
Avatar de Chuck_Norris
En attente de confirmation mail https://www.developpez.com
Le 25/11/2015 à 10:24
Bloquer l'accès à ceux qui ont un bloqueur de pub est une mesure radicale, que je ne préconise pas mais que je peux comprendre. Les utilisateurs qui ne souhaitent pas débloquer sont libres d'aller ailleurs vu que Yahoo n'est pas un service en position dominante.

Techniquement c'est dangereux, la technique pour détecter un bloqueur de publicité ne peut pas être fiable à 100% vu que ces derniers changent régulièrement leur implémentation. Si jamais ils ont un faux positif (bloqueur absent ou déjà désactivé mais le site croit qu'il y en a un quand même), cela veut dire que des utilisateurs qui n'ont "rien à se reprocher" à ce niveau peuvent se retrouver interdit d'accéder à leurs mails.

Bon la dernière fois que j'ai voulu accéder à ma boîte mail de Yahoo, impossible malgré plusieurs essais pendant une heure, ça tournait en boucle et non je n'avais pas de bloqueur de publicité.
Avatar de Carhiboux
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 25/11/2015 à 11:23
Citation Envoyé par air-dex Voir le message
Après comme je le disais ailleurs sur DVP dans un précédent débat sur le sujet, c'est aussi la faute des bloqueurs de publicité. Leur fonctionnement de base est à revoir. Il faut passer d'un fonctionnement en liste blanche à un fonctionnement en liste noire. Le fonctionnement actuel en liste blanche consiste à bloquer la pub par défaut et il faut que les sites gaspillent de l'énergie à leurs utilisateurs de les mettre en liste blanche (cf. l'annonce récente de DVP, par exemple). Un fonctionnement en liste noire consisterait à ne pas bloquer les pubs par défaut et l'utilisateur sanctionnerait alors les sites qui feraient un peu trop de zèle avec la publicité en les plaçant dans une liste noire. Les sites n'auraient alors plus besoin de perdre de l'énergie à demander l'affichage des pubs à leurs utilisateurs. Ceux qui auraient besoin de le demander seraient alors des sites qui feraient mieux de placer leur énergie dans l'amélioration de l'expérience publicitaire du site plutôt que dans la demande de retrait de la liste noire. Bref ce sun modèle gagnant-gagnant. Pour l'utilisateur qui peut décider de suspendre les revenus issus de la pub à un site dont il jugerait l'expérience publicitaire mauvaise, et pour le site qui toucherait alors les revenus issus de la pub par défaut et qui pourrait faire autre chose que de demander à pouvoir les toucher, voire même pour le publicitaire qui n'aurait pas besoin de payer le bloqueur de pubs pour qu'il laisse passer ses pubs.
Mauvaise idée selon moi. Parce que le ratio bonne pub / mauvaise pub est très faible. Donc avoir une liste courte de services d'annonceurs qui peuvent faire passer leur pub est plus efficace que d'avoir une liste noire de mauvais annonceurs. Sans compter que ces mauvais annonceurs peuvent changer de nom de domaine tous les jours, donc que la liste ne serait jamais à jour. C'est d'ailleurs bien là tout le problème des listes noires, elle ne sont jamais à jour.
Avatar de ZenZiTone
Membre expert https://www.developpez.com
Le 25/11/2015 à 13:23
Citation Envoyé par Carhiboux Voir le message
Mauvaise idée selon moi. Parce que le ratio bonne pub / mauvaise pub est très faible. Donc avoir une liste courte de services d'annonceurs qui peuvent faire passer leur pub est plus efficace que d'avoir une liste noire de mauvais annonceurs. Sans compter que ces mauvais annonceurs peuvent changer de nom de domaine tous les jours, donc que la liste ne serait jamais à jour. C'est d'ailleurs bien là tout le problème des listes noires, elle ne sont jamais à jour.
Je suis d'accord ave ça. D'un autre côté, pourquoi ajouter des annonceurs en liste blanche si par défaut on n'est plus envahis de publicités? (un utilisateur ne va pas prendre la peine d'ajouter un site à sa liste blanche s'il n'est pas sûr que la publicité soit non invasive et s'il fréquente que peu régulièrement le site...)

Le problème sera difficile à résoudre car nous avons d'un coté des sites qui ont besoin de générer du profit pour survivre et, de l'autre, des utilisateurs habitués aux services gratuits (après tout, on paye déjà note accès à internet).
Avatar de EPITECH42
Nouveau membre du Club https://www.developpez.com
Le 25/11/2015 à 13:55
yahoo
j'me demande encore combien de temps ils vont tenir avant que les utilisateurs migrent ailleurs ou créent des règles de forwarding.
Ah si seulement ils décidaient de gagner de l'argent dignement.
Avatar de Chuck_Norris
En attente de confirmation mail https://www.developpez.com
Le 25/11/2015 à 14:01
Citation Envoyé par EPITECH42 Voir le message
Ah si seulement ils décidaient de gagner de l'argent dignement.
Mais c'est quoi gagner de l'argent dignement selon toi ? Facturer le service de mail ? Serait-ce plus digne à tes yeux pour t'inciter à utiliser leur service de mail ?
Contacter le responsable de la rubrique Accueil

Partenaire : Hébergement Web